Jeu et devoir by WarmSmile
Summary:

Lysander a changé, apprendre n'est plus un jeu, mais une compétition. Et Lorcan n'est pas d'accord avec cette vision, surtout quand il constate dans quel état cela peut mettre son frère.

Participation au concours 'De Vous à Nous' de Seonne. 


Categories: Tranches de vie Characters: Lorcan Scamander, Lysander Scamander, Neville Londubat
Genres: Famille
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: De Vous à Nous
Chapters: 1 Completed: Oui Word count: 1625 Read: 811 Published: 03/05/2017 Updated: 03/05/2017
Story Notes:

Merci à Lyssa d'avoir betaté cet OS ^^.

Jeu et devoir by WarmSmile

Lorcan posa sa baguette au sol, sur l'herbe verdoyante du printemps. Le jeune adolescent renonçait pour aujourd'hui puisqu'il était clair qu'il n'arriverait pas à maîtriser dans l'immédiat ce nouveau sortilège. Il n'y avait pas d'urgence, l'apprentissage de ce sort pouvait attendre.

Le jeune homme se laissa tomba en arrière et contempla le ciel clair tout en commençant à laisser son esprit vagabonder. Peut-être qu'il pourrait aller rejoindre ses parents qui étaient partis pour la journée à la recherche d'une nouvelle créature ? Ou bien continuer sa propre exploration des bois qui avoisinaient leur maison ? Ou alors simplement aller manger une part du gâteau que son père avait préparé hier ? Enfin pour l'instant la contemplation du ciel était une activité très relaxante et donc plus qu'acceptable.

Complètement détendu, Lorcan était en train de légèrement changer de position afin d'être installé plus confortablement quand son frère lui adressa la parole.

- Je vais me préparer. Je vais être en retard chez tonton Neville si je continue comme ça.

Lorcan se mit en position assise si rapidement que certaines de ses vertèbres craquèrent. Il y avait eu un petit quelque chose dans l’intonation de la voix de son jumeau qui l'avait alerté. Lysander était également assis au sol, alors que Lorcan savait qu'il était debout quelques instants plus tôt puisque son frère utilisait toujours la même posture lorsqu'il essayait d'apprendre un nouveau sortilège. Ce n'était bien sûr pas anormal que Lysander soit assis sur l'herbe, mais toute sa posture criait qu'il était dans tous ses états, de la main qui serrait une touffe d'herbe à ses épaules crispées.

Lysander était un pur Serdaigle et il était habitué à tourner tout apprentissage en concours. Depuis les bancs de la maison Poufsouffle, Lorcan avait remarqué la manière malsaine dont son frère et ceux de sa classe avaient commencé à jouer la compétition. Elle s’était finalement étendue aux autres maisons.

La maison Griffondor avait relevé le défi et celle de Serpentard ne voulait pas être en reste au classement. Certains élèves de sa propre maison s'était aussi pris au jeu. C'était maintenant à qui avait la meilleure note ou à qui prenait le moins de temps pour comprendre un cours.

Quand il avait vu son frère ce matin se diriger vers le jardin sans prendre la peine de manger, Lorcan avait lâché sa tartine de confiture pour le suivre. Il était le premier à s'éloigner de son frère au cours de ses explorations. Mais, à présent, il était celui qui ressentait le besoin de sa présence. Cela faisait une semaine qu’ils étaient en vacances, et Lysander était aussi tendu que d'habitude.

Lorcan allait rarement chez Neville. La plupart du temps, quand Lysander était chez son parrain, il était chez le sien. Mais aujourd'hui, il n'irait pas chez Harry, le sorcier allait accompagner son frère qui était à deux doigts d'exploser.

En se relevant, Lorcan maudit sa nature distraite, il avait oublié d'observer son frère durant l'exercice. Il ne l'avait pas vu, mais Lysander avait sûrement échoué à jeter le nouveau sortilège pour être de cette humeur.

Son frère marchait vers leur maison d’un pas rapide. Il était toujours pressé ces derniers temps et il faisait chaque chose le plus vite possible. Ils entrèrent dans le salon et empruntèrent le réseau de cheminette pour arriver chez leur oncle Neville et leur tante Hannah en un temps record.

Le parrain de Lysander était en train d'enfiler sa cape de jardinage.

- Bonjour Lysander.

Leur oncle Neville suspendit son geste et resta avec uniquement une manche enfilée lorsqu'il s'aperçut qu'il était également là.

- Bonjour Lorcan.

Le sorcier fronça les sourcils. Ils avaient une bonne relation, mais Neville était un homme très observateur et devina que sa présence n'était pas due au hasard.

- Je dois absolument faire un tour dans le potager, mais après on pourrait faire un tour sur le Chemin de Traverse ? Qu'en dites-vous les garçons ?

Ils hochèrent tous deux la tête en signe d'assentiment. C'était un de leur rare point commun, ils n'étaient pas de grands bavards. Lorcan avait souvent l'esprit ailleurs, oubliant ainsi de répondre à de simples questions. Tandis que Lysander n'exprimait que rarement son véritable avis.

Les jumeaux suivirent donc le sorcier jusqu'à son jardin. Tandis que leur oncle se pencha vers un plan de melons, Lysander commença à de nouveau agiter sa baguette, répétant inlassablement les gestes qu'ils avaient appris du manuel.

Cette fois-ci, Lorcan n'en pouvait plus, il attrapa vivement le poignet de son frère afin de le stopper. Lysander se tourna vers lui et manifesta son opposition à travers son regard, lui intimant implicitement l'ordre de le relâcher.

- Tu as l'air d'être épuisé Lysander. Nous allons rester ici.

Les deux adolescents sursautèrent, ils avaient oublié la présence de l'adulte. Ce dernier regardait son neveu avec une étincelle de compréhension dans ses yeux. Ce fut alors qu'une idée jaillit dans l'esprit de Lorcan. Leur oncle était la bonne personne à qui poser sa question, c'était quelqu'un de patient et toujours à l'écoute.

- Tonton Neville ? Tu utilisais quelle méthode pour apprendre un nouveau sortilège quand tu étais étudiant ?

Lysander se figea à ses côtés tandis que leur oncle prit quelques instants pour réfléchir sérieusement à sa question.

- Eh bien, il existe plusieurs méthodes bien que chacun possède en fait la sienne. Par exemple, votre tante Hermione est capable de mettre en application toutes instructions qu'elle aurait lues. Votre oncle Ron recopie ce qu'il doit apprendre. Votre tante Hannah a toujours du thé à portée de main quand elle se concentre. Et moi, je fonctionne avec ma mémoire visuelle. Je regarde quelqu'un faire et reproduit ce que je viens de voir.

Neville ne demanda pas pourquoi il avait posé cette question. Et c'était bien pour cela que Lorcan l'appréciait. Alors que le sorcier retournait à sa tâche en cours, l'adolescent entraîna son frère un peu plus loin et le força à s’asseoir par terre. Lysander n'aimait pas être à l'extérieur, il préférait le confort d'un bureau tandis que Lorcan préférait largement le contact de la terre.

Une fois Lysander à terre, Lorcan s’assit à son tour. Ils étaient maintenant dos à dos. Cette position leur ressemblait bien, regardant dans des directions opposées tout en formant un tout.

- Où est passé ton esprit du jeu Lysander ? Tu m'as toujours dit qu'apprendre de nouvelles choses quelque soit le domaine représentait un jeu pour toi. Depuis quand souhaites-tu devenir le meilleur ?

Quel va être ton avantage à comprendre le plus vite ? Le plus important n'est-il pas de réussir à apprendre ?

Lysander ne lui apporta pas de réponse durant de longues minutes. Lorcan se décida à reprendre la parole.

- Tu finiras par y arriver tu sais.

- Je me suis peut-être trop mis la pression.

Lorcan entendit son frère sortir son livre de sa poche et lui lancer le sortilège afin qu'il reprenne sa taille normale. Tandis que Lysander commençait à relire la même page, Lorcan se plongea dans la contemplation du jardin de leur oncle car comme le disait leur mère, pour voir il faut commencer par observer. L'adolescent murmura alors l’inquiétude qu'il avait pour son frère.

- Lorsque le soleil brille trop fort, il implose.

Le reste de l'après-midi s'écoula rapidement. Les deux frères aidèrent leur oncle dans son jardin avant de rentrer chez eux.

En soirée, alors que leur parents n'étaient pas encore rentrés, Lorcan observa Lysander du haut du balcon de sa chambre avant de descendre le rejoindre. Il se pencha sur le livre de son frère qui était resté par terre tandis que Lysander s’entraînait.

Lorcan ne prenait habituellement pas la peine de lire les manuels avant de se lancer. Mais il avait pensé une bonne partie de la soirée à ce que leur oncle Neville avait dit. Il existait plusieurs méthodes. Peut-être n'avaient-ils pas utilisé la bonne. Lorcan posa pour une fois sa baguette et se concentra sur sa lecture.

Après une bonne demie-heure à relire chaque phrase, il reprit sa baguette et la pointa devant lui.

- Expecto patronum !

De la fumée argentée se matérialisa avant de prendre la forme d'un koala qui marcha tranquillement dans les airs.

Lorcan resta un instant stupéfait avant qu'un large sourire ne fasse son apparition. Lysander, quant à lui, explosa de rire.

- Un koala ?

Après avoir contemplé le koala, Lorcan se tourna vers son frère.

- C'était le mouvement que j'effectuais mal.

- Peux-tu le refaire ? Peut-être qu'en t'observant, je comprendrai mieux. Au fait, quels souvenirs as-tu employé ?

- Une sortie en famille, la dernière fois que tu as accepté de nous accompagner pour une exploration.

Une lueur de culpabilité passa dans les yeux du jeune Serdaigle. Ce dernier ne partageait pas la passion de sa famille pour les animaux et il avait arrêté de les accompagner depuis des années.

Lorcan leva de nouveau son bras et lança le sortilège plusieurs fois sous le regard concentré de son frère. Ce dernier essaya de nouveau quelques instants plus tard. Une mésange volait rapidement au dessus d'eux. Lorcan donna une grande claque dans le dos de Lysander en signe de félicitations.

- J'ai arrêté de réfléchir à la technique et je me suis juste concentré sur ce que je venais de voir ! J'ai mémorisé tes gestes.

Lorcan était soulagé de voir son frère se détendre. Il n'existait que rarement qu'un seul chemin pour atteindre un but, et le plus dur était parfois d'accepter de changer de méthode. Et Lorcan en était sûr, Lysander allait se rendre compte que la compétition sur le long terme ne pouvait que le mener qu'à l'usure. Bientôt, l'envie de s'amuser en apprenant reprendrait sa place dans la vie de son frère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=35132