Au coeur des ténèbres by leya
Summary:
Hebergeur d'images
Bannière faite moi même à partir de dessin trouvé sur Internet.

Regulus Black, fils d'une grande famille de sang-pur, va faire son entrée à Poudlard. Alors qu'un sombre sorcier fait son apparition, il devra faire face à des moments difficiles. Entre haine, mépris, amour et fraternité, Regulus devra faire des choix.

Edit Modération : Ne sélectionne pas tous les personnages de ta fanfiction, seulement jusqu'à 4.
Categories: Durant Poudlard Characters: Autre personnage
Genres: Tragédie/Drame
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 1 Completed: Non Word count: 4481 Read: 499 Published: 24/07/2009 Updated: 25/07/2009
Frères inséparables by leya
Author's Notes:
Bonjour tout le monde,

bon voilà je vous mets ma première fics j'espère qu'elle vous plaira.
Chapitre1: Frère inséparable

Eté 1962:

Sirius Black qui refusait d'attendre quatre heures et demie comme l'exigeait sa mère pour prendre son gouter se précipita dans le salon du Square Grimmaurd pendant que sa mère discutait dans la cuisine avec sa tante Druella.

-Atta Sirussss lui dit son jeune frère, Regulus en essayant de le suivre de son pas encore malhabile.

Regulus depuis qu'il savait marcher suivait son grand frère partout et ne supportait pas de rester loin de lui trop longtemps mais il avait encore du mal à de déplacer, il tombait encore souvent et avait du mal à le suivre.

Sirius du haut de ses deux ans essaya de se hisser sur une chaise plus haute que lui pour atteindre le bol de friandises posait sur la table pendant que son frère arrivé à sa hauteur, tombait à quatre pattes.

Il essaya de se remettre debout à l'aide le la chaise sur laquelle était perché son frère en équilibre qui arriva enfin à attrapait le bol. Mais Regulus tomba en entrainant la chaise, son frère et toutes les friandises se déversèrent autour d'eux. Au même moment leur cousine Bellatrix entra accompagnée de sa petite sœur Andromeda. Bella se précipita dans la cuisine en hurlant:

-Tante Walburga, tante Walburga, Sirius il a encore fait une bêtise...

Pendant ce temps Andromeda se précipita vers les petits, les aida à se relever et consola Regulus qui pleurait et avait une énorme bosse sur le front causée par son frère qui profita de ce moment d'inattention pour glisser des bonbons dans ses poches. La mère des garçons entra en trombe dans le salon et gronda une fois de plus son fils aîné pendant que Regulus, effrayait par les cris, pleurait encore plus. Walburga priva son fils de gouter, celui ci pour une fois ne broncha pas et une fois qu'elle fut dans la cuisine il alla se cacher dans un coin sombre du salon à l'abri des regards pour manger ses bonbons. Regulus rejoignit son frère à quatre pattes, se laissa tomber sur les fesses et fixa Sirius:

-T'en veux? Lui demanda Sirius en lui tendant un dragée.

-'ui lui répondit Regulus en agitant joyeusement la tête ayant complètement oublier sa bosse.

o0o0o0o0o0o0o0o


Mai 1966:

-J'en veux plus, se plaignit Sirius en faisant la moue devant son assiette de haricot vert.

-Finit ton assiette ou tu ne sortiras pas de table, lui dit sa mère en le regardant sévèrement.

Le repas était presque terminé, Kreattur l'elfe de maison de la famille commençait à débarrasser la table, Sirius se forçait à finir son assiette sous l'œil attentif de sa mère, Orion, ne participant jamais au conflit de son fils et de sa femme qui était de plus en plus fréquent, était plongé dans un tas de parchemins posé devant lui pendant que Regulus attendait patiemment qu'on lui donne l'autorisation de sortir de table.

-Mais j'aime pas ça, c'est pas bon, fit Sirius en regardant d'un œil mauvais les haricots sur sa fourchette comme si il l'avait gravement offensé.

-Tais toi et dépêche toi de faire ce que je te dis, ton frère attend pour sortir de table et Kreattur pour la débarrasser, lui répondit sa mère en se levant pour essayer de ranger quelques papier qui trainait sur la table.

Une fois que sa mère lui eut tourné le dos, Sirius recracha dans sa serviette ce qu'il venait de mettre dans sa bouche. Regulus décida de venir au secours de son frère, vérifia que son père ne s'intéressait pas ce qu'ils faisaient, se pencha vers lui et lui murmura:

-Elle te regarde pas et père non plus, vide la dans le plat.

Sirius se tourna vers lui, lui souris et vida aussi vite qu'il le put son assiette dans le plat de haricot. Regulus fier que son idée ait plu à son frère lui lança son plus beau sourire. Orion qui avait vu le geste de Sirius lui jeta un regard soupçonneux pendant que celui ci lui fit un sourire innocent et Orion replongea dans ses papiers sans faire de remarque peu désireux de provoquer une dispute à cet heure là.

-J'ai fini lança Sirius à sa mère fier de lui.

Walburga se tourna vers son fils vérifia que le contenu de son assiette était effectivement vide et eut un sourire satisfait avant de retourner à ses papiers.

-Vous pouvez sortir de table et allez dans vos chambres et surtout ne faites pas de bruit.

Les garçons se levèrent et Sirius qui se leva le plus vite possible pour quitter la cuisine renversa son verre qui se brisa sur le sol. Walburga se retourna vers son fils et ouvrit la bouche pour lui crier dessus quand celui ci la coupa:

-Pourquoi tu me regarde comme ça? C'est pas moi c'est Kreattur.

L'elfe, qui était juste à côté pour ranger la bouteille d'eau au moment ou le verre s'était fracassé au sol, lança un regard outré à son jeune maître qui lui fit comprendre d'un regard qu'il n'avait pas intérêt à démentir sa version des faits, Kreattur se tourna vers sa maîtresse avec un regard coupable.

-Kreattur est désolé maîtresse, Kreattur a fait tombé le verre. Ne grondez pas le jeune maître. Kreattur va ramasser.

-C'est bon je te crois nettoie moi tout ça et la prochaine fois fait attention. Toi monte dans ta chambre, ajouta t-elle à l'intention de Sirius qui ne se le fit pas dire deux fois, fila dans les escaliers où il put encore distinguer les excuses de Kreattur et rejoignit son frère qui s'était éclipsé et l'attendait assis dans les escaliers.

o0o0o0o0o0o0o0o


Décembre 1968:

Walburga et Orion Black s'était absenté pour quelques heures et avait confié leurs deux fils à leur nièce Bellatrix ce qui arrivait très rarement. Walburga détestait partir et laisser ses fils sous la surveillance d'une jeune fille de 17 ans non pas qu'elle s'inquiète pour eux ou qu'elle trouve agréable leur compagnie, au contraire elle aimait s'isoler et se retrouver au calme loin d'eux, mais plus Sirius grandissait plus il devenait turbulent et faisait des bêtises entrainant souvent son cadet avec lui et Walburga ne supportait pas de le savoir seul à la maison mais ils devaient tous les deux s'absentaient et elle avait finalement dû les confier à Bellatrix.

Bellatrix qui n'avait accepté que par ce qu'elle pouvait se faire un peu d'argent en retour avait invité son petit ami à la rejoindre dix minutes après que Walburga et Orion soit parti. Ils étaient tous les deux dans le salon en train de s'embrasser à moitié allonger dans le canapé quand Bellatrix entendit un bruit venant du hall

-Qu'est ce que c'était? Demanda t-elle en se redressant.

-Quoi?

Elle tendit l'oreille mais n'entendis plus rien.

-Non rien, lui répondit t-elle.

Elle attrapa sa baguette posé sur la table basse, la dirigea vers la porte et d'un mouvement la ferma et la verrouilla.

-Voila, on sera tranquille.

*****

Regulus descendait les marches menant au rez de chaussée une à une sur les fesses en essayant de faire le moins de bruit possible derrière son frère.

-Alors? Ils sont partis? Elle est là? Demanda t-il à son ainé en descendant une marche de plus qui grinça sous son poids.

-Chut fais moins de bruit elle va nous repérer!

-Pardon. Alors tu vois quelque chose? Lui chuchota t-il pendant que Sirius regardait ce qui se passait en bas à travers deux barreaux de la rampe d'escaliers.

-Je crois que la voie est libre. Je vois personne. On descend, fais attention aux marches qui grincent.

Ils descendirent le plus silencieusement possible et arrivèrent près de la porte entrouverte du salon.

Sirius passa sa tête et regarda discrètement. Regulus qui attendait derrière s'impatienta.

-Alors qu'est ce qu'elle fait? On peut y aller?

-Elle est avec un garçon et ils font de drôles de truc lui répondit Sirius. Mais on peut y aller je crois pas qu'elle s'occupe de nous.

A peine Sirius avait t-il sorti sa tête du salon que la porte de celui-ci lui claquait à la figure.

-Aiieee.., gémit-il en se frottant le nez.

-Ça va? T'as mal? S'inquiéta son frère.

-Ça va... le rassura t-il en voyant la mine inquiète de son frère, bien qu'il est tout de même un peu mal, tandis qu'un gémissement de Bella vint de derrière la porte.

-Qu'est ce qu'elle a? Tu crois que c'est le garçon qui lui a fait mal?

-Pfff... On s'en fiche de toute façon et puis ce serait bien fait pour elle. Viens, lui répondit-il en l'entrainant par la manche.

Regulus regarda une dernière fois la porte et suivit son frère tout de même inquiet pour sa cousine bien qu'il na l'ait jamais vraiment aimée. Après tout elle ne les aimait pas et les dénonçait aux adultes dès qu'elle les surprenait à faire des bêtises et s'en prenait toujours à Sirius alors pourquoi s'inquièterait-il pour elle?

Sirius attrapa blousons, écharpes et gants, ouvrit la porte d'entrée et laissa son frère passer. Regulus descendit les marches du perron en resserrant son écharpe autour de son cou et oublia bien vite Bellatrix devant le spectacle qui l'attendait. La rue était recouverte d'une épaisse couche de neige et de gros flocons continuait à tomber. La rue Square Grimmaurd que Regulus avait toujours trouvé angoissante et digne d'un film d'horreur n'avait jamais était aussi magnifique qu'à cet instant. Il se tourna vers son frère qui lui sourit et le lui rendit. Les deux frères n'avaient pas beaucoup l'occasion de sortir, chaque fois que leur parents étaient invité quelque part ou souhaitait sortir ils refusaient de les emmener les jugeant trop turbulent. Les garçons ne sortaient qu'occasionnellement pour des rendez-vous en famille ou dans leur jardin. Ils étaient donc toujours émerveillé devant la neige.

-On y va, il faut êtr... commença Sirius avant de glisser sur une plaque de verglas et de dégringoler les marches du perron sur les fesses.

Regulus le rejoignit et s'accroupit près de lui en l'aidant à se rasseoir:

-Ça va?

-Je crois mais j'ai mal aux fesses, lui répondit Sirius en grimaçant.

Ils se regardèrent un moment dans les yeux puis Sirius vit son frère esquisser un sourire.

-C'est pas drôle rigole pas.

-Je rigole pas, lui répondit-il avant d'éclater de rire.

-Arrête.

-Je...suis dé...désolé...j'y arrive...pas, articula t-il en continuant à s'esclaffer.

Sirius le regarda un moment avant de rire lui aussi. Une fois leur fou rire passer Regulus aida son ainé à se redresser.

-Je suis désolé Sirius mais quand quelqu'un tombe je peux pas m'en empêcher surtout quand c'est toi.

-Comment ça surtout quand c'est moi? Fit Sirius outré.

-Rien c' est juste que t'as une façon bien à toi de te casser la figure. T'agites les bras dans tous les sens et tu tombes sans faire un bruit enfin sans crier du moins parce que quand c'était dans les esca...

-Ça va, ça va, j'ai compris, je suis ridicule quand je tombe.

-Y a pas que toi tu t'rapelle Andro, fit Regulus avant de rigoler suivit de Sirius à ce souvenir.

Ils allèrent tous les deux jusqu'au parc qui se trouvait qu'à quelques rues. En chemin ils rencontrèrent plusieurs enfants qui s'amusaient dans la neige. Ils finirent par arrivaient au parc non sans s'être lancé des boules de neige au passage. Ils ne virent pas l'heure passer et firent un bonhomme de neige dont la tête était légèrement bancale et disproportionné par rapport au reste du corps et une bataille boules de neige où ils furent rejoint par d'autres enfants qui jouèrent avec eux. C'est finalement quand le ciel s'assombrit que Regulus proposa de rentrer. Ils avaient passer un merveilleux après-midi et ni le froid qui leur gelait les doigts à travers leurs gants trempés, ni leurs vêtements mouillés, ni leur mère qui hurla comme elle n'avait jamais hurlé de toute sa vie et qui leur mit une belle correction, ne leur firent regretté leurs escapades. D'après ce que Regulus avait compris Bellatrix ne s'était rendue compte de leur absence que quand Mr et Mme Black était rentré et s'était fait sévèrement punie. Un peu plus tard dans la soirée, réunie dans la chambre de Sirius celui-ci en avait rigolé et avait dit que c'était bien fait pour elle puis ils avaient bavardé et joué un peu avant que Regulus ne rejoigne discrètement sa chambre.

o0o0o0o0o0o0o0o


Fevrier 1970:

-J'ai encore gagné, se réjouit Sirius.

-C'est pas juste. Comment tu fais? Lui demanda Regulus.

-Je sais pas, je suis doué c'est tout.

-Gros prétentieux.

-Non réaliste, fit Sirius en lui tirant la langue.

Les deux frères étaient assis par terre dans la chambre de Regulus et étaient en train de jouer aux dames depuis deux heures et Sirius ne cessait de gagner toutes les parties.

-On en refait une? Lui demanda Sirius en disposant les pions.

-Pas envie...j'en ai marre...

-Allez, je te laisse prendre ta revanche, insista Sirius.

-Non tu vas encore me ba...

Toc, toc, toc. Regulus s'interrompit quand il entendit frapper à sa porte et se tourna vers celle-ci.

-Oui? Qui c'est?

-Andromeda, je peux entrer?

-Oui bien sur entre, répondit Sirius content de voir sa cousine.

Andromeda qui ressemblait de plus en plus à sa grande sœur Bellatrix entra suivit se sa jeune sœur, Narcissa âgé de 15 ans qui était aussi blonde que ses sœurs étaient brune. Elles s'approchèrent de leurs cousins et Andromeda les enlaça tandis que Narcissa se contenta de leur faire la bise.

-Elle est pas là l'autre? Demanda Sirius.

-Non elle a pas voulu venir, elle préfère être avec Rodolphus. Ils passent leur temps ensemble depuis qu'ils sont fiancées, répondit l'aîné des sœurs.

-Tant mieux, je voulais pas la voir.

Il y eut un moment de silence pendant lequel Regulus regarda les pions s'agitaient avant qu'Andromeda ne leur demande:

-Alors qu'est ce que vous faites les terreurs?

-Je me fais laminer, se plaignit Regulus.

-Oh je vois..., fit-elle en s'asseyant près d'eux.

-Je lui ai proposer de prendre sa revanche mais il veut pas...ajouta Sirius.

-Parce que je vais encore perdre, ça sert à rien.

-Mais non pas avec mon aide.

-Hey, c'est de la triche moi j'ai pas d'aide, s'insurgea Sirius.

-Hé hé hé... le grand Sirius Black est pas assez fort pour nous battre, le nargua Regulus.

-Bon d'accord, vous allez voir. Préparez vos mouchoirs, fit Sirius en rajoutant un rire sadique en souriant.

Andromeda se tourna vers sa sœur qui était resté debout derrière Sirius et n'avait pas encore dit un mot.

-Tu joues Cissy? Lui demanda t-elle. Tu peux te mettre avec Sirius.

-Non ça va je préfère vous regardez, répondit Narcissa en s'asseyant en tailleur sur le bord du lit.

-T'es sur? Tu peux jouer avec moi, tu sais, lui dit Sirius.

-Oui, oui ça va.

La partie commença et aidé d'Andromeda, Regulus réussit à gagner la partie, heureux il enlaça sa cousine et sautilla partout dans la chambre sous les rires de son frère et de ses cousines avant de se rasseoir. Quand il se fut calmé, Andromeda leur demanda:

-Vous voulez jouer à autre chose?

-Oui, répondirent ses cousins en chœur.

-Les échecs, ça vous dit?

-Euh... je sais pas y jouer, lui avoua Regulus.

Andromeda se tourna vers Sirius , le regard interrogateur.

-Moi non plus, fit-il.

-C'est pas grave je vais vous apprendre. Elle se tourna vers sa sœur. Cissy?

Narcissa ne sembla pas avoir entendu, elle était plongé dans ses pensées, le regard dans le vide.

-Cissy? Insista Andromeda. Tu m'écoutes?

-Hein? Fit celle-ci, revenant sur terre.

-Tu m'aides à apprendre aux garçons à jouer aux échecs? Elle a toujours été très douée à ce jeu, elle nous bat toujours Bella et moi, ajouta t-elle à l'intention des garçons.

-Euh... non... je crois que je vais descendre plutôt, répondit-elle en se levant du lit et en se dirigeant vers la porte.

-Ça va Cissy? T'as pas l'air bien.

-Oui ça va j'ai pas très envie de jouer c'est tout, la rassura Narcissa en sortant de la chambre.

Andromeda voulut ajouter quelque chose mais Narcissa était déjà sortie.

-Pourquoi elle est partie? On pue? Elle pouvait rester. Fit Regulus.

-Elle est bizarre, dit Sirius en se détournant de la porte.

-Bon on y joue à ces échecs?

o0o0o0o0o0o0o0o


Juillet 1971:

Il était 8 heures du matin, Orion venait de partir au travail et Walburga finissait sa tasse de café quand ses deux fils entrèrent dans la cuisine encore en pyjama et les cheveux dans tous les sens ce qui l'exaspéra au plus au point, elle n'aimait pas autant de négligence même le matin au petit-déjeuner.

Les garçons s'assirent à table et kreattur déposa un bol de chocolat chaud et des toasts devant eux. Tout le monde mangea en silence jusqu'à ce qu'un hibou pénétre dans la cuisine. Sirius avait l'habitude de voir des hiboux entrait dans la cuisine mais en général ceux-ci se dirigeait vers sa mère ou son père mais pas devant lui, il fut donc surpris de voir celui ci se poser devant lui en manquant de renverser son bol et lui tendre la patte. Surpris, il se tourna vers sa mère et la regarda, celle ci n'eut pas l'air surprise du tout et eut un sourire satisfait.

-Vas-y ouvre là, lui dit-elle.

Sirius détacha la lettre de la patte de l'oiseau, la déplia et la lut:

COLLEGE POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE

Directeur: Albus Dumbledore

Commandeur du Grand-Ordre de Merlin

Docteur ès Sorcellerie, Enchanteur-en-chef, Manitou suprême de la confédération internationale des mages et sorciers.

Cher Mr Black,

Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficier d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard.

Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.

La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendons votre hibou le 31 juillet au plus tard.

Veuillez croire, cher Mr Black, en l'expression de nos sentiments distingués.

Minerva McGonagall

Directrice-adjointe


Sirius fut surpris et heureux de recevoir sa lettre, bien sûr il savait qu'il n'allait pas tarder à aller à Poudlard mais n'avait pas encore réalisé que ce serait aussi tôt. Il était tellement heureux qu'il avait envie de sauter de joie dans toute la cuisine mais sa mère n'apprécierait surement pas une tel manifestation de joie sous son toit alors il se contenta d'afficher un sourire parfaitement idiot sur son visage.

-Qu'est ce qui ce passe? Demanda Regulus en regardant son frère.

-Ton frère vient d'être admis à Poudlard, répondit sa mère à sa place avec un sourire de fierté pour la première fois destiné à son fils aîné.

-Oh, déjà... fit Regulus pas très enthousiasmé à voir son frère aller à Poudlard.

-Oui. Y'a la liste des fournitures aussi, dit Sirius en y jetant un coup d'œil, je vais enfin avoir une baguette. On ira quand au chemin de traverse mère?

-On verra dans la semaine, on a encore le temps la rentrée n'est qu'en septembre, lui répondit-elle après avoir lu la lettre, je vais envoyer la réponse en attendant allez tous les deux vous laver et vous habiller.

Sirius s'empara de sa lettre et suivit son frère en haut en sautillant de joie. Son seul sujet de conversation dans la journée fut Poudlard, il était tellement heureux qu'il ne remarqua même pas que son frère boudait et grimaçait dès qu'on évoquait Poudlard.

Le soir venu Sirius descendit à la cuisine dès qu'il entendit son père rentrait du travail suivit de son frère qui trainait des pieds. Il arriva dans la cuisine essoufflé. Kreattur était encore en train de préparer à manger pendant que Walburga mettait la table à coup de baguette magique. Elle se tourna vers ses fils, surprise de les voir arriver si tôt dans la cuisine.

-Qu'est ce que vous faites là? Je ne vous ai pas encore appelé.

Sirius s'assit et tendit sa lettre à son père en souriant et en se tortillant sur sa chaise. Orion y jeta un coup d'œil et se tourna vers lui.

-Ah oui. Poudlard. Je me doutai que tu ne tarderait pas à la recevoir, fit-il en souriant.

-J'espère que tu feras honneur à ta famille et que tu iras à Serpentard, ajouta Walburga.

-Pourquoi? C'est pas bien les autres maisons? Demanda Sirius.

-Parce que toute notre famille a toujours été à Serpentard et que je ne veux pas que tu nous déshonneur. Les autres maisons ne sont pas dignes des Black. Serdaigle pourrait au minimum passer bien que ce soit pour les intellos mais Poufsouffle est pour les cancres et les abrutis je ne veux pas t'y voir et Gryffondors sont pour les traître à leur sang et c'est la pire maison ou tu pourrais aller. Tu m'as bien compris?

Sirius n'avait pas cesser de grimaçait tout au long de son discours mais il hocha tout de même la tête.

-Pardon? Lui demanda sa mère en lui lançant un regard qui montrer qu'elle n'accepterait aucune contradiction.

-Oui mère, répondit Sirius en baissant les yeux vers la table.

Il n'avait aucune envie d'aller à Serpentard mais ne dit rien à sa mère ayant trop peur qu'elle lui interdise d'aller à Poudlard. Le dîner commença et se passa dans le calme, Orion et Walburga parlait de Poudlard et vanter les mérites de Serpentard convaincu que leur fils ne pourrait aller ailleurs, Sirius se contenta d'hocher la tête quand sa mère lui parlait et Regulus lui ne dit pas un mot de tout le repas.

o0o0o0o0o0o0o0o


Sirius, bien qu'un peu inquiet à l'idée d'aller à Serpentard, retrouva vite sa bonne humeur et harcela sans cesse ses parents pour aller au chemin de traverse acheter ses affaires. Sa mère décida finalement d'y aller la première semaine d'aout et Sirius attendit cette date avec impatience. Regulus lui se montrait de plus en plus morose, Sirius commençait à s'inquiéter pour lui mais chaque fois qu'il lui demandait ce qui n'allait pas Regulus lui répondait que tout allait bien et qu'il n'avait pas à s'en faire mais Sirius voyait bien que quelque chose le tourmentait et ne voyait pas ce que cela pouvait être. Il était peiné de voir que son frère ne voulait pas se confier à lui, d'habitude Regulus lui disait toujours tout et Sirius ne savait plus quoi faire. Il décida de laisser faire et d'attendre qu'il se confie à lui de lui même.

Il était minuit et tout le monde dormait au 12 Square Grimmaurd, enfin presque, un jeune garçon se tournait et se retournait dans son lit sans réussir à s'endormir. Il se mit sur le dos puis se remit sur le ventre avant de s'asseoir. Regulus se leva, alla jusqu'à la porte et colla son oreille dessus. Tout était silencieux dans la maison. Ses parents devaient dormir. Il entrouvrit la porte et sortit silencieusement dans le couloir. Il entra dans la chambre de son frère et s'approcha de son lit.

-Sirius?... Tu dors?

Il le secoua par l'épaule jusqu'à ce que le garçon remue et pousse un grognement.

-Tu dors?

-Mmmmm...plus maintenant, marmonna Sirius.

Regulus s'assit sur le lit et regarda son frère.

-Je suis désolé de t'avoir réveillé.

-Non t'es pas désolé, tu l'as fait exprès, grogna Sirius.

Regulus lui lança un sourire d'excuse et Sirius fronça les sourcils mais Regulus ne s'en soucia pas, son frère était toujours de mauvaise humeur quand il se réveillait. Il attendit quelques instants que Sirius émerge et s'assied dans son lit et lui demanda:

-Tu me montres les étoiles.

-Pffff... faut sortir fait froid.

Son frère lui lança un regard suppliant qui fit sourire Sirius.

-Tu triches...

-Pourquoi?

-Tu sais que je peux rien te refuser quand tu fais ça.

-C'est pour ça que je le fais idiot, rigola Regulus.

-Allez on y va, fit Sirius en se levant et en enfilant une veste par dessus son haut de pyjama.

Ils descendirent tous les deux sans faire de bruit et sortirent dans le jardin par la petite porte au fond du hall. Les garçons allèrent s'étendre sur des chaises longues qui trainaient au milieu des herbes hautes et discutèrent un moment en regardant le ciel.

-T'es ou toi? Demanda Regulus à un moment.

-A côté de toi crétin, pouffa Sirius.

-Non mais dans le ciel, l'étoile...

-Ah c'est celle la là-bas, dit Sirius en lui montrant du doigt.

Il y eut un moment de silence puis Regulus osa lui posait la question qui le rongeait.

-Tu vas vraiment t'en aller?

Sirius se tourna vers lui étonné puis se redressa.

-Pour aller à Poudlard? Oui...Mais je vais revenir, s'empressa t-il d'ajouter en voyant la mine de son frère. C'est pour ça que t'étais bizarre en ce moment.

-Veux pas que tu t'en ailles, fit Regulus en s'asseyant à son tour et en fixant ses mains.

-Pourquoi?

-Tu vas me manquer...

-Mais je reviendrai, t'inquiètes pas.

-Mais je vais m'ennuyer moi tout seul et...je vais me retrouver tout seul avec eux...puis...

-Puis?

-Puis tu vas te faire des amis et m'oublier.

-N'importe quoi, je peux pas t'oublier t'es mon frère idiot. Puis je reviendrai pendant les vacances de noël et tu viendras l'année prochaine.

-Promis?

-Promis.

Sirius se leva et enlaça son frère.

-J'ai froid on rentre, lui demanda Regulus.

-Je suis content que tu le propose.

Ils remontèrent et discutèrent encore longtemps dans la chambre de Regulus avant que Sirius ne rejoigne la sienne.
End Notes:
Voilà alors aimé ou pas ?
La suite la semaine prochaine ;)
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=14151