7 fois où Garrick Ollivander a sauvé le monde au péril de sa vie. by Ouranos361
Summary:

Image de Natello sur Déviant Art

"Garrick Ollivanders ?

Que dire...

C'est un fabriquant de baguettes, rien de plus, rien de moins.

Voilà, voilà..."

Oui, c'est vrai. Mais savez-vous le courage qu'il faut pour l'être ?

Affronter des licornes, jusqu'aux terribles banquiers de Gringotts en passant par des dragons affâmés et des vélanes amourachées, c'est ça le métier de fabriquant de baguettes.

Alors, oui, Ollivander manque peut-être de certaines qualités, mais de courage... ça non !

Participation au concours "7 fois où... a sauvé le monde au péril de sa vie." de AliceJeanne


Categories: Tranches de vie Characters: Autre personnage
Genres: Aventure/Action, Comédie/Humour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: 7 fois où... a sauvé le monde au péril de sa vie
Chapters: 7 Completed: Oui Word count: 4299 Read: 1509 Published: 02/07/2019 Updated: 06/08/2019
Story Notes:

Hey !

De retour pour une petite fic.

Cette fois-ci, des DRABBLES !

Cette fois-ci, une participation à un concours :"7 fois où... à sauvé le monde au péril de sa vie." de AliceJeanne

Voici les modalités:

Votre texte doit faire un minimum de 1500 mots s'il s'agit d'un OS (afin que les 7 actes soient développés)
Si votre texte est au format 7 drabbles ou courts chapitres, chaque partie doit faire au moins 150 mots
Vous avez exactement 7 semaines pour poster votre participation, soit avant le 18 août à minuit heure française (on pourra bien sûr s'arranger pour un éventuel délai!)
Votre personnage ne doit pas être un OC. Il peut être issu des livres et films Harry Potter ou des films Les animaux fantastiques, ainsi que de l'univers décrit par JKR dans ses diverses interventions. Il est obligatoirement allé à Poudlard, et a été élève dans une autre maison que Gryffondor.
Il doit faire preuve de bravoure par 7 fois, sans pour autant que sa réussite soit nécessaire (il peut donc lamentablement se planter, mais doit demeurer courageux dans sa démarche et celle-ci doit être reconnue comme l'étant par au moins le personnage en question ou autrui).
Un des sept actes minimum doit avoir un impact sur l'environnement extérieur vaste du personnage. Les actes de courage peuvent être "égoïstes" mais au moins un doit être désintéressé.

Mon personnage ( choisi par AliceJeanne ) : Garrick Ollivander

Alors, préparez-vous à plonger dans le merveilleux monde rempli de baguettes et d'aventures qu'est celui de Garrick Ollivander !

(PS : Les histoires ne se suivent pas chronologiquement, ne soyez pas surpris)

Chapitre 1 by Ouranos361
Author's Notes:

Aujourd'hui, un jeune Garrick Ollivander en quête d'ingrédients pour ses baguettes.

Souhaitez-lui bonne chance !


Garrick avançait avec difficulté dans la forêt.

Des feuilles et des branches d’arbres s’accrochaient par moments à ses cheveux frisés, ce qui lui donnait sûrement un air d’homme des bois.

Le jeune homme repoussa une mèche rebelle de son front et jeta un oeil à la carte de la forêt.

La croix indiquant le troupeau de licornes s’était encore éloigné de celle le représentant.

Garrick prit une inspiration et continua sa difficile avancée.

Heureusement que son cousin, Valence Ollivander, travaillait au département de contrôle et de régulation des créatures magiques, lui permettant d’obtenir cette carte signalant la position d’un magnifique troupeau de licornes.

Garrick retint un frisson. Il n’avait jamais été chercher de crin de licorne depuis qu’il faisait le difficile métier de fabriquant de baguettes. Son défunt père, paix à son âme, n’y allait lui-même jamais, et préférait faire appel à des braconniers en quête d’argent pour lui ramener ce précieux ingrédient.

Lorsqu’il avait décidé de faire profiter à son fils de ses contacts, ce dernier avait refusé. Il était hors de question de tuer un animal si pur pour fabriquer une simple baguette !

Pour autant, cela ne voulait pas dire que Garrick comptait abandonner l’utilisation du crin de licorne. Il n’avait pas l’intention d’utiliser le crin de Kelpy comme son paternel ! Il avait un peu plus d’ambition que ça, tout de même !

Un hennissement l’arrêta soudain et il regarda la carte de nouveau.

La croix s’était arrêté dans ce qui semblait être une clairière, et Garrick n’était qu’à quelques mètres du troupeau.

Le jeune homme s’avança un peu et jeta un coup d’oeil. Le lieu semblait vide.

Il sortit des bosquets et arriva en plein milieu de l'éclaircie en fronçant les sourcils. Où donc étaient passés ces satanés chevaux cornus ?

Un souffle puissant retentit soudain à sa droite suivi d’un bruit de sabot.

Garrick se tourna lentement vers l’animal qui le regardait d’un air énervé.

La licorne devait bien faire dans les quatres mètres de longueurs. D’après ses pupilles dorées, il s’agissait d’un mâle. Et d’après les trois bébés licornes cachés derrière lui, il protégeait sa progéniture.

Un souffle sortit de ses naseaux, et il commença à s’élancer vers Ollivanders d’un galop léger et rapide, corne en avant.

Le jeune homme resta tétanisé devant la vision de l’animal lui fonçant dessus d’un air menaçant.

La licorne approchait, approchait, approchait, et Garrick n’arrivait pas à bouger.

Deux mètres. Un mètre. Cinquante centimètres. Vingt-cinq centimètres.

La corne allait transpercer son ventre quand le jeune homme fit enfin un mouvement. Il recula, par pur réflexe, et se prit une branche qui le fit tomber sur le dos.

Sonné, il vit les pattes avant de l’immense animal passer au-dessus de lui, suivi des pattes arrière, suivi d’une queue argentée.

En la voyant, Garrick sut que c’était sa chance.

Il tendit la main rapidement et attrapa un crin avant que la queue aille hors de sa portée.

La licorne poussa un hennissement et le jeune homme se redressa en vitesse.

Un long crin argenté se trouvait dans sa main et Garrick eut un sourire ravie.

Il avait réussi !

La licorne le détourna de sa joie d’un nouveau hennissement.

Garrick la regarda d’un air apeuré, mais elle ne se précipita pas vers lui à nouveau. Elle fit un mouvement de tête d’un air agacé, l’air de dire : “Tu peux partir, maintenant ?”.

Le jeune homme la salua d’un signe de tête et se retira de la clairière en vitesse, un grand sourire sur le visage.

Il avait attrapé son premier crin de licorne, tout seul !

Le sorcier qui aurait cette baguette serait quelqu’un de sacrément important, il n’en doutait pas un instant !

End Notes:

Alors ? Des commentaires ?

Si oui, n'hésitez pas à m'en faire part !

Sinon, vous pouvez me donner des idées d'actes héroiques, j'en tindrait compte ! ^^

On se revoit au prochain chapitre si vous avez aimé. ;)

Question : quelqu'un sait-il a qui va appartenir cette baguette ? Petit indice : c'est un Poufsouffle. Je donnerais la reponse au prochain chapitre ;P

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=36935