L'ombre de la résistance by LoveYouAnyway
Summary:
"Chaque jour, ils travaillent pour que Poudlard soit toujours étincelant mais personne ne sait qu’ils sont là. Ils sont partout. Ils voient tout et entendent tout. Au château, les murs n’ont pas d’oreille mais les elfes oui."

Durant l'année de la Terreur, Ginny est le visage de la résistance au sein de Poudlard. Mais ce que les gens ignorent, c'est que Ginny a une ombre. Une ombre terriblement importante.


OS écrit dans le cadre du projet Photo-Ginny-que du BITCHY
Categories: Durant Poudlard, Biographies Characters: Ginny Weasley
Genres: Tragédie/Drame
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Incroyablement photo-Ginny-que
Chapters: 1 Completed: Oui Word count: 898 Read: 1382 Published: 18/08/2013 Updated: 18/08/2013
Story Notes:
Bonjour !
Voici enfin mon OS pour les 32 ans de Ginny. Comme le voulait le projet, j'ai écris du point de vue de Dobby, personnage proposé par Dedellia.

Je n'en suis pas hyper satisfaite mais j'espère que vous aimerez malgré tout !

Bonne lecture :)
Incroyablement photo-Ginny-que ! by LoveYouAnyway
Author's Notes:
Attention, OS non bêtaté !
Depuis des siècles, elles hantent le château. A Poudlard, les ombres sont partout. Elles se cachent derrière les armures alignées dans les couloirs, s’échappent en courant quand vous avez le dos tourné. Ce sont les ombres de tous ces élèves qui, au moins une fois dans leur vie, enfreignent le couvre-feu.

On ne les voit pas et lorsqu’on les aperçoit finalement, on fait comme si de rien était. Jeunesse doit se faire. Mais il est des ombres que l’on ne remarque pas simplement parce qu’on oublie qu’elles sont là. Elles arpentent le château par milliers, traversent les couloirs, se promènent dans les salles communes. Ce sont les ombres des elfes de maison. Ce sont les elfes de maison eux-mêmes.

Chaque jour, ils travaillent pour que Poudlard soit toujours étincelant mais personne ne sait qu’ils sont là. Ils sont partout. Ils voient tout et entendent tout. Au château, les murs n’ont pas d’oreille mais les elfes oui.

D’ordinaire, on ne pense ni aux elfes ni à leur travail difficile alors en ces temps de guerre, ils ne traversent même pas les esprits. Ils ne sont que des ombres de plus qui sillonnent le château. Mais les sorciers ont tort de les ignorer. Qui sait quand cela pourrait se retourner contre eux ?

Alors que les Mangemorts torturent les élèves dans les cachots et que les professeurs protègent de leur mieux les élèves, les rumeurs courent entre les fours des cuisines. « Mimsy a entendu dire que Miss Luna n’était pas revenue après les vacances de Noël », « Oh oui, c’est bien ce que Nana a vu. Mr Neville avait une blessure sur tout le visage et cette méchante femme n’a pas voulu qu’il se soigne »,…

Mais les elfes ne sont pas les seules ombres à vagabonder la nuit dans les couloirs. Il y en a une, plus téméraire et peut-être plus désespérée que les autres, qui sort tous les soirs. Elle peint des slogans appelant à la rébellion sur les murs de pierre, sabote les outils de torture des Mangemorts et libère les pauvres âmes torturées dans les cachots. Pour tous, cette ombre c’est la liberté.

Pourtant, il y a des soirs où l’ombre s’échappe de sa routine dangereuse et se glisse derrière le tableau de la nature morte. Elle chatouille la poire et le rire de celle-ci rompt un instant le silence. Une fois le cadre passé, l’ombre n’en est plus une, plus vraiment. Elle retrouve certaines de ses couleurs, ses cheveux s’enflamment et sa silhouette se dessine.

Ginny Weasley.

Dobby la connait. Il ne la connait pas bien mais il la connait. Il sait qu’elle est courageuse et qu’elle n’a pas peur de se battre. Il sait aussi qu’en ce moment, elle se sent seule et impuissante. Elle a l’impression de subir cette guerre alors que tout le monde autour d’elle semble y prendre part. c’est elle qui lui a dit. Mais Dobby sait que c’est faux. Il a entendu les autres élèves parler de Ginny Weasley.

Ils disent que sans elle, la rébellion ne serait jamais née. Elle donne de la force aux gens, même si par moments, elle ne s’en rend pas compte. Alors Dobby est là pour le lui rappeler. Parce qu’elle protège tout le monde mais il faut bien quelqu’un pour la protéger elle. Et puis, c’est ce que son ami Harry Potter lui a demandé avant de partir.

« Protège Ginny pour moi », lui a-t-il dit.

Alors il le fait de loin, caché dans l’ombre. Il ne fait pas grand-chose, elle n’a pas réellement besoin d’aide. Par moment, il fait du bruit de l’autre côté du couloir pour attirer les méchants sorciers loin d’elle. Parfois, il lui jette un sort pour ne pas qu’on l’entende. En général, il se contente de l’accueillir avec bienveillance lorsqu’elle passe la porte des cuisines. Il lui sert un chocolat chaud et une part de tarte à la mélasse et l’écoute parler. Il la rassure sur tout ce qu’elle fait et lui raconte ce que les elfes ont entendu. Après ça, la plupart du temps, elle s’en va de meilleure humeur et Dobby est fier de lui.

Parce que Dobby sait que c’est comme ça que ces gens-là fonctionnent. Ils veulent asservir les gens et pour ça, ils les brisent, les détruisent. Mais tant que Dobby sera là pour veiller sur elle, Ginny Weasley ne lâchera pas et tant qu’elle sera là pour tenir tête aux tyrans, rien ne sera perdu.

Alors Dobby continue à écouter ce qui se raconte aux détours de couloirs, à se faufiler entre les ombres et à protéger la petite rouquine. Peut-être qu’un jour, il aura l’occasion d’être comme elle. Peut-être qu’il pourra intervenir vraiment et faire changer les choses. Dobby en est convaincu, les elfes ne resteront pas éternellement dans l’ombre. La rumeur monte.
End Notes:
Merci d'avoir lu !
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=29280