S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

86ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 86e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 février à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 12/02/2019 20:47


Sélections du mois


 

Super sélections du mois !

 

Tout d'abord félicitations à Noisette, SombralAilyn, CacheCoeur et emiwyn dont les textes ont été élus pour la sélection Charlie Weasley ! Leurs fanfictions se verront attribuées une jolie vignette.

 

Quid de la prochaine sélection me direz-vous ? Vous avez voté pour le thème Parents pour les sélections du mois de Mars et vous pouvez déjà proposer vos fanfictions favorites sur ce sujet en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

 

Les votes autour de Charlie Weasley étant cloturés, nous vous informons que ceux pour le thème de Février tournerons autour de l'amour (beh oui, c'est bientôt la St Valentin), et plus particulièrement du pairing SIRIUS/OC. Vous pouvez dores et déjà lire les textes, les reviewer et voter pour vos fanfictions favorites en vous rendant ici.


De L'Équipe des Podiums le 03/02/2019 19:02


Nouvel appel à textes !


Avec pour objectif la publication d’un cinquième recueil de nouvelles, les Éditions HPF lancent un nouvel appel à textes.


 


Vampires, chouettes hulottes et chauffeurs de taxi de tous pays, unissez-vous ! Ce sont vos histoires que nous voulons lire ! Du chirurgien d’astreinte à l’insomniaque en passant par toutes ces créatures qui s’éveillent ou se transforment dès que le soleil disparaît à l’horizon, notre nouvel appel à textes a pour thème oiseaux de nuit.


 


Pour en savoir plus sur les conditions et contraintes, direction le site Internet des Editions !


De L'Équipe des Éditions le 28/01/2019 22:38


2ème Edition de la Nuit Erotique


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 2e édition de la Nuit Erotique d'HPF se déroulera le samedi 2 février de 20h à 3h dans le Dortoir. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaitre les modalités d'accès et de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !
De L' équipe des Nuits le 27/01/2019 11:07


85ème Édition des Nuits d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 85e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 18 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L'Équipe des Nuits le 14/01/2019 13:22


Réouverture des Soumissions aux Éditions HPF


 

Les Éditions HPF font peau neuve !
Après plusieurs mois de travail acharné, des heures de réunions Discord et un bon millier de litres de thé, nous sommes ravies et très fières de vous présenter :

Le nouveau site des Éditions HPF !


Celui-ci s'inscrit dans un changement de ligne éditoriale qui s'oriente désormais vers les littératures de l'imaginaire, comprenant science-fiction, fantasy et fantastique sans distinction de sous-genre, comme vous pouvez le lire sur notre page de présentation.
Et puisqu'une nouveauté ne vient pas seule, nous vous annonçons aussi la réouverture de nos soumissions de manuscrits ! Rendez-vous sur notre page de soumission pour toutes les infos.
N'hésitez pas à répandre le message autour de vous, auprès de vos amis autrices et auteurs à la recherche d'éditeur, ou en partageant nos annonces sur les réseaux sociaux. Au plaisir de vous lire !


De L'Équipe des Éditions le 06/01/2019 19:35


Joyeux quoi ? par Spiky Veda

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Tous les personnages appartiennent à J.K. Rowling.

Je suppose que mon histoire explique entre autre la création du père-noël... un peu en sous entendu... ... :D
Première histoire postée, sortez les Caraïbes o/

Joyeux Noël :)
Et surtout bonne lecture.
Depuis longtemps il essayait effrontment de la sduire, sans autre rsultat que le contraire absolu. Aussi tait-il rest dehors dans le froid, lieu du dernier fiasco, quand ses amis lui avaient propos de rentrer.





Le sort de rchauffage venait de s'achever quand il regarda sans but vers les portes du chteau. Et elle tait l. Immobile, aussi peu couverte que lui. Une fine couche de neige l'enveloppait, sans parvenir ternir l'clat de ses cheveux. Dmasque, la jeune fille s'approcha de lui d'un pas raidi par le froid.
-"a m'a intrigue." commena-t-elle. "De ne pas te voir, toi qui te place toujours dans mon champ de vision. Je suis alle questionner tes amis tant ils paraissaient soucieux; Black m'a rpondu que faute de pouvoir le noyer sous l'alcool, tu tachais d'enfouir sous la neige un chagrin bien trop gros pour toi."
-"...Et tu es venue."
-"Mais je ne sais pas o est James, tout ce que je vois, c'est un bonhomme de neige dou de parole."
Il sourit faiblement, et le surprendre dnu de toute vantardise lui donna pour la premire fois l'impression de le voir. Le James capable d'amour. Elle s'assit ct de lui.
-"J'ai un peu rflchi..."
-"Voyez-vous a !"
-"Et je ne connais rien de toi, Evans. Ou si peu."
-"C'est ce que je voulais te faire comprendre, tu ne m'aimes pas vraiment... tout au plus je t'intrigue."
-"Tu te trompe. J'ai beau ne pas te connatre intimement, je suis juste certain que... qu'il n'y a rien de toi que je ne saurais accepter."
La rougeur qui lui monta passa inaperue sous celle cause par le froid. Elle avait du mal le lcher des yeux.
-"Mes parents sont moldus, j'ai entendu dire que les sangs purs ne..."
-"Je ne savais pas, pour ta famille. Mais je n'en ai cure."
Elle le dvisagea, incrdule.
-"Toujours chercher les problmes, n'est-ce pas ?"
-"Certains en valent la peine..." le silence menaant de s'terniser il proposa "Parle-moi un peu des moldus, j'en sais si peu leur sujet. Sont-ils tellement diffrents des sorciers ? Les lves d'origine moldue se fondent parfaitement parmi ceux d'origine sorcire, ici."
-"...Je vais faire dans l'actualit, alors. Parce qu'une fte vraiment incontournable chez les moldus n'existe pas du tout ici, et que a m'avait vraiment choque de l'apprendre. Une fte religieuse l'origine, le 25 dcembre; o tout le monde se retrouvait en famille, partageait un repas et de maigres cadeaux pour clbrer la naissance de Jsus, le fils de Dieu sur terre. Une sorte de clbration de l'amour simple et sans artifice envers les personnes proches car ce jour tait heureux. De nos jours, le ct religieux est... on peu presque dire totalement pass la trappe" elle eut un petit rire "mais le gros de la tradition est rest. Alors, de nos jours, les moldus dcorent leur maison par un sapin tout endimanch, et s'offrent mutuellement des cadeaux. Pour se tmoigner de toute l'affection qui reste bien souvent silencieuse..."
-"Sauf la mienne !"
-"Si tu y tiens... C'est vrai que le silence n'est pas ton fort"
Il bougonna, la faisant rire. Elle adorait le voir si diffrent en sa prsence. Elle le croyait dsormais sincre, mais ne savais pas encore ce qu'il en tait pour elle.
-"Et dsormais, ce serait un peu trop long de tout t'expliquer en dtail, mais depuis un coup commercial, le symbole de Nol est une espce de grand-pre rubicond tout habill de rouge et de blanc avec une barbe valant celle de Dumbledore et un chapeau pompon !"
-"Quoi ?"
-"Ouii, ce n'est qu'un fantoche, mais tous les enfants croient au Pre-nol. Dans l'histoire, c'est lui qui apporte les cadeaux aux enfants sages, en volant dans le ciel sur un traneau tir par des rennes. Ce brave bonhomme bedonnant est mme cens passer par la chemine. Heureusement les enfants ne s'interrogent pas, et tant qu'ils y croient, c'est probablement pour eux le meilleur moment de l'anne."
-"Incroyable ! Mais moi, je ne me serais pas fait avoir." affirma-t-il d'une voix assure.
Elle s'apprtait le taquiner, mais fut assaillie par une quinte de toux violente. Aprs une seconde de battement il saisit sa main, et la prcipita vers l'infirmerie, ne lui laissant nul temps pour rsister. Il l'abandonna l sous la demande appuye de Mrs Pomfresh, la tte bourdonnante de ce soudain rapprochement.

De l'infirmerie l'entre de son dortoir, une ide lui vint. Nol. Elle aime Nol. Son vocation avait empli ses yeux de nostalgie brillante. Mais sans fte ici, elle n'aura donc pas de vacances pour y assister chez elle. Elle ratera cette fte, de nouveau, en silence. Mais le silence et les yeux teints de cette fille !, quelle ide intolrable ! Alors c'tait certain, plus qu'une seule chose faire.
Pour elle, il crerait Nol chez les sorciers.

Il n'avait cependant, fichtrement aucune ide de quoi faire. Demander ses amis ? Tout serait rgl rapidement, mais pour cette fois, il se devait d'agir seul. Un cadeau de lui Elle. Se documenter ? Probablement l'tape la plus certaine de son plan. Une conversation de quinze minutes ne rattrapait pas des annes d'Histoire.
Se documenter sur cette trange coutume lui occupa deux jours entiers. Parce qu'il tenait tout connatre parfaitement, mais peut tre aussi parce qu'il n'avait aucune ide de quoi faire par la suite.
Il dcouvrit les moldus sous un jour inconnu, s'merveillant de l'volution du mythe alimentant leurs croyances au fil des annes, et de l'ide saugrenue de crer pour les enfants un personnage haut en couleur dont ils avaient la peine d'apprendre l'inexistence, rvlation qui ne semblait pas les choquer outre mesure, en croire la prennisation de la chose.
Une fois le dlai jusqu' la fte--crer atrocement amput, il se vit contraint d'agir. Dans le nant de ses ides une ide dsespre le frappa enfin. La salle sur demande avait jusque l, toujours pu alimenter le moindre de ses caprices. Il se devrait au moins d'essayer.



La porte fut incroyablement lourde ouvrir. A l'intrieur se dressait une salle carre, comme creuse dans la pierre, sans aucune fentre. La seule source lumineuse venait du plafond, o une substance vaporeuse, brillante et lumineuse tourbillonnait sans fin. Le silence y tait fascinant, l'exception d'un cho de froissement rptitif. Fermant la porte derrire lui, non sans hsiter, il aperut en s'avanant une sorte d'autel o reposait un livre massif, dont les pages tournaient toutes seules comme portes par un souffle lger. Il venait d'amorcer un pas quand un son rpeux thr, sur son extrme gauche, le figea. Plus par rflexe que par curiosit, il tourna trs lentement les yeux dans cette direction. Un point blanc se dtachait sur le fond gris fonc de la roche, qui ne tarda pas s'lever. Une voix rauque, comme rendue sche par les annes fit de mme:
-"Qui ?"
James hsita, ttanis et peu enclin commencer une conversation avec un mur, mais moins encore le quitter des yeux pour chercher la porte.
-"Qui tu ?"
-"J...James Potter."
-"...Pourquoi ici venir ?"
-"Eh bien vous allez r... ..." vitant temps de recourir son sempiternel second degr pour apaiser ses nerfs, il se rattrapa : "O somme-nous ?"
-"Ici tre base de tout. Je tre ici depuis annes... annes... Longtemps personne... toujours..."
-"Oh..." rpondit-il la parole appauvrie, ayant momentanment oubli les coutumes d'usages face aux cailloux parlants.
-"Pourquoi ici venu toi ?"
Il fixa le point blanc, faute d'un point d'ancrage plus explicite, et se sentit incroyablement stupide de sa rponse :
-"Je souhaite crer chez les sorciers une fte existant chez les moldus depuis des sicles." et enchana donc d'un maladroit "Mais je crois bien m'tre tromp en venant ici, je vais repa..."
-"Ici bon. Ici bon pour tout... C'tre ici, tout dcid, tout cr."
-"Vous pouvez m'exaucer ?" Comme quoi, la salle sur demande ne l'avait pas simplement envoy au casse-pipe pour se venger d'une utilisation trop frquente et parfois bien peu avouable. "Par exemple, si je sors de cette salle, vous aurez cr le Nol sorcier, et nous pourrons le fter ?"
-"Demain ? Histoire infinie. Pas possible trouver demain. Petit... Trs petit demain..."
-"Mais alors..."
-"Moi pouvoir trouver dans livre fte moldue. crire changer... elle exister..."
Oubliant ses craintes, James pivota vivement vers l'ouvrage anim. De plus prs, il pouvait deviner la page se remplir de caractres illisibles avant de glisser lentement de l'autre ct de la tranche. Le niveau des pages ne semblait pas changer. Comme ouvert en son milieu.
-"Vous parlez de "ce" livre ?" lcha-t-il incrdule.
-"tre livre de tout. Je l pour occuper de. Nous trs compter."
-"Et crire dedans peut changer le monde ?" cria-t-il presque.
-"Non... non... Je seul pouvoir crire dans. Car je sage, dcide... Toi expliquer, moi dcider... tout dire tu."
-"Et je vous devrais quelque chose en change ?"
-"Juste parle... parle."
Et la roche s'approcha d'un pas lent, et James l'aperut enfin. De la nuance exacte de la roche derrire lui, un tre fossilis semblant peser une tonne d'annes tait son interlocuteur. La tche blanche tait son il.




Quand il sortit de la salle, il eut l'impression qu'une anne entire venait de s'couler. Peut-tre tais-ce la vrit d'ailleurs; sa robe avait pris une trange teinte dlave et sentait la poussire. Mais il n'tait plus un choc prs, et se pensais dsormais incapable de s'tonner sincrement de quoi que ce soit. Il se dirigea vers la grande salle pour, s'il s'tait montr suffisamment pertinent, y clbrer sous peu le tout premier rveillon de Nol... quelques "premiers" prs.

Il la trouva dans la grande salle, prte prendre le repas anodin du soir au milieu de ses amies. Son expression en la voyant fut radieuse, elle lui avait tellement manqu ! Elle lui offrit un sourire timide, abandonnant ses prjugs pour voir ce que jusque l elle s'tait dissimul.
Sa raction l'encourageant, il s'avana vers elle et
"Oh, James, tu n'aurais pas d ! Merci ! Mais je suis dsole je ne pensais pas que tu... je n'ai rien pour toi..." lui fit-elle d'une voix piteuse, caressant entre ses mains l'charpe hideuse qu'il venait de lui offrir; un-quart verte, trois-quarts rouge et visiblement faite main.
-"Ne te sens pas oblige, tu sais... a fait trois jours entiers que Pat... Sirius se moque de moi. Il a mme fait le pari avec Remus que tu me demanderais ce que c'tait et..."
-"Non, vraiment, trs russi ce balai de course" le taquina-t-elle "l'ide de la laine est plutt originale, pas franchement arodynamique mais avec un peu d'entranement je..."
-"C'est bon" rigola-t-il. "En tout cas, dsol pour la couleur, mais c'est tout ce que j'ai pu trouver... Au dbut, j'avais assez de laine pour la faire entirement rouge mais aprs quelques erreurs... bref. Je voulais la faire entirement sans magie, la moldue..."
Il baissa vers elle son regard gn, qu'il avait lev pour cette mme raison. Ses yeux elle, taient intensment brillants, ce qui le fit avaler de travers. Elle s'approcha de lui et, sur la pointe des pieds, posa sur ses lvres un baiser plus lger qu'une plume, si bien qu'il craignt de n'avoir fantasm. Mais ses joues carlates lorsqu'elle entreprit de mettre l'charpe qu'il venait de lui offrir en grands mouvements dsordonns l'assurrent de la vracit des faits.
Alors il la souleva sans peine et la serra dans ses bras, sous les applaudissements enthousiastes de ses fidles amis assis au fond de la salle, et sous les rires gns de celle qui deviendrait un jour sa femme.




Cette nuit l, elle ne lui avait pas parl de Nol, mais de sa famille, et un peu d'elle. Allant jusqu' chapper que les cadeaux faits main l'avaient toujours profondment touche. Il ne l'avait par la suite abandonne Mrs Pomfresh que sous la menace de la fte approchant, et du cadeau fabriquer temps. Chaque maille avait t noue d'un sourire rempli d'espoir.
Note de fin de chapitre :

OS réalisé pour le concours de Noël 2009. Ayant pas mal dépassé les 2000 mots autorisés dans la première finalisation de ce texte, je me suis vue contrainte de "légèrement tailler dans le tas" pour finalement arriver à 1999, ouuuuf -_-". …tant quelque peu perfectionniste, sans prétentions mal placées, je posterais sous peu le texte complet :)

•Désolée, la mise en page ne semble pas passer et, entre autres, "cette fille !" est normalement en italique.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.