Sang Pur by MeaJohnson
Summary: Drago Malfoy tombe malade de ce qu'il estime être une maladie moldue. Il est si faible qu'il se sent obligé de visiter un médecin. Mais qu'est ce qui se passe lorsque le diagnostique est bien pire que ce qu'il attendait ? Drago/Ron, slash !
Traduction de "Pure Blood" de Paperplaness, sur fanfiction.net

Trailer sur: http://www.youtube.com/watch?v=f1_VT-WR_kk (Le but n'est pas publicitaire !)
Categories: Durant Poudlard, Ronaco (Drago/Ron) Characters: Drago Malefoy
Genres: Romance/Amour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 4 Completed: Non Word count: 3942 Read: 7508 Published: 05/08/2011 Updated: 16/11/2011
Story Notes:
Je le repète, cette fanfiction n'est pas la mienne, je ne fait que la traduire!
Je n'ai donc aucun crédit dans l'idée de l'histoire, bien que j'aie déjà été inspirée par l'idée (Save you de simple plan y a beaucoup contribué :D)
Et ça aussi je le répète, c'est un slash, une relation homme x homme, donc, bouseux, coincés et homophobes, veuillez ne pas me lancer vos insultes dans la gueule.
Chapitre 1 by MeaJohnson
Author's Notes:
Voici donc le premier chapitre de cette fanfiction !
Merci a tous !
Tout va bien
Respire

Je sais que ça parait stupide mais, ces mots que je me murmure aident. C'est le premier jour d'école à Poudlard, et j'ai l'impression qu'un train m'est rentré dedans. Ca fait déjà plusieurs jours que je ne me sens pas très bien. Et merde. Les Malfoy ne sont pas censés être faibles, et même s'ils le sont, ils ne s'en plaignent pas. Je dormirais et ça s'arrangera. Je sens que ma tête va exploser sous la lumière et le bruit de la grande salle, si je m'en vais, ces deux crétins de Crabbe et Goyle ne le remarqueront même pas, idiots qu'ils sont à se fourrer comme des cochons. Moi ? Je n'ai pas faim du tout. Et si je mange quoi que ce soit, il n'y'a aucun doute que la nourriture remontera d'elle même. Je me lève en soupirant et marche dans les couloirs lentement.

Je me sens tout étrange, et un vertige me prend. Je m’assois sur une des marches des escaliers et respire profondément. Après quelques minutes, je me reprends et entre dans la salle commune de Serpentard.

Je me jette sur mon lit comme un bienheureux et soupire de contentement. Je me sentirais mieux demain matin. C'est ce que je me dis. C'est que je me disais tout les nuits pendant les dernières semaines. Je ne laisserais quand même pas une stupide maladie venir en travers de mes études. Je ne peux pas. Je m'endors après un moment et me réveille cinq heures plus tard, pris d'un froid intense. Quelques frissonnements parcourent mon échine et je tremble comme une feuille, enveloppé dans mes couvertures. Ennuyé d'avoir été réveillé, ce qui arrive assez souvent, des fois parce que j'ai tellement chaud que j'en étouffe presque, et je sais que je ne pourrais plus me rendormir.

Mon cerveau tourne à plein régime et des questions s'y bousculent. Ces mêmes questions qui me rendent fou.

Qu'est ce qui ne va pas chez toi ?

Sûrement un petit rhume.

Et si ce n'est pas le cas ?

Ca l'est. Ca va bientôt partir.

Et si non ?

Ca va bientôt partir.

Et si ca empire ?

La dernière question, je l'ignore toujours de tout mon esprit. Je suis trop faible pour y répondre. J'ai l'impression que quelqu'un s'amuse à jouer de la batterie dans ma tête. Bang. Bang. Bang. Je me rallonge à nouveau, dans le noir. Bientôt le soleil se lèvera. Je me force à me lever, ca prends près de 10 minutes, et presque toutes mes minces forces. Un bon bain calmera sûrement la douleur. Je m'assieds sur le rebord de la baignoire alors qu'elle se remplit, et mes yeux se posent sur le miroir de la salle de bain. Au moins je suis toujours aussi séduisant. Mes cheveux sont toujours aussi magnifiques, d'un blond presque blanc, retombant légèrement sur mon front. Ca fait des jours que je ne mange plus, et ça se voit. Ma mâchoire et un peu plus acérée mais mon corps n'est pas maigre. J'ai des muscles et je suis relativement attirant. La baignoire est pleine, et je me sens presque euphorique lorsque je m'y installe. C'est tout ce dont j'avais besoin. La chaleur de l'eau m'enveloppe et je sais alors que tout ira bien.

Je reste dans la baignoire pendant trois longs quarts d'heure. Puis je m'oblige à sortir et me sèche consciencieusement, admirant par la même occasion mon corps lorsque je vois ... une autre coupure. Celle-ci était sur ma hanche, grande, mauve et moche. Putain de merde. Le hic c'est que je ne sais même pas où je l'ai eue ! Elles apparaissaient juste comme ça ! J'en ai aussi eu une sur mon torse mais même si elle disparaissait déjà lentement, elle était toujours aussi repoussante. Encore, j'avais cogné mon bras la semaine dernière, sans rien sentir, et pourtant le jour d'après j'ai découvert une monstrueuse plaie. Je suppose que je suis une de ces personnes qui se blessent facilement. Rien de quoi s'inquiéter.

Il est sept heure moins le quart et du monde se réveille. Toujours aussi faible, je m'habille et me comporte comme d'habitude. Brossant mes cheveux de la même manière. J'ai toujours l'ai de ce que j'étais avant d'avoir cet horrible, je ne sais quoi. Je ne laisserais pas ce rhume me démonter. Je suis un Malfoy. Aucun Malfoy n'est faible !

Lentement, je me dirige vers la grande salle. Aujourd'hui j'irais mieux. Il y'a cours. Tout ira bien.
End Notes:
Merci d'avoir lu, à bientôt pour la suite !
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=21143