Si seulement by Penny40
Summary:

Pénélope Bell vient d'achever sa scolarité à l'école de sorcellerie de Poudlard et doit faire face à la vie d'adulte, une relation terminée et une certaine notoriété dont elle se serait bien passée. Si seulement ...


Categories: Autres couples (Het), Romance (Het) Characters: James S. Potter, Katie Bell, Rose Granger-Weasley, Scorpius Malefoy
Genres: Famille, Romance/Amour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 2 Completed: Non Word count: 2075 Read: 946 Published: 25/06/2017 Updated: 26/06/2017

1. Chapitre 1 by Penny40

2. Chapitre 2 by Penny40

Chapitre 1 by Penny40

Si seulement j'avais fait les bons choix pendant ses septs ans, malheureusement il a fallu que mes sentiments prennent le dessus sur ma raison. J'aimerais tellement pouvoir prendre une dernière fois le poudlard express et revoir ce château qui fut ma deuxième maison. Malheureusement me voilà, sous une pluie glacée, le vent d'automne paralysant le moindre de mes gestes et s'imissant dans mes vêtements. La météo n'a jamais aussi bien été associé à mon humeur, triste, révoltée et nostalgique. J'ai beau essayé de trouver du réconfort au fait d'entreprendre une nouvelle vie, je n'arrive pas à voir le moindre soutient dans le fait de vieillir et de quitter le cocon que m'offrait Poudlard. Mon moral de plus en plus bas, je n'entend même pas la voix juste en face de moi me demander :

-Alors vous montez ou pas ? C'est que je n'ai pas toute la journée moi !

Je lève enfin ma tête vers mon interlocuteur, celui-ci est plutôt grand, maigre, le crâne dégarni qui pourrait le faire passer pour plus âgé qu'il ne l'est véritablement. J'esquisse un sourire désolé pour l'avoir fait patienter et monte dans le magicobus. Toujours aussi morose, je m'installe au fond du bus pour me perdre encore une fois dans mes pensées quand je remarque une jeune femme de mon âge un sourire aux lèvres me faire signe de venir s'asseoir près d'elle. Mon visage s'éclaire alors, je viens de reconnaitre ma meilleure amie Rose Weasley ainsi qu'installer devant elle, son cousin, Albus, ravie je leur demande :

-Je ne pensez pas vous trouver là, ni vous revoir si vite ! Si vous saviez comment vous m'avez manqué deurant deux mois. Alors ces vacances familiales c'étaient comment ?

Rose me laisse un peu de place pour que je puisse poser mon sac à ses pieds et me répond visiblement soulagée d'être rentrée :

-Pas si mal, le mariage était fabuleux mais je ne peux vraiment plus supporter ma famille française, les Delacours sont insuportables, prétentieux et je dois avouer que les cousines de Victoire, tu sais les filles de Gabriel, sont un peu trop jolie à mon goût, Fred et James n'ont eu de cesse de courrir derrière elle. INSUPPORTABLE !

Albus ricane en voyant la mine déconfite de sa cousine, d'abord invitée, j'ai finalement du renoncer à venir sachant parfaitement que ma présence poserait des problèmes à certains, en particuliers James. En évoquant son prénom, je sens tous mes poils se hérissaient, je ne sais pas pourquoi mais l'aîné des Potter a toujours exercé sur moi une attraction particulière, j'ai longtemps cru qu'il ne s'agissait qu'un petit coup de coeur passagé mais ça n'est jamais passé même l'année dernière quand on s'est embrassé. Ce fut un baiser maladroit, très loin des films ou des récits romantiques mais toute l'imperfection du contexte, la manière dont tout ceci c'est passé m'a rendu ce moment encore plus parfait. Malheureusement il a fallu que la jalousie s'en mêle, que nos hormones parlent un peu vite et qu'il soit tout simplement stupide et volage. Bien sur, Rose a tout de suite été au courant pour notre baiser, suivi de Lizzie Bones et Valentin Bellchant mes deux autres amis. Par contre je n'ai aucune idée de si Albus l'a appris et je prie pour qu'il ne soit pas au courant. Durant notre quatrième année, j'ai découvert grâce à Scorpius qu'il avait un faible pour moi qui ne s'est apparement pas totalement envolé. 

 

Le magicobus s'arrête enfin devant le ministère de la magie nous laissant tous les trois sur un trottoir inondé, la pluie a cessé et mon excitation de mon nouvel emploi prend le pas sur ma morosité. J'embrasse Rose et Albus en signe d'aurevoir, bien que nous allons travailler tous au ministère, ils seront malheureusement dans un autre département que le mien, mystères pour Rose, coopération magiques pour Albus et contrôle et régulation des créatures magiques pour moi. A ce moment même, j'aimerais que mon professeur préféré soit avec moi, Neville Londubat, malheureusement je dois me contenter de ma solitude, mon peu de confiance en moi et mon anxiété pour essayer de me rendre à mon étage. Tout ce que je peux espérer c'est de ne pas tomber sur James ou Alexandre voir les deux en prenant l'ascenseur, si seulement je n'y avais pas pensé ...

Chapitre 2 by Penny40

Ce fut le plus long voyage que j'avais effectué dans un ascenseur, James Sirius Potter ne m'avait pas décroché un seul sourire quant à Alexandre, il m'avait foudroyé du regard. C'est don avec joie que je m'extirpa de guet apens pour me rendre à mes bureaux. J'ai toujours eu un manque de confiance en moi mais me retrouver là me rendait nerveuse comme je ne l'avais jamais été, pourtant mon chef d'équipe dont j'avais fais la connaissance un mois plus tôt me semblait attentif et patient avec les nouvelles recrues. D'un pas décidé, je pris trois grande inspiration avant de franchir le seuil de son bureau. Il était là, souriant et détendu, on voyait que ces années d'expériences l'avaient conforté dans son choix de carrière et l'énergie qu'il mettait au travail me relaxa un peu.

-Pénélope Bell vous êtes là ! Pas trop de difficulté pour trouver votre département ? Je me souviens que mon premier jour a été un véritable parcours du combattant, j'ai du me battre contre une foule de sorciers pour trouver un ascenceur puis je me suis trompé d'étage.

Il rigola à se souvenir, tout mon sress s'envola à cet anecdote. Au mois j'étais arrivée à l'heure et sans trop de difficulté si on oublie la mésaventure de l'ascenceur. Mon entretien se passa aussi bien que mon accueil, il m'expliqua le déroulement de ma journée, mes missions à venir, mes correspondants à l'étrangers, d'ailleurs un nom me fit tiquée "Charlie Weasley, dresseur de dragon, Roumanie". Il s'agissait certainement de l'oncle de Rose, je n'avais jamais fait sa connaissance mais voir un Weasley dans cette liste me réconforta. J'étais prête à me mettre immédiatement au boulot quand mon chef m'arrêta 

-Au fait miss Bell, je sais que vous avez des connaissances chez es aurors et j'ai d'ailleurs besoin que vous y alliez dans les plus bref délais pour remettre ce message à monsieur Potter s'il vous plait.

Il me tendit une lettre avec le cachet du ministère et m'indiqua le chemin à prendre. Heureusement les locaux des aurors n'étaient pas loin des miens. C'était la pause déjeuner et tout le monde semblait avoir cessé son activité, j'étais donc seule à me promener dans les couloirs me moquant de ma nervosité de ce matin. J'avais été idiote de penser que tout allais mal se passer, après tout j'étais une gryffondor et je ne devais pas céder à la panique. Je ressassais mon début de journée quand j'heurta quelqu'un, la lettre tomba au sol et le jeune homme que je venais de percuter se pencha pour la ramasser, James, bien sur, avec la poisse que j'avais ça ne pouvais pas être quelqu'un d'autre.

-Mince Penny, tu ne pourrais pas faire plus attention quand tu marches. Il faut vraiment que tu cesses de vivre dans un autre monde. Et que vois-je une lettre à l'intention de mon père ? J'espère que c'est pour t'excuser de n'être pas venue au mariage. 

Son attitude m'exaspéré, il faisait celui qui ne comprenait pas mon choix alors qu'il en était la cause, je lui répondis du tac au tac  :

-Non c'est au sujet d'une mission. Et en effet je vais présentée mes excuses pour mon absence mais il est certain que ça n'a pas dû t'affecter tant que ça vu notre dernière discussion.

-En effet, les françaises m'ont montrer leur magnifique pays si tu vois ce que je veux dire !

Il me fit un clin d'oeil coquin et un sourire conquérant, je ne voulais pas me laisser affecter par son aveu mais mes yeux trahirent mon état actuel. Il ne manquait plus que ça, il fallait que je m'abaisse à pleurer comme une petite fille au ministère. D'abord surpris puis coupable, James bafouilla un aurevoir gêné avant de disparaitre au vite qu'il n'était apparu, la lettre toujours dans sa main. 

 

Après avoir repris mes esprits, je fus soulagée de m'être laissé aller à mes états d'âme, au moins le fils Potter ne me parlerait plus de son escapade en France ni de rien d'autre. Persuadée d'avoir encore la lettre en ma possesion, je me rendis dans les bureaux des aurors. Heureusement pour moi, Harry Potter était toujours là, plongé dans une tonne de paperasse, l'air concentré. Un raclement de gorge lui suffit pour se rendre compte de ma présence, il leva la tête vers moi et son visage s'éclaira, à cet instant je compris que malgré ses yeux noisettes, James ressemblait bien plus à son père qu'il ne le pensait. Embarassée, je voulus sortir la lettre de ma poche, lui donner et m'enfuir, tant pis les excuses attendraient mais la lettre n'était plus là. James avait oublié de me la remettre avant de s'enfuir comme il le fait à chaque discution sérieuse. Et merde, même si je savais parfaitement qu'il allait la donner à son père je n'avais plus aucune raison d'être ici à part pour lui expliquer mon absence durant l'été, j'essayais d'inventer une raison quelconque quand il me coupa :

-Penny ... Pardon miss Bell, après tout, tu n'es plus une enfant et qui plus est tu travailles ici, que viens tu faire ici ? Changer de poste, tu sais que je serais ravi de te compter parmis nous.

-Non, non, je suis ici pour une affaire bien plus personnelle quoique je devais vous remettre une lettre de mon chef d'équipe mais c'est James qui l'a à l'heure actuelle ...

J'étais en train de me perdre dans mon explication quand Harry me désigna la chaise en face de lui et me demanda de souffler un grand coup avant de continuer. Il me connaissait bien, ma mère était une de ses amies, elle avait fait partie de la même équipe de quidditch à Poudlard ainsi que de l'armée de Dumbledore. Puis quand mon père avait laissé ma mère tombée juste avant ma naissance, il s'était montré incroyablement présent pour moi.

-Oui donc je suis venue pour présenter mes excuses pour le mariage. Je ne pouvais pas être présente entre mon entretien, le dernier match de ma mère et le reste ...

Je ne pouvais pas lui avouer ma dispute avec James, ma séparation avec Alex et le fait que j'avais des sentiments pour ces deux hommes. Il me cerna inquiet, il avait toujours été plus clairvoyant que son fils même si sa femme Ginny Potter était la meilleure pour comprendre ce qui se tramait sous son nez. Il voulut prendre la parole mais se rétracta. Il lui fallu quelques secondes, pour me lancer un sourire navré et me dire :

-Ne t'inquiète pas pour ça, Teddy a très bien compris et Victoire, enfin tu ne l'as connait que peu il me semble, ne m'a pas posé de questions sur ton absence. Par contre à mon tour de me sentir désolé, c'est vrai que c'était le dernier match de ta mère et nous aurions dû être là pour la soutenir. En tout cas nous avons pu voir la retransmission, superbe match je dois dire, Ron était fier de dire à tout le monde qu'il la cotoyait et que sa fille était ta meilleure amie !

Cette dernière phrase me fit rire, Ronald Weasley était bien plus connu dans le monde sorcier que ma mère alors l'imaginer se gonfler d'orgueil à notre sujet ne pouvait que me faire sourire. J'allais partir pour me remettre au travail quand il ajouta juste avant que je franchisse le seuil de la porte :

-Au fait Penny, Ginny m'a fait promettre de t'inviter à la maison pour un repas de famille jeudi, ta mère est conviée bien sur ainsi qu'Alex. Elle m'a d'ailleurs dit que s'il le fallait j'avais le droit de te kidnapper si tu refuses !

Mon dieu que la famille Potter pouvait être têtu, je soupçonnais Ginny de vouloir faire de moi sa belle-fille depuis trois ans maintenant, bien sûr elle me voyait rentrer dans sa famille au bras d'Albus dont elle connaissait son affection pour moi. Je ne pouvais pas me dérober une seconde fois, de peur de les vexer mais j'allais devoir faire face à James et surtout leur avouer qu'Alexandre Finnigan avait rompu avec moi. 

End Notes:

Le second chapitre des aventures de Penny est fini, j'espère qu'il vous plaira et que la relation pénélope/harry vous touche. En tout cas je l'imagine parfaitement en père de substitution pour la jeune femme. 

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=35306