S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Reviews pour Les zibelines triompheront bien

Laissée par : bellatrix92 le 23/11/2022 20:39 pour le chapitre Trois, deux, un

L'idée de la lettre est pas mal!! Utiliser Sirius pour colporter la rumeur, c'est juste excellent!

J'aime beaucoup les idées qui se dégagent derrière se chapitre et la stratégie de lutte de Sybil, même si elle est glaçante et que je pense que Regulus a raison sur bien des points. La situation est bien analysée, les grosses lacunes de sa société magique autant que les faiblesses de ces garçons de sang-pur ou des hommes en général.

ça m'a rappelé une situation personnelle où j'ai frappé un type plutôt indélicat avec ma soeur (milieu religieux fermé + vieux dégueu) et où il était tellement blessé dans son orgueil que c'est mon père qu'il est allé voir. C'est juste exactement ça: l'idée de tomber face à une femme leur est insupportable.

Par contre j'ai une question pour la suite: je me demande si, du coup, on ne va pas avoir parmis tous ces gars un suicide. Parce que je pense que là, la peur va certes changer de camps mais la vie pourrait aussi devenir invivable pour eux.

Bref, j'adore l'analyse et je reviendrai lire demain.

 

A bientôt!



Réponse de l'auteur: Merci énormément pour ta review, Bellatrix, je suis désolée, j'ai l'impression de ne franchement pas être très originale dans mes réponses mais, pour te dire, je suis très très sincèrement touchée par tes mots, ils me vont vraiment droit au coeur. C'est sans doute mon histoire la plus "politique" et les réflexions de mes personnages font en quelque sorte écho à mes propres interrogations, et si pour le coup, dans ce chapitre précis, ma voix est davantage celle de Regulus que de Sybil (je ne m'imagine pas en arriver à de telles extrémités même si je comprends le choix de Sybil), et bien, voilà, je pense qu'à un moment, on ne peut pas non plus se contenter d'opposer le combat pacifiste qui serait le seul combat valable à un combat plus "radical" comme si les deux n'étaient pas de toute façon extrêmement poreux. Je crois qu'il est illusoire que de croire qu'on obtient quoi que ce soit sans un minimum de violence (et je ne parle pas nécessairement de violences physiques !). Les suffragettes, par exemple, ont eu recours à des actions violentes, qui seraient aujourd'hui qualifiées de terroristes, si on employait les mêmes, et en même temps, "demander gentiment" le vote n'aboutissait à rien alors, heureusement qu'elles ont trouvé d'autres moyens de mener la lutte pour que nous soyons aujourd'hui des citoyennes égales en droit. Ou même, l'Inde, on cite toujours Gandhi en exemple et sa lutte a évidemment été fondamentale, mais croire que l'Inde n'a obtenu son indépendance qu'à la suite de sa marche sans tenir compte de tous les autres mouvements indépendantistes dont certains, violents, ont aussi joué un rôle, et bien, voilà, c'est toujours, toujours plus compliqué, et s'il suffisait encore une fois de "demander gentiment" ses droits alors, nous n'en serions jamais privés en premier lieu, je crois. Enfin, bref, je pars beaucoup beaucoup trop loin là ahah, mais c'est un plaisir d'en échanger avec toi ! Et sur la réaction des garçons, et bien, tu en verras plus dans les chapitres prochains, je me suis aussi penchée là-dessus même si je pense, à l'image de notre société actuelle, que la balance est encore trop en la défaveur des victimes pour que les coupables en arrivent à s'ôter la vie, alors qu'ils peuvent finalement s'en tirer sans trop de dommage (même nous, aujourd'hui, à l'ère "Me Too", on a finalement très peu d'exemples d'hommes condamnés à de vraies peines lourdes, condamnés tout court, déjà, c'est même pas 1% des plaintes pour viol qui aboutissent à une condamnation, et ça c'est sans même parler de toutes celles et ceux qui n'osent déjà même pas porter plainte...). Bref, un immense immense merci pour tes reviews et je l'espère à bientôt !

Laissée par : bellatrix92 le 22/11/2022 21:46 pour le chapitre Psychose

Sibyl révèle un peu de mystère mais c'est vraiment petit à petit. En tout cas je suis curieuse de savoir ce qui est arrivé à Marlene MkKinnon. Qui va subir les foudres de notre Poufsouffle cette fois-ci?

Je note Wilhelmina Gobeplanche si je ne me trompe pas et c'est vraiment chouette!!! J'aime beaucoup le récit sur le choix des matières au début de ce chapitre.

L'attaque de Pré-au-Lard était effrayante et mystérieuse à la fois. Tu n'en as pas dit tant que cela et je me demande concrètement comment les choses se sont passées.

 

Je vais m'arrêter ici ce soir car je suis crevée. Je viendrai lire la suite tout au long de la semaine. En tout cas chapeau pour cette histoire qui me plaît beaucoup alors que je ne suis pas du tout une fan des fics-maraudeur en temps normal.

 

PS: Est-ce qu'on va revoir Dorcas?



Réponse de l'auteur: Ouiiii Wilhelmina c'est la future professeure Gobeplanche ! J'avais envie à la fois forcément de créer des personnages, des OC, pour ne pas me contenter du groupe de Maraudeurs que l'on connaît mais à la fois, j'aimais bien l'idée de partir de vrais personnages dont on ne sait quasiment rien et de leur inventer leur histoire. Trop contente que tu l'aies noté ahah ! Pour Marlene, tu as dû avoir la réponse à ta question dans le chapitre suivant et pour Dorcas, oui, bien sûr, elle réapparaîtra et à plusieurs reprises dans cette histoire, car elle est un personnage clé des zibelines ♥ .

Laissée par : bellatrix92 le 22/11/2022 20:53 pour le chapitre Lavande

Wohou!

Enorme coup de coeur sur ce chapitre. J'ai vraiment adoré la manière dont tu installes le contexte de la guerre et des violences entre élèves, encore plus profondément que dans le pemier chapitre. 

Sybil prend de plus en plus de profondeur et je me demande quel mystère elle cache encore. Regulus en tout cas m'a l'air d'un introverti mais ça turbine sacrément dans son esprit. L'idée du bouquet est vraiment mignonne en tout cas.

J'aime beaucoup l'idée de l'engagement de Sibyl et même si ses méthodes sont plutôt sombres, on comprend qu'elle est sacrément écartelée et sans doute au pied du mur. Moi qui vit sur un territoire très fermé où les femmes ont beaucoup souffert de ce genre de violences dans l'indifférence générales, et où les blagues sexistes (racistes aussi) sont banalisées, je peux comprendre sa colère. Quand on est face à une mentalité complètement machiste et viriliste, on peut avoir envie de mettre des tatanes.

 

Je suis en retard pour mes reviews, je suis désolée, un peu plus prise que prévue et fatiguée, donc pas toujours la tête à lire. Mais je compte bien finir cette fic-là car elle me plaît beaucoup.



Réponse de l'auteur: Oh alors déjà ne t'excuse surtout pas du "retard" dans tes reviews !! Je n'ai moi-même pas été la plus rapide et puis, je comprends très bien qu'on puisse avoir d'autres choses à faire en plus, tes retours sont tellement gentils et motivants pour moi avec des remarques très pertinentes sur l'histoire, franchement, ça valait bien le coup d'attendre un peu ! J'ai vraiment beaucoup, beaucoup travaillé le contexte dans cette histoire, plus que d'autres de mes fanfictions notamment sur la Next-Gen, et en particulier le contexte politique alors, ça me touche vraiment beaucoup ce que tu écris. Comme toi, sans approuver les méthodes très noires de Sybil, j'arrive à la comprendre, parce que je sais aussi ce que c'est que d'en arriver au point où, en fait, après avoir essayé toutes les méthodes "légales" et bah, tu te prends toujours une telle violence dans la tête, que tu en viens à te dire qu'il n'y a pas d'autre solution. Encore une fois je suis très touchée que tu apprécies ce chapitre !!

Laissée par : mathvou1 le 21/11/2022 16:25 pour le chapitre Goût d'anis

Hello Bloo, 


 


Je profite de ton retour sur ce site pour commenter le final de cette super fic qui s’achève en beauté. Je l’ai terminée il y a quelque temps déjà, et je m’étais promis de te laisser une review, ta réponse à l’une de mes reviews ainsi que ta présence aux JR m’ont donné le rappel nécessaire pour le faire !


J’ai aussi pensé à toi quand le dernier album de Pomme est sorti entièrement. Vraiment, je te recommande de l’écouter, car plusieurs chansons m’ont fait penser à tes fics et à l’ambiance à la fois torturée et réconfortante que tu arrives à mettre en place (un exploit que décidément, tu renouvelles à chaque fic !) D’ailleurs, l’album s’appelle consolation, coïncidence ? Si tu devais en écouter une seule, écoute La rivière : franchement, on dirait qu’elle a été écrite pour Sybil et Regulus, surtout après avoir lu l’OS Le choix de Sybil. C’est fou !


 


Oups, j’ai un peu dévié du sujet ^^ Évidemment, ayant déjà lu certains de tes OS, je savais que Regulus survivait, et je trouve que c’est un excellent choix pour toutes les raisons que tu as expliquées. Oui, Sybil méritait bien de se reposer auprès de lui, et je suis très contente de les laisser tous les deux apaisés, la mort de Regulus était vraiment un moment terrible à écrire dans ma fic (ça n’est pas encore publié mais ça pique fort), alors ça me fait très plaisir de voir ici une variation du canon.


Et pour répondre aux questionnements que tu exprimes dans tes notes de fin de chapitre, oui, évidemment, j'ai adoré passer par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel avec Sybil et Regulus, mais aussi avec Josephine, Marlene, Lily.


Ce dernier chapitre est parfait, les descriptions de la nature environnante sont vraiment apaisantes pour les personnages comme pour le lecteur. Merci pour cette superbe histoire qui vient raviver les plaies anciennes, mais aussi l’espoir. On laisse nos deux héros main dans la main, on les confie l’un à l’autre et on sait qu’ils prendront soin de leur partenaire, et de Josephine pour qui l’espoir est également permis, et les biscuits n'ont plus ce goût amer qui faisaient grimacer Regulus.


Ta conclusion personnelle est très touchante aussi. Je suis vraiment désolée d’apprendre que ta route ait croisé celle d’une telle personne et j’espère que cette fic t’a aidée à te réapproprier ce qui t’appartient. Je vois maintenant cette fic un peu différemment (dans le bon sens du terme) et suis admirative du courage dont tu as su faire preuve pour nous livrer cette histoire. Je dois l’avouer, je suis même un peu émue en t’écrivant cette review, et ta conclusion n'y est pas pour rien !


Tes textes sont beaux et engagés, je ne peux que t’encourager à poursuivre, même si tu ne m’as pas attendue pour suivre ce conseil et que tu as fait beaucoup de chemin depuis la fin de la publication des zibelines ! ❤️


 


Je conclus en partageant avec toi l’avant-dernière phrase du livre La petite fille sur la banquise, et en te conseillant à nouveau de le lire si ce n’est pas déjà fait (non, je n’en démordrai pas ^^), il fait vraiment écho à tous ces messages que tu fais passer dans cette fic, les plus violents comme les plus doux :


La vie n’abandonne jamais, au tréfonds des océans, dans les ténèbres, elle luit.


 


Belle journée malgré le temps pluvieux, et à très bientôt Bloo ❤️



Réponse de l'auteur: Et Re-re-Hello Mathvooou ♥♥♥ je vais vraiment vraiment être à court de synonymes pour te remercier sans me répéter terriblement mais, je crois que tu devoir te contenter d'un merci prononcé certes mille fois, mille mille mille fois et un million de fois, mais quand même, un merci, c'est pas très original. Et surtout c'est pas à la hauteur de cette review absolument merveilleuse, qui m'a tout simplement fait pleurer la première fois que je l'ai lue, et qui maintenant que j'y réponds ce 26 décembre, a la saveur d'un magnifique cadeau de Noël, celui qu'on n'attendait pas, la surprise, qui va droit au coeur. Merci, Mathvou, merci énormément, merci du fond du coeur ♥ . ça a été un vrai plaisir de re-parcourir cette histoire avec toi, et une énorme dose de motivation, et j'espère avoir l'occasion de re-échanger dans pas si longtemps que ça avec toi, autour de Sybil, de Regulus, et des zibelines bien sûr. Je te l'ai écrit dans une de mes ràr précédentes : j'ai reçu le dernier album de Pomme pour Noël, alors, c'est mon programme déjà tout arrêté de mon trajet en voiture du 2 janvier, de l'écouter en entier. Mais "La Rivière" :'( . Mon meilleur ami me l'a envoyée il y a peut-être un mois, en me disant celle-là, elle est pour toi, quand je l'écoute je ne pense qu'à toi, c'est tout ce que je voudrais te dire (alors, pour l'instant, à chaque fois que je l'écoute, je suis sincèrement émue aux larmes, il faut dire que Pomme a une voix absolument magnifique qui vient sublimer ses mots de velours ♥). Mais en fait, tu vois, c'est vrai qu'elle leur correspond à merveille, à Sybil et Regulus, et pour le coup j'aurais presque envie d'en écrire une song-fic ! Je n'ai jamais essayé ça, mais pourquoi, je crois qu'elle le vaut bien :D . Après, plus sérieusement, un très très grand merci pour tes retours, et c'est vraiment chouette de pouvoir te répondre ! Quand j'ai commencé à lire des fanfictions sur Regulus, j'ai dû lire au moins vingt fois sa mort, je comprends que ce soit quelque chose de dur à rédiger. J'ai longtemps été une autrice très attachée au respect du canon mais, outre que dans cette histoire, il ne me paraissait pas du tout juste pour Sybil de perdre son amour, je dois dire qu'à force de lire systématiquement Regulus mourir seul et sans que personne ne sache avant vingt ans le poids de son courage et de ce qu'il avait fait, j'ai commencé à y penser : Et si ? Et s'il survivait ? Et alors comment tournerait le conflit ? Je crois que la fanfiction, c'est aussi explorer les sentiers interdits, faire des pas de côté, et je m'amuse grandement à imaginer la suite à cette histoire, parce que désormais, tout est à réinventer. Pour Sybil, pour Regulus et les autres, pour Josephine et Marlene et Lily et les Maraudeurs. Je suis super touchée, de savoir que tu as aimé les suivre dans leur voyage, et que cette première conclusion te satisfasse, et que tu aies été sensible aux descriptions de la nature, du marais. Je me souviendrai toute ma vie de ce coin de Bohême, des couleurs, de la lourdeur de l'air, des sensations que j'y ai ressenties, mais c'est bien la première fois que je les couchais sur mon clavier, et je suis soulagée de savoir qu'après tout ça, toutes ces années, les souvenirs n'ont pas tout terni, je peux encore tirer des choses jolies de cette page de mon histoire, aussi des choses jolies. Tu sais, "La petite fille sur la banquise", je l'ai bien noté, et quand je la lirai cette histoire, tu seras absolument la première personne à le savoir ♥ . Je te remercie en tout cas pour tes mots, qui au-delà d'être émouvants, sont aussi très réconfortants, et vraiment, je me rends compte du chemin parcouru depuis la Bohême, et le premier chapitre que j'ai rédigé pour les Zibelines, et maintenant. Merci de m'avoir permis de refaire ce voyage et de le trouver toujours un peu plus lumineux à travers ses ombres. Merci pour tout, Mathvou, je te souhaite de merveilleuses, merveilleuses fêtes de fin d'année, j'espère que tu en as bien profité et que tu en profites encore !

Laissée par : bellatrix92 le 20/11/2022 22:39 pour le chapitre Saveur d'orient

Coucou!!

Hé bien voilà un OC bien intriguant! Que cache Sibyl et que cherche t-elle donc?

Alors autant je ne suis pas très fics "maraudeurs", autant j'apprécie le contexte de tensions que tu installes dans le Poudlard de leur temps et que je trouve très réaliste. Ces guerres de clans et ces règlements de compte sont glaçants, je me demande où il vont nous mener.

Je suis aussi très curieuse du coup de savoir ce qui est arrivé à Mary McDonald et qui est aussi mentionné dans HP7.



Réponse de l'auteur: Coucou Bellatrix ! Un grand merci pour tes adorables reviews sur "Les zibelines triompheront bien" et je suis sincèrement désolée de n'y répondre que maintenant ! Même si j'ai fini de publier cette histoire il y a longtemps, c'est toujours un plaisir que de re-parcourir les chapitres au gré des retours de lecteur-rice-s, et d'autant plus, que je commence à travailler sur une suite alors, toutes ces remarques me sont très précieuses ! Je suis contente que tu aies apprécié l'ambiance décrite, je sais qu'elle peut trancher avec le Poudlard assez "enchanteur" qui nous est décrit dans les livres mais, quand on connaît un peu le contexte de la première guerre, et le fait qu'autant de sorciers se soient engagés si jeunes que ce soit dans l'Ordre ou parmi les Mangemorts, j'ai du mal à imaginer que la violence n'était pas déjà prégnante pendant leurs études à Poudlard. Un grand merci pour ton retour en tout cas !

Laissée par : Haru Nonaka le 17/08/2022 19:26 pour le chapitre Passerelle

Coucou Bloo, 

 

Je me décide donc enfin à revenir reviewer les Zibelines ou je m’était arrêtée après tout ce temps. Je dois tout d’abord t’avouer que la review qui suit sera probablement longue et bordélique, je n’ai plus trop l’habitude (je dis ça mais je crois que c’est surtout la forme naturelle de mes reviews en général ^^)

 

Tout d’abord, pour te répondre, ce chapitre conviens tout a fait à mes attentes, il l’avais fait déjà à ma première lecture de celui ci de ce que je me souviens. Après cette lecture après avoir déjà terminé de lire ton histoire modifie mon ressentit forcément, et me prive malheureusement de pouvoir te soumettre tout plein d’hypothèses sur la suite vu que je sais ce qu’il vas se passer et je perd sans doute un peu aussi de possibilité de décrire mon ressentit aux malheurs de tes protagoniste vu que la nouveauté est atténué ^^ mais je suis très contente de me replonger dans ta fic, je retrouve et découvre avec cette nouvelle lecture plein de choses, et repère des détails qui m’ont probablement échappé pris dans l’urgence de savoir la suite. Pour donner un exemple je ne suis pas sure d’avoir fait beaucoup attention à cette fille de Serdaigle qui pose l’hypothèse d’une intervention de créatures fantastique invisible dans la chute de Sybil de son balais lors du match et qui me fait fortement penser à une future Serdaigle …. 

 

Pauvre Sybil, je lui ferait bien un câlin mais pas sur qu’elle apprécie l’invasion dans son espace vital, alors je laisse Regulus s’en charger. La solitude qu’elle subit du au contexte est terrible, nourrit les ombres. Le fait de découvrir aussi l’accumulation de toutes ces choses qui provoque sa TS peu à peu accentue encore la tristesse de la situation je trouve. 

 

C’est terrible en effet de découvrir que la découverte de la vérité sur les agressions par Lily conduit à priver Sybil un peu plus de son cercle de soutien, déjà qu’ils sont éloignés par la vie, ca renferme l’étau dans lequel elle se débattait tant bien que mal. Même si oui, c’est une réaction tout à fait compréhensible de la part de Lily de réagir ainsi au révélation de James, qu’elle se sente trahie, en colère, mais c’est tellement dévastateur aussi… 

 

Sinon, pour que Sirius écrive des lettres pour systématiquement ne pas les envoyer à leurs destinataires correspond plutôt bien avec ma vision du personnage ^^, je dis un grand bravo à Andromeda pour avoir agi en conséquence, même si c’est un peu agressif, Sirius est agaçant donc j’approuve tout à fait son geste. Par contre, ça me fait penser, pauvre Andromeda, si l’on suit le canon et ce background pour elle, ça fait tellement de pertes qu’elle subit entre ces deux guerres.

 

« … Sybil était seule parce que le garçon qu’elle aimait n’avait jamais été une promesse mais une échappatoire. » Ce bout de phrase pour moi annonce bien la fin de quelquechose, une verbalisation du basculement de l’histoire, la suite donc du chapitre. Le refuge de la passerelle hors du monde qui conduit à des chemins différents? La confrontation sur ce point était inévitable, mais elle devait arriver. Pauvre Regulus mais oui, il est temps de mettre au clair ce qu’ils refusent de voir, ce qui viens et ce qui sépare. Après la proposition de fuite de Sybil est une très bonne idée, je maintient. Ça me fait rire parce que je connais une autre OC qui applaudirait tout à fait à sa proposition, même si elle sait tout de même que c’est fantasmé, mais bon les rêves sont ce qui permet d’espérer et d’envisager un futur quand la réalité deviens trop lourde, même irréalisé ou irréalisable ils permettent de trouver de la force aussi, et d’ouvrir des fenêtres quand les portes sont trop dirigistes. 

 

La phrase sur Regulus en comparaison à Sirius « Il n’avait ni son courage ni son indifference » est joliment formulée je trouve. Après Regulus, c’est un peu ca d’avoir grandit trop vite, tu as pris le rôle du centre de famille pas vraiment par choix mais peut être aussi que tu n’a pas à le faire hein ! Tu n’est pas le parent de tes parents ! (désolé mais le sens du devoir, gna, gan, c’est agaçant à la fin) Ah la famille Black…. 

 

Sybil qui choisi ses amies je comprend plus, après c’est vrais que c’est un peu le même choix sur le fait de la loyauté, sauf que Sybil elle à aussi la cohérence quand à ses convictions alors que Regulus n’a plus ca pour se conforter vu que les siennes ont pas mal vacillé ces derniers mois. 

 

Pour ce qui concerne le club de Duel, mince alors, même si c’était prévisible, c’est triste tout de même. De voir disparaitre si facilement ce qui avait couté tant d’énergie et de temps au filles. Le Backlash est tellement facile à mettre en place quand c’est un temps de crise…. J’aime que tu prenne le temps de décrire comment il se met en place avec tant de précision (et de concision aussi à la fois, c’est très impressionnant je trouve de réussir a synthétiser tout ca en si peu de de lignes, bravo)

 

Pauvre Josephine. Je suis contente qu’elle puisse au moins parler avec Regulus de ce mariage arrangé. Pouvoir parler, à son ami de ce qu’elle réussi à formuler, à coeur ouvert (même si c’est jusqu’a un certain point seulement car on voit la limite, Regulus aussi la voit). Elle choisi donc de se soumettre pour conserver ses privilèges, du moins ce qu’on lui promet comme privilège. Une vraie « femme de droite » selon Dworkin? Une résignation due à une lucidité qui lui fait prendre la décision qui lui semble la plus logique selon un sentiment d’impuissance face à la rigidité du monde? C’est terriblement triste, je trouve, encore plus du fait que joséphine soit si jeune et déjà si enfermée dans ce cadre si restreint qui lui fait envisager comme meilleur choix une situation telle que la sienne. J’ai encore plus envie qu’elle y échappe, de voir l’horizon s’ouvrir plus. Encore plus du fait qu’elle semble pousser Regulus à se libérer lui des contraintes dues à leur éducation, même si elle dit qu’elle ne l’aidera pas elle lui reconnais plus de choix qu’elle ne s’en accorde à elle même, elle le soutien pour qu’il suive la liberté qu’elle se résigne à abandonner. Comme si elle ouvrait la cage et lui criait de s’envoler pour eux deux, tout en s’y confinant, c’est beau comme geste d’amitié mais c’est aussi terriblement rageant. Bref, ca me brise le coeur. 

 

C’est interessant que justement tu ai choisi que ce soit sa plume qui serve à Regulus pour contacter Lily. J’y voit différentes choses: la discussion avec Josephine et l’incapacité de Regulus à l’aider à échapper à sa résignation leur permet tout de même d’admettre et de ressentir leur amitié quand leur vie les éloigne, et ainsi elle semble donner à Regulus la force d’agir pour tenter d’aider à rétablir les liens dont Sybil à besoin , de comprendre mieux en ressentant l’importance de ce lien pour lui même. En prêtant sa plume à Regulus qui vas écrire à Lily, il y a une forme de rébellion contre le cadre de leur éducation à tout les deux, même si elle n’est bien sur pas au courant de ses projets d’ecriture, elle participe tout de même à rétablir la sororité dont Sybil à besoin,…. bon je part peut être un peu loin et je m’embrouille, lol, mais je suis presque sure que tu avais une idée en tête quand a cette plume. 

 

Oh tiens voici Severus, interessant en effet de comparer le choix de Severus et celui de Sybil en rapport à Lily. Ou plutôt son refus de choisir réellement pour lui. Severus n’a ni la même maturité ni les mêmes failles et blessure que Sybil, mais c’est vrais que le souvenir de cette désillusion là à sans doute influencé aussi la réaction de Lily envers Sybil. 

 

Les retrouvailles entre Lily et Sybil c’est beau, ca m’a fait plaisir cette scène « je cours a corps perdu pour te retrouver » qui n’est pas entre deux amants mais deux amies. 

 

Et très élégant teasing dans la dernière phrase de ce chapitre.

 

Bon voila j’arrête là, j’espère que c’était pas trop indigeste comme rewiew, le pire c’est j’aurais pus faire plus long encore je crois. Tu me pardonnera j’espère si je ne m’attelle pas immédiatement à la prochaine.^^  Belle journée à toi Bloo. 

A bientôt, 

 

Haru




Réponse de l'auteur: Haru mais ♥♥♥ je suis sincèrement désolée du temps que j'ai mis à répondre à cette review, pour tout t'avouer, je ne savais même pas par où commencer, tant j'étais émue, touchée, estomaquée que tu aies pris le temps de me rédiger si longuement tes impressions, surtout d'un chapitre que tu avais déjà lu et d'une histoire que tu avais déjà achevée. MERCI MERCI MERCI !! Merci énormément, vraiment, du fond du coeur merci, c'est fou parce que même en la relisant maintenant, en fait ça fait plusieurs déjà que je l'ai relue ahah, mais maintenant, c'est toujours comme recevoir une merveilleuse surprise de Noël. Je te remercie, pour tout Haru, pour avoir pris le temps de commenter cette histoire, et de m'encourager, et d'échanger avec moi, et de dessiner Sybil et Regulus, tout tout tout ♥ . Je vais essayer de te répondre, pour le reste, du mieux que je peux ! En commençant alors par les détails dans le chapitre, oui, il y avait un clin d'oeil à la future Pandora Lovegood, et comme Wilhelmina l'amie de Sybil est la future professeure Gobeplanche. Même si j'ai créé une OC pour cette histoire et même plusieurs, et que Sybil a beaucoup beaucoup de place, je voulais aussi ancrer au maximum mon histoire dans l'univers de Harry Potter, alors je me suis amusée à prendre de "vrais" personnages (même si au final on ne sait rien d'eux du tout !) pour ensuite leur donner une place, avec Wilhelmina, en tout cas, je referai ça probablement dans la suite. Pour Lily : oui, sa réaction est totalement normale, et oui, elle est aussi totalement dévastatrice. C'est malheureusement et typiquement le genre de situation où il n'y a pas une bonne solution, une réaction parfaite, la chose idéale à dire. Je crois que la colère de Lily est tout à fait légitime, et quelque part, Sybil s'est préparé à ce moment dès l'instant où elle a choisi de faire ce qu'elle a fait, et c'est qu'au fond elle se rendait bien compte que quelque chose n'allait pas. Mais je ne crois pas non plus que Lily lui en veuille "seulement" d'avoir agi comme elle l'a fait : je pense surtout, et parce qu'elle est décrite comme une si bonne amie par Remus, et qu'elle s'est accrochée si longtemps à Rogue en trouvant des excuses à des comportements déjà franchement limites, je pense surtout que Lily est blessée que Sybil ne lui ai pas fait assez confiance pour lui parler. Je pense qu'elle est blessée parce que c'est le genre de personne qui doit se donner à 1000 % en amitié, et qui ne comprend pas que son amie, elle, n'en fasse pas autant. Elle est blessée de ne pas avoir été associée à une vengeance pour Marlene, qui est son amie à elle aussi, qui l'était même avant Sybil. Je crois vraiment que tout ça, ça joue, et c'est pour ça qu'à la fin, dès l'instant où elle réalise que Sybil va vraiment mal mais aussi qu'elle est prête à s'excuser et s'ouvrir, Lily pardonne sans hésiter. Probablement qu'après Rogue, Lily n'a plus voulu que des personnes entières comme amies, des gens qui sont prêts à se donner comme elle, ou pas du tout, une blessure d'amitié, ça peut être une plaie aussi terrible à cicatriser qu'un chagrin d'amour. Parce que l'amitié peut être un sentiment aussi merveilleux, aussi motivant, aussi renversant que l'amour, et alors ça me fait plaisir que tu notes pour la fin, que la scène entre Lily et Sybil ressemble aux retrouvailles de deux amantes dans tout ce que ça a de plus cliché. Moi je crois aux belles et grandes histoires d'amitié et j'aimerais voir plus de scènes comme ça qui ne soient pas nécessairement entre deux amoureux, mais juste, deux amis, voilà, l'amitié c'est merveilleux aussi, et il faut en prendre soin ♥ . C'est bien pour ça que Sybil choisit ses amies, oui, et d'ailleurs ça me fait vraiment très plaisir que tu le soulignes ! Je ne voulais pas reproduire le trope de la fille qui sacrifie tout pour les beaux yeux de son chéri, surtout quand le dit chéri est engagé dans un conflit horrible, et qu'il a fait jusqu'à présent tous les mauvais choix possibles. Les filles n'ont pas à être les sauveuses de leur amoureux à n'importe quel prix ! Et comme tu le dis, même s'ils se sont bercés d'illusions, à ce stade ça n'a plus aucune cohérence pour Sybil que de suivre Regulus quand on sait ses convictions à elle. Sur Andromeda, c'est un personnage auquel j'aurais voulu donner plus de place dans cette histoire, sans y avoir trouvé l'occasion et finalement, tout était assez dense déjà. Mais j'aimerais vraiment lui consacrer quelques scènes dans une future suite ! Ses liens avec Sirius et Regulus m'ont toujours beaucoup intriguée. Ensuite à propos du backlash, malheureusement, j'ai trop lu des théories de Susan Faludi à ce sujet, et je trouve qu'en ce moment, ça se vérifie encore avec rage, qu'on est clairement dans un backlash post-Me Too avec la remise en question, au-delà de notre parole, mais même des droits fondamentaux que l'on croyait acquis depuis longtemps. Alors je voyais difficilement le combat des étudiantes résister à ça, surtout par temps de guerre, quand on sait qu'en cas de conflit et invariablement, les droits humains et les droits des femmes en particulier régressent toujours. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu'elles ont perdu définitivement et vraiment mais les femmes, les filles de Poudlard, je leur réserve un beau rôle pour la suite parce que, elles sont fortes, et nous nous le sommes aussi ♥ . Et Josephine. Je t'avoue que, pour l'instant en tout cas, je n'ai jamais réussi à terminer "Les femmes de droite", mais j'ai pensé Josephine comme l'archétype de ces femmes, oui, comme une bourgeoise qui a parfaitement conscience de ses privilèges économiques et culturels, et qui entend bien les garder. Mais je crois aussi qu'une part d'elle-même se sent plus en sécurité ainsi : elle n'a jamais connu autre-chose, et elle n'a pas été élevée pour connaître autre chose que la soumission, je ne suis même pas sûre qu'elle sache rêver, que si quelqu'un se présentait à sa porte en lui offrant le même argent mais la liberté absolue de choisir ce qu'elle veut, je ne sais pas ce qu'elle dirait ? Je crois qu'elle serait très effrayée. Je la vois finalement un peu comme Pétunia, d'une façon, qui a pu aspirer à autre chose mais qui a préféré se ranger à la seule vie qu'elle ait jamais vraiment connue, par peur d'être encore plus blessée au-dehors qu'en-dedans. Mais s'il y a une suite, alors, je suis persuadée que Josephine aura encore un rôle à jouer, en tout cas je ne m'imagine pas la laisser simplement là. D'une certaine façon je lui ai déjà "offert" un destin plus doux que je ne l'imaginais au début : je pense sincèrement que son mariage sera heureux, heureux pour elle en tout cas, même s'il est évident qu'elle aurait pu écrire une toute autre vie. Est-ce qu'elle aura un jour le courage de le faire, je ne sais pas, mais à force d'être entourée de personnes, comme Regulus, comme Sybil, qui eux ont eu et auront ce courage, peut-être finira-t-il aussi par irradier. C'est vraiment très motivant, et excitant en fait, de pouvoir discuter de tout ça avec toi alors Haru, une nouvelle fois, et je le ferais dans toutes les langues du monde si je le pouvais : je te dis un immense et un millier de MERCI, et je te souhaite de merveilleuses, merveilleuses fêtes d'année, j'espère que tu en as bien profité déjà, et que tu en profites encore ♥ .

Laissée par : mathvou1 le 23/06/2022 00:09 pour le chapitre Passerelle

Hello Bloo !! ❤️


 


Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir interrompu ma lecture quelques semaines qui fait ça mais je trouve ce chapitre et le précédent particulièrement bien écrits, avec un vocabulaire riche, varié, qui sonne vraiment très juste. Je les ai trouvés plus prenants que les précédents, peut-être plus fluides. Ta manière d’aborder les choses sans fard et sans détour va frapper là où ça fait mal, c’est parfois même trop direct, trop brut pour ma petite âme sensible :’) (et pourtant je travaille au contact de ces victimes, mais justement, c’est ce qui rend peut-être la chose trop terre-à-terre à mes yeux de lectrice qui cherche à s’évader un peu de ces histoires terribles).


Les premiers paragraphes sont parfaitement enchanteurs, insousciants, espiègles, avec encore une fois un vocabulaire brillamment choisi. L’effet de la petite phrase sur la passerelle n’en est que plus puissant : après cette belle envolée, elle tombe comme un couperet.


Le mot « abîmée » est très bien utilisé ici, on ne pourrait pas trouver plus adéquat je trouve. Déjà, c’est un très joli mot, qui correspond malheureusement trop bien à Sybil et vraiment, il sonne très juste dans ton texte. Ça sous-entend des blessures secrètes, et puis dans son autre sens, on imagine l’abîme sans fond dans lequel Sybil semble se trouver.


Et le paragraphe « ils s’étaient aimés dans le noir » sonne comme les paroles d’une chanson. Et la phrase sur les larmes qui n’ont plus retrouvé leur chemin… c’est très beau, vraiment.


La suite du chapitre est terrible, heureusement que la fin nous donne une lueur d’espoir. En tout cas, encore une fois tout ce chapitre est vraiment très bien écrit, un peu rythmé à la manière d’une balade qui raconte une histoire, avec des anaphores, des phrases qui se répètent comme un refrain, très mélodieuses. Ça me fait un peu penser aux chansons de Pomme, notamment ses derniers titres (Nelly et Tombeau), avec les thèmes de la nature, les répétitions aussi, le rythme, tout ça (et c’est vraiment un compliment parce que j’aime beaucoup cette chanteuse !)


À propos de musique, cette fanfic et le message qu’elle transporte admirablement me fait fortement penser à la chanson La jeune fille en feu de Julien Clerc. Je te la recommande vivement si tu ne la connais pas !


Et voilà encore une longue review pour un superbe chapitre ;)


J’ai hâte de lire la suite, je sens qu’il va se passer plein de choses ❤️


À très (très) bientôt,


Mathilde



Réponse de l'auteur: Et re-hello Mathvou ! à nouveau un très très grand merci pour ta review, c'est vraiment un plaisir que de les lire de re-découvrir avec toi le chapitre, d'avoir tes impressions, tes commentaires, tes recommandations aussi. Déjà et avant toute chose j'espère que la lecture de ce chapitre ne t'a pas été trop pénible : je ne savais pas que tu travaillais au contact de victimes de violences (et je t'admire beaucoup pour cela !), mais je comprends parfaitement le besoin d'avoir un échappatoire en sortant à son travail, et que la lecture et l'écriture restent des loisirs (d'ailleurs je comprends encore mieux la richesse et la magie de tes écrits ! :) ). C'est vrai que moi, depuis quelques années, je lis beaucoup de romans qui traitent de ces sujets, qui me prennent aux tripes, et je me suis mise à écrire ces violences, la violence en général, parce que je considère l'écriture comme un bout de mon engagement militant : l'art, c'est éminemment politique, et je ne prétends pas du tout faire de l'art en écrivant une romance fanfictionnelle ahah, mais les choses que l'on lit, elles influencent forcément un peu notre pensée alors, je veux, moi, que ces choses soient engagées. J'ai d'ailleurs appris beaucoup de choses par la lecture quand j'habitais encore chez mes parents, à la campagne, très loin de toute forme de sortie, de contact. Merci énormément pour tes compliments, ils me vont droit au coeur ♥ . Et ça me touche d'autant plus que toi, tu as une écriture très solaire, très imagée, très belle et finalement magique alors, ça me fait vraiment plaisir que tu apprécies la mienne ici. J'écrivais très lentement les chapitres des Zibelines mais parce que j'essayais vraiment de faire un gros gros effort sur la forme en plus du fond, j'étais à un moment de ma vie où j'écrivais beaucoup moins et j'avais envie de renouveler un peu mon écriture, de l'enrichir, des fois c'était laborieux, c'est devenu de plus en plus naturel au fil des chapitres. Alors merci de le noter vraiment c'est adorable ♥ . Oooh et merci pour la remarque sur Pomme ! Moi aussi, c'est une chanteuse que j'aime énormément ! J'aurais dû la voir en concert il y a deux, entre "Grandiose" en vrai quoi, mais ça a été annulé avec le COVID et là, je n'ai pas réussi à avoir des places à temps pour sa prochaine tournée :'( . Mais j'ai eu son troisième album pour Noël alors, lundi 2 janvier, quand je vais rentrer chez moi, j'ai déjà mon programme : ce CD à fond dans la voiture, et le plaisir de découvrir une à une ses chansons (même si mon meilleur ami m'a déjà adressé "La Rivière" et fait écouter "Le jardin"). Je penserais bien fort à toi en l'écoutant !! Par contre, je ne connais pas "La jeune fille en jeu" alors celui-ci, je vais m'empresser de l'ajouter à ma PàL, qui a encore bien grossi ce Noël puisque j'ai eu la chance de recevoir plein de très très chouettes livres encore, peut-être que certains m'inspireront d'autres histoires. Je travaille en ce moment sur un mini-projet de fanfiction, en quatre chapitres, dont un qui s'appelle "La fille de feu", le titre fait joliment écho en tout cas, ça me donne envie vraiment de découvrir le roman de Julien Clerc :) . Encore un immense merci pour ta review Mathvou et c'est à moi de tenir à très très bientôt !!

Laissée par : mathvou1 le 18/06/2022 21:40 pour le chapitre Cul-sec

Hello Bloo !!


 


Je suis vraiment ravie de revoir Sybil et Regulus, et d’autant plus maintenant que je sais que Sybil a été écrite en l’honneur des jeunes adolescentes que tu as rencontrées au cours de ton parcours militant, et nommée en l’honneur de Sybil Crawley ❤️. J’étais même contente de louper mon train en sortant du travail pour avoir quelques minutes de lecture supplémentaire !!


Je suis aussi ravie d’avoir une description physique un peu plus détaillée de Sybil. Elle est parfaite, un peu provocante, apprêtée mais pas trop.


 


Quant aux relations entre Sirius et Regulus, ça m’amuse de voir la tienne parce que j’ai dépeint une toute autre histoire, notamment à propos du rôle de James. Finalement, on peut imaginer beaucoup de choses à partir du canon, car les éléments délivrés sur Regulus se comptent sur les doigts d’une main !


 


Et j’aime beaucoup ta façon de dépeindre le personnage de Regulus, très contenu, dans le sentiment du devoir permanent, dans le mauvais rôle que Sirius lui a laissé. 


 


Quant au portrait de Sybil... Tu me convaincs sur tout, sauf sur cette omniscience que tu lui donnes, ce « super-pouvoir » de comprendre les gens, sans jamais faire aucune erreur... C’est un peu facile je trouve, mais ce n’est que mon avis !


 


Vraiment, ce chapitre est génial, très prenant émotionnellement.  Il y a des phrases absolument magnifiques, l’expression épaissir la noirceur du monde est parfaite, la phrase ils n’avaient pas ce luxe de pouvoir oublier... je ne peux pas toutes les citer tellement elles sont nombreuses. Tu joues beaucoup avec les sonorités, il y a presque des rimes dans tes phrases, c’est magnifique.


 


Et les zibelines ❤️ 


À très vite ❤️


 


Mathilde



Réponse de l'auteur: Hello Mathvou !! ♥♥ Et désolée désolée désolée, de ne répondre que maintenant à ton adorable review, aussi de ne pas avoir commenté depuis un moment les Secrets de Serpentard même si c'est dans ma to-do des vacances de Noël, promis promis ♥ . Et puis alors : un très, très grand merci pour ta review, merci du fond du coeur, d'avoir continué toi à lire et à prendre le temps de me donner tes impressions, ça m'est vraiment très précieux. Je sais que cette histoire est terminée, mais je commence à travailler le plan de la suite alors, les retours qui continuent d'arriver par ici, ils m'aident, voire m'orientent parfois, ils me rappellent les points à inclure, les points à re-travailler. Tiens, sur Sybil par exemple, et son "super-pouvoir", c'était peut-être facile oui, même si elle fait finalement des erreurs de jugement, ce qui était certain pour moi c'est qu'elle avait une intelligence plus émotionnelle que scolaire, mais ce qui fait aussi qu'elle prend parfois (souvent) des décisions très impulsives, et qu'elle ne doit parfois sa survie qu'au fait d'être entourée de personnes plus rationnelles. Il faudra que je continue à travailler ce point ! Pour Regulus, c'est drôle oui, quand j'ai commencé à lire sur lui j'ai voulu lire toutes les histoires qui existaient à son sujet, et il y a clairement autant d'interprétions du personnage que de personnes qui écrivent sur lui. Moi je les ai toujours imaginés plutôt proches, enfants, parce que je les voyais vivre seuls au Square Grimmaurd avec leurs parents et qu'il n'était pas possible de ne pas s'entraider dans cet univers très glauque, ce qui a causé une déchirure d'autant plus grande lorsqu'ils n'ont pas été répartis ensemble à Poudlard. Mais il y a tellement de possibilités ! Merci pour toutes tes remarques, et tes compliments, ils me vont droit au coeur vraiment, je suis tellement tellement touchée et je te souhaite de très très belles fêtes de fin d'année Mathilde, j'espère que tu vas bien ♥ .

Laissée par : mathvou1 le 24/05/2022 20:14 pour le chapitre Trois, deux, un

Coucou Bloo !!


 


Parce que les JR c'est jamais vraiment fini, je poursuis ta fic à mon rythme de sénatrice.


 


Je sais que je te l’ai déjà dit, mais en tant que néophyte des fanfiction, je dois t’avouer que ça me fait bizarre d’imaginer une histoire aussi glauque se passer à Poudlard. Dans la saga, tout y est si merveilleux, si enfantin. Même dans le tome 7, quand Neville reconstitue l’armée de Dumbledore, on imagine quand même un peu d’héroïsme, une unité au sein de l’armée de Dumbledore. Et les évènements que tu racontes sont vraiment terribles, et nombreux... Ça n’est pas le sujet qui m’effraie, mais je n’arrive pas trop à concilier cette ambiance glauque et cette malveillance pure entre les élèves avec l’image que j’ai de Poudlard. Ça viendra sans doute, mais je dois faire un petit effort d’adaptation.


 


De façon générale, tes personnages font très adultes, ils ont des réfléxions déjà très poussées sur le féminisme et sur ces agressions. Je trouve qu’à cet âge-là, et surtout à l'époque de Regulus & co, on n’est pas du tout lucide sur ce qu’est justement un viol, on n’arrive pas à nommer les choses et c’est justement ça le problème : on ne sait pas ce qui ne va pas, on se débat dans le vide. Le fait que Sybil ait immédiatement identifié ces évènements comme des viols me pose question, mais peut-être a-t-elle déjà fait un long travail là-dessus au vu de son histoire personnelle... Et de manière générale, leurs dialogues, leurs débats, leur comportement en soirée me ferait plus penser à de jeunes adultes qu’à des adolescents.


 


Cela dit, j’ai le pressentiment que Sybil a de bonnes raisons d’être ainsi. Avec tous ces sous-entendus sur sa famille, on devine que son enfance n’en était pas vraiment une, ce qui pourrait expliquer son vocabulaire très mature. Quant à Regulus, avec toute la pression familiale qui repose sur ses épaules, on peut très bien imaginer qu’il ait déjà, lui aussi, un comportement d’adulte.


 


Dans ta note de fin, tu demandais un retour un peu plus précis sur Regulus mais je trouve qu’on n’en sait pas encore assez. Pour l’instant, il n’a pas fait grand-chose de son initiative personnelle. Il se laisse doucement convaincre par Sybil, et on sent qu’elle va progressivement l’entraîner avec lui. J’ai hâte de le voir s’assouplir un peu sur ses idées bien moches sur les moldus... Et son affection pour Kreattur qui, on le sait, va être clé dans le changement de camp qu’il va opérer.


 


À propos des autres personnages secondaires, je trouve ça cool parce qu’on a un peu tout l’éventail des idées à propos des moldus : ceux qui les méprisent, ceux qui assument leur statut, ceux qui se rebellent, et enfin ceux qui s’en fichent. Ça change un peu du truc super manichéen « Serpentard vs Gryffondor » et je trouve ça très bien.


 


J'arrive trop tard pour t'encourager à écrire les prochains chapitres puisque cette fic est terminée, mais puisqu'il est question d'une suite je ne peux que la réclamer. Il ne me reste que cinq chapitres et même s’ils sont longs, je sens qu’on va aller de plus en plus loin dans la réfléxion et dans la construction des personnages et que je serai triste de les quitter.


 


Fiou ! C’est la plus longue review que j’ai jamais écrite je crois ; j’ai souvent du mal à développer mes commentaires, mais il y a vraiment beaucoup de choses à dire sur ta fic. Globalement, c’est très riche, parfois on ne sait plus où donner de la tête dans les indices et infos que tu dispenses, mais on sent que tu sais où tu vas et on se laisse volontiers guider.


 


J’en profite pour te recommander le livre La petite fille sur la banquise, d’Adélaïde Bon, si tu ne l’as pas lu. Je suis sûre qu’il te plaira.


 


Bonne journée à toi, et à très bientôt !


 


MV



Réponse de l'auteur: Hello Mathvou ! Tout d'abord un très très très grand merci à toi pour tes reviews !! ♥ Vraiment merci d'avoir pris le temps de commenter cette histoire, et surtout de le faire chapitre par chapitre, parce que je sais comme ça peut être frustrant de s'arrêter pour prendre le temps de rédiger un commentaire alors que la suite est là à portée de main. C'est super gentil de le prendre, ce temps, et même si cette fanfiction en l'occurrence est terminée, c'est toujours un plaisir que de découvrir de nouvelles reviews y compris sur les chapitres plus anciens, surtout maintenant que j'ai terminé la rédaction et que, voilà, je sais exactement où tout ça va, c'est drôle de lire tes impressions. D'une façon ça me motive aussi à continuer à envisager une suite (parce qu'il y a une suite, évidemment, jusque très loin dans ma tête ah ah, mais je n'ai pas assez le temps encore de coucher un tel projet sur le papier, même s'il prend forme de plus en plus). Donc vraiment : un très très grand merci à toi, et je vais prendre le temps de répondre à chacune de tes reviews, mais je vais commencer par la plus longue pour ne pas choisir la facilité ah ah :D . Donc, déjà, je voulais te dire que ta première remarque m'a fait beaucoup sourire, parce que quand j'ai débarqué sur HPFanfiction moi, il y avait beaucoup d'auteurs/d'autrices populaires qui écrivaient des histoires assez sombres voire vraiment très noires. Et moi, de l'autre côté, j'étais la fille qui n'écrivait que des fins heureuses, et parfois des trucs tristes mais d'une façon ou d'une autre, avec toujours de l'espoir dedans. J'étais la Bisounours quoi :mrgreen: . Et j'espère que tu le ressentiras par la suite, je n'en ai pas complètement dévié et j'essaye toujours de faire de l'espoir ma marque de fatigue, parce que j'écris très clairement pour faire passer des messages (plus ou moins politiques hein, parfois le message, c'est juste d'écrire un truc feel-good pour que les gens se sentent bien mais, voilà, d'autres fois je crois aussi nécessaire d'aller plus loin dans l'engagement) et je crois que les personnes auxquelles je m'adresse méritent de l'espoir. Mais je comprends que l'ambiance te paraisse très sombre, comme ça, et éloigné de l'univers décrit par JKR ! Il y a deux choses pour moi : d'une part le contexte, on parle de la première guerre, d'un Voldemort qui sévit et que tout le monde croit invincible, et si JKR décrit un Poudlard somme toute magique, il n'en reste pas moins qu'elle écrit ici que, pendant cette première guerre du moins, les Maraudeurs ont rejoint l'Ordre dès la fin de leurs études tandis qu'un Regulus Black devenait Mangemort à seize ans, bref, j'ai du mal à imaginer que la violence et ce climat très dur ne régnaient pas déjà dans les couloirs de Poudlard. La deuxième, et pour avoir travaillé avec des adolescents et en côtoyer dans le militantisme (j'écris ça comme si j'avais 147 ans alors que bon je suis dans ma vingtaine hein ah ah), c'est que je trouve les filles et les garçons aujourd'hui, et notamment les filles très jeunes dès le lycée voire le collège, très sensibilisées, très féministes, très au fait de beaucoup de sujets qui, à leur âge, me passait effectivement très au-dessus de la tête (enfin, pas tout à fait : en fait j'avais intégré énormément de choses en ayant vaguement conscience qu'il y avait un problème, que ce n'était pas normal, et à l'âge de Sybil, je n'avais quasiment pas une copine ni moi-même qui n'avions pas vécu au moins une agression à l'école, la différence, c'est qu'on se taisait et le gardait pour nous en se sentant vaguement coupables). Ici j'avais vraiment envie de montrer que, même jeune, on peut être très adulte dans ses réflexions, parfois plus que les vrais adultes justement, et traduire le fait qu'à titre personnel, voilà, je suis très impressionnée par la génération qui vient après la mienne, et si je suis globalement une pessimiste, j'ai quand même aussi un peu d'espoir précisément grâce à cette génération, qui me semble si engagée déjà sur le climat, sur le féminisme, sur les questions sociétales. C'est passionnant en tout cas de pouvoir juste en échanger déjà ! Et quoi qu'il en soit, j'espère que malgré ça, les réactions et les interactions des personnages te paraîtront crédibles, et si ce n'est pas le cas que je pourrai améliorer cet aspect-là dans mes prochaines histoires :) . Pour Regulus, clairement, je l'imagine très adulte dans ses réactions, parce qu'encore une fois voilà, on sait qu'il prend la marque à seize ans, fait probablement le choix de se retourner vers dix-sept ans, et meurt à dix-huit ans, donc je ne pense pas qu'il ait vraiment eu le loisir d'être un adolescent. Mais comme je l'imagine jusqu'à sa réalisation avec Kreattur, c'est quelqu'un qui s'est beaucoup laissé porter par sa famille, par ce qu'on lui disait de faire, donc j'ai construit son caractère à partir de ça. Merci pour tes remarques aussi sur le manichéisme ! C'est ce que je reproche parfois aux fanfics sur les Maraudeurs, et voilà je ne voulais pas tomber dans le cliché des gentils Gryffondor face aux méchants Serpentard, ça me fait très plaisir que tu le remarques ! Très plaisir aussi, plus globalement, que tu aies pris le temps de rédiger tout ça, et je suis d'ailleurs très honorée d'être ta plus longue review ah ah. Et La petite fille sur la banquise !! C'est dans ma PAL depuis des mois, c'est drôle que tu m'en parles justement maintenant, l'été approche et je vais pouvoir reprendre un peu du temps pour lire, alors je me le note encore plus maintenant. Merci beaucoup Mathvou, je réponds très vite à tes autres commentaires et surtout j'espère que la suite ne te décevra pas. Passe une très belle soirée ! ♥

Laissée par : mathvou1 le 16/05/2022 21:18 pour le chapitre Psychose

On découvre un peu mieux Josephine ! Rêveuse, amusante, rebelle... Je l’imagine bien en train de rire intérieurement derrière ses bouquins à la couverture écrite en russe, observant du coin de l'oeil ses camarades naïfs qui s'émerveillent devant son savoir x) Et j’imagine bien aussi la connivence de Josephine et Regulus, deux personnages pétris par les valeurs de leur famille mais plein de petits secrets... Regulus qui cache les lettres de son frère... Une affection insoupsonnée ?


 


La neige qui brouille tout ce qui n’est pas Sybil... Très beau. D’ailleurs j’ai oublié de te dire que j’adorais ce prénom. Sybil. Est-ce que c’est en l’honneur de la benjamine de Downton Abbey ? O:) (elle est féministe aussi hihi)


 


En tout cas, j’aime bien ta manière de parsemer des petites infos sur les personnages le long du texte. Des souvenirs, des pensées. Ça nous rend plus attentif, on va à la chasse aux indices. On gratte doucement la peinture pour voir au-dessous... En tout cas, j’ai hâte de savoir quelle influence Regulus et Sybil vont avoir l’un sur l’autre, comment ils vont se livrer, se confier, s'apprivoiser, s'aimer...


 


J'aime bien aussi le fait qu'on s'affranchit un peu du combat unique "le bien contre le mal". Dans ta fic, il n'y a pas qu'une seule cause à défendre ; c'est beaucoup moins manichéen, infiniment plus complexe et donc plus réaliste.


 


Bravo pour ton travail ! Je ne lirai pas la suite ce soir mais cela ne saurait tarder, j'ai très envie d'en savoir plus sur Regulus et Sybil. 


 


À très vite ♥


 


MV



Réponse de l'auteur: Alors oui, mille fois oui, Sybil doit carrément son prénom à Sybil Crawley-Branson ♥♥♥ . Souvent je donne des prénoms de personnages que j'ai adorés, enfin ça m'est déjà arrivé en tout cas, et autant je n'aime pas forcément beaucoup la sonorité de Sybille en français, autant je trouve le prénom magnifique en anglais, donc, voilà ♥ . Sinon, Josephine, c'est un personnage que j'ai eu du mal à écrire parce que très loin de mon type de personnages habituels, mais par contre, je me suis beaucoup amusée. Parce que justement, ça change, et ça a un côté très libérateur, d'écrire un peu des pestes ! :mg: Aussi, je suis très touchée par tes remarques sur le manichéisme, parce que je te l'ai dit dans mes reviews sur ton histoire d'ailleurs, le conflit politique tel qu'il est présenté dans les livres est quand même très très simpliste et j'avais vraiment à coeur de le complexifier un peu, d'aller au-delà du cliché gentils Gryffondor et méchants Serpentard. Alors vraiment ça me fait très très plaisir que tu le notes. Encore une fois, et généralement, merci du fond du coeur pour tes reviews Mathvou, vraiment, c'est un plaisir que de les lire et je te dis oui, à très vite ♥ .

Laissée par : mathvou1 le 16/05/2022 20:17 pour le chapitre Lavande

Je me suis beaucoup amusée en lisant le début de ce chapitre car j’ai moi-même pas mal étudié le cas de Regulus, et j’ai également supposé que l’attention de la famille Black était très orientée vers Sirius, parce que insolent, turbulent, bravache. On devine dans le canon que l’atmosphère était pesante au 12, square Grimmaurd. On peut aussi supposer que Regulus essayait désespérément de s’attirer la même attention, sans succès ; ses derniers exploits révèlent d’ailleurs qu’il souhaitait avant tout faire ses preuves, peu importe le camp dans lequel il se trouvait. Et le tic qui est le même pour Sirius et Regulus... En effet, il est tentant d’imaginer que les deux frères n'étaient pas si différents que ça. 


Quant à la suite du chapitre, quand on apprend ce qui est arrivé à Eulalia et Amy, c’est vraiment horrible. On a du mal à imaginer qu’une telle chose puisse arriver à Poudlard, un lieu si magique, si protecteur. Et pourtant... Les conséquences sur leur santé (TCA, dissociation) sont, hélas, bien trop réalistes.


Encore une fois, Sybil nous intrigue. Qu’est-il arrivé à ses parents ? Où sont-ils ? Qui est-elle vraiment ?


En tout cas, j’aime ta lecture de ces deux personnages, farouches et solitaires. J’ai hâte de voir comment va se passer leur sortie à Pré-au-Lard !



Réponse de l'auteur: Ouiiii Regulus alors justement j'ai très, très hâte de découvrir encore davantage ta vision de ce personnage ! Qui a vraiment un potentiel incroyable, parce qu'on connaît très bien son frère, un peu sa mère, le milieu et le contexte dans lequel il a grandi, on connaît ses cousines, mais de lui, on ne sait absolument rien de direct, seulement ce qui est rapporté. Alors, à la fois il y a des éléments, et en même temps, une part tellement vaste laissée à l'appréciation de chacun ! Mais oui, je te rejoins là-dessus, quoi que je ne dirais même pas que Regulus était forcément sage comme une image mais juste, un enfant calme (ça existe, j'étais moi-même une enfant calme, qui kiffait lire des bouquins en paix, caresser les chats dans le jardin, et inventer mes histoires dans mon coin). Alors que Sirius, à l'inverse, était agité et exubérant, et donc forcément, occupait beaucoup plus le devant et l'attention de ses parents, même si l'attention en question n'était pas nécessairement positive. Malgré tout, je les imagine assez proches dans leur enfance, ne serait-ce que parce qu'ils ne s'avaient que l'un l'autre dans cette grande maison un peu froide, comme enfants. Je vois bien Regulus venir voir discrètement son frère dans sa chambre quand il est puni, et Sirius endosser la responsabilité des rares bêtises de Regulus, pour le protéger. D'où leur déception à chacun quand ils se sont sentis abandonnés par l'autre. Pour Amy et Eulalia, je regrette le destin que je leur ai imaginé dans un chapitre je crois, vraiment très, très noir et ça fait partie des choses que je corrigerais bien par la suite, parce qu'heureusement oui on peut aussi se remettre d'un viol et se construire, et être heureuse. Mais même si ces sujets ne sont jamais abordés dans les livres, et qu'ils n'en sont tout simplement pas le sujet, je ne pense malheureusement pas que même une école comme Poudlard était exemptée de ces violences, quand on sait comme elles sont malheureusement partout, dans tous les milieux, tous les pays. Le fait en plus, d'être en internet, d'être les uns sur les autres tout le temps, doit créer parfois une atmosphère malsaine, pas moyen d'échapper à quelqu'un ou de dénoncer quelque chose sans que tout le monde soit aussitôt au courant, j'imagine. Merci en tout cas de prendre le temps de commenter cette histoire chapitre par chapitre alors qu'elle est pourtant terminée, c'est vraiment adorable ♥ .

Laissée par : mathvou1 le 16/05/2022 19:26 pour le chapitre Saveur d'orient

Je commence un peu à la dernière minute ce qui semble être ton oeuvre phare. Je suis très intriguée car j’ai beaucoup aimé le ton de tes deux autres fanfic courtes reliées à celles ci (Le choix de Sybil et Où fleurit mon jardin).


J’étais très surprise d’apprendre que les zibelines étaient des animaux moldus, ce nom fait très magique ! Je m’imaginais une espèce magique intelligente, un peu comme les vélanes. Un peuple intelligent et sauvage, un peu comme les centaures mais au féminin. J'aime bien ce nom d'animal, très mélodieux. Les zibelines triompheront bien, c'est un beau titre en tout cas.


Ce visage sur lequel les larmes avaient leur chemin tout tracé : magnifique, mais aussi incroyablement triste ! Et cette idée que Sybil a d’elle-même est très, très violente. On la sent (pressent) instable, imprévisible, et on se demande quelles épreuves elle a pu traverser pour se détester autant. Elle semble déterminée et ingénieuse, puisqu’elle a mit tous ces petits manèges en oeuvre simplement pour démasquer l’agresseur d’Amy. On pressent que cette jeune fille est intelligente, ouverte sur le monde et engagée dans ses luttes. Elle est très intrigante, en tout cas. Je me demande bien quel corps et quel fond tu vas lui donner... Et j’ai hâte de savoir pourquoi elle a tant besoin de l’aide de Regulus !


Je passe vite au chapitre suivant !



Réponse de l'auteur: Re-hello ! Alors, pour le titre j'adore raconter cette histoire donc c'est parti :mg: . J'ai commencé à avoir l'idée de cette histoire quand j'étais en troisième année d'étude à l'étranger, à Prague, et à mes heures perdues je travaillais au Lycée français surtout avec les primaires, et donc j'ai assisté à leur spectacle de fin d'année. Où les enfants ont chanté une chanson qui s'appelle Boris et Natacha et qui raconte comment, dans la forêt blanche d'Ukraine, Boris et Natacha rencontrent un loup, un renard, et une zibeline. Et, je ne connaissais pas non plus cet animal, mais j'ai eu un coup de coeur intersidéral et immédiat pour ce mot ! C'est tellement beau, c'est tellement poétique, et je voulais écrire sur Regulus, aussi sur une OC féministe et parler des violences sexuelles, mais voilà à partir de là, il fallait que je fasse quelque chose des zibelines, et finalement c'est ce qui a donné toute une trame et une consistance à mon histoire. Donc voilà pour l'anecdote ! :D Je suis très touchée que tu aies apprécié ce premier chapitre, et puis, merci beaucoup pour tes mots, sur mon écriture notamment ♥ . C'était ma première histoire longue depuis un petit moment, et mon style avait pas mal évolué, et j'ai vraiment fait d'efforts sur la forme, au moins autant que sur le fond, je voulais que cette histoire ait un côté un peu conte, un peu poétique. Je ne sais pas vraiment si j'y suis arrivée, mais te lire, ça me fait extrêmement plaisir en tout cas alors, merci énormément !

Laissée par : MadameMueller le 07/12/2020 14:28 pour le chapitre Saveur d'orient

Joyeux Noël Bloo !

Tu as demandé dans ta fiche qu'on vienne lire et commenter cette fic-là en particulier alors me voilà :)

Je dois avouer que je ne savais pas ce qu'était une zibeline et ai dû faire quelques recherches (écosia est mon ami). Qu'est-ce que c'est mignon comme petite bête ! Incroyable qu'il y ait des gens qui la tuent pour sa fourrure (l'espèce humaine ne mérite vraiment pas de vivre), enfin bref.

Je ne lis pas beaucoup sur Regulus et c'est une bonne occasion de m'y mettre même si je ne te garantis pas d'avancer très vite dans ma lecture parce que tes chapitres sont quand même super longs !! En tout cas ce premier chapitre m'a donné envie d'en savoir plus : Qui est vraiment Svybil ? Que veut-elle de Regulus ? Qu'est-t-il arrivé à Amy Caudwell ? Pourquoi la zibeline ? Je trouverai sans doute mes réponses en lisant la suite :)

À bientôt !

MadameMueller



Réponse de l'auteur: Hello MadameMueller ! Et merci beaucoup beaucoup beaucoup pour ta review ! Même si j'y réponds dans un délai absolument indécent à vrai dire, puisque non seulement Noël est déjà loin à l'heure printanière où je t'écris, mais ce Noël 2020 encore un peu plus *rougis*. Mais voilà, merci beaucoup, d'avoir pris le temps de m'écrire ces mots ! Pour tout te dire, j'ai découvert l'existence des zibelines tardivement moi aussi, en entendant une comptine pour enfants au Lycée français de Prague qui s'appelle le Loup, le Renard et la Zibeline, et quasiment dès l'instant où j'ai entendu ce mot merveilleux, j'ai eu l'idée dans un coin de ma tête de cette histoire, et de l'ancrer à la République tchèque. Alors pour ne pas me contenter d'une nouveauté, j'ai aussi fini par faire de Regulus le deuxième personnage principal de cette histoire, même si je n'avais jamais écrit sur lui ahah. J'espère que tu as autant apprécié le découvrir à la lecture que je l'ai fait à l'écriture :) . Et si jamais tu as continué à lire au-delà de ce premier chapitre malgré mon absence de retour, je t'en remercie très fort !

Laissée par : Bigoudie le 02/11/2020 00:40 pour le chapitre Cul-sec

Merci d'aboder ce thème essentiel et d'actualité. C'est la première fois que je vois une fiction intégrer ce sujet et avec autant de justesse. Alors effectivement, même si on peut remettre en cause la violence et les actes de Sybil, c'est important d'en parler et de montrer l'envers du décor des victimes.

Merci pour ces mots justes



Réponse de l'auteur: Merci beaucoup pour cette review Bigoudie ! Je suis totalement d'accord avec toi, les actes de Sybil sont violents et certainement pas une solution sur le long terme, mais je crois aussi que parfois, quand une injustice dure depuis tellement, tellement longtemps et que rien ne change fondamentalement, il n'y a encore malheureusement que le renversement de la violence qui fait réagir. Je le déplore si fort, mais je me demande ce que nous pourrions encore faire d'autre ou de plus pour être entendues. Merci à toi d'avoir pris le temps d'écrire ces mots !

Laissée par : ManxCat le 24/09/2020 07:06 pour le chapitre Goût d'anis

Hello! Je termine ta fic aujourd'hui... 

Comme le dit le proverbe "Mieux vaut tard que jamais", alors un grand merci pour ton histoire. Elle est aussi réussie sur le fond ( sujet difficile) que sur la forme (plume très agréable à lire).

encore bravo et vive le féminisme !



Réponse de l'auteur: Et un très grand merci à toi pour cette review ! Je suis très touchée par tes mots ManxCat, et que cette histoire ait su trouver sa forme à tes yeux. Merci et oui, mille fois, que vive le féminisme, et que vivent les femmes ♥ .

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.