S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à Polock, TeddyLunard, VivePlume et Morgwen qui ont fait pleurer dans les chaumières et qui remportent la Sélection Tragédie/Drame.

Pour juillet 2020, vous aviez envie de douceur et de rêveries avec notre poétique Luna Lovegood. Proposez vos deux fanfictions préférées sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de juin, plongez au coeur de notre ardente Sélection Triangle amoureux. Reviewez et classez TOUS les textes par ordre de préférence ici.

Bonne lecture à tous !


De L'équipe des Podiums le 02/06/2020 12:08


NOUVEAU RÈGLEMENT


/! ATTENTION, ce post et ces informations sont des plus sérieux et importants. /!

Depuis quelques mois, votre équipe de modération travaille à la rédaction d’un nouveau règlement. Aujourd’hui, ce règlement entre en vigueur ! Nous vous demandons d’en prendre connaissance, de le lire et de le relire, de l’imprimer de l’accrocher au-dessus de votre lit… AHEM ! Bon, peut-être pas jusque-là, mais nous vous demandons de le lire rigoureusement, que vous soyez autrice ou auteur, ou seulement lecteur·ice sur ce site.

En effet, si certains points ont été directement repris du précédent règlement, cette version dispose de nouvelles règles et recommandations. Nous vous invitons également à prendre connaissance de notre FAQ. Régulièrement, nous recevons des mails ou MP nous interrogeant sur des points explicités dans cette dernière. N’hésitez donc pas à en faire une lecture attentive et à vous y rendre avant tout autre chose lorsque vous avez une question ou un petit souci.

Si vous avez malgré tout un questionnement vis-à-vis du fonctionnement du site ou du nouveau règlement, vous êtes convié·e·s à nous contacter via notre adresse mail (moderation[ at ]hpfanfiction[ . ]org), le forum ou notre page Facebook.

Nous vous souhaitons une bonne découverte, et une bonne utilisation de notre site.


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 30/05/2020 16:04


101ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 101e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 6 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


De L' équipe des Nuits le 26/05/2020 17:44


LE SITE DE L’ASSOCIATION HPF FAIT PEAU NEUVE !


Comme vous le savez sûrement, HPFanfiction dépend de l’association Héros de Papier Froissé. Aujourd’hui, grâce à un fantastique travail, l’association est ravie de vous présenter son tout nouveau site !
Présentation de l’asso ; adhésion ; règlement ; statuts ; différents sites ; blog ; boutique ou encore nos contacts… N’hésitez pas à y faire un tour ICI pour tout savoir sur HPF !


De Le Conseil d'Administration le 24/05/2020 18:57


Concours HPF - "Mon centaure bien-aimé" !


Bonjour à toutes et à tous,

Le manque de défi d’écriture se fait ressentir ? Samantha Black vous propose un concours mettant à l’honneur nos amis les centaures et autres créatures magiques !

Son organisatrice vous le présente : « Ce concours a pour but de mettre en scène une relation amicale, amoureuse, antagoniste entre un personnage qui fait partie des créatures magiques « pensantes » (centaures, gobelins, géants, elfes de maison…) et un humain. »

"Mon centaure bien-aimé" est ouvert à tous et votre texte devra être publié avant le 30 juillet à 23h59 !
Retrouvez " Mon centaure bien-aimé " sur le forum HPF. Découvrez l’ensemble des contraintes mais aussi les récompenses, et inscrivez-vous ici !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 21/05/2020 13:58


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juillet 2020 sont ouverts ! Venez choisir entre : Luna Lovegood, Après-guerre, Famille ou Pansy Parkinson.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mai 2020, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/05/2020 21:26


Reviews pour Colin, Coleen

Laissée par : popobo le 24/08/2019 09:43 pour le chapitre Colin, Coleen
Coucou Drachvador

Tout d'abord, j'ai trouvé ton texte très beau. On se laisse bercer par cette promenade vers l'enfance de Dennis.
Par moment, je t'avoue que je trouvais la relation de Dennis avec Coleen assez malsaine, le fait qu'il projette toutes les qualités et souvenirs de son frère dans sa fille me gênait. Mais en même temps, tu réussissais dans les paragraphes à mettre de la distance et un peu de recul de la part de Dennis qui justement ne le faisait pas tout mélanger !

De la même façon, je trouvais la ressemblance entre Colin et Coleen un peu trop provoquée et puis non tu décris Coleen avec sa propre personnalité, avec sa propre enfance, sa propre vision des choses (sur la photographie notamment). Seulement, Dennis parait encore un peu aveugle à cela... ?! Est ce qu'il vaut vraiment voir que sa fille n'est pas son frère ? Ou s'accroche-t-il encore à leurs ressemblances ?

Autrement, le mélange moldu/sorcier m'a aussi interpelée. Dans le sens où, un moment, je me suis dit qu'il n'y avait pas du tout de magie et hop, un aguamenti arrive. Puis je me demandais si Coleen et Lisa étaient sorcières ou moldues et hop, il est question de Serdaigle et de Poudlard. Je m'étonnais que Dennis ait fait tout le voyage comme un moldu et hop, il est question de chemin plutôt "psychologiques" (je ne sais pas trop comment dire). Bref, j'ai trouvé ça bien dosé. Et finalement, je me suis dit que l'absence de magie nous plongeait vraiment dans l'enfance de Dennis.

Voilà, j'ai trouvé que ton texte était bien écrit et je retiens surtout le fait qu'on oscille entre fascination/amour et repentance/chagrin de la part de Dennis envers Coleen d'une part et Colin d'autre part, sans trop savoir si, après toutes ces années, Dennis a finalement fait son deuil... ou pas ... ?

Bonne chance pour le concours ;)

Réponse de l'auteur:

Coucou Popobo !

Merci beaucoup ! Je suis très contente que mon texte t'ait plu. 

J'ai adoré imaginer ce Dennis dont, tu as raison, la relation à sa fille n'est pas toujours tout à fait saine. Je voulais qu'il soit pris entre son amour pour sa fille et le fait qu'au final, il ne peut pas la protéger de son amour... Je suppose que pour lui-même c'est un peu confus. Parfois il voit Coleen comme elle est réellement, dans sa singularité, et parfois il n'y voit que ce qui la rapproche de son frère.

Retourner dans l'univers moldu de l'enfance de Dennis était vraiment mon but, et je suis contente si ça a marché :) Je voulais que, pendant un jour, il mette de côté sa vie depuis ses onze ans, pour être un peu plus libre finalement...

Je ne sais pas trop si Dennis a fait son deuil. Je ne sais pas où se situe la frontière en fait. Pour moi, il ne pense pas à Colin toute la journée, mais ça ne veut pas dire que Colin ne soit plus avec lui, il pense à lui, mais cela ne lui fait plus aussi mal qu'au début...

Je n'ai pas arrêté de mettre des points de suspension dans ma réponse ^^ merci encore pour ta review !!!


Laissée par : AliceJeanne le 21/08/2019 23:44 pour le chapitre Colin, Coleen

Wahou.

Donc je suis là, comme une idiote, à chercher mes mots pour commenter ton texte sans parvenir à trouver les bons pour exprimer tout ce que j'ai ressenti en le lisant. J'ai froncé les sourcils, frémit, sourit avec tendresse et presque versé quelques larmes (je suis hypersensible, et dès qu'un texte me touche, je deviens une vraie rivière) avant de nouveau sourire. Ton texte est beau, vraiment beau.

C'était dur, un peu violent, cruel, doux, tendre et amer à la fois, en fait, je trouve que tu as parfaitement bien illustré l'amour dans toute sa puissance et sa complexité. Tout le long du récit la tension qui anime Dennis est palpable, jusqu'au bout on reste suspendu à ta plume pour savoir de quelle façon il va finalement parler de son frère et quelle sera la chute. C'est simple, à partir de l'instant où l'on s'embarque dans le pélerinage du père et de la fille il est impossible de s'arrêter de lire.

J'ai beaucoup apprécié ton emploi des phrases courtes par moment qui crééent une sorte de tension et d'urgence, comme pour illustrer l'anxiété de Dennis. Au début j'étais assez mitigée concernant ses intentions, j'avais vraiment peur qu'il projette totalement son frère sur Coleen et le soulagement était bien présent lorsque j'ai compris que ce ne serait pas le cas. Je trouve le message transmis incroyablement dur à saisir pour une enfant de l'âge de Coleen et horrible à transmettre de la part d'un père. J'avais l'impression de véritablement vivre le traumatisme de Dennis, lorsque Colin est mort et alors que je lui en voulait un peu d'aborder quelque chose d'aussi grave avec sa fille, j'ai eu beaucoup de compassion pour lui. Tes personnages sont incroyablement humains et remplis de failles, ce qui rend notamment, Dennis très fort à mes yeux. J'aime beaucoup le développement que tu as fait sur lui.

Tes descriptions qui ponctuent le récit permettent de s'imerger totalement dedans et de ne pas décrocher en imaginant, par les yeux à la fois curieux, perplexes et innocents de Coleen les paysages qui défilent derrière les vitres du train, du bus, puis du chemin qui se faufile sous ses pieds. Je trouve la sincérité de Dennis extrèmement touchante et je pense franchement qu'en tant que père il doit souvent être bien difficile de s'ouvrir de la sorte à ses propres enfants. Il lui montre ses blessures en quelque sorte et cela aussi, c'est beau.

Bref, merci d'avoir partagé ce texte! <3



Réponse de l'auteur:

Je suis un peu en retard, mais merci AliceJeanne !

Pour le coup, c'est vraiment ta review qui m'a touchée tellement elle m'a fait plaisir. Trop de compliments, je n'ai jamais su répondre aux compliments, c'est beaucoup plus difficile que les critiques ou les remarques. Ca fait trois fois que je relis ta review en me demandant quoi te dire, à part des merci merci et me demander si tout ce que tu vois dans mon texte est vraiment là. Je pourrais continuer pendant des lignes et des lignes en tournant autour du pot sans rien te répondre de concret, mais ta review est tellement gentille qu'elle ne mérite pas ça.

Je suis super fière d'être sur la deuxième place du podium avec toi (et Carminny bien sûr).

Merci encore.


Laissée par : Herrion le 16/08/2019 15:45 pour le chapitre Colin, Coleen

Tu as une très très belle plume. Que ce soient les descriptions et les dialogues, tout sonne juste. Et puisque les techniques d'écritures sont irréprochables, cela permet de profiter avec plaisir du fond.

Et le fond est superbe, avec au début ce voyage dans le passé. Dennis retombe littéralement en enfance, puisqu'il perd sa magie et voyage comme un moldu. Il se retire loin du monde, dans un lieu isolé, c'est à dire, à sa fille près, en lui-même. Et j'aime beaucoup l'idée que son village soit vide. un peut comme les souvenirs : on peut en partager quelques uns, mais dans l'ensemble, chacun est seul avec son passé.

En fait, tu a mis en place un équilibre parfait entre la mélancolie de Dennis et celle des lieux qu'il visite, mélancolie qui reçoit la réponse de l'innocence et de la joie de vivre de Coleen. Dennis est tourné vers le passé, son village vide, son frère mort, ses jeux disparus et désormais impossible. J'ai été bouleversé par la justesse de Coleen qui, tout en compatissant avec son père, semble lui répondre "toi, tu es triste à cause du passé, moi, je suis joyeuse à cause de l'avenir", et tout illustre cela : sa relation avec Stu n'est pas celle de Dennis et Colleen, le village désert est à ses yeux une aire de jeu tranquille, et au fond, elle incite son père à "se mettre à voir le monde à sa façon", selon ses propres termes à propos de ses photos, pour se sortir de sa mélancolie.



Réponse de l'auteur:

Merci Herrion !

Je suis tellement fière à chaque fois que je reçois des compliments comme ça.

Oui, Dennis redevient un moldu pour la journée ! J'avais l'impression que si je le décrivais comme ça, il serait plus proche de moi et que le comprendrais mieux (surtout que j'avais le village désert sous la main).

Coleen est toute la joie de Dennis ! J'avais vraiment besoin de créer ce personnage, je m'imaginais tellement toute la tristesse de Dennis après la perte de son frère. Coleen rétablit l'équilibre, en quelque sorte. Et elle le force à voir les choses autrement qu'avec un filtre noir et blanc.

Merci beaucoup pour ta review. J'ai adoré lire ce que tu pensais de mon texte, ça me l'a montré sous une autre perspective.

Je n'ai pas encore lu ta participation mais je vais le faire bientôt !


Laissée par : Carminny le 13/08/2019 18:47 pour le chapitre Colin, Coleen

C'est très touchant et on voit bien pourquoi Dennis se pose des questions parce que Coleen, même si elle est bien différente de Colin, lui ressemble. Et puis bon les disputes c'est dommage mais lle raisonnement de Dennis est triste mais reflète bien son vécu à lui. En tout cas j'ai bien aimé.



Réponse de l'auteur:

Merci beaucoup pour ta review Carminny :) je suis contente que ça t'ait plu ! Si ça t'a touchée, mon objectif est atteint ^^

A bientôt,

Drachvador


Laissée par : Tiiki le 31/07/2019 12:06 pour le chapitre Colin, Coleen
Coucou Drachvador !

J'avoue avoir été tentée d'écrire moi aussi sur Dennis pour le concours mais me suis ravisée en voyant que quelqu'un en avait déjà eu l'initiative. Je n'avais pas voulu lire le texte avant de finir le mien, sans doute un peu vexée de me l'être fait "chipé", mais quelle claque ! (maintenant j'ai plus du tout envie d'écrire sur lui pour un bon moment, même en HC, parce que ton texte ne va pas sortir de ma tête de sitôt).

Déjà, c'est très bien écrit. J'ai été particulièrement marquée par les descriptions de la campagne et du périple pour parvenir dans l'ancienne demeure des Crivey. D'ailleurs, cette métaphore de la salade essorée lorsqu'ils sont dans le bus est tout bonnement incroyable ! Il y a aussi ce vocabulaire photographique qu'adopte parfois Dennis pour parler à sa fille avec des mots neutres qu'elle connaît et qui le rassure lui, et ces petites remarques de gosse de Coleen écrites très simplement mais qui désarment, et puis ces mots d'un adulte redevenu un instant enfant qui donnent envie de sangloter.

Alors bien sûr, il y a peut-être le côté un peu cliché de l'enfant qui porte le nom d'un mort, où on se demanderait s'il est le même mais finalement il serait différent parce que chacun est en fait unique (...sans blague?). Mais honnêtement, je trouve que tu t'en sors avec brio. Déjà, le fait que Dennis n'a jamais parlé de son frère à ses enfants, je trouvais ça curieux au départ, mais quelque part ça expliquait bien la légèreté de sa fille. Elle aurait été toute autre si elle avait su, et du coup Dennis était le seul à réellement porter un poids sur ses épaules pendant tout ce temps. C'est un comportement quelque part égoïste mais très protecteur, et cet amour paternel il transpire tout au long de ton texte (j'ai particulièrement aimé l'enchaînement de l'adoration et de l’idolâtrie...) et c'est diablement beau.

Ensuite, tu abordes très justement la question de la transmission, ou de la non-transmission. Doit-on dire ou non à l'autre la vérité sur lui et sa famille ? Si oui, à quel moment, et dans quelles conditions ? Comment dire à un enfant ce qu'on lui a caché ? Pourquoi lui a-t-on caché ? Pourquoi lui dire après tout ce temps, ou au contraire pourquoi continuer de se taire un peu plus longtemps ? Je trouve que tu as très bien amené cela, comme si le périple initial était une longue marche initiatique logique pour le père comme pour la fille (et plus tard pour le fils...). Tu as vraiment façonné un bel écrin pour le "secret".

Le lien affectif qui unit Coleen à Dennis et Dennis à Colin est tellement fort qu'il en devient palpable, et je suis sûre que le lien à venir de Coleen et Stuart sera, si tout se passe bien, tout aussi incroyable. Alors bien sûr, la relation Dennis/Coleen est très émouvante, mais SURTOUT, quel incroyable texte sur la fraternité ! Et c'est drôle (moment biographie), ça résonne étrangement avec une discussion que j'ai eue un jour avec mes parents, parce que j'ai longtemps eu une relation très houleuse avec mon petit frère, et j'ai été beaucoup émue en lisant les réflexions de Dennis. Ce "vous deux contre le reste du monde", comme la seule chose qu'il resterait une fois les parents disparus, j'y adhère totalement, parce qu'on se construit ensemble, qu'on le veuille ou non, et on partage quelque chose d'unique qui ne nous appartient qu'à nous.

Bravo et surtout merci pour ce beau texte, tendre, tourné sur l'importance du présent pour l'avenir. Bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur:

Coucou Tiiki !

Déjà, merci pour ta longue review ! Ca me fait vraiment plaisir d'avoir des retours comme ça.

Désolée de t'avoir pris Dennis, ce n'était pas du tout mon intention ^^ il ne faut surtout pas que ça t'empêche d'écrire sur lui ! J'adore ce personnage et je sais que je serai toujours contente de découvrir d'autres points de vue sur lui.

Merci pour tous tes compliments, c'est vraiment gentil. Pour la salade essorée, je crains que ce ne soit du vécu... Qu'est-ce que j'aime les bus de campagne, vraiment !

Je sais que ce thème de donner un nom déjà porté est un peu cliché, surtout dans le monde de HP (entre Lily, James, Albus, Fred, Molly... on ne s'en sort pas xD) mais en même temps, j'adore les clichés. J'adore confronter les personnages de HP à des clichés et voir ce qu'il en sort, alors voilà... et comme tu me dis que ça marche je suis super contente.

Pour la transmission et la non-transmission, toutes les questions que tu te poses m'ont bien fait réfléchir... et finalement, je ne sais pas toujours pas ce que je ferais si j'étais dans cette situation... C'est tellement plus facile dans les fanfictions ^^'

Je suis vraiment contente que ça résonne avec ta vie à toi, parce que j'avais peur que ça ne tombe pas juste. Je n'ai jamais eu ces problèmes-là avec mes frères et soeurs, j'ai seulement pu l'observer entre eux, alors je ne voulais pas que ça tombe à côté de la plaque !

J'ai vu que tu avais aussi participé au concours mais je t'ai pas encore lue, alors à bientôt :)


Laissée par : Ocm le 27/07/2019 21:43 pour le chapitre Colin, Coleen

Hello !

 

C'est vraiment un texte très émouvant que tu as produit. J'ai vraiment aimé ce moment privilégié que Dennis partage avec sa fille, ce voyage d'introspection qu'il fait pour la parler de la relation si précieuse entre un frère et une soeur. C'est d'ailleurs intéressant d'avoir trouvé une raison plus forte à ce voyage que la seule évocation du souvenir. Même si du coup, j'ignore s'ils se chamailleront moins, qui aime bien châtie bien dit-on ;).

Au départ, j'ai eu peur effectivement que Dennis reporte sur sa fille le poids de son propre frère, rien qu'avec le prénom. Pour moi, ce genre de démarche est parfois assez lourd à porter pour un enfant et même parfois dur à supporter pour le parent, sutout lorsqu'il s'agit d'une histoire tragique comme celle-ci. Mais je vois qu'il essaie tout de même de trouver des différences et qu'il veut surtout la laisser vivre sa vie. Cela témoigne d'une belle âme, ce qui fait que je me suis bien attaché à ce personnage ^^. Je n'aurais sans doute pas grand-chose de plus à dire, j'ai trouvé ce texte très touchant et l'exécution est très bien mené, avec la lente progression du voyage vers l'histoire que Dennis veut raconter. Coleen est toute aussi adorable, avec sa passion de la photographie et sa tête pleine de questions ! Elle fera fureur à Poudlard, c'est sûr ;)

 

Félicitations en tout cas, c'est un superbe texte et bonne continuation à toi !



Réponse de l'auteur:

Coucou Ocm !

Merci beaucoup pour ta review, avec pas mal de retard... Je suis contente d'avoir réussi à t'émouvoir, c'était mon but :)

Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Je connais, en fait, des gens qui portent un prénom qui a déjà une histoire dans leur famille... et je sais que ce n'est pas une bonne idée. En même temps, je ne peux pas en vouloir totalement à Dennis, le pauvre fait des efforts ^^

Je ne sais pas quoi t'écrire d'autre à part te remercier encore.

Bonne continuation à toi aussi !!


Laissée par : Zandry le 23/07/2019 15:27 pour le chapitre Colin, Coleen

Heyyy :)

Alors pour commencer, milles fois merci de m'avoir envoyer ce texte pour mon anniversaire.

Ensuite je ne sais pas par où commencer!

Le fait que le hameau ai été abandonné m'a vraiment touchée. C'est si triste, d'abord je me suis sentie mal pour Dennis, ça doit être horrible de retrouver sa maison d'enfance, si vivante et heureuse, vide et morte. Et d'un autre coter dans ton texte on a l'impression que les souvenir flottent dans les rues, j'ai imaginer des échos d'un rire, fin bref comme d'habitude je me suis un peu fait des films mais tout ça pour dire qu'au final le fait qu'il n'y ai personne c'est aussi ce qui permet de ne pas étouffer le passé, de ne pas le recouvrir du présent. Ça lui permet d'en être plus proche, plus légitime.

 

Malgré le fait que Denis fait de son mieux pour que Colin et son manque de lui ne soit pas le fardeau de Colleen, je suis persuadée que s'en sera un et que s'en est déjà un depuis longtemps. Même si il ne le lui en avait jamais parler, il est constamment à les comparer, à chercher leur différences et leur ressemblances sans vraiment savoir ce qu'il préférerait trouver. Même si il ne dit rien il créer une atmosphère dans laquelle il a fait grandir sa fille, elle le porte depuis toujours se poids. Je serais curieuse de la voir adulte, quand ça sera finalement ressortit et qu'il faudra vivre avec. Est ce qu'elle en voudra à son père ? Et puis l'appeler Colleen...

Ce genre d'hommage est lourd à porter, surtout quand les espérance qu'on y place sont aussi grande, honnêtement je trouve que Dennis à bien merder, c'était égoïste. Et en même temps il s'est lui même condamner à rester enfermer dans son deuil, je sais qu'à la fin on peut comprendre qu'il reprend espoir, mais ce n'est pas juste pour sa fille d'être en quelque sorte l'outil qui l'aidera à s'en remettre, parce qu'elle n'a que dix ans et que c'est trop lourd.

Mais je crois que cette version de Dennis tout casser par endroit est très vrai, je le trouve réel, et surtout appeler sa fille Colleen et presque inconsciemment le faire pour se faire du mal, c'est si subtil et ça me paraît clair, vrai. Sa fragilité, ses nuances, ses pensées, le rendent vivant, concret.

 

Et puis le fait que Dennis espère réconcilier ses enfants en prenant exemple sur lui et son frère, c'est assez attendrissant parce que comme le dit Coleen, ça ne marche pas comme ça.

Je trouve aussi que le personnage de Colleen particulièrement réaliste,ses questionnements, ses réactions, son attitude.

 

Je trouve que le chemin de Dennis du début du texte où il ne pense pas y arriver alors qu'il est partit de chez lui presque sur un coup de tête, jusqu'à la fin ou il reprend enfin un peu de confiance en l'avenir, est très bien mené.

On réalise à quel point c'est difficile pour lui et chacune des phrases que tu écrits est utiles et fait avancer sa pensée, c'est très bien fait et tu n'oublies rien. Sans compter que les émotions sont toujours présentent et comme je te le disais dans mon mail, la nostalgie embaume tout le récit, parfois pesante, parfois bienveillante, c'est dosé avec beaucoup de précision et je suis tellement fane ^^ C'est très beau.

 

Quand il lui a tout déballer, j'ai faillit verser ma larmichette, je me suis prit une claque. J'ai eu l'impression que le rythme s'est accélérer, un peu comme si il suivait les battements de cœurs de Denis et quand il a poser LA question, le vide, le calme. Ce passage est très réussit, vraiment touchant.

 

« prendre des bus de campagne qui vous font ressentir de l'empathie pour les salades dans leurs essoreuse » Mais VOILA ! Mais comment tu fais pour placer ce genre de phrase dans des textes comme ce genre de textes sans que ça n' ai l'air d'un cheveu dans la soupe ?!

 

Tes descriptions sont très belles, on visualise vraiment les paysages, les maisons, l'arbres, le chemin, les prés...

Et tes dialogues sont toujours super, tellement naturels.

Ton écriture est magnifique, je crois te l'avoir déjà dit dans toutes mes reviews mais je continue, pour te donner un peu de motivation.

 

Je trouve que de plus en plus, tes textes émeuvent, les émotions et les sentiments brillent plus et il devient impossible de ne pas se les prendre en pleine tête.

 

 

« Sa fille, son dernier souvenir de Colin » ;«  Ce n'est pas parfait, mais cela leur fera un souvenir. Des photos qui auraient plu à Colin. »  Non mais c'est trop violent pour moi, tu m'a achevée.

 

à bientôt :) 



Réponse de l'auteur:

Coucou !!

Merci pour cette review monumentale :) c'est tellement cool d'avoir des retours pareils.

Pour le hameau, on a le même ressenti. Pas trop loin de chez moi, il y a un village presque entièrement abandonné et à chaque fois que j'y passe je me projette dans les vies de ceux qui y étaient avant, je trouve que l'atmosphère des rues est différente (ou alors je projette toute ma nostalgie maladive dessus, c'est probable aussi mais tant pis)

Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne le fardeau, c'est sûr que Denis ne se rend pas compte de ce qu'il a fait et de ce qu'il continue à faire. J'aime bien imaginer que Coleen, quand elle sera grande, s'en fichera totalement la plupart du temps... Sauf dans ses moments de pure déprime où elle aurait peur de devenir Colin. Je ne sais pas si ça fonctionnerait mais j'ai pensé à ça ^^ Je ne pense pas qu'elle en voudra à son père. Comme elle le comprend instinctivement, elle restera consciente qu'il ne pouvait pas faire autrement... Parce que le problème de Denis, c'est qu'il ne s'en est pas remis, j'aime bien quand tu dis qu'il est tout cassé. Coleen, c'est un peu son scotch (waouh, j'ai un de ces talents !) sa thérapie. Je suis d'accord, c'est beaucoup en demander à un enfant, mais j'ai l'impression que c'est ce que font souvent les parents...

À chaque fois que tu me dis que c'est beau ou touchant je souris comme pas possible x) merciiii ça m'enleve tout pouvoir de répondre, je sais pas quoi dire. À part que ça me motive comme tu l'avais prévu !

Ma réponse est un peu courte, mais il ne fallait pas me complimenter autant !!

 


Laissée par : EniluaP le 15/07/2019 19:49 pour le chapitre Colin, Coleen

Coucou ! J'ai lu ta fanfiction et j'ai a-do-ré ! Je me demande d'ailleurs où tu trouves l'inspiration ... Parce que moi j'ai jamais d'idées ! En même temps si tu t'inspires de "ta vie" pour écrire tes fanfictions les miennes ça serait plutôt "Harry Potter participe à n'oubliez pas les paroles"... Bref continue ce que tu fais j'adore ^^



Réponse de l'auteur:

Oh merci EniluaP !!! C'est vraiment trop gentil !

Le jour où tu décides d'ecrire cette parodie, je te lirai direct ! Ça me dit bien à moi...

Cela dit je ne m'inspire pas trop de ma vie, sinon il faudrait que je sois un homme de trente ans et ca, ça va pas trop être possible ^^

Merci encore pour ta review, tu es géniale !


Laissée par : alrescha le 15/07/2019 10:42 pour le chapitre Colin, Coleen
Hello ! C'est mignon tout plein... j'aime beaucoup ! Bonne chance pour le concours.

Réponse de l'auteur:

Merci beaucoup Alresha !! J'ai vu que tu avais participé aussi, il faut que j'aille te lire :) bonne chance à toi aussi en attendant !


Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.