S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Reviews pour Et celle qui voulait vivre

Laissée par : Melody le 24/01/2021 14:35 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre

Aaaahhh j'ai trop aimé la fin c'était tellement chouuu ! Mon cœur de romantique là... ♥️


Laissée par : Dedellia le 21/01/2021 21:19 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre

Il est triste ce texte, mais joliment écrit. 


Laissée par : Wapa le 02/12/2020 11:54 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre

Oh qu'est-ce que c'est joli ! Doux et mélancolique. J'aime beaucoup l'utilisation de Rimbaud ici, ça donne du relief à cet OS et c'est particulièrement approprié à la situation de Lavande. 

J'aime bien aussi comme le texte devient de plus en plus lumineux jusqu'à cette chute pleine de tendresse. 

Merci pour cette lecture :)

:hug: 


Laissée par : Selket le 02/11/2020 00:20 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
A chaque fois tes fics m'emeut et depuis le début du titre, à la bannière sublime et enfin tes mots qui peint un portrait de Lavande si juste et si touchant. Merci merci pour toute cette émotion.

Selket

Laissée par : Eanna le 24/12/2016 23:53 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
Eh bien, malgré le bug des caractères qui ne facilite pas la lecture, je n’ai eu aucun mal à rentrer dans ton texte et je l’ai adoré ! Bon, déjà c’est Lavande, et j’aime ce personnage, pas forcément dans les bouquins tant elle est caricaturale, mais l’idée que je m’en suis faite après la guerre, et je constate qu’on a plus ou moins la même, ce qui a rendu l’adaptation à ta vision de Lavande d’autant plus rapide !

Cette Lavande renfermée, fuyant la réalité, refusant de voir qui que ce soit, c’est aussi comme ça que je l’ai imaginée. Je ne sais pas si tu lui as imaginé des cicatrices sur le visage, la mienne a ça en plus, ça n’aide pas x) Mais voilà, j’aime beaucoup ce contraste entre la Lavande ultra kitsch de Poudlard, cette adolescente presque clichée, mais tellement normale, qui glousse bêtement (j’en reviens pas que tant de gens le lui reprochent, alors que sérieusement, quelle fille n’a pas gloussé bêtement en pensant à son crush au lycée ? :mg:), qui dans les films porte des rubans roses, des tenues bien girly – j’adore cette interprétation du personnage dans les films -, et puis la Lavande de ta fic, complètement déconnectée de la réalité, en déni, orpheline (je suis curieuse de savoir, ses parents sont morts comment selon toi ? Pendant la guerre ? Tu l’as peut-être dit dans la fic, le bug des caractères a pu me faire zapper des infos, y a des phrases que j’ai dû relire 3 fois pour les comprendre, c’est te dire si j’étais motivée XD). Ce rejet de ses amis qu’elle fait, ce refus de s’occuper d’elle-même…

Oh là là et puis la fin ♥ Bon, je shippe Lavande et Olivier moi, mais ton Lavande/Seamus est vraiment choupi. J’aime beaucoup que ce soit celui qui lui a annoncé la mort de ses parents, qui l’a détruite moralement avec cette nouvelle et totalement anéantie, qui finalement la ramène à la vie en venant la secouer, l’obliger à se relever, à continuer. Et voir Lavande enfin craquer, pleurer, et accepter de revivre enfin, de laisser couler les larmes qu’elle ravalait depuis si longtemps.

Oh, et puis le vers de Rimbaud quoi ♥ J’aime énormément Rimbaud, sans pourtant avoir lu beaucoup de poèmes de lui, je trouve que tu as très bien utilisé son vers. Bref, j’ai beaucoup aimé ton texte, et j’ai très envie d’en savoir plus sur ta Lavande ! Mais par pitié reposte tes fics en corrigeant le bug des caractères :mg:

Joyeux Noël Bloo !

Réponse de l'auteur: Alors, trois choses (enfin plus encore mais pour commencer :mg: ) : déjà, merci merci merci, merci du fond du cœur pour cette adorable review de Noël Eanna ♥ Ca a été un vrai plaisir que de la recevoir et ça l'est encore aujourd'hui que je la relis pour (enfin) te répondre. Ce qui m'amène à mon deuxième point : pardoooooon, de ne répondre que maintenant, j'ai un peu honte, quand même, faudra vraiment que je m'améliore cette année dans mon délai de réponses au review. Et troisième chose, concernant le bug des caractères, alors oui clairement je suis désolée je sais que ça facilite pas trop la lecture, le truc c'est que j'arrive pas à remettre mes fics bien, enfin si je reposte mon chapitre en fichier Internet comme je l'ai toujours fait, et bien le bug des caractères CONTINUE à se répéter, le seul moyen que j'ai trouvé de l'enlever, c'est de remplacer manuellement tous les caractères ou de refaire tout le codage de mise en forme manuellement mais ça prend un peu de temps et avec ma centaine de fics, c'est assez chiant. Mais PROMIS je vais m'y mettre, au moins sur mes séries les plus actives pour commencer, parce que clairement je comprends que ça gêne :/ Et du coup passons au fond maintenant ♥ Déjà je te rejoins sur pleeein de trucs, notamment la caricature qu'est parfois Lavande dans les livres/films, même si finalement dans les livres je trouve qu'elle ne l'est pas toujours tant que ça : c'est vrai, elle fait un peu cruche en sixième année, mais comme tu le dis, qui n'a jamais été comme ça, sérieusement ? Et puis, à côté de ça, JKR nous la montre comme l'une des seules à aider Harry, Ron et Hermione avec les Scrouts dans le tome 4, l'une des premières à rejoindre l'AD dans le tome 5 et membre active de la résistance dans le 7 au point d'en risquer sa vie. Et c'est ça que j'aime en fait avec Lavande, c'est qu'elle prouve qu'il n'y a pas d'un côté les filles "clichées" dont on peut se moquer et de l'autre les filles courageuses qu'on peut respecter mais qu'on peut très bien être les deux ! Par contre sur les fringues j'avais pas trop aimé la version des films parce que moi en lisant les livres je m'étais imaginée Lavande comme le type d'adolescente toujours ultra bien fringuée, avec un style un peu BCBG, à la Gossip Girl un peu et donc pourquoi pas colorée mais pas autant que dans les films quoi x) Pour ses parents, ils sont pour moi tués par les Mangemorts à la veille de la bataille voire le jour même, en représailles pour l'engagement de Lavande à Poudlard, mais elle n'apprend qu'à son réveil à Sainte-Mangouste d'où le "léger" traumatisme. Alors par contre, explique-moi donc comment tu peux préférer le Lavande/Olivier au Lavande/Seamus, ENFIN ? :mg: Le Seamus/Lavande c'est juste trop la vie, faudrait que je leur trouve un nom de ship d'ailleurs ahah. Blague à part, ça me fait d'autant plus plaisir que tu aies apprécié ce texte de savoir que c'est pourtant pas ton OTP de base alors merci ♥ Et c'est promis, je vais m'atteler aux autres textes de la série pour rendre tout ça lisible à nouveau, mais en attendant je te remercie une nouvelle fois du fond du cœur d'avoir pris le temps de me laisser cette adorable review malgré ça ♥

Laissée par : Eejil9 le 24/12/2016 16:31 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre

J'ai beaucoup aimé ce texte ! Moi aussi j'adore Rimbaud, d'ailleurs ça ne m'aurait pas déplu s'il avait été un peu plus présent parce que c'est une source d'inspiration inépuisable.

Je suis une grande fan des textes sur la Lavande d'après la guerre, je trouve que c'est un personnage très riche et très intéressant, et j'ai adoré ce que tu en as fait. Il y a tellement de désespoir, même un peu de folie dans les pensées que tu transcris, c'est émouvant, touchant... Ce texte est vraiment très réussi ! 

J'ai beaucoup aimé la place que tu donnais aux sens, aussi, un peu comme s'ils étaient à la fois le support du flux de pensées, et un obstacle... Je ne sais pas comment le formuler précisément, mais en tous cas ça m'a beaucoup plu !

(Au fait, joyeux noël ! J'adore jouer les lutins, c'est génial !)



Réponse de l'auteur: Ouah, merci beaucoup pour cette très, très belle review de Noël Eejil, et je te présente mes plus plates excuses pour n'y répondre que maintenant. Je suis vraiment très contente que tu aies aimé ce texte parce que le Lavande/Seamus est vraiment mon OTP chouchou et je n'ai pas encore totalement abandonné l'espoir qu'un jour, pleeein de gens écrivent sur eux à leur tour. Et c'est toujours un plaisir que de rencontrer une autre fan de Rimbaud ! J'ai basé toute ma série sur Lavande/Seamus autour de Rimbaud, même si je comprends ta remarque comme quoi il n'est pas assez présent et c'est vrai, je choisis surtout une phrase qui s'intègre au contexte, en général, mais un de ces jours j'écrirais un OS sur eux qui sera vraiment centré sur Rimbaud, peut-être peu de temps après celui-ci, chronologiquement, tiens, du genre Seamus demandant plus de précisions à Lavande sur qui est ce fameux Rimbaud. En tout cas merci beaucoup une nouvelle fois pour ton adorable review, c'est un vrai plaisir que de la relire et je suis vraiment très touchée que tu aies aimé mon texte ♥

Laissée par : Satchre le 22/04/2015 15:56 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
Je ne devrais même pas être ici ! Déjà parce que j'ai une tonne de travail et que mon mémoire n'avance pas, ensuite parce que mon projet Lavande est toujours en cours et que d'ordinaire, quand je travaille sur un sujet, je ne lis jamais de fictions qui le traitent. Donc je devrais aller travailler, mon mémoire ou mes textes, anyway. Sauf que j'ai bien compris que j'aime beaucoup tes textes. Ils sont toujours très jolis et offrent toujours un instant de lecture agréable, c'est reposant. Alors mon mémoire qui me fout la migraine, mes textes qui n'avancent pas plus, ma déprime générale je viens l'effacer en passant de superbes instants avec tes personnages et histoires. Et puis en même temps, j'ai bien remarqué que le peu de retours que tu as ces derniers temps te démoralise, alors, même si ce n'est que moi une fois de plus, j'espère que ça te fera plaisir de voir que tu as des lecteurs charmés *câlin*

Je suis donc revenue traîner du côté de tes Amours rimbaldiennes, ce qui est vraiment une bonne idée à la base mais qui m'a encore plus enthousiasmée quand j'ai découvert que cet OS était le premier texte de la série ! Ici, on comprend la base : d'où viennent toutes ces références à la poésie de Rimbaud, d'où part ce lien entre des textes littéraires Moldus et Lavande/Seamus, parce que pour la première fois on voit apparaître physiquement les poèmes quand Lavande dit qu'elle les lit. C'est peut-être anodin, mais c'est surement un des points que j'ai préféré ici. L'échange qui tourne autour est absolument formidable, ce moment où elle fait référence à Rimbaud, l'étonnement de Seamus, l'aveu involontaire, le silence et la réponse du tonnerre que lui offre son ami < 3

J'ai été charmée par cette image de Lavande que tu nous offrais, à des lieux de l'adolescente un peu mièvre que le sixième tome nous montre alors qu'on connaît bien d'autres aspects d'elle, et puis de celle qui apparaît dans les films et qui me révolte totalement. Là, on a le droit à une Lavande perdue, détruite. On a ce moment où elle se retrouve dans le vent, les cheveux dans tous le sens, et où Seamus apparaît (j'ai tout de suite deviné que c'était lui) ; on imagine aisément comment il doit la voir, fragile au point de s'inquiéter qu'elle ne s'effondre sous l'effet d'une bourrasque. Et c'est poétique, magnifique poétique, beau, surtout qu'à aucun moment on a l'impression que tu la montres comme une "faible". ien au contraire puisqu'on sent la force qui continue à l'habiter inconsciemment : même si dans sa détresse elle aimerait redevenir une enfant insouciante, bercée par ses parents, elle sait que ça n'arrivera pas et qu'elle devra bien vivre avec -la preuve en est de sa tentative répétée pour quitter l'hôpital.

Une Lavande absolument magnifique. Je n'aurais pas forcément imaginé l'après-Bataille ainsi, mais j'aime bien ton point de vue, cohérent en plus avec la trame générale que tu traces progressivement. J'ai notamment adoré la façon dont tu introduis le hors-temps de l'enfance, ces contes merveilleux qui semblent comme planer dans les airs ; c'est absolument sublime *.* Les couleurs aussi, l'apparition et disparition du ciel bleu, la robe blanche, le papillon. Tu arrives vraiment à retranscrire un instant où Lavande est perdue dans son désir d'enfance qui, par le biais des souvenirs, plane autour d'elle sans qu'elle ne puisse la saisir et cette détresse, cette douleur, qui l'habite. Ta Lavande a grandi (trop vite, bien sûr), gagné en maturité malgré elle, malgré le cours logique que devrait suivre la vie et tu arrives vraiment à retranscrire l'injustice cruelle de la tragédie vécue.

Et bien sûr il y a ce superbe moment où Seamus la prend dans ses bras et où Lavande s'abandonne à ses larmes. C'est triste, mais en réalité, grâce à la force de ton texte, on ne perçoit que la solidité de l'étreinte, comme une promesse que ferait Seamus d'être là pour elle. Et c'est exactement comme ça que je l'imagine pour Lavande, alors encore une fois merci de l'écrire ainsi. Notamment dans le sublime passage où c'est Seamus qui apprend la vérité à Lavande sur la mort de ses parents. Je crois pas l'avoir mentionné dans une autre de mes reviews, mais pour moi aussi les parents de Lavande meurent pendant la guerre. Et comme j'imagine Lavande dans le coma pendant de longues semaines, elle l'apprend en décalé aussi, et pour moi c'est forcément Seamus qui lui apprend la nouvelle. Pour moi ça ne ressemble pas à ce que tu écris, tout ça, mais dans l'idée ça m'amuse qu'on suive encore la même vision globale des événements :) Bref. Ah si voilà, j'écrivais ça pour te dire que je n'imaginais pas cette scène comme toi, mais j'ai absolument adoré le moment où Lavande demande à ses amis de sortir, sans pleurer ni crier, mais en s'emmurant dans son silence. Et quand tu précises qu'elle refuse les visites, c'est très bien joué de ta part, ça donne encore plus de force à sa réclusion.

J'ai l'impression que cette review est encore plus désordonnée que d'habitude, je suis désolée (et j'espère en plus qu'il n'y a pas des fautes de frappe toutes les deux lignes) :/ En tout cas mon enthousiasme et mon admiration sont toujours intacte, Bloo. Je vais aussi filer tout de suite lire La mélodie des songes parce que le texte semble se dérouler à peu près à la même période et comme ça j'aurais lu tous tes OS précédant En famille (pour Brooke, si je ne craque pas, j'aimerais attendre qu'elle soir née dans ta fiction longue :D). A tout de suite !

Réponse de l'auteur: Alors je t'arrête tout de suite, ça me fait presque mal au cœur de te voir écrire "je suis désolée" alors que cette review est, à l'image de toutes celles que j'ai déjà eu l'immense chance de recevoir de ta part, absolument magnifique et mérite beaucoup de choses mais certainement pas des reproches qui appelleraient à des excuses ! T'excuser de quoi ? D'illuminer mes journées à chaque fois que je lis ou relis tes reviews ? De me donner envie de continuer à écrire, ce qui est sûrement la plus chose qu'un lecteur puisse donner à un auteur ? Ne t'excuse pas Satchrê, tu me donnes envie d'écrire et tu donnes envie à beaucoup trop de gens d'écrire sur ce forum pour t'excuser de quoi que ce soit. Sans compter que tu nous donnes aussi envie de lire, et de commenter, et d'échanger, et bref, tu es géniale et c'est tout :) Merci du fond du cœur Satchrê *cœur* Et à propos, ça me fait tellement de peine de lire ce début de review, et tes messages sur le forum, de comprendre que ça ne va pas fort alors que tu es juste une personne absolument adorable qui mériterait que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes, alors juste, sache que ma boîte à MP est toujours ouverte et que si tu as envie de m'écrire, à n'importe quel moment, et peu importe ce que tu souhaites me dire, que cela fasse deux lignes ou deux cent, n'hésite pas, voilà *cœur* Pour en revenir au texte, je dois dire que tes adorables reviews m'ont vraiment convaincue de rester sur cette idée de série basée sur Rimbaud. En fait, pendant un temps, j'ai hésité à changer le titre, "Les amours rimbaldiennes", pour quelque chose de plus neutre, histoire de pouvoir caser des OS qui ne seraient pas basés sur les citations de Rimbaud, parce que mine de rien, ce n'est pas toujours évident d'écrire un texte qui s'inscrive à la fois dans la trame que je construis autour d'eux et dans l'un des poèmes de Rimbaud. Mais voilà, je la garde finalement, déjà parce qu'après tout, se rajouter un peu de difficulté a un côté amusant et qu'il faut bien se lancer des défis dans la vie, et puis je vois que ça a l'air de bien plaire cette "particularité, cette présence de Rimbaud, et notamment grâce à des gens comme toi qui prennent le temps de me le faire savoir :) Et donc oui là il y a l'origine de ces citations dans leur vie, même si tu trouves également un peu de l'origine dans "La mélodie des songes" comme tu as dû le constater ensuite, parce que ce n'est par hasard que Lavande lit un poète Moldu français mais bien parce que sa mère le lisait elle-même (d'ailleurs j'ai peut-être une idée d'un OS pré-bataille et dans lequel Rimbaud serait tout de même intégré par ce biais). Alors, quant à tout ce que tu écris de si gentil sur Lavande, tu n'imagines même pas comme ça me fait plaisir ! Je suis toujours si démoralisée quand je me rends compte que pour certains, Lavande n'est vraiment qu'une cruche abrutie et méchante, presque. C'est tellement loin de la réalité ! Oui elle glousse, oui elle a un comportement un peu mièvre avec Ron, oui elle parle de potins avec Parvati, mais quelle adolescente n'a jamais fait ça ? Et en quoi est-ce mal ? Lavande n'a pas volé Ron à qui que ce soit il me semble, elle lui a proposé, Hermione ne l'a pas fait, et d'ailleurs comment aurait-elle bien pu savoir que Hermione était aussi intéressée ? Elle n'était pas proche d'elle et Hermione n'assumait pas ses sentiments à ce moment ! Puis, Lavande, c'est aussi une des rares qui reste à aider Hagrid à ramener les Scroutt dans le t4, elle fait partie de l'AD dès ses débuts dans le t5, elle rejoint la résistance et participe à une bataille qui la laisse pour morte ( ;) ) dans le t7... Non, trois fois non, c'est injuste de ne lui coller que l'image de cruche, ou plutôt c'est bien trop facile ! D'ailleurs il y a un topic à ce sujet dans le forum sur lequel j'avais essayé d'en parler un peu mais la réhabilitation de Lavande n'a pas l'air de passionner les foules, ce que je trouve bien dommage. Et donc, à défaut de lire des textes sur elle qui ne racontent pas à quel point elle est une sale garce sans cœur d'être sortie avec Ron en sixième année, j'ai décidé d'en écrire. Et qu'ils puissent plaire et offrir une vraie autre image, ça me fait juste tellement plaisir Satchrê, c'est exactement ce que j'ai cherché à faire et tu mets parfaitement le doigt dessus. Et quant à Seamus... c'est drôle parce que quelque part, on pourrait presque plus comprendre que les gens ne l'aiment pas que Lavande, au regard de son comportement la grande partie du t5, pourtant, lui m'a l'air assez populaire dans la fanbase. Les textes sur lui ne font pas légion mais il est toujours présenté sous un angle positif. Bon, cela dit, je ne déroge pas à la règle parce que moi aussi, j'adore Seamus, et je trouve que son obstination dans le t5 en fait d'ailleurs un personnage très humain et très intéressant ! Puis finalement, il a le courage de reconnaître s'être trompé et de prendre ensuite en partie la tête de la résistance dans le t7 (on sait en tout cas qu'il a été le plus torturé). Pour moi, Seamus, c'est un peu l'optimisme incarné, la bonne humeur, la joie, même si bien sûr, c'est un résumé très grossier et que je le vois avec ses failles et ses doutes lui aussi. Ah tiens c'est drôle que tu vois également mourir les parents de Lavande pendant la guerre (et comment, du coup ? Lors de la bataille ou avant ?), j'ai déjà vu cette vision une fois sur ffnet mais jamais autrement, je ne sais pas pourquoi mais moi ça me semble être une évidence absolue. Je n'ai juste jamais imaginé Lavande avec ses parents après la guerre mais je serais bien incapable de t'expliquer pourquoi. Pour le coup ma ràr est peut-être juste complètement inutile et n'apporte pas grand-chose de plus que le texte XD Enfin j'espère quand même que, à défaut de constituer un bon complément du texte, elle te fera au moins un minimum plaisir ! Et je répète aussi ce que j'ai écrit au début, si tu as le moindre souci ou même si tu n'en as pas du tout et que tu veux juste parler, ma boîte à MP t'est totalement ouverte sur le forum. Merci Satchrê, pour ta review, pour tes reviews, pour tes encouragements, et je suis désolée de répondre si tard à de si belles reviews. *cœur*

Laissée par : Hugo le 09/03/2014 12:29 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
J'aime Rimbaud aussi, même si je n'ai pas tout lu de lui mais j'ai aimé la façon dont tu le rattaches à Lavande, comme si c'était sa seule poignée dans le monde pour survivre. En fait, j'ai été étonné par la façon dont tu as écris Lavande ici, de manière aussi complexe et subtile. Lavande est totalement brisée et même s'il y a toujours ce grain d'espoir qui caractérise tes textes, je pensais jusqu'à la fin qu'elle ne s'en sortirait pas.
Tu m'as assez bluffé ici, parce que Lavande comme ça, elle n'est pas facile, elle est complexe et n'a aucune idée du chemin qu'elle doit prendre.
Bravo, j'ai beaucoup aimé !

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pout a review Hugo ! J'ai hésité un peu à transformer "Les amours rimbaldiennes" en une autre série, parce que des fois ça a un côté contraignant de devoir toujours intégrer une citation, mais je vais essayer de m'y tenir quand même. En tout cas, ça me fait plaisir que tu aies aimé cette Lavande désabusée, qui est sûrement quelque part celle que j'étais il y a quelques années même si elle en a plus bavé que moi. N'empêche, je n'aime pas le rôle de potiche qu'elle a dans les films et puis la guerre, ça change les gens à jamais. Je suis contente que tu aies aimé.

Laissée par : Onde le 27/09/2013 21:01 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
C'est mignon, touchant. Une écriture légère qui parvient pourtant à transmettre des émotions lourdes, la peur, la tristesse, la souffrance. Et cette légèreté qui caractérisé Lavande, elle est là, dans ton texte. Je l'aime bien ce texte, tu l'as bien écrit, j'aime l'idée du papillon et puis cette jolie illustration. Bravo pour cette fic Bloo :)

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour cette très gentille review Onde, ça me fait très plaisir de savoir que tu as aimé ce texte sur Lavande, d'autant plus qu'il s'agit de l'un de mes personnages favoris ! :)

Laissée par : Eliie Evans le 31/03/2013 20:30 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
vraiment très réussi!

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour ta review !

Laissée par : magicalfox le 31/03/2013 19:19 pour le chapitre Et celle qui voulait vivre
très émouvant. c'est magnifique et poignant. on s'identifie bien à lavande, à cette jeune fille brisée par la vie. les mots de seamus sont durs, et pourtant vrais, présents pour la ramener vers la vie, vers un autre monde, vers son futur. tout simplement bravo, parce que ces mots que tu as utilisés, ces phrases, provoquent vraiment de l'émotion, donne envie de prendre lavande dans ses bras pour la consoler, pour lui rappeler que oui, le monde est laid, et que pourtant il est aussi beau. c'est un texte boulervsant, mais qui finit bien. heureusement ^^
magicalfox

Réponse de l'auteur: Ce qui est très émouvant, c'est cette adorable review ! Je te remercie magicalfox, merci infiniment, parce qu'elle me fait vraiment très plaisir et je suis ravie de savoir que tu as aimé ce texte sur Lavande et Seamus, parce que c'est un couple que j'aime beaucoup mais je sais qu'il est rarement évoqué. Merci beaucoup, beaucoup, beaucoup !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.