S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Reviews pour Dahlia

Laissée par : Martha le 12/10/2022 22:32 pour le chapitre Chapitre 27 - Perseus
Salut !
Merci pour ce chapitre à nouveau intéressant et bouleversant.

Je crois que si un autre homme que Josh avait fait une blague graveleuse à propos des seins d'Emily, elle lui aurait fait passer le sens de l'humour. La relation entre ces deux-là est impressionnante.

Entendre Harry se faire appeler, "le mari de ta petite Mangemort", ça change du Survivant ou de l'Elu.

"Un genre de chance bien à lui, qui le laissait en vie après lui avoir fait traverser de nombreuses épreuves douloureuses" : j'aime toujours quand tu développes et remanies le canon.

J'imagine que pour le moment Harry refoule, mais que son ressenti concernant le moment où il a sauvé sa peau plutôt que de se soucier du cadavre de Rufus ressortira un jour ou l'autre.

J'ai été émue par ce détail criant de vérité : lorsque Harry a un éclat de rire nerveux en se rendant compte que le ventre de Dahlia prend davantage de place qu'avant sa mobilisation.

J'avais pitié de Harry et Emily avec leur insuffisance respiratoire. Leur blessure invisible mais bien handicapante. J'imagine une référence avec les soldats de la Première Guerre Mondiale qui avaient été gazés.
J'ai imaginé Harry et Emily avec une variante de Têtenbulle pour avoir de l'oxygène à la maison ^^.

Je trouvais un parallèle entre le secret partagé par Dahlia et Ron, et celui partagé par Emily et Harry, mais en fait, Harry dévoile vite la vérité à Dahlia. Ce sera plus simple à l'avenir.

Les États-Unis entrent en guerre enfin, quand ça leur chante, après avoir bien étudié la situation, développé de nouvelles armes, attendu que les combattants s'épuisent pour venir jouer aux sauveurs et nouer des alliances. Classique, tu n'y peux rien.

Heureusement que tu m'avais prévenue de ne pas trop me projeter, parce que j'étais déjà en train de me dire que je n'avais jamais dû appeler ou faire venir un conjoint parce que j'allais accoucher.

"Très bien mais évitez de mourir trop vite, je n'ai pas envie de m'occuper d'un bébé" -> forcément j'ai pensé à l'irresponsable parrain de Harry qui a préféré se laisser incarcérer plutôt que de dire la vérité et essayer de s'occuper de son filleul orphelin. Comme Harry le dit plus tard, c'est bien qu'il y ait deux personnes pour parrain-marraines.

J'étais soulagée pour Dahlia que l'accouchement se passe bien et qu'il soit rapide, que Harry ait pu venir même si elle l'avait prévenu à la dernière minute, et qu'Emily ait été là au cas où il n'aurait pas pu venir, pour qu'elle ne soit pas seule à l'hôpital. (Ce qui aurait quand même été moins pire que seule chez elle comme Fleur.) Ouf, tu n'as pas accentué le drama sur ce point, tant mieux.
(Un accouchement traumatisant aurait été un facteur de risque supplémentaire)

"Emily songea avec condescendance qu'elle les avait déjà perdus" : je trouvais Josh condescendant envers le commun des mortels, mais là, ça n'a rien à voir avec le fair qu'Emily soit une Chauve-souris, personne ne peut garder contact avec de tout nouveaux parents qui contemplent leur progéniture :-D

J'étais toute émue en entendant Harry parler de lui-même à la troisième personne, avec cette promesse spontanée et si pleine de sens pour eux. "Papa reviendra toujours"

J'étais frustrée de ne pas avoir d'indication immédiate sur la couleur des yeux et cheveux du nouveau-né, mais bon, pour être cohérents, les nouveau-nés n'ouvrent pas trop les yeux, et la couleur des cheveux est "sale" au départ, donc bon, j'ai ravalé ma curiosité. Heureusement pour elle, tu as mis rapidement fin au suspens, j'ai juste attendu artificiellement parce que j'ai lu le chapitre en plein de fois.

Je ne m'y attendais pas, mais vu comme tu l'as déroulé, j'ai tout de suite senti venir le gros baby-blues, qui tourne très vite, sans aucun doute, en dépression du post-partum, ce qui est bien pire qu'un "mauvais moment à passer quand on est une jeune maman".

Lorsque Emily explique que la maternité et les stéréotypes familiaux hétéro ce n'est pas son truc, j'ai souri.

Rah bordel, mais il n'y a aucun suivi du nouveau-né ni de la jeune mère chez les sorciers ? Pas de visites de sage-femme à domicile (la femme de Tyler par exemple) pour peser le bébé et vérifier que tout va bien ? Pas de PMI ou d'équivalent de pédiatre, quelqu'un qui mettrait les mots que la dépression du post-partum et sauve tout le monde, là ?
Non, visiblement... Heureusement qu'il y a Hermione et un bouquin. C'est utile d'avoir une Mrs-je-sais-tout comme amie. (Soupir)

Molly vient aider parce qu'elle a senti que ça n'allait pas, c'est déjà ça, mais... Mais on savait que la maternité allait remuer des trucs supplémentaires par rapport à l'absence de Narcissa.

On avait laissé, au chapitre précédent, Harry en galère dans la Pologne en guerre, on laisse Dahlia bien mal en point (et Harry convalescent), allez, courage !!

Merci tellement de prolonger l'histoire et de développer de nombreux aspects !

À bientôt !

Réponse de l'auteur: Bonjour,

Oui Josh peut faire beaucoup de choses, c'est ce genre d'amitié-là !

Je voulais une blessure grave pour Harry et Emily mais pas forcément visible ou trop violente (comme une amputation ^^)

Le secret de Dahlia restera un secret mais je trouvais vraiment indispensable qu'elle soit au courant que c'est Emily qui lui a ramené son mec. C'est quand même très important !

Harry est prévenu de l'accouchement à la dernière minute, bah oui, elle ne peut pas savoir avant d'avoir ses contractions, c'est forcément jamais très en avance non plus ! Et je n'écrirai jamais d'accoucement traumatisant je pense, c'est déjà assez dégueu comme ça, je ne veux pas m'infliger ça.

Oui eh bien Perseus est blond, sans surprise et il ressemblera aux Malefoy :p Ses yeux sont bleus hein, comme tous ceux des bébés, ça changera dans quelques mois.

Evidemment qu'il n'y a pas de suivi pour les bébés, c'est déjà formidable qu'elle ait pu accoucher à l'hôpital dans un environnement décent et sécurisé. Et dans la réalité, est-ce que le suivi psychologique des nouveaux parents est vraiment assuré ? Laisse-moi en douter...

Oui, à Dahlia de mener sa propre guerre maintenant ! Ce sera tout l'enjeu du prochain chapitre.

A bientôt !

Laissée par : Ewilan1978 le 11/10/2022 09:42 pour le chapitre Chapitre 27 - Perseus

Bonjour Celia,

On peut dire que tu n'épargnes pas Dahlia... en même temps, tu me rétorqueras que tu n'écris pas une histoire de bisounours et qu'on s'emmerderait grandement si tout était parfait. 

Je suis contente qd même que tu aies faire revenir Harry à temps, de la guerre et pour assister à la naissance de son fils. 

Plein de choses sont sous jacentes dans ce chapitre, y compris une partie des causes du post partum de Dahlia, une vraie bonne grosse dépression, pauvre louloute. On ressent sa terrible angoisse, de ne pas être aimante, de reproduire une espèce de malediction familiale, d'être loin de sa mère, que Perseus ressemble à son grand père, bref, ça fait resssortir toutes les névroses non réglées. La maternité est un puissant révélateur et tu le fais parfaitement apparaître. Je ne sais pas si tu as fait des recherches, mais en tout cas, on y croit à ce sentiment de vide. Et à la lutte désespérée de Harry pour l'aider. Ouais, avoir un enfant, c'est un bouleversement. Dahlia a un autre genre de guerre à mener...

Je suis déçue que Emily ne puisse pas l'aider, c'est son amie après tout, mais chacun fait comme il peut. Et l'aide d'un professionnel ne sera pas du luxe! Je suis curieuse de voir ce que tu as developpé sur ce point...

Je ne suis pas tjrs super limpide dans mes reviews, je vais trop vite. Concernant mon précédent commentaire, je tenais juste à dire que les réflexions de fond passent l'air de rien, naturellement. On se les approprie dans ton récit sans trouver ça curieux ou déplacé. Ce que je veux dire, c'est que tout est à sa place. 

Sinon, je ne m'attendais pas du tout à une histoire aussi longue, aussi fouillée. Tu décortiques tout, la mecanique des personnages, de la société, des évenements, franchement, chapeau!

Bienvenue donc au petit Perseus. Et j'ai lu que Leo mon chouchou ferait une apparition, cool. 

A bientôt,

Claire



Réponse de l'auteur: Bonjour Claire !

Tu fais les questions réponses toi-même, c'est parfait ^^

Et en effet, tu décris très bien en quoi la maternité peut faire souffrir Dahlia et en quoi ça fait ressortir les problèmes qui ne sont pas résolus. C'est pour ça que je trouvais important que Dahlia aille mal à la naissance de Perseus. Ce sera salutaire pour elle, en fin de compte, ne vous inquiétez pas. Tu cites déjà beaucoup de causes de son post partum, tu as bien cerné le personnage ça me fait plaisir ;) Et nous verrons le reste dans sa thérapie.

Emily sera toujours là pour Dahlia et l'aidera toujours d'une manière ou d'une autre mais non, elle ne va pas venir passer ses après-midis à s'occuper de son gosse et à faire des balades en poussette dans Hidden City. Elle a autre chose à faire de sa vie et quand on ne veut pas d'enfants, ce n'est pas pour se taper ceux des autres.

Ah oui effectivement, j'aime lâcher des petites remarques l'air de rien au fil du récit :)

Ahah tu t'en rends compte au chapitre 27 ! J'en suis au chapitre 38 pour l'écriture, on touche à la fin donc il reste encore pas mal de choses quand même à vivre avec eux !

Leo fera une apparition très fugace, on ne dira même pas son nom mais vous saurez que c'est lui ;)

Merci pour ta review !

Laissée par : PititeCitrouille le 09/10/2022 17:39 pour le chapitre Chapitre 26 - Dans la neige de Pologne

Re !

En lisant les autres reviews - il y en a qui sont vraiment super intéressantes, d'ailleurs j'ai pas relevé dans la mienne le fiasco des prénoms des enfants dans le canon (ptet Ginny a eu le droit de dire "euh... deuxième prénom du deuxième enfant, Luna stp ?"), je me suis rendue compte que moi-même j'avais mes propres préjugés puisque j'ai genré dans ma review précédente Andrew au masculin. C'était probablement faux puisque tout le monde a mis du féminin je crois.

Voilà donc à défaut de pouvoir modifier ma review précédente, je repose la question des pronoms d'Andrew, est-ce qu'il y a une corrélation son humeur, son mood / son pronom ?

Pitite Citrouille



Réponse de l'auteur: Je réponds ici à la question des pronoms d'Andrew. J'avais dans l'idée qu'Andrew était gender fluid et que son genre changeait donc en fonction de son humeur, de la journée, du contexte, de ce qu'il ou elle préfère et veut exprimer. Parfois, il parle de lui au masculin et parfois elle parle d'elle au féminin. Donc ni le il ni le elle ne sont faux ! Vous pouvez parler d'Andrew comme vous voulez. Le mieux c'est de s'adapter au chapitre ! Si durant tout le chapitre je dis "elle", dites "elle" et inversement ;)

Et oui, les prénoms du canon, mais à quoi pensait JKR ?

Laissée par : PititeCitrouille le 09/10/2022 17:26 pour le chapitre Chapitre 26 - Dans la neige de Pologne

Bonjouuur,

Ca fait super longtemps, j'ai eu un épisode perso assez mouvementé, mais j'ai pris toutefois le temps de lire ta fic à chaque parution d'un nouveau chapitre, car je l'adore et que j'ai toujours besoin de moments quotidiens pour m'évader un peu. Je reviens un peu en fatras sur tout ça.

D'abord, l'histoire d'Andrew. C’est un personnage déjà important dans la fic, très bon ami de Dahlia, un exemple pour Teddy – ce qui est d’ailleurs très intéressant par comparaison à la représentation des personnes lgbtqi+ dans les médias ou les productions artistiques ou politiques…

Son histoire avec Clara est très touchante. J’aime bien cette idée qu’ils se respectent l’un l’autre dans leur amour même si leurs choix respectifs leur font du mal. La scène de la robe était un peu allégorique à mon sens, une sorte de mariage métaphorique d’amour des corps et des esprits, versus un mariage civil officiel qui n’est jamais rien d’autre qu’un bout de papier qu’on signe dans une robe pour créer un symbole et y ajouter de la valeur.

L’autre chose intéressante à mes yeux est l’environnement familial. En dehors de l’aspect professionnel, culturel et financier de la famille, les parents d’Andrew ont des réactions typiquement moyennes de la famille moyenne qui a un enfant lgbtqi+. Autrement dit : des préjugés (beaucoup), des remarques pas super subtiles (plus ou moins fréquemment), l’évidence d’une différence générationnelle concernant les sujets sociétaux et l’éducation, mais comme la plupart des parents, ils ne vont pas non plus jeter dehors leur enfant et ils l’aiment. Alors parfois ça emmène à des fulgurances comme la gifle de la mère ou les répliques du père, ça fait du bien parfois. Une personne concernée de mon entourage m’a déjà dit « oui des parents comme ça, c’est pas idéal, mais vu l’état de la société actuelle, et bien ce serait génial si tout le monde était comme ça parce qu’a priori on pourrait communiquer facilement d’abord et on aurait pas peur de se faire taper dessus dans la rue ensuite ». J’ai l’impression que les parents d’Andrew illustrent un peu cette sorte de mini-progression (dite autrement, un « mieux que rien »), par opposition au côté hyper réactionnaire des parents de Dahlia.

Je me demande si tu travailles les pronoms d’Andrew, et si oui, comment ?

Ensuite, la guerre en Pologne. Je serais bien curieuse de savoir s’il y a des raisons précises qui t’ont poussée au choix de ce pays, en dehors du fait qu’il y a fasse froid et neigeux en hiver. J’ai pensé d’une part à l’actualité sur les droits sociétaux mais aussi d’autre part à ce qui s’est passé pendant la Seconde Guerre Mondiale. Si tu ne l’as pas fait exprès, en tout cas la scène durant laquelle Harry regarde les trains de prisonniers m’a vraiment beaucoup touchée grâce à l’intrications des références, des évocations.

La façon dont tu décris le conflit est digne d’un reportage – un reportage de guerre cette fois-ci. Pas de pathos, pas de commisérations inutiles « la guerre c’est mal » comme si c’était vraiment ça le propos, juste le constat d’un mélange d’ennui, de lassitude d’une part et de combats violents et difficiles d’autre part. Tu n’épargnes pas tes personnages et c’est tout à ton honneur : ce serait bien trop heureux que tous les Aurors s’en sortent indemnes. Achab est d’une très grande dignité dans son rôle de chef, je trouve.

Emily tire encore une fois son épingle du jeu. Tu nous tends des perches et pourtant je me suis faite avoir, moi je croyais vraiment à l’arrivée d’une journaliste américaine. Nous avions déjà connaissance de son efficacité redoutable ; malgré sa démonstration en Pologne, j’aime bien aussi que tu ne l’aies malgré tout pas rendue invincible, et qu’elle laisse échapper à Harry que non, elle n’est pas une mercenaire et ne prend pas plaisir à tuer.

Les liens entre eux deviennent très forts je trouve, on retrouve des réminiscences de la dureté de la guerre des sorciers vécue par Harry. JKR ne commente pas directement dans son livre la violence des événements qu’elle relate, mais il est vrai qu’un regard adulte ajoute de la perspective, la lecture adolescente d’un livre d’aventures fantastiques laisse place à la considération de la brutalité de tout ce que Harry a enduré. Ca ne me choquerait pas qu’il finisse en thérapie lui aussi (« aussi » car Dahlia en aurait bien besoin, mais on en déjà parlé il y a quelques chapitres).  

Il y a encore un humour cynique et désabusé que j’aime aussi beaucoup, quand Emily s’amuse avec les bourges coincées (je n’ai plus le terme exact) ou encore quand elle va à « l’essentiel » avec le prisonnier polonais.

A bientôt,

Pitite Citrouille

 



Réponse de l'auteur: Bonjour,

Merci de prendre le temps de laisser une review, c'est gentil !

Encore une fois, je suis ravie que vous aimiez le personnage d'Andrew et que vous accrochiez à son histoire ! Et oui, la scène avec la robe de mariée est très métaphorique, évidemment. D'une certaine façon, elles se marient un peu ce jour-là, on est d'accord.

Je n'ai pas analysé le comportement des parents d'Andrew dans l'histoire parce que je me suis dis que vous n'auriez qu'à le faire vous-mêmes et que je n'avais pas à tout vous servir sur plateau ;) Mais tu décris parfaitement ce que j'ai voulu montrer. De toute évidence, oui ça les fait chier qu'Andrew soit comme ça et oui ils auraient surement préféré qu'il soit un homme comme les autres mais bon voilà, il est comme ça donc on fait avec. Comme tu dis, c'est mieux que rien et ce serait déjà bien si tous les parents étaient comme ça. Ils ne sont pas vraiment soutenants mais pas vraiment rejettants non plus. En gros, sur un continuum, on a les parents de Jamal (on les voit vite fait à son mariage) qui sont parfaits, aimants et tout, on a les parents d'Andrew qui sont moyens et les parents d'Emily qui ne veulent plus la voir. C'est diversifié !

Le choix de la Pologne : rien à voir avec l'actualité, cette partie était planifié et écrite bien avant la guerre en Ukraine. Je voulais éviter le cliché de choisir l'Allemagne ou la Russie pour méchants et en même temps, la Pologne a eu un grand rôle dans la Seconde Guerre donc elle était tout indiquée. Et bien sûr que les trains font référence à la déportation, il aurait fallu que je sois complètement débile pour écrire ça sans faire exprès ^^

Tu as raison, le but ici n'est pas de débattre de la guerre, je décris simplement ce qui s'y passe. (J'aime bien Achab aussi.) Et non, personne n'est invicible, ni Harry qui panique et fait de la merde, ni Emily qui se fait stupidement désartibuler. Dans ce genre de situation, tout le monde souffre de toute façon ! Mais ça va rapprocher Harry et Emily, oui, comme des camarades de guerre. Ce ne sera plus jamais pareil entre eux après ça.

Ahah, on reparlera de la thérapie de Dahlia à la fin du prochain chapitre ! Harry n'en fera pas parce que j'ai déjà écrit des scènes de thérapie dans mes fic précédentes et que je pense qu'on a compris. Dans cette histoire, je voulais plutôt fouiller la psychologie de Dahlia et donc on aura droit à sa thérapie à elle, très intéressante aussi.

Merci pour ta review et à bientôt !

Laissée par : Ewilan1978 le 09/10/2022 16:44 pour le chapitre Chapitre 26 - Dans la neige de Pologne

Aaaah, mais quelle angoisse! et quel contraste avec la première partie! Tu as si bien su rendre la quiétude du sejour de Fleur à NY malgré l'angoisse sous jacente. Je suis étonnée de la façon dont tu abordes les choses naturellement, la jalousie réciproque de Dahlia et Hermione, pour des raisons propres à chacune, les réflexions de Dahlia sur sa future maternité. Au fait je n'ai rien dit sur le choix du prénom. Perseus? Ok, pourquoi pas, ça peut lui aller à ce petit garçon... 

Et tu nous plonges dans l'aventure, le froid, la mort, la souffrance, l'héroisme ordinaire et extraordinaire, c'est vraiment passionnant. Que te dire? Tu es très forte pour nous tenir en haleine, je marche à fond et je t'en remercie. Je croise les doigts pour tous. Et je suis impatiente de lire la suite bien sûr. Tu as raison, c'est un très chouette chapitre. 

Merci! Ouf, je crois que j'ai rattrapé mon retard. 

Claire



Réponse de l'auteur: Tu es étonnée de la façon dont j'aborde les choses naturellement, c'est à dire ? Comment voudrais-tu que je les aborde ? Et oui, c'est vrai que les deux parties sont différentes, c'est la tragédie de la personne qui reste et de la personne qui part en guerre...

De toute façon, que Perseus lui aille ou pas, que ça vous plaise ou pas, c'est mon choix de prénom pour mon personnage donc c'est comme ça :)

Merci beaucoup pour les compliments, c'est super si j'arrive à vous immerger dans l'ambiance de guerre ! Après tout, l'aventure, la mort et l'héroïsme font partie de Harry Potter donc j'aime bien y replonger un peu.

Merci pour tes reviews et à bientôt pour la suite !

Laissée par : Ewilan1978 le 09/10/2022 16:27 pour le chapitre Chapitre 25 - La guerre

Tu nous gâtes avec les couples mignons! Je suis contente pour Andrew et Clara, ils sont touchants. Bon, et tout le monde a du fric et les moyens de s'en sortir, ça aide bien. C'est aussi grâce aux intellos friqués que les choses avancent... 

Finalement, Dahlia n'aura pas attendu bien longtemps pour retomber enceinte, bien moins longtemps que d'autres couples, c'est super. 

Je ne m'attendais pas du tout au retour de la guerre dans la vie de Harry, tu as réussi à me surprendre. Et à m'angoisser. Heureusement, Emily est là. J'ai d'ailleurs pas mal aimé la théorie du chef sur le fait que tout le monde avait laissé Voldemort prendre le pouvoir sans bouger son cul et en laissant finalement un gamin le tuer... Du coup, oui, l'intervention en Pologne est totalement justifiée . 

Je me dis qu'une fois cette nouvelle guerre terminée, Harry pourrait passer à autre chose et changer de boulot? C'est peut etre bon pour les traumas de guerre non? ^_^

A très vite chère Célia. 

Claire



Réponse de l'auteur: Oui, Andrew et Clara ont un mérite limité, Dahlia fera une remarque à ce sujet dans le prochain chapitre, on est d'accord que leur nom les aide pas mal pour monter leurs projets. Mais je voulais en tout cas qu'ils soient heureux ensemble !

Inutile de faire trainer cette histoire de grossesse plus que nécessaire.

Et oui, la guerre ! Si on décide que Harry est Auror, on l'expose à des choses comme ça et je voulais le rappeler. Et aussi trouver un prétexte pour voir Emily en action :D

On aurait pu penser qu'après Voldemort, Harry renonce à être Auror pour se poser un peu mais non donc rien n'indique qu'il va arrêter après celle-là ^^

Laissée par : Ewilan1978 le 09/10/2022 16:08 pour le chapitre Chapitre 24 - L'histoire d'Andrew

Bonjour Celia,

Je suis très en retard sur mes reviews, je m'en excuse. J'ai vraiment adoré ce chapitre sur Andrew. Je trouve ce personnage hyper attachant, avec sa famille hyper riche, mais pas si coincée que ça... Elle est finalement bien entourée, et j'en suis heureuse. Ils sont aimants, et ça me touche toujours: ok, elle a un drôle de look, mais les autres ne sont pas mieux avec leurs histoires de drogue et de coucherie. J'ai bien ri... 

Bon, et sinon, je comprends tellement Dahlia et son désir désespéré d'être enceinte. Ça court circuite le cerveau, le désir, le couple, et c'est difficile qd ça dure. Cette petite pause est une riche idée. 

Voilà, je m'en vais rattraper de ce pas mon retard avant le chapitre du jour...

Claire



Réponse de l'auteur: Bonjour,

Je suis ravie que vous aimiez Andrew, je l'aime beaucoup aussi ! Et oui, même si sa famille aurait certainement préféré qu'elle rentre davantage dans la norme, ils la prennent quand même comme elle est.

Ahah, moi je ne comprends pas Dahlia mais j'imagine ^^

Laissée par : Martha le 04/10/2022 13:19 pour le chapitre Chapitre 26 - Dans la neige de Pologne
Salut !
Avec le chapitre précédent on avait commencé à changer d'ambiance, mais là on est en plein dans la guerre.

Oh mais quelle angoisse, accoucher seule chez soi c'est un cauchemar. Au delà du fait que c'est dur d'être seule dans ce type de moment crucial, ça peut tellement vite mal tourner !
Je suis triste pour Fleur, qu'elle n'ait pas d'amies en Angleterre, vu comme elle semblait sociale et populaire quand elle était étudiante (je veux dire : il y a des gens qui sont solitaires et heureux mais ça ne semble pas être son cas). Mais en fait, c'est logique, elle mène une vie plutôt isolée. C'est super qu'elle soit amie avec Dahlia.

"Il fallait que Dahlia arrête de prétendre ne pas aimer les Weasley" : ce passage m'a fait largement sourire, comme lorsque Ron espère à voix haute qu'ils ne choisiront pas un prénom trop bizarre, et Dahlia le foudroie du regard. Dahlia n'est pas devenue guimauve non plus, même si elle fraternise avec les Weasley.
Plus sérieusement, ça me fait chaud au cœur qu'elle puisse compter sur la famille adoptive de Harry pour la soutenir. Si on lui avait dit qu'elle passerait de son plein gré un Noël au Terrier sans lui...

C'est intéressant que, comme dans la vraie vie, personne n'en parle, personne ne sait réellement combien de temps les couples mettent à concevoir, s'il y a eu une fausse-couche, etc, et qu'en fait ce soit Hermione qui soit un peu jalouse de Dahlia.

Alors moi comme ça, train mystère +Pologne + danger mortel ressenti par les Moldus, ça ne fait frissonner de peur et ça m'évoque les trains de la déportation vers les camps d'extermination. Hében l'impression était bonne, au secours.
Une fois de plus c'est logique, c'est une guerre bien organisée par des sorciers intégristes, ils se donnent les moyens, autrement que Voldemort et sa clique...

Emily avec 2 baguettes, quel style et quelle efficacité !
Harry et son "syndrome du sauveur"...

La réflexion sur le choix d'épargner ou de tuer un ennemi est super intéressante aussi.
Si Harry avait laissé Sirius tuer Peter dans la Cabane Hurlante, s'il avait tué Bellatrix au Ministère... Évidemment cela aurait été différent... Ça me plaît toujours, ces réflexions pertinentes sur le canon.

Non, je n'ai pas remarqué le comportement chaleureux de Mark à Noël.

L'assaut... J'avais peur qu'il y ait tout bêtement un équivalent de mines antipersonnel explosives, dans cette saleté de forêt.

Par les Enfers, Rufus, non ! C'est ça la guerre. Qu'il repose en paix... On ne verra jamais son personnage se développer davantage.

Je n'ai pas réellement cru que Harry allait mourir dans cette maudite forêt, mais sur le moment, ça semblait mal barré.
Heureusement que l'ange-gardienne Emily est intervenue. Son pressentiment a été bienvenu et salutaire.

Merde, elle s'est désartibulée ! Même Emily n'est pas invincible. Surtout quand elle est mal guidée par un Harry qui a perdu ses moyens et qui panique.
Vive le dictame.
Une deuxième désartibulation, et des trolls !
Évidemment qu'on pense à la victoire du Trio sur le Troll de Quirrell en Première Année, mais c'était quand même rocambolesque et aidé par la chance. Là, dehors en milieu hostile et dans le froid, plusieurs trolls, c'est moyennement rigolo.
Vive la cape d'invisibilité, aussi.
Et merci Harry de revenir aux techniques moldues simples et efficaces comme faire du stop. Sur le moment j'ai cru qu'ils allaient prendre un autocar de campagne.

Ça me sidère que les sorciers n'aient aucun moyen de communication.
Certes, Harry ne va pas entrer dans un cyber-café pour envoyer un courriel à Harold pour qu'il prévienne Dahlia, ni dans une cabine téléphonique pour y appeler je ne sais qui, mais lui ou Emily pourraient utiliser le "transplanage de petits papiers" pour contacter leur Bureau à Londres où New York !

Bon, déjà, ils sont en vie, ils on visiblement de quoi se protéger du froid, se soigner, boire et manger, Harry a retrouvé ses lunettes, c'est déjà ça.

J'espère que ça va s'améliorer, que Harry et Emily et les autres vont s'en sortir sains et saufs et que cette guerre sorcière va vite se terminer avant de faire beaucoup trop de victimes !

Je viens de voir ta note de début de chapitre (peut-être parce que l'appli hpf a été mise à jour après ffnet et que j'étais pressée de commencer pour quelques lignes dimanche en début de soirée).
Le chapitre me plaît, il est très bien écrit, mais ce n'est pas mon préféré, il est trop stressant !

À bientôt
Martha

Réponse de l'auteur: Bonjour,

Oui, je doute que Fleur ait une vie sociale très riche vu que c'est une femme au foyer enfermée dans sa maison paumée au bord de la mer et qu'elle ne connait donc personne en dehors des Weasley qui la méprisent ouvertement.

Dans la situation de Dahlia, je pense qu'on aurait tous préféré passer Noël avec eux plutôt que seule chez soi à déprimer.

Oui, je ne pense pas que tu sois la seule à avoir pensé aux trains de déportation, c'était clairement l'idée. J'avais aussi en tête les scènces du film avec Grindelwald en Allemagne. Une guerre menée par des sorciers organisés ce serait terrible en vrai.

Mort ou pas, Rufus n'aurait jamais été développé mais là encore moins ^^

Le pressentiment d'Emily était avant tout basé sur l'expérience et la crainte que sur la chance je pense, pas besoin d'être medium pour se dire que Harry risque de mourir dans une grosse attaque de ce genre. Mais j'adore cette scène dans la forêt, quand elle le sauve.

Effectivement, être invincible n'a rien à voir avec le désartibulement, ça peut arriver à n'importe qui si la personne ne fait pas attention. Et seul, dans le froid, encore un peu sous le choc et à peine remis de son attaque de panique, je doute que Harry ait réussi à vaincre 3 trolls en même temps. Faut pas exagérer non plus !

Ouais, trop mal fait la communication sorcière. Et encore, les papiers qui transplanent, c'est moi qui l'ai inventé ce truc... Et à quoi ça servirait de contacter Londres ? Tu veux qu'ils fassent quoi ? Idem pour NY, tu crois que la MIA va envoyer une équipe dans ce merdier simplement pour récupérer un agent qui est allée jouer les sauveuses au lieu de rentrer comme elle le devait et le tout dans la journée ? J'émets des réserves très franchement. Quant à contacter Dahlia, comme le fait remarquer très justement Emily, c'est vraiment pas la priorité. Nous ne sommes pas dans Juste un secret :p

L'épisode de la guerre ne sera pas très long, je n'avais pas envie d'étirer la chose plus que nécessaire.

J'aime énormément l'image de Harry qui, pour une fois, laisse tomber et s'enfuit dans la forêt pour survivre. Je trouvais la scène dramatique et forte, tout comme l'arrivée d'Emily. J'étais stressée en l'écrivant mais j'aime trop !

A bientôt

Laissée par : Marie-Lou431 le 03/10/2022 17:04 pour le chapitre Chapitre 25 - La guerre

C'est triste que Clara ai du abandonner l'héritage de son père... Mais l'idée de lancer une nouvelle maison d'édition c'est génial, elle sera plus heureuse loin de l'influence de sa mère, et avec Andrew ! Je suis trop contente pour elles :) Caroline est vraiment horrible...

Effectivement, je comprends que Dalhia veille pas forcément que son fils s'appelle James :')) enfin encore James pourquoi pas, mais on connaît la suite, et Albus Severus c'est non. Pas gagné pour trouver un compromis, mais ils finiront bien par y arriver !

Tu ne veux vraiment pas leur laisser un peu de bonheur T^T Une guerre... Ton est parti au bon moment.

Contente qu'Emily arrive ! Même si la suspicion des collègues d'Harry est désagréable.

Perceus, j'aime bien ! Il aura la chance de ne pas s'appeler Scorpius ou Albus. 



Réponse de l'auteur: Clara a dû faire un choix et maintenant elle va devoir vivre avec. Je pense quand même qu'elle sera plus heureuse avec Andrew !

Je ne comprends pas que Harry puisse appeler ses enfants comme ça dans le canon et que Ginny accepte. Le prénom de SON père, SON parrain, SON mentor, SA mère, non mais au secours ! Le mec est hyper égocentrique c'est horrible.

S'il y a du bonheur, il n'y a pas d'histoire !

Ah, tu trouves la suspicion des collègues désagréable ?

Perseus avec un s attention, c'est pas une perceuse ^^ ça ira très bien à leur fils :)

Laissée par : Enireves Lechemin le 02/10/2022 22:57 pour le chapitre Chapitre 26 - Dans la neige de Pologne

Vraiment, c'est un plaisir de lire chaque chapitre de cette histoire. Les personnages sont foullés, chaque chapitre appelle le suivant, c'est vraiment super, généreux et bien écrit.

J'ai hâte de lire la suite.



Réponse de l'auteur: Merci beaucoup, c'est très gentil !

Laissée par : Martha le 27/09/2022 21:24 pour le chapitre Chapitre 25 - La guerre
Hello !
C'est super que ta fic se poursuive en étant toujours passionnante.

La guerre ? Quoi ? Avec la Pologne ? Euh... Tu ne te serais pas donné la peine de nous faire des points géopolitiques réguliers pour rien... Mais... Ça m'aurait tranquillisé qu'il ne s'agisse que de la guerre entre Mrs Seymour et Stewart.

L'histoire d'Andrew continue, youpi !
Le jour du mariage de Clara, je comprenais qu'il n'ait pas envie de sortir de son lit, et j'admirais qu'il décide d'aller discuter avec son grand-père de son projet professionnel.
Et.
Alors là. La cascade de rebondissements romanesques délicieux et enthousiasmants.
Clara qui envoie paître son fiancé le matin même du mariage. C'est inconvenant, scandaleux, très réfléchi mais d'apparence immature, terriblement romantique mais un peu inquiétant quand même.
Le père d'Andrew, soulagé qu'il souhaite épouser une jeune femme de bonne famille.
Les insultes sidérantes (au sens propre pour Andrew) de Mrs Seymour, la gifle de Mrs Stewart, héhé, on se croirait au théâtre, je kiffe.

Est-ce que Caroline Seymour va développer le recyclage du papier pour ne plus dépendre des papeteries qui utilisent le bois des plantations Stewart ? hahaha.

La déclaration d'Ashton dans la presse pour défendre Andrew fair chaud au cœur.

À côté de ça, je me dis que l'opinion publique et l'entourage d'Andrew et Clara les soutiennent bien davantage que si Andrew avait voulu vivre au grand jour avec un homme, par exemple, Samuel Picquery. Pas sûr déjà qu'Asthon (le frère de Samuel si je ne me trompe pas) l'aurait soutenu. Et pour l'opinion générale, j'ai l'impression qu'Andrew est un oroginal, un enfant gâté qui a fait des frasques de jeunesse, mais qui finalement rentre dans le droit chemin en épousant son amie d'enfance, une sorcière Sang-Pur de bonne famille, ouf, les gens peuvent apprécier que l'amour triomphe des obstacles et de la méchante belle-mère, mais dans un cadre conformiste tout de même.
Bref, tant mieux pour elleux !
Je n'avais pas prévu ce rebondissements, mais tant mieux, Clara va monter sa propre maison d'édition et iels ont les clés en main pour être heureux, je suis contente pour elleux.

"Les corbeaux du Bronx avaient fini troisièmes du championnat et avaient fêté dignement cela" -> ah non, au secours, Dahlia aura bu de alcool et mangé des aliments déconseillés aux femmes enceintes et culpabilisera a posteriori. -> ouf, non, on s'en fiche. Je réfléchis trop aux détails ^^.

"C'était sans doute ça, devenir adultes", perdre ce qui faisait nos joies et s'en créer de nouvelles : c'est mélancolique.

MDR, j'ai lu "James" au milieu des propositions de prénoms, et ça m'a choquée, j'ai été soulagée que Dahlia refuse. J'ai toujours trouvé les choix des prénoms des enfants de Ginny et Harry aberrants, j'avais cru à une mauvaise blague dans l'épilogue, alors merci de changer celà. Idem pour Sirius, on est d'accord avec Dahlia. Et merci à ton Harry de refuser aussi Scorpius. Leo tu m'as tuée, évidemment. Perseus, c'est noté !

Le coup d'Etat en Pologne m'a fait penser à l'ambiance de celui que mène Grindelwald dans le 3e film des Animaux Fantastiques.
Je ne m'étais jamais demandé à quoi pouvait ressembler une guerre totale entre sorciers, autre qu'une guérilla ou guerre civile.
Ça fait peur.
La situation de Harry, le mélange d'injustice d'être mobilisé à l'étranger, que Ron y échappe de justesse, la peur de laisser Dahlia seule, celle de mourir évidemment, et d'envie profonde de combattre les Forces du Mal, tout cela est bien retranscrit, je trouve.
Le contraste est brutal avec le train-train des mois de formation à New York.

À un moment j'ai eu une réminiscence de Juste un Secret, avec la correspondance de guerre.

Emily est encore mêlée au travail de Harry, mais cette fois-ci c'est rassurant pour lui ! Quelle ironie que la journaliste qu'il est sensé babysitter le protège. Ironique aussi que les collègues de Harry l'imaginent avoir une relation intense avec Emily qui est la meilleure amie de sa femme et leur témoin de mariage. (Même si cela n'empêche rien dans la vraie vie, et que dans le cas d'Emily elle n'est absolument pas intéressée par Harry).

Mark est toujours aussi suspect.

À bientôt pour la suite !
Ici c'est l'automne pluvieux froid et venteux, le temps passe mais Dahlia m'accompagne sans cesse et c'est réconfortant.

Réponse de l'auteur: Salut !

Effectivement, je parle de pas Pologne depuis quelques temps, vous auriez dû savoir ;)

C'est très vaudeville la scène avec Andrew et Clara, encore une fois ! Je trouve ça toujours assez délicieux quand ce n'est pas trop présent. Mention spéciale pour la gifle d'Alice.

Oui l'opinion des gens est peut-être biaisée mais c'est surtout qu'ils n'ont aucune idée de qui est vraiment Andrew. Ils suivent l'histoire de ces gens olympiens qu'ils n'approcheront jamais et ça blablate à la machine à café. Peu importe en réalité, tant qu'Andrew est heureux. (Les trois fils de Deliverance Picquery : Theophilus, Ashton et Samuel, oui.)

Dahlia fait la fête bien avant de savoir qu'elle est enceinte, on va pas se flageler pour si peu.

Ouais, les prénoms des enfants de Harry, c'est n'importe quoi. Je voulais rétablir la vérité et cracher sur cette absurdité ! Ahah, ça aurait été drôle qu'ils l'appellent Leo mais faut pas déconner. D'autant qu'on finira par croiser Leo à un moment dans la fic et personne d'autre n'aura droit à ce prénom :p

Oui, l'ambiance dans les Animaux Fantastiques, je suis d'accord, c'est un peu ça effectivement !

J'aime beaucoup tout ce moment avec Emily (surtout dans le prochain chapitre), c'était très agréable à écrire. Et oui, les pauvres collèues qui doivent rien comprendre...

"Mark est toujours aussi suspect" ahah, vous me faites rire !

Merci pour ta review et à bientôt !

Laissée par : Marie-Lou431 le 27/09/2022 00:14 pour le chapitre Chapitre 24 - L'histoire d'Andrew

L'histoire d'Andrew et Carla est franchement tragique, je me sens trop triste pour eux je voudrais qui' y ai une solution parfaite....

Bon, contente de voir que Dalhia va "bien" même si c'est un grand mot, j'espérais qu'elle ne retombe pas plus bas que terre après la fausse couche.

J'ai de la peine pour Hagrid même si je comprends bien la décision de ne pas lui dire...

La 1ere réaction de Dalhia de dire que c'est pas la bonne période ça fait mal au cœur comme sous la pression faire l'amour ce n'est plus une fin en soit, ce passage est tres beau quand ils décident de ne plus y penser pour le moment.

Andrew qui se lance dans un projet ça fait plaisir à voir ! Et elle a dit à sa famille aussi, c'est genial pour elle, même si sa vie amoureuse ne tourne pas comme elle voudrait le reste de sa vie avancé, et c'est un grand pas. 

Ho déjà la fin de la formation ! C'est passé vite. 

Bon j'ai parlé vite en disant que Dalhia ça allait apparemment :') j'ai le sentiment que cette fois c'est la bonne même sans potion, on croise les doigts !



Réponse de l'auteur: Je confirme qu'il n'y a pas de solution parfaite pour Andrew et Clara. Il fallait bien une histoire d'amour tragique dans tout ce bazar ;)

Dahlia se remet de sa fausse couche mais ça reste difficile et très lourd comme charge mentale de désirer une grossesse quand ça ne se passe pas comme prévu...

Il était temps qu'Andrew prenne sa vie en main effectivement ^^

Laissée par : fandedrarry le 26/09/2022 19:08 pour le chapitre Chapitre 25 - La guerre

merci pour ce magnifique chapitre j'attend la suite avec impatience !!!

fandedrarry



Réponse de l'auteur: Merci, ça me fait très plaisir :)

Laissée par : Martha le 21/09/2022 15:34 pour le chapitre Chapitre 24 - L'histoire d'Andrew
Bonsoir !
Merci de publier toujours de si bons textes.

Tu rends ça réaliste, le fait que, au XXe siècle, Clara ait rompu avec Andrew pour éviter d'être déshéritée.
Ce n'est pas qu'une histoire d'argent, c'est l'entreprise de son père (une maison d'édition, ce n'est pas un choix anodin de ta part), le projet de sa vie. Parce qu'ils auraient théoriquement subvenir à leurs besoins avec seulement la rente d'Andrew, ou même travailler pour vivre. Mais comme dit Andrew avec raison, Clara risquerait de le regretter. Et sa mère n'attend qu'un écart de sa part pour l'évincer au profit de son neveu favori.
Andrew m'a fait vraiment de la peine, là. Clara aussi, mais un tout petit peu moins parce que c'est son choix, et que la scène était du point de vue d'Andrew. Mais je n'aimerais pas être à sa place à elle non plus.
Comme Dahlia et Harry filent le parfait amour et que leur problème de fertilité est certes important mais moins chargé de tension romanesque, Clara et Andrew sont les amants "maudits" de cette fic.

C'est réaliste aussi, le fait que Harry soit quand même emmerdé de devoir cacher l'identité de sa compagne à ses amis, qu'il ne soit pas entièrement heureux de s'être expatrié, qu'il y ait ce malaise concernant la réponse à donner à la lettre de Hagrid. D'ailleurs on ne sait pas ce qu'il répond.

C'est rigolo, en effet, lorsque Harry l'appelle Mrs Potter, parce qu'il est un peu ivre. Si l'alcool le met dans cet état-ci, ça va.

Haha oui c'était du sexe, ça ^^. Du sexe pour le plaisir. J'imagine que devoir se motiver à baiser aux bonnes périodes pour devoir concevoir, enfin non, je le sais parce qu'on me l'a raconté, ça peut devenir chiant et contradictoire.

Quand Clara a proposé à Andrew de voir sa robe de mariée, je me suis tout de suite dit qu'elle aimerait coucher avec ellui en portant sa robe. Mais parce que ce sont elleux, c'est Andrew qui porte la robe, évidemment.
J'ai vraiment des sentiments et un jugement mélangés et indécis les concernant. Une part de moi en veut à Clara d'entretenir la flamme d'Andrew alors qu'elle l'a rejeté.
Une autre part la trouve adorable lorsqu'elle lui dit de ne pas changer, de ne pas essayer de rentrer dans le rang parce qu'elle l'aime comme iel est.

Wah, le coming-out d'Andrew est... Je vais encore écrire "émouvant".
J'ai retenu mon souffle pendant cette scène. (Ce qui édait bradique barce que j'ai le dez boujé)
J'ai repris mon souffle lorsque ça se termine en fou-rire dans la salle de bains parce que son mascara coule.
Le moment où le grand-père explique comment il a répondu à ses "chers amis" de s'occuper des problèmes de leurs propres descendants était rassurant et drôle. Un peu vexant sur les bords parce que cela a cassé l'effet dramatique de l'annonce car tout le monde était déjà au courant. Mais surtout rassurant, le moment était passé.
J'imagine qu'écrire ce type de scène te tenait à cœur. Harry n'a plus de famille, Draco a des parents particuliers et pas de grands-parents, alors tu n'avais, je crois, jamais écrit de scène de coming-out devant des grands-parents et la famille élargie. La tante préférée qui complimente ses cheveux, les cousins adolescents qui ricanent, pfiou, c'était bien réaliste et cinématographique.
Et non, ça peut toujours être utile de le préciser, Andrew n'est pas une drag queen qui se travestit pour des soirées et des spectacles, iel est ellui-même.
Quel acteur réel choisirais-tu pour incarner Andrew ? Et Emily ? (J'ai oublié de te le demander au chapitre précédent).

Tant mieux si Andrew transcende sa déception amoureuse et décide de faire concrètement quelque chose de ses mains, plutôt que de sombrer dans l'oisiveté et la déprime.

Avec les prénoms des enfants de Tyler et Soledad, on a une pique sur le racisme anti-Latinoaméricains. Quand il s'agit de leur propre racisme "ordinaire", les sorciers américains le tolèrent bien...

Lorsque Harry reçoit une lettre de Ron, je me suis dit qu'il annoncerait qu'Hermione est enceinte. De toute façon sur ce coup, soit Harry essayait de mentir et échouait, donc Dahlia était blessée qu'il ait voulu la protéger, soit il lui mentait efficacement et elle aurait été blessée en l'apprenant plus tard, soit il lui disait sans détours et elle était blessée directement par la nouvelle. Aucun choix n'était idéal.

"Encore une fois, Granger faisait mieux qu'elle". Ça, je ne l'avais pas vu venir, cette compétition permanente avec Hermione, qui était dans leur enfance entretenue par la haine des Né-Moldus. Ça sonne juste, bien qu'à présent elles soient amies.

Mais oui, très bonne idée de faire l'amour sans prendre la potion de fertilité ! Et dans la vraie vie c'est souvent quand les couples relâchent la pression qu'une grossesse arrive.

Je n'arrive pas à imaginer la suite, mais j'espère qu'on suivra "l'histoire d'Andrew" au delà de ce chapitre éponyme !
Tu construis correctement des OC qui ont un sens, ils ont du corps et du cœur, comment est-ce qu'on pourrait y rester indifférents ?
Je lui souhaite de trouver un équilibre qui lae rende heureux·se. (Avec ou sans Clara ou n'importe qui d'autre).

J'aurais cru que le chapitre entier serait dédié à Andrew, avec des flash-backs et peut-être des flash-forwards, mais en fait l'équilibre entre la vie d'Andrew et celle de Dahlia et Harry est très bien !

À bientôt et encore merci !

Réponse de l'auteur: Salut,

Quand tu vois comment Andromeda ou Sirius sont bannis de la famille et brûlés sur la tapisserie à cause de leurs sympathies, je ne doute pas que la mère de Clara puisse la déshériter. Dans les familles riches et puissantes de ce genre-là, ça ne marche pas comme pour le reste des mortels, ne soyons pas naïfs. Et non, effectivement, le problème de Clara n'a rien à voir avec l'argent. Elle a surement eu sa part à la mort de son père, elle n'en manque pas. Son problème c'est de perdre ou non l'entreprise de son père. Personnellement, je n'aurais pas respecté une femme qui aurait abandonné trop facilement le rêve de sa vie donc je trouve normal et juste qu'elle réagisse de cette façon.

Et ils font de la peine, oui, c'est sûr...

Bien sûr que la situation fait souffrir Harry, c'est pas les bisounours. Il perd ses amis, il ne voit plus Ron et Hermione, il est loin de chez lui... Et franchement, il va continuer à en souffrir encore longtemps, ce sera un regret toujours présent. Le problème "Hagrid" va durer encore un moment. On ne sait pas ce qu'il répond parce qu'il ne répond pas ou alors que des platitudes sans dire la vérité.

Je ne comprends pas cette manie de vouloir toujours trouver un méchant dans les histoires d'amour. Clara n'a pas rejeté Andrew, Clara est venue la voir pour lui dire "Demande-moi d'annuler mon mariage" et Andrew lui a répondu un gros NON. Elles se rejettent mutuellement, c'est une décision prise à deux et Andrew sait parfaitement ce qu'elle fait en continuant de fréquenter Clara. Il n'y a pas la moindre raison d'en vouloir à Clara.

La scène du coming-out me tenait à coeur, oui. Elle est très personnelle, elle me touche beaucoup et elle est très réaliste, oui. J'ai écrit cette scène la boule au ventre et j'étais heureuse pour Andrew que ce soit terminé et que ça se soit plutôt bien passé. Haut les coeurs Andrew, c'est un pas de plus vers la liberté !

(Le fou-rire c'est parce qu'Andrew a dit à l'arrière-grand-mère que son dentier allait tomber.)

Ouais, le racisme américain, on pourrait en parler des heures.

Je ne pense pas que Dahlia et Hermione soient encore dans la compétition mais là, à cause de la douleur et de la jalousie, Dahlia retrouve ses anciens réflexes pendant quelques minutes et on voit toute l'amertume qui ressort. Ca me semblait réaliste comme réaction.

"Dans la vraie vie c'est souvent quand les couples relâchent la pression que la grossesse survient", ouaip je sais, c'est bien pour ça qu'elle ne la prend pas ^^

Nous suivrons la suite de l'histoire d'Andrew, oh que oui !

A bientôt

Laissée par : Ewilan1978 le 14/09/2022 12:11 pour le chapitre Chapitre 23 - La Chauve-Souris

Chère Célia,

Un vrai morceau de roman d'espionnage ce début de chapitre! C'était très sympa de lire les aventures croisées de Harry et Émily, qui trouvent un point commun... Dans les précédents chapitres, on comprenait déjà que les premières rencontres entre Emily et Dahlia n'étaient pas fortuites... En effet, il n'est pas nécessaire d'en parler à Dahlia, la sincérité d'Émily ne fait plus de doute. Toute vérité n'est pas bonne à dire.

Et cette histoire de mouche, moins sexy qu'un aigle mais bcp moins voyant, je trouve ça très pratique! Je ne me souviens plus en quoi se transforme la journaliste? Scarabée? Bref, vraiment la magie fait de chouettes choses. 

Je ne m'attarde pas sur la fausse couche, tu décris bien le drame et la douleur que vit Dahlia. Harry a encore une fois été à la hauteur, il assure. J'ai trouvé par contre très triste qu'elle ne se sente pas legitime à en parler, par peur d'être renvoyée à sa condition... tu racontes bien son sentiment, comme une imposture. 

J'aime les voir se battre avec panache et dignité tous les deux. Et s'en sortir. Merci pour ce chapitre émouvant. 

A très vite !

Claire



Réponse de l'auteur: Bonjour Claire

Ahah, effectivement... C'était amusant à écrire, ça changeait un peu. J'aimais bien aussi l'idée que Harry sache pour Emily. Nous sommes d'accord, en parler à Dahlia dans ce contexte ne servirait à rien.

Etre une mouche, c'est pas sexy mais on ne demande pas à Emily d'être sexy, on lui demande d'être une espionne efficace donc c'est bon ;) Rita Skeeter se change en scarabée oui !

C'est difficile de se sentir légitime quand toute la société te fait comprendre que tu ne l'es pas... Courage à elle ! Et oui, ensemble ils arrivent à se battre et ils finiront bien par gagner un de ces jours !

Merci pour ta review !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.