Malfoy innocent, Malfoy amoureux by ma00333
Summary:

Alors que Ginny mène sa petite vie tranquille et seule, son patron lui offre l'opportunité de sa vie : défendre le plus important et dur dossier qu'un avocat peut connaître dans sa carrière.

Peu convaincue, Ginny finit par accepter d'être l'avocat du diable ...

Mais dans quel coup monté s'est fourré Malfoy ?

 


Categories: Après Poudlard, Romance (Het), Drinny (Drago/Ginny) Characters: Drago Malefoy, Ginny Weasley
Genres: Polar/enquête, Romance/Amour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 39 Completed: Oui Word count: 29020 Read: 39436 Published: 27/04/2014 Updated: 17/11/2015
Chapitre 2 : l'innocence dans l'âme by ma00333
Author's Notes:

Voilà un deuxième chapitre, j'espère qu'il vous plaira ;)

Ginny se releva :
"- Tu veux boire quelque chose ?
- Juste de l'eau, merci ... Elle revint quelques minutes avec les deux verres d'eau et se rassit :
- Bon, commençons. Raconte-moi ta version des faits ... Drago bu une gorgée d'eau et commença son récit :
- La fille qui m'accuse, je la connais parce qu'elle était stagiaire dans mes locaux. Il m'est arrivé de flirter avec elle, mais c'était innocent. Pour la fin de son stage, je l'ai invité à boire un verre. C'était il y a deux semaines, le jeudi soir. On est allé à La potion sans fond. Mais on a prit qu'un verre, et elle m'a proposé d'aller chez moi. Après, je ne me souviens de rien. Seulement des aurors venant m'arrêter. Mon appartement était complètement ravagé, et j'étais dans un très sale état. Je ne me souviens de rien, mais je sais que je n'ai pas fait ce dont on m'accuse ! Ginny avait tout noté. Elle posa son calpin et sa plume :
- Je te crois.
- Vraiment ? Demanda-t-il surpris. Elle lui sourit et bu une gorgée à son tour :
- J'ai mis du vérita serum dans ton verre. C'est important pour moi de savoir la vérité. D'ailleurs, je trouve grotesque qu'on ne puisse pas se servir de ça au tribunal ...
- Tu pourrais demander à Granger, ça me rendrait service à moi aussi ... La rouquine vira au rouge :
- Ne me parles pas de Granger." Elle reposa son verre violemment et se leva.

Oliver sortit de derrière la bibliothèque :
"- Qui c'est celui là ? Pas un paparazi au moins ! S'inquièta Drago en le voyant. Ginny sourit :
- Non, c'est Oliver. Il sera notre détective privé durant toute l'affaire, c'est le meilleur. Mais reprenons. Tu dis te souvenir de rien ? L'homme aux mèches claires hocha la tête, alors qu'Oliver s'installait à table avec eux :
- Et on ne t'a pas fait des tests de potions ?
- Si, mais on a rien trouvé dans mon sang ...
- Et la fille, de quoi elle t'accuse ? Demanda Oliver. Drago lui jeta un regard septique, et Ginny lui lançât un regard noir :
- Il n'a pas encore eu les détails de l'affaire ... Malfoy fit la moue, et finit par répondre :
- Elle prétend que je l'ai battue et menacé de mort avant de la violer ... Ce qui est grotesque ! Je n'ai pas besoin de ça pour mettre une fille dans mon lit !
- On en doute pas Malfoy, mais garde ces considérations pour toi ...
Répondit Ginny, avec un sourire amusé. Oliver reprit :
- Et elle ne pouvait pas se défendre ? Ginny posa de nouveau son calepin :
- C'est justement ça le problème. C'est une Cracmol ..."

Malfoy se releva et commença à faire les cent pas :
"- Quand j'ai commencé à batir mon empire, j'ai décidé d'employer autant de sorcier sang de bourbe, que sang mêlés et sang pur. En fait, j'utilise l'agence de recrutement moldu, Recrut Anonym, ils ont une section spécial de moldus qui connaissent le monde sorcier, ils sont chargés de recruter mes employés sur leurs compétences sans rien savoir de leurs origines ...
- Et bien, moi qui croyait que tu étais aussi imbu de toi ... Dit Ginny à voix haute, et le jeune homme lui lançât un regard noir. Oliver se raclât la gorge :
- Et donc, cette fille, c'était la première ...
- Carie. C'était la première Cracmol qu'on avait à l'agence ... Parce que, pour construire des bâtiments magiques ... C'est assez délicat ... Ginny hocha la tête et referma son calpin :
- Bien, je pense que c'est bon pour aujourd'hui. Tu es bien sous caution ? Le jeune homme hocha la tête.
- Bien, alors ne quitte pas Londres, et surtout, préviens moi et dis moi tout ce qui te passes par la tête, tu ne dois rien négliger, et encore moins les détails ...
- Quant à moi, je vais aller me renseigner sur la fille en question ...."
Ginny et Drago sortirent de l'appartement d'Oliver. Un ange passa, et alors que Ginny s'apprêtait à partir, Drago la retient par le bras :
"- Weasley ... Merci de m'aider. Je suis innocent, et tu es mon dernier espoir ...
- Je le sais Malfoy ... Sois prudent, et ne parle à personne. La presse s'occupera de parler pour toi ..."

Ginny grogna en entendant son réveil sonnait. C'était toujours une torture pour elle de devoir se lever. Elle finit par émerger et se lever à contre-coeur. C'était son train-train habituel. Mais elle recracha son café - que son gentil colocataire sexagénaire vivant à l'étage du dessus avait racheté- mais quand elle déplia le journal,
elle recracha tout :
"- Ce n'est pas possible ! Je rêve ! Alors là, je vais leur coller un procès au cul, ils vont voir ce que c'est que de mettre Giny Weasley en colère !"
Elle reposa le journal sur lequel trônait une photo d'elle et de Malfoy la veille, avec comme légende :"Un nouveau couple ou seulement une tentative de corruption ?".

Elle fut prête en quelques minutes et transplana directement dans son bureau. Elle déboula en furie dans le bureau de son patron et lui secouat l'article sous le nez :
"- Par le caleçon de Merlin, tu as vu ça ? Je veux les traîner en justice, et tellement les humilier qu'ils n'oseront plus jamais prononcer mon nom !
- Ginny, calme-toi ! Tu vas faire un communiqué de presse pour clarifier la situation, et on va essayer de trouver un accord à l'amiable avec le journal en question... Ginny souffla pour se calmer un peu, et demanda :
- C'est quand la conférence de presse ? Son patron regarda sa montre et fit apparaître une tenue complète :
- Dans cinq minutes. Tiens, enfile ça, tu seras plus présentable ... Elle se retint de l'envoyer balader et se contenta d'enfiler le tailleur vert émeuraude avant de rejoindre son patron :
- Le vert te va très bien, tu devrais en porter plus souvent ...
- C'est la couleur des yeux de mon ex, hors de question que je lui fasse le plaisir de porter quelque chose qui me le rappelle tous les jours ... D'ailleurs, pourquoi du vert ?
- Pour montrer ton soutiens à ton client, il était à Serpentard à Poudlard, non ?" Ginny soupira. Des fois, son patron avait vraiment des idées saugrenues, mais au final, elle s'y faisait.

End Notes:

Alors, qu'en penez-vous ? La suite, très vite ;)

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=30749