S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel Mappa Mundi


C'est l'heure des prolongations !


Vous n'avez pas eu le temps de lire toutes les participations ? Aucun problème ! Le délai a été rallongé exprès pour vous. Vous avez donc jusqu'au dimanche 21 octobre 23h59, dernier délai, pour envoyer votre bulletin de vote.
Pour rappel, les textes sont en ligne ici.
De Les Schtroumpfettes de compet' le 17/10/2018 18:29


Au Bonheur des Commentateurs


Après une troisième semaine pleine de réussite, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte sans image dans son résumé.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 13/10/2018 23:14


Concours Officiel - Mappa Mundi


Les participations pour le concours Mappa Mundi vous sont enfin dévoilées !


Il est maintenant temps de lire, reviewer et voter pour vos créatures préférées grâce à ce formulaire et vous pourrez retrouver les 17 participations dans la série créée pour le concours !

Vous avez jusqu'au dimanche 14 octobre 23h59 pour élire nos grands vainqueurs.
De Les Schtroumpfettes de compèt' le 08/10/2018 22:41


82e Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 82e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 13 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 08/10/2018 00:03


Au bonheur des commentateurs


Après avoir fait la joie de 30 autrices et auteurs sur le Héron et HPFanfiction, "Au bonheur des commentateurs" continue cette semaine à nous faire découvrir de nouveaux textes. Cette fois-ci, il vous faudra reviewer un texte publié depuis au moins 2 ans.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à vous rendre ici ou à nous contacter sur notre mail projetreview[at]gmail.com !
De le 07/10/2018 01:09


Refonte des sites - recrutement


Bonjour !

Après une petite pause, l'association souhaite continuer d'avancer sur la refonte des sites. Pour cela nous cherchons des petites mains qui auraient envie d'aider sur les points suivants :

- finir le cahier des charges pour les besoins des nouveaux sites

- définir le financement et dans cette éventualité, organiser la campagne de financement

Si cela vous intéresse de participer à l'aventure, que vous ayez ou non déjà fait cela, n'hésitez pas à nous contacter sur admin_hpf[at]herosdepapierfroisse.fr ou par commentaire de ce post ! Merci d'avance


De Le Conseil d'Administration le 01/10/2018 12:23


Une amitié très spéciale par Lunashura

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voilà mon petit conte pour le concours de Noël, j'espère qu'il vous plaira! Franchement, je n'ai jamais écrit quoi que ce soit d'aussi...niais, c'est définitivement le mot! Mais bon, 'y a pas de mal à écrire de la guimauve de temps en temps. XD
Il y a quelque sicle de cela, une guerre sans merci ravageait le monde sorcier. Les lves originaires des diffrentes maisons de Poudlard, en dsaccord sur tout, se livraient des batailles froces; et la Grande-Bretagne fut le thtre daffrontements sanglants durant plusieurs dcennies.
Les fires Gryffondors sopposaient frocement leurs ennemis Serpentards, qui prnaient la suprmatie des sorciers issues de bonnes familles. Les Serdaigles soutenaient, quant eux, que seule lintelligence comptait, tandis que les Poufsouffles luttaient bravement pour la vie de leurs amis.
Un soir dhiver, le plus beau de cette anne-l, eut lieu une escarmouche particulirement meurtrire pour tout les parties impliqus. La neige pitine sur la vaste plaine tait tche du sang vers, et le plus bel arbre de la fort vit pendre tristement ses branches malmenes par des sortilges ayant rat leur cible.
A son pied se tint un des protagonistes de la bataille, un courageux Gryffondor stant spcialement illustr en ce jour. Frigorifi malgr sa cape, il contempla la scne avec la plus grande tristesse. Des oiseaux plors davoir perdu leur nid vinrent lui voleter autour en ppiant, comme en cho de sa propre douleur.
Soudain surgi devant lui une silhouette encapuchonne, se dirigeant en sa direction. Arrive quelque mtres, elle dcouvrit son visage, librant de longues mches noirs ballots par le vent. La demoiselle braqua son regard de nuit dans ceux du jeune homme et linvectiva en ces termes:
Toi! Ne serais-tu pas le vil griffon qui tu Wardell, par hasard?
-En effet, ce fut bien moi. Et toi, tu es la vipre qui a eu raison dAlfred. Mon frre!
Une ombre damertume passa sur le visage de la Serpentard.
Wardell tait mon prtendant! scria-t-elle avec dsespoir. Sa mort doit tre venge, jexige un duel!
La tristesse saccentua dans les yeux du Gryffondor. Il fit un large geste du bras.
Ce nest ni le moment, ni le lieu pour cela. Vois tout ces morts qui nont pas encore t ramass, cet arbre bless et tout ces oiseaux sans abri par notre faute!
Il se dtourna et mit une main sur le tronc du sapin meurtri.
Ne me tourne pas le dos! cracha-t-elle en dgainant sa baguette.
Un moineau se posa dessus, alors que son vis--vis tourna une expression vide et puise vers elle. La baguette tressaillit dans sa main, mais loiseau furieux restait sur la baguette leve en gonflant ses plumes. La jeune fille, touche par lanimal, et par la sincre affliction de son ennemi, sadoucit lgrement.
Vrai.
Puis, rangeant son arme:
Jai dans ma poche une fiole contenant un lixir puissant, aux proprits gurisseuses. Il ne me servira plus.
Aprs ces paroles, elle sortit une fiole de jade et en versa le contenu sur les racines de larbre, autrefois resplendissant de force. Sous leffet du liquide brun, les branches mortes tombrent au sol, tandis que dautres, aux aiguilles clatantes, se dployaient avec grce sous le regard mdus des deux jeunes gens.
Par mon arrire-grand pre, le noble Salazar Serpentard! Se rcria-t-elle. Pour peu, ces branchements auraient des allures de crinire! Pourtant, elles sont dun vert vif!
-Par lpe du hardi Godric! Tu dis vrai!
Alors que les deux ennemis se tenaient ctes--ctes devant le sapin la majest retrouve, les oiseaux dcouvrirent leur nouveau logis avec des ppiements de joie.
Le jeune rouquin resta un moment pensif, puis ta son charpe carlate. Il le dposa sur les rameaux de larbre, avant de prononcer un sort. Le vtement sallongea, senroulant vers le sommet la manire dun serpent.
Voici, dclara-t-il, de quoi rchauffer nos amis plumes le temps quils rebtissent leurs nids.
Apparurent alors deux autres silhouettes se dirigeant avec prudence vers eux. Il sagissait dun jeune garon au bon visage rebondis, et dune belle jeune dame dont la longue chevelure blonde ondula dans la nuit.
Quavons-nous l! sexclama le premier. Ne serait-ce point un des combattants des lions?
-En effet, renchrit la seconde. Et fort bien accompagn, ce que je vois. Ne serait-ce pas l une duchesse des serpents?
-Il me semble reconnatre en vous une digne reprsentante des aigles, escorte par un blaireau, qui plus est. Lcha la Serpentard, aigre et condescende.
Ils se toisrent tous un long moment, avant que le Poufsouffle ne reprit la parole, pointant du doigt le sapin:
Cest un bel arbre que voil! Bien que verts, ses branchages seraient digne de la crinire dun griffon! Et quel ornement surprenant!
Surprenant est le terme, mon cher. acquiesa la Serdaigle, glaciale. Ses boucles cendres sagitrent lorsquelle dsigna la duchesse alors quelle reprit:
Ce pourrait presque voquer le monstre lgendaire, autrefois invoqu par son vil anctre, si cette couleur ntait point aussi typique des lions. Quel honteux accord cela symbolise-t-il?
-Allons, peut-tre bien est venu lheureux jour qui verra se rconcilier deux opposant de longue date? lana son ami avec entrain. Ne serait-ce pas merveilleux?
-Voyons, je ny crois point. Les pertes ont t trop importantes de tout ct, et les antagonistes ont trop mauvais caractre pour cela. Cessez donc de croire des btises pareilles.
Les deux concerns se jetrent un regard dsabus.
Jai peur que vous nayez en partie raison, Madame, concda le Gryffondor. La duchesse si tel est son titre est venue me rclamer des comptes pour son fianc, tomb sous mes coups.
-Et pourtant, annona celle-ci avec une douceur inattendue. Jai perdu toute envie de me battre contre vous. Contre quiconque.
Tous se tournrent vers elle, choqus. Au bout dun long silence, le reprsentant de la maison Gryffondor nona, hsitant:
Par mes tresses, moi aussi, depuis quelques temps, ai perdu got au sang et la mort.
-Alors, pourquoi se battre? se demanda haute voix la Serpentard. Aprs tout, ntaient-ce point nos anctres, et non nous, qui ont commencs ces vains et tragiques affrontements? Ce soir, faisons donc une trve..
La dame de Serdaigle et son compagnon Poufsouffle nen crurent leurs oreilles.
Voil qui est sensationnel! fit-elle. Tout bonnement inespr. Permettez-moi dapporter ma pierre ldifice.
Le Gryffondor seffaa devant elle en un geste galant.
Fates, je vous en prie.
Lrudite aux cheveux dor agita sa baguette, et en fit sortir de petites bulles irises, scintillantes la nuit tombante. Bientt, limposant sapin se retrouva orn de centaines de billes bleuts. La neige commena tomber gros flocons, rendant le spectacle ferique.
La touche finale, prsent. murmura le gentil bonhomme joufflu.
Il fit apparatre une grosse goutte dor fondu qui prit peu peu la forme dune toile, diffractant la moindre lueur, tincelante de milles feux. Un oiseau la prit dlicatement par une extrmit pour la porter en haut du grand arbre.

Ce soir l, la clairire fut tmoin dun bien curieux spectacle. Quatre anciens lves que le sort avait rpartit, ds leur plus jeune ge, dans des camps opposs et destins sentretuer, se rconcilirent aprs une des batailles des plus froces de ce sicle. Sous la neige qui pansait doucement les plaies de la fort slevait un chaleureux feu de camp, autour de lequel se runissaient danciens ennemis.
Nul ne sut jamais ce quil advient deux aprs cette nuit magique. La guerre tait loin dtre termine, pourtant aucun combat ne les revit jamais.
En souvenir de cette fraternisation insolite, indite dans lhistoire du monde sorcier, les sorciers adoptrent comme coutume de se runir une fois par an sous un sapin, dcor leur guise. A cette occasion, en lhonneur des dons fait larbre et aux oiseaux qui sy abritaient, ils schangent galement des cadeaux afin de se faire pardonner de toutes les disputes de lanne.

_-*-_
- -

Le vieux grimoire se referma avec un claquement sourd, emplissant lair de la poussire remue.
Atcha! Sev! Fais attention, tu vas nous faire reprer! Siffla une voix.
Le jeune garon tait perplexe devant tant de mivrerie. Il neut pas conscience de la longue mche noir qui lui tait retombe sur le front, pas plus quil ne prta dattention sa camarade installe ct de lui.
Vraiment, cest.niais.
Les deux amis avaient dcids de se retrouver la bibliothque la nuit, afin de pouvoir explorer la rserve interdite et par consquent si tentante leur guise. Leurs projets staient retrouvs quelque peu contraris la dcouverte dun livre de contes tranant dans un coin. Arguant que ctait les vacances de Nol, Lily, peu au courant des histoires et lgendes sorciers, avait insist pour en lire un ou deux.
Severus navait videment pas pu refuser, et ils avaient fini par passer une bonne partie de la nuit pelotonns lun contre lautre sous une paisse couverture, lire des contes de fe.
Jamais, dans ses pires cauchemars, Severus navait os simaginer occupation plus futile, a fortiori la nuit. Cependant, voir les yeux brillants et les joues rougis dmotions de Lily Evans tait une compensation plus que largement suffisante. Mme si pour le moment, son expression tait teinte dindignation.
Niais? Oh, Sev! Toi, je taurais cru plus sensible a cette histoire!
Il eut le petit rictus, teint dune gentille ironie, quil lui rservait elle seule.
Les ennemis qui fraternisent, cest tellement convenu, comme thme! En plus, a nexiste vraiment que dans les livres pour gamins. Tu me connais, non? Tu devrais savoir que ce genre de guimauve.
Il laissa sa phrase en suspend. Lily avait pris une mine plus grave.
Justement, Sev. Tu es un gamin, et a ne te ferais pas de mal de ten souvenir, de temps en temps. Elle ajouta: En plus, tu es le seul Serpentard et mme le seul lve tout court, vrai dire te moquer perdument du sang de mes parents ou de mon appartenance une quelconque maison. Ce qui te rend aussi spcial que ce conte.
Rougissant un peu de ce quelle venait de dire, elle prit le livre de ses mains et se remis le feuilleter.
On en lit encore un? demanda-t-elle dune petite voix.
Severus acquiesa machinalement, obnubil par ce quelle venait de lui dire, le cur tout prt exploser. Les yeux absorbs dans sa contemplation de la jeune fille, il se dit quil serait prt passer toutes les nuits du monde assis par terre, lire toutes les niaiseries quil tait humainement possible dcrire, si elles dessinaient ce sourire-l sur les lvres de Lily.

Au dehors se faisaient entendre de joyeux battements dailes qui ne se souciaient pas de lheure.
Une nouvelle lgende se prparait natre.
Note de fin de chapitre :

En espérant que le petit bout de la fin ne soit pas éliminatoire (c'est censé être un conte, après tout) et que je n'ai causé d'indigestion de guimauve à personne....
N'hésitez pas à me donner votre avis! (en me laissant une petite review, par exemple... C'est Noël, après tout. ^^)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.