Sang Pur by MeaJohnson
Summary: Drago Malfoy tombe malade de ce qu'il estime être une maladie moldue. Il est si faible qu'il se sent obligé de visiter un médecin. Mais qu'est ce qui se passe lorsque le diagnostique est bien pire que ce qu'il attendait ? Drago/Ron, slash !
Traduction de "Pure Blood" de Paperplaness, sur fanfiction.net

Trailer sur: http://www.youtube.com/watch?v=f1_VT-WR_kk (Le but n'est pas publicitaire !)
Categories: Durant Poudlard, Ronaco (Drago/Ron) Characters: Drago Malefoy
Genres: Romance/Amour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 4 Completed: Non Word count: 3942 Read: 7506 Published: 05/08/2011 Updated: 16/11/2011
Story Notes:
Je le repète, cette fanfiction n'est pas la mienne, je ne fait que la traduire!
Je n'ai donc aucun crédit dans l'idée de l'histoire, bien que j'aie déjà été inspirée par l'idée (Save you de simple plan y a beaucoup contribué :D)
Et ça aussi je le répète, c'est un slash, une relation homme x homme, donc, bouseux, coincés et homophobes, veuillez ne pas me lancer vos insultes dans la gueule.

1. Chapitre 1 by MeaJohnson

2. Chapitre 2 by MeaJohnson

3. Chapitre 3 by MeaJohnson

4. Chapitre 4 by MeaJohnson

Chapitre 1 by MeaJohnson
Author's Notes:
Voici donc le premier chapitre de cette fanfiction !
Merci a tous !
Tout va bien
Respire

Je sais que ça parait stupide mais, ces mots que je me murmure aident. C'est le premier jour d'école à Poudlard, et j'ai l'impression qu'un train m'est rentré dedans. Ca fait déjà plusieurs jours que je ne me sens pas très bien. Et merde. Les Malfoy ne sont pas censés être faibles, et même s'ils le sont, ils ne s'en plaignent pas. Je dormirais et ça s'arrangera. Je sens que ma tête va exploser sous la lumière et le bruit de la grande salle, si je m'en vais, ces deux crétins de Crabbe et Goyle ne le remarqueront même pas, idiots qu'ils sont à se fourrer comme des cochons. Moi ? Je n'ai pas faim du tout. Et si je mange quoi que ce soit, il n'y'a aucun doute que la nourriture remontera d'elle même. Je me lève en soupirant et marche dans les couloirs lentement.

Je me sens tout étrange, et un vertige me prend. Je m’assois sur une des marches des escaliers et respire profondément. Après quelques minutes, je me reprends et entre dans la salle commune de Serpentard.

Je me jette sur mon lit comme un bienheureux et soupire de contentement. Je me sentirais mieux demain matin. C'est ce que je me dis. C'est que je me disais tout les nuits pendant les dernières semaines. Je ne laisserais quand même pas une stupide maladie venir en travers de mes études. Je ne peux pas. Je m'endors après un moment et me réveille cinq heures plus tard, pris d'un froid intense. Quelques frissonnements parcourent mon échine et je tremble comme une feuille, enveloppé dans mes couvertures. Ennuyé d'avoir été réveillé, ce qui arrive assez souvent, des fois parce que j'ai tellement chaud que j'en étouffe presque, et je sais que je ne pourrais plus me rendormir.

Mon cerveau tourne à plein régime et des questions s'y bousculent. Ces mêmes questions qui me rendent fou.

Qu'est ce qui ne va pas chez toi ?

Sûrement un petit rhume.

Et si ce n'est pas le cas ?

Ca l'est. Ca va bientôt partir.

Et si non ?

Ca va bientôt partir.

Et si ca empire ?

La dernière question, je l'ignore toujours de tout mon esprit. Je suis trop faible pour y répondre. J'ai l'impression que quelqu'un s'amuse à jouer de la batterie dans ma tête. Bang. Bang. Bang. Je me rallonge à nouveau, dans le noir. Bientôt le soleil se lèvera. Je me force à me lever, ca prends près de 10 minutes, et presque toutes mes minces forces. Un bon bain calmera sûrement la douleur. Je m'assieds sur le rebord de la baignoire alors qu'elle se remplit, et mes yeux se posent sur le miroir de la salle de bain. Au moins je suis toujours aussi séduisant. Mes cheveux sont toujours aussi magnifiques, d'un blond presque blanc, retombant légèrement sur mon front. Ca fait des jours que je ne mange plus, et ça se voit. Ma mâchoire et un peu plus acérée mais mon corps n'est pas maigre. J'ai des muscles et je suis relativement attirant. La baignoire est pleine, et je me sens presque euphorique lorsque je m'y installe. C'est tout ce dont j'avais besoin. La chaleur de l'eau m'enveloppe et je sais alors que tout ira bien.

Je reste dans la baignoire pendant trois longs quarts d'heure. Puis je m'oblige à sortir et me sèche consciencieusement, admirant par la même occasion mon corps lorsque je vois ... une autre coupure. Celle-ci était sur ma hanche, grande, mauve et moche. Putain de merde. Le hic c'est que je ne sais même pas où je l'ai eue ! Elles apparaissaient juste comme ça ! J'en ai aussi eu une sur mon torse mais même si elle disparaissait déjà lentement, elle était toujours aussi repoussante. Encore, j'avais cogné mon bras la semaine dernière, sans rien sentir, et pourtant le jour d'après j'ai découvert une monstrueuse plaie. Je suppose que je suis une de ces personnes qui se blessent facilement. Rien de quoi s'inquiéter.

Il est sept heure moins le quart et du monde se réveille. Toujours aussi faible, je m'habille et me comporte comme d'habitude. Brossant mes cheveux de la même manière. J'ai toujours l'ai de ce que j'étais avant d'avoir cet horrible, je ne sais quoi. Je ne laisserais pas ce rhume me démonter. Je suis un Malfoy. Aucun Malfoy n'est faible !

Lentement, je me dirige vers la grande salle. Aujourd'hui j'irais mieux. Il y'a cours. Tout ira bien.
End Notes:
Merci d'avoir lu, à bientôt pour la suite !
Chapitre 2 by MeaJohnson
Author's Notes:
Voici le deuxième chapitre :D
Bonne lecture à tous !
"Tu manges ça Malfoy ?"

J'hoche la tête. "Sers-toi."

Je regarde Crabbe enfourner des morceaux de toast dans sa bouche. Je bois de l'eau. Je sais que je devrais manger quelque chose. Mais je me sens plein. Ce qui est étrange sachant que je n'ai pas mangé depuis ... des jours. Je prends une grosse pomme et la fourre dans mon sac. Je la mangerais plus tard.

Je soupire en marchant dans les couloirs avec Crabbe et Goyle. Première classe: Potions avec ces satanés Gryffondor. Génial ! C'est la dernière chose qu'il me faut. On entre dans les cachots et je m'installe derrière, comme toujours. Je regarde le trio entrer en classe. Ils sont tous pareils. Potter le balafré, Granger la sang-de-bourbe mal coiffée, et Weasley toujours aussi ... Weasley, quoi. Normalement, la première chose que je fais c'est de les ennuyer mais je suis un peu trop fatigué et j'ai une de ces migraines ... Tout ce que j'espère c'est passer ce cours sans m'évanouir.

Rogue entre et tout le monde se tait.

"Aujourd'hui nous allons travailler par binômes sur une potion de concentration. Je ferais les paires.

Potter avec Goyle
Londubat avec Crabbe
Granger avec Parkinson
Weasley avec Malfoy
...

Merde. Pas Weasley. Je le regarde alors qu'il s'avance et s'assoit à côté de moi. Aucun de nous ne parle. Je regarde par la fenêtre. Il fait beau et ma tête me fait toujours aussi mal. Ah, j'aimerais juste être dehors, et marcher ...

"Tu vas faire quelque chose Malfoy ? Ou juste rester planté là ?"

Imbécile.

"Bien. Faisons ça."

On travaille sur la potion en silence pendant près de 20 minutes. Je suis toujours bon en potions et je suis très satisfait de voir que la potion a l'air correct. Je suis encore plus satisfait lorsque j'entends Rogue s'indigner sur ce qui pourrait n'être qu'un autre désastre de Potter.

"Potter, pouvez-vous m'expliquer pourquoi cette potion est rose ?!"

"Um, je l'ignore monsieur ..."

Je souris. Weasley le voit.

"Tu n'es qu'un imbécile Malfoy."

"Et toi Weasley tu n'as aucun sens de l'humour. » Je rigole. « Evidemment que le balafré a échoué, même la sang-de-bourbe peux faire mieux que lui. »

Il a l'air en colère. Ah, je me sens bien.

" La ferme Malfoy ! Ou je ..." Commença-t-il.

Je ris. "Ou quoi ? Qu'est que tu vas ..." Oh non !

Je remonte ma main vers mon nez. Du sang. C'est le deuxième saignement de nez que j'ai eu en une semaine. Weasley a l'air terrifié.

"Malfoy ?! Um ... Professeur, je crois qu'on a un problème."

Rogue nous regarde. Je savais qu'il allait tirer des conclusions et en profiter. "Malfoy allez à l'infirmerie, Weasley, 1O points de moins pour Gryffondor !"

Il ne protesta pas. Je sais que je devrais dire quelque chose mais le saignement est devenu si grave que j'ai du littéralement m'enfuir de la salle en courant. Ca m’a pris presque deux minutes pour arriver à la salle de bain, et mon parcours est parsemé de flaques de sang. C'est Rusard qui ne va pas être content. Je remonte ma tête en arrière en une tentative désespérée d'arrêter le saignement. C'est pas vrai ! Le premier jour ! Pendant la première leçon ! J'ai déjà succombé à ce ... rhume ! Je me sens en colère et faible. Je prends soin de nettoyer mon visage une fois le flot arrêté, et mes yeux croisent le miroir en face de moi. Je dois avouer que je suis beaucoup plus pale que d'habitude, et ce n'est pas peu. Mes yeux sont rouges et je me sens vraiment mal. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que ca m'arrive ?! Pendant une seconde, je suis très tenté d'aller voir Pomfresh mais je me résigne au dernier moment. Je déteste cette vieille peau de toute façon. Ma conscience me dicte d'aller voir un docteur au plus vite, et pour une fois, je suis d'accord.

Le problème c'est comment sortir de l'école pour voir quelqu'un ? Disparaitre le premier jour ne ferrait qu'attirer les regards et les doutes, surtout pour un Malfoy. Evidemment je ne peux pas voir un médicomage ! Ca se saura bien assez vite, et je n'ai pas besoin que ma mère, ou pire, mon père vienne empirer la situation ! Je dois voir un médecin moldu, et ce, à l'insu de tout le monde.

Après quelques minutes de réflexion, je décide de prendre un portoloin pendant la nuit, et visiter un hôpital moldu. Ils me diront que j'ai un rhume, me donnerons des cachets et basta ! Je me dirigeai vers la prochaine classe en souriant. J'allais bientôt me débarrasser de cette stupide maladie. Je me sens tellement optimiste que je réussis à manger un morceau de ma pomme, ce qui est un vrai succès vu que j'avais presque vomi à la troisième bouchée. J'étais presque excité de voir un médecin. Il pensera peut-être même que je lui fais perdre son temps ! Dans tout les cas, je me débarrasserais de ca. Tout ira très bien.
End Notes:
Merci ! :D
Commentez s'il vous plait :)
Chapitre 3 by MeaJohnson
Author's Notes:
Et voilà le Chapitre 3 :)
Bonne lecture ! Et merci a ceux qui laissent un review :)
Les leçons étaient une torture et duraient des siècles. Je n’attendais que la fin des cours. J’allais enfin me débarrasser de cette chose. Je ne pouvais toujours pas manger. Mon estomac faisait toujours aussi mal, et je me sentais plein à craquer. Je doute que quelqu’un remarque ma disparition.

Vers 15h, me sentant fiévreux et épuisé, je m’endors dans la salle commune pendant quelques heures et lorsque je me réveille, il est déjà 11h30 du soir. Me levant avec difficulté, je m’habille très simplement. Un jeans et un pull gris. Si je me faisais attraper ça ne serait pas joli. Après près de 20 minutes à éviter les préfets qui faisaient leurs rondes et les professeurs qui se promenaient, je réussis à quitter Poudlard à l’aide de mon portoloin. J’atterri dans une ruelle de Londres plutôt sombre. Le voyage empira mon état et un vertige me pris. Je courus presque vers l’hôpital devant lequel j’étais apparu. L’affreuse odeur propre aux hôpitaux me heurta, vous savez cette odeur de désinfectant et de maladie. Elle m’accompagna jusqu’à la réception ou une jeune femme attendait.

« Um je m’appelle … er, Drake Price … Je dois voir un docteur. »

Elle était jeune, plutôt jolie, avec de longs cheveux roux. « Je vais devoir vous poser quelques questions. »

Elle me posa toutes ces questions moldues … Mon âge. 17. Mon adresse. Je finis par lui dire que je n’étais pas très stable pour le moment. Puis elle finit par me dire d’attendre.

J’attendis 25 minutes.

« Drake Price ? Le docteur Calvin vous verra tout de suite. »

Elle me conduisit vers le bureau du docteur. Il était sûrement dans les trentaines et portait des lunettes.

« Mr Price. Je suis le docteur Calvin. Quel est le motif de la visite ? »

Je lui dis. Les plaies, les saignements, le manque d’appétit, la perte de poids, les fièvres nocturnes. Tout. Il écouta jusqu’à la fin en tapant sur son clavier. Il abaissa ses lunettes et me regarda.

« Quand est-ce que cela à commencé ? »

« Depuis quelques semaines. »

« Avez-vous pris des médicaments ? »

« Non. »

Il me regarda étrangement. Vous savez, ce regard, qu’on vous donne quand on va vous annoncer le pire. La panique s’infusa en moi et mon cœur se mit à battre si fort que je l’entendais presque. Ne sois pas idiot ! Il n’a encore rien dit ! Tout va bien !

Ses yeux se posèrent sur l’écran de son ordinateur.

« Bien, Mr Price, je crains que nous allons devoir faire quelques tests. Une simple routine, voyez-vous. Nous les ferons ce soir. »

J’étais confus. Pourquoi ces foutus tests ?

Pourquoi il ne me hurlait pas dessus pour lui avoir fait perdre son temps ?! J’avais simplement une petite grippe, alors pourquoi ?! Imbéciles de moldus ! Une seconde bouffée de panique m’immergea.

Mais qu’est ce qui ne va pas avec toi ?!

« Mr Price, veuillez vous rendre à la chambre C4. J’y serais dans quelques minutes. L’infirmière vous y conduira. »

Elle m’y emmena et dès qu’elle sortit je me laissais tomber sur une chaise. Il était 1h30. Je doute que je vais pouvoir dormir ce soir. J’avais besoin de dormir pour l’instant.

« Bien Mr Price. Veuillez remonter votre manche. Ca risque de faire un peu mal alors évitez de penser à la douleur. »

Ca faisait très mal. Si vous n’avez jamais essayé vous ne saurez jamais. On aurait dit que quelqu’un aspirait tout votre sang, sec. Ce docteur Calvin était apparemment un docteur très stupide. Ca fait des jours que je ne mange pas et lui il me prend du sang. Bah, bravo !

« Mr Price ? Mr Price ! »

J’étais allongé sur le lit et je me sentais toujours aussi étrange. Je me redressais avec difficulté.

« Revenu à vous Mr Price ? Ne vous en faites pas, ca arrive assez souvent que les patients s’évanouissent. Nous avons presque fini. Nous allons faire une biopsie de la moelle osseuse, simple procédure. Veuillez retirer votre pull et vous allonger sur votre ventre. Ca risque de faire assez mal, alors essayez de ne pas vous évanouir une deuxième fois. »

Il fit cette chose et ça fit encore plus mal que le prélèvement sanguin. Je réussit à ne pas perdre conscience et après plusieurs minutes, le docteur Calvin me regarda et annonça.

« Mr Price, vous allez devoir revenir dans quelques jours, l’analyse de ces échantillons prendra quelques temps. Revenez Vendredi »
Je ne fis qu’hocher la tête.

« Pour le moment, vous devriez vous reposer pleinement. Si vous sentez que les symptômes empirent vous n’avez qu’à revenir. »
Un nouvel hochement.

« Aussi, il serait préférable d’emmener quelqu’un avec vous la prochaine fois. »

Quelqu’un ? Je n’ai rien dit à personne. Et qui viendrait avec moi ? Crabbe ? Goyle ? Ha ! Ces deux lourdauds ne feraient que m’embarrasser de toute façon. Je ne vois vraiment pas l’utilité d’emmener quelqu’un. Non. Je ferais ça seul.

« Non, je n’en ressent pas le besoin. »

« Bien. Vous pouvez rentrer chez vous Mr Price. Si vous voulez appeler un taxi, il y’a un téléphone devant l’accueil. A Vendredi. »

Je repartis donc. Heureux, évidemment. L’odeur était dégoutante. Même quelqu’un de bien ressortirait malade. Et pour tout dire, cette visite n’avait fait qu’empirer le tout. 2h30. Si je voulait dormir quelques heures je devait rentrer sur le champs. Ca me pris 5 minutes pour atteindre mon dortoir, et deux secondes pour me déshabiller.

Pourquoi tous ces tests ?

C’est une routine, il l’a dit lui-même.

Pourquoi tu dois revenir ?

Je ne sais pas.

Tu crois que c’est sérieux ?

Non ! La ferme !

Je dois avouer que je suis furieux. Pourquoi je dois y retourner ?! Je veux dire, quel que soit ce truc, de toute façon il va disparaitre. Ce n’est qu’une grippe. Stupide docteur de mes deux. Je devais m’allonger sur mon ventre tellement le prélèvement de la moelle osseuse faisait mal. Vivement Vendredi ! Et puis de toute façon il l’a dit lui-même, je me le répète, c’est une simple routine, une procédure normale, rien de bien grave ! Tout va bien ! Ca va bientôt passer et je pourrais à nouveau me concentrer sur l’école. Oui. Tout va très bien !
End Notes:
A bientôt et merci encore pour vos lectures ! :)
Chapitre 4 by MeaJohnson
Author's Notes:
Desolé du retard :D
A ceux qui essaient de deviner la maladie ... C'est pas bien compliqué xD
Après être enfin revenu de l'hôpital, je me suis effondré endormi pendant près de deux heures, seulement pour me réveilleur tremblant et couvert de sueurs froides. Comme d'habitude, je sortis de mon lit avec résignation et mon regard se porta sur ma montre. 6h30. Je savais pertinemment que je n'allais pas me rendormir, alors je m'assis sur le bord de mon lit et mes pensées errèrent vers ce qui s'était passé plus tôt, lors de ma visite à l'hôpital. Pourquoi cet enfoiré de médecin ne s'est pas contenté de me sortir un "Vous allez bien. Ce n'est un rhume. Prenez des antibiotiques et arrêtez de me faire perdre du temps.". Pourquoi ces tests ? Foutus moldus, tous aussi stupides les uns que les autres ! Vingt minutes plus tard, je me décidai enfin à aller me baigner, ca me ferait du bien. Et puis je me forcerais à manger quelque chose aujourd'hui. Mes hanches commençaient à ressortir et je n'aimais pas ça. Et pour couronner le tout: Potions. Avec Weasley en prime. Mais je m’en fous, le plus important c’est de finir cette journée sans mourir de fatigue.
Je fis vite de m’habiller, me regardant simultanément dans le miroir. J’étais plus pale. Plus maigre. Tout mon corps était en feu. J'avais d'autres petites plaies ici et là et aucune d'elles ne semblait réellement partir. Seuls mes cheveux étaient parfaits. C'était certainement mon plus bel atout. Après m'être rassuré moi-même que j'avais l'air normal, je pris le chemin vers la grande salle.
Dès que mes yeux se posèrent sur les quantités de saucisses et de puddings et que l'odeur nauséabonde de la nourriture m'entoura, j’eus l'impression de défaillir. Me forçant à aller m'asseoir à la table des serpents et ne cessant de me répéter que je devais absolument manger quelque chose, je pris un morceau de pain tartiné, le reniflai un instant avant de l'avaler en une bouchée. Après avoir mangé trois petites tartines, je fit passer le goût en buvant un peu d'eau.
Je me sentais tellement pathétique à cet instant. Je me sentais plein et l'arrière gout de mon maigre petit déjeuner me rappelait constamment que j'étais sur le point de vomir. Je jetai un coup œil à mon emploi du temps et pour me distraire je marchais dans les couloirs vers la prochaine classe, Crabbe et Goyle derrière moi. Ils étaient apparemment très occupés à discuter le nombre de filles qu'ils avaient baisés et ne firent même pas très attention à moi. Dieu merci je n'avais aucune envie de parler de filles. A l'instant c'était la dernière chose qu'il me fallait mais je n'avais jamais vraiment été attiré par les femelles. Pansy n'était qu'une icone que je pouvais contrôler à mon aise. Je n’avais surement jamais couché avec elle. Je n'ai jamais voulu coucher avec qui que ce soit.
Et oui, moi, Draco Malefoy, un des mecs les plus bien foutus de l'école, était puceau à 17 ans.
Je sais que je devrais "avoir honte" mais je m'en fous, là.
Potions. Weasley était déjà là. Assis à sortir les ingrédients. Je soupirai et m'assis à mon tour. C'était tellement nul quand on ne se lançait pas d'insultes. Je reportais mon attention sur lui un instant alors qu'il était en train de mélanger la mixture tout en regardant la liste d'ingrédients.

"Stop"
"Stop quoi ?"
"Tu fais tout faux ! Ce n'est pas censé être rouge, donne moi ça"

Pendant un instant je me sentis bien à lui arracher la louche avec laquelle il remuait. J'étais fort en potion, ca au moins c'était sût. Et pour l'instant, me concentrer sur quelque chose ne me procurait que le plus grand bien.

"Tu vois, c'est comme ça qu'on fait !"
"Pas la peine d'être aussi prétentieux, Malefoy !"

Je souris.

"Et en passant, j'ai été en retenu tout le week-end à cause de ta blague stupide !"
Je lui ris à la face."Pauvre petite belette ! La prochaine fois je me casserais la jambe, peut-être qu'on te renverra, alors !"
"Comment tu l'as fait ? Quel sort as-tu utilisé"
"Quoi ? Ne sois pas stupide Weasley, je ne l'ai pas fait exprès, si je voulais te pièger je l'aurais fait d'une autre manière"
"Tu veux dire ... que c'est juste arrivé."
"Quel génie !"

Il me regarda un instant de haut en bas.

"Est-ce que t'es malade ou quoi ? T'as pas l'air bien."

Un instant, mon cœur cessa de battre. J'avais été pris au dépourvu par cette question.

"Ferma là espèce d'imbécile."

Il eut l'air irrité."Bien. Va te faire voir Malefoy"

Le reste de la séance se passa en silence. Ma tête me jouait des tours. Crabbe et Goyle n'avaient même pas arqué un sourcil depuis que j'étais dans cet état. Depuis quelques jours, j’admets que j'ai perdu beaucoup de poids mais j'avais toujours l'air potable. J'eus un moment l'impression que tous mes efforts pour cacher mes os qui pointaient et ma pâleur étaient inutiles. Ca m'ennuyait que Weasley l'ai remarqué et pourtant ca ne devrait pas. Depuis des années que lui et moi on se lance des insultes à chaque croisement, rien de ce qu'il disait ne m'avais réellement touché mais ce "T'as pas l'air bien" si. Ca m'irritait. Ca me démangeait.
De toutes les personnes qui pouvaient se préoccuper de mon bienêtre pourquoi à t-il fallu que ce soit cette pauvre belette pathétique.

Ca avait commencé depuis l'été. J'étais resté chez moi chaque jour, me réveillant à deux heures de l'après-midi, je m'empiffrais sans arrêt de cochonneries en tout genre, tant qu'à dire, j'étais l'un de ces grands connards qui pouvaient manger autant qu'ils le voulaient sans garder un gramme. Je ne sais pas exactement quand ça a commencé mais c'était en Juillet. Un matin je m'étais réveillé, et la vue d'une simple pomme me donnait l'envie d'aller me vider l'estomac dans les toilettes. Après ca, les sueurs nocturnes, les insomnies, la fatigue ... Ma mère l'a t-elle remarqué ? Non. Est-ce qu'elle m'as sortit un "t'as pas l'air bien"? Surement pas.

Enfin, plus qu'une nuit et j'irais voir cette stupidité de Dr. Calvin qui me donnerais des cachets et me renverrait chez moi.
Tout irait bien !
End Notes:
Merci à tous de m'avoir luuu !! :D
Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=21143