Enchantée grand-père by Kaila
Summary:

Lily Evans, James Potter, Sirius Black et Rémus Lupin se retrouvent au cours de leur sixième année à Poudlard propulsés 40ans dans le futur suite à une potion mal maîtrisée de Lily Luna et James Sirius Potter


Categories: Voyages temporels Characters: Les Maraudeurs, Lily Evans, Lily L. Potter
Genres: Comédie/Humour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Aucun
Chapters: 5 Completed: Oui Word count: 9330 Read: 5282 Published: 30/09/2019 Updated: 27/04/2020

1. Chapitre 1 by Kaila

2. Chapitre 2 by Kaila

3. Chapitre 3 by Kaila

4. Chapitre 4 by Kaila

5. Chapitre 5 by Kaila

Chapitre 1 by Kaila
Author's Notes:

Cette histoire me trottait dans la tête depuis déjà quelque temps, je ne prétends pas qu'elle soit très réaliste mais à quoi bon faire venir les personnages dans le futur si c'est pour rien leur dire?

 

-          Tient, voilà les cours que tu as manqués.

Rémus Lupin leva les yeux de son chaudron pour les poser sur sa partenaire de travaux pratiques : Lily Evans. Celle-ci, tout en sortant ses affaires pour s'installer à côté lui, lui tendait un parchemin. Peter étant malade, Lily avait accepté d'être sa coéquipière.

-          Merci beaucoup, c'est vraiment gentil de ta part de me les avoir recopiés, grâce à toi je n'aurais pas à déchiffrer l'écriture de James.

-          J'écris très bien ! s'offusqua le jeune homme en arrivant aux bureaux situés derrière eux.

-          Je t'ai toujours proposé de te prêter les miens Lunard, ajouta Sirius qui était le partenaire de son meilleur ami.

-          Patmol, il manque la moitié du cours dans tes notes ! s'exclama Rémus.

-          Comme tu le dis ce sont des notes, c'est donc le cours en abrégé, lui répondit l'intéressé.

-          Salut Evans ! dit James d'un air joyeux en s'asseyant.

-          Potter, Black. répondit-elle en leur adressant tour à tour un signe de tête formel. 

C'est ce moment-là que choisirent les bureaux pour se mettre à trembler. Curieusement cela semblait seulement les affecter eux, le reste des occupant de la salle de classe ne paraissaient même pas remarquer que quelque chose clochait. Il eut alors un grand bruit tandis qu'ils se sentaient tourner, puis une explosion retentit et ils se retrouvèrent tous debout au milieu d'une épaisse fumée verdâtre.

-          Ah bravo ! Une voix d'adolescente retentie tout près.

-          Bah quoi ? lui répondit une voix masculine.

-          Tu étais obligé de nous enfumer ?

-          J'y suis pour rien si la potion a fini par faire ça ! »

La fumée se dissipa laissant apparaître la jeune fille qui était visiblement à deux doigts de répliquer, mais elle remarqua les nouveaux venus :

-          Ça par exemple ! Vous êtes Lily Evans ! s'exclama-t-elle en désignant Lily.

-          Et vous vous êtes : James Potter, Sirius Black et Rémus Lupin, s'écria un jeune Gryffondor qui devait avoir leur âge en les pointant tour à tour.

-          Et à qui a-t-on l'honneur ? Demanda Sirius. 

Les deux adolescents allaient répondre quand un cri sonore retentit :

-           JAMES SIRIUS POTTER ! Qu'avez-vous encore fait ?! Inutile de vous cacher ! Il ne peut il y avoir autant de fumée sans vous !

-          Par ici, chuchota alors l'adolescente, elle aussi une Gryffondor, aux quatre arrivants en leur désignant un placard. Ils s'y engouffrèrent tous à l'exception du jeune homme.

-          C'est qui James Sirius Potter ? demanda James à la jeune fille. Celle-ci se sentie rougir en sentant les quatre regards se fixer sur elle.

-          C'est lui, répondit-elle en désignant l'étudiant resté dans la pièce. 

C'est ce moment que choisit un professeur bedonnant pour rentrer dans la salle en trombe :

-          Je peux savoir ce que vous faisiez encore ?

-          Vous nous avez encouragé à expérimenter alors j'expérimente, lui répondit James Sirius avec un sourire angélique.

-          Oui je vous ai encouragé à expérimenter mais pas à saccager ma salle de classe ! Ranger moi ça en vitesse.

-          Tout de suite professeur.

-          Et vous fermerez la salle en sortant.

-          Bien sûr professeur.

Là-dessus l'imposant professeur tourna les talons. Les cinq adolescents en profitèrent donc pour quitter leur cachette.

-           Quelqu'un peut nous expliquer ce qui se passe ? Et pourquoi est-ce que tu portes mon nom, mon prénom ainsi que celui de Sirius ?

-          Pour faire cours... Parce que je suis ton petit-fils. Les trois maraudeurs et Lily en restèrent bouche bée.

-          On saurait pas vous expliquer pourquoi exactement mais il semblerait que vous ayez fait un saut de plus de 40 ans dans ce qui est pour vous le futur, leur expliqua la jeune fille.

-          Tu plaisantes ?! s'exclama Sirius, qu'est-ce qui nous le prouve ?

-          Vous voulez qu'on aille vous cherchez un journal ? proposa la Gryffondor.

-          Si nous sommes dans le futur toi tu es qui ? Tu es aussi une de nos petits-enfants ? demanda James.

-          Oui, ta petite-fille puisque je suis sa sœur. Je m'appelle Lily Luna Potter. Enchantée grand père, lui annonça-elle en lui tendant la main. 

A l'annonce de son prénom les regards des trois maraudeurs s'étaient tournés vers Lily Evans qui elle regardait Lily Luna avec des yeux ronds. Sentant la question sur leur lien possible arriver James Sirius prit les devant :

-           Ça vous ennuierait de nous aider à ranger ? Ça permettrait de passer plus vite à la suite.

Tous les regards convergèrent vers lui et chacun se mit au travail après avoir acquiescé en silence. Lily Luna se rapprocha de son frère :

-           On est d'accord sur le fait qu'il vaut mieux éviter de dire tu sais quoi à Lily ?

-          Absolument, j'y tiens moi, à mon existence, je tiens pas à prendre de risques, surtout que pour l'instant elle et James ont pas l'air de sortir ensemble.

Sirius, lui, s'était rapproché de son meilleur ami :

-          Alors grand-père ? Ça va ? se moqua-t-il gentiment.

-          Dis Patmol, tu crois que si elle s'appelle Lily c'est parce qu'Evans est sa grand-mère ?

-          Tout est possible Conedru, tout est possible... »

Au même moment, à un autre endroit de la salle :

-          Rémus, tu crois que je suis leur grand-mère ?

-          Aucune idée. Après tout on peut avoir le même nom que quelqu'un sans forcément descendre de lui, la preuve : je ne pense pas que l'on puisse me trouver des ancêtres communs avec les fondateurs de Rome, lui répondit-il avec un clin d'œil. En puis, tu pourrais très bien être leur grand-mère maternelle, respire Lily, tu n'as pas nécessairement fait ta vie avec James... et quand bien même, ce ne serait pas si terrible, si ?

Son interlocutrice fronça le nez, haussa les épaules et se remit au travail. Une fois qu'ils eurent fini de tout ranger en silence, ils se rassemblèrent de nouveau au centre de la pièce.

-           Bon, on fait quoi maintenant ? demanda Lily Evans.

-          Je propose qu'on aille voir Al, répondit son homonyme en tournant la tête vers son frère.

-          Oui, il aura sans doute une idée, acquiesça ce dernier.

-          Qui est Al ? lança Sirius.

-          C'est notre frère, l'informa James.

-          Vous êtes combien comme ça... de petits enfants ? interrogea l'autre James tandis qu'ils rejoignaient le couloir bondé d'élèves.

-          Il n'y a que nous trois, le renseigna Lily.

-          Et moi ? j'ai aussi des petits enfants ?

-          Désolé Sirius mais tu n'as jamais eu d'enfants, le seul à perpétuer ton nom c'est moi.

-          James Sirius Potter... et bien en voilà un mal barré avec un nom pareil, souffla Lily à Rémus depuis l'arrière du petit groupe. Ce dernier sourit.

-          Je t'ai entendu Evans, cria Sirius sans se retourner. Et Lunard ? Il en a lui des petits-enfants ?

-          Sirius... souffla Rémus, Lily lui passa un bras autour des épaules en fusillant le responsable du regard.

-          Pas encore, répondit tout de même Lily Luna à la surprise générale des nouveaux venus

-          Comment ça pas encore ? demanda James.

-          Bah il a bien eu un fils mais celui-ci n'a pas encore eu d'enfants, lui et sa copine sont encore jeunes, expliqua Lily Luna.

-          J'ai eu un fils ?! s'écria Rémus en se redressant tandis que ses trois amis restaient bouche bée.

-          Oui, Teddy Lupin. C'est quasiment un frère pour nous. Notre père étant son parrain, Teddy passe beaucoup de temps à la maison, annonça James.

-          Et est-ce qu'il est... ? Enfin... comme moi ?

-          Non il n'a pas hérité de ta nature de loup garou. En revanche c'est un excellent métamorfomage comme ça mère à ce qu'on nous a dit ! Aïe ! s'écria James en sentant le coude se sa sœur s'enfoncer dans son estomac.

-           A ce qu'on vous a dit ? Sa mère est morte ? demanda Rémus. Est-ce que... j'en suis la cause ?

-          Non. Elle a été tué par sa tante mangemort... en fait, vous êtes tous mort en affrontant des mangemorts, informa Lily.

-          Tous les quatre ?! On est tous morts ?! s'exclama Lily. Comment ?

-          Ce serait dangereux de vous le dire, on sait pas si vous allez vous souvenir de tous en rentrant à votre époque mais si c'est le cas cela risque de changer notre présent à nous voire d'annuler notre existence et ça peut vous sembler égoïste mais on y tient à tout ça, avança Lily Luna.

-          Oui, je comprends, lui répondit son homonyme en fixant le sol pour méditer.

-          Quelqu'un peut me dire pourquoi on prend le chemin des cachots ? demanda brusquement Sirius.

-          Al est un Serpentard, expliqua James Sirius.

-          Comment ?! s'écrièrent James et Sirius.

-          Oui ça a été à peu près la réaction de tout le monde quand le choixpeau a annoncé son choix, les informa James Sirius en s'arrêtant dans un recoin. Mais Al reste Al, et il en a suffisamment souffert comme ça. Les Serpentards sont des gens comme les autres. Alors si vous avez besoin d'un moment pour vous remettre prenez le mais faîtes aucune réflexion une fois face à lui. Après tout Androméda Black est elle aussi allée à Serpentard et c'est quelqu'un de génial ! Et puis Al porte le nom d'un Serpentard à qui notre père doit la vie, il a même un jour affirmé que c'était l'un des hommes les plus courageux qu'il n'est jamais connu.

-          Et on le connait cet homme-là ? demanda James

-          Je crois, oui, il s'appelait Severus.

-          Severus comme Severus Rogue ?! s'étrangla James. Devant l'affirmation de son petit-fils il suffoqua de plus bel : mon fils doit sa vie à Severus Rogue ?! Ses trois contemporains en restèrent muer d'étonnement.

-          Oui, Severus Rogue. Notre frère s'appelle Albus Severus Potter, énonça Lily Luna. Sirius éclata d'un rire sonore. Quoi ? demanda-t-elle alors avec agressivité.

-          Rien, rien, je pensais juste à la tête de Servilus si on allait lui dire tout ça à notre époque. Et il repartit de plus belle, accompagné cette fois de Rémus. James lui semblait avoir du mal à le digérer :

-          Mon petit-fils s'appelle Severus Potter.

-          Il faut croire que Sev a fini par prendre la bonne décision et que ton fils tient plus de sa mère que de toi, lui rétorqua Lily. Lily Luna et son frère échangèrent un regard.

-          C'est bon, on peut y aller ? Tout le monde s'en est remis ? demanda ce dernier, et ils se remirent en route.

-          Comment est-ce que tu en sais autant sur ma cousine ? Tu sembles la connaitre, interrogea Sirius. James Sirius lança un regard à sa sœur qui haussa les épaules l'air de dire : au point où on en est...

-          C'est la grand-mère de Teddy. Elle l'accompagne souvent à la maison.

-          Androméda est la grand-mère du fils de Lunard ?! A cette exclamation tout le petit groupe stoppa net de nouveau. Le principal intéressé se rapprocha de la discussion. Mais... mais elle n'a qu'une fille de 3 4 ans au plus ! James Sirius lui lança un regard équivoque. Non ! s'étonna Sirius avec un sourire grandissant, la petite Nymphadora qui fait tourner tout le monde en bourrique ?! C'est avec elle que Lunard va avoir un fils ?!

-          Oui, il va même l'épouser, les informa Lily Luna.

-          Le sage et raisonnable Lunard va épouser une femme de plus de 10 ans sa cadette ?! C'est incroyable ! s'exclama James avant de se mettre à rire. Rémus, lui, semblait avoir reçu un coup sur la tête :

-          Mais comment j'ai pu accepter ça ?

-          D'après ce que notre père nous a raconté elle s'est accrochée. Elle t'a fait comprendre qu'elle t'aimait et que pour elle tes arguments : « trop pauvre, trop vieux, trop dangereux », ne valaient rien, n'avaient aucune importance.

-          C'est décidé ! s'écria Sirius : j'adore cette gamine !

-          Evite de traiter ma future femme de gamine, ça rend l'argument « trop vieux » bien trop important à mon goût.

 

End Notes:

Voilà, je ne sais pas quand j'écrierai la suite car j'ai des études très prenantes et que je ne veux qu'elle soit bâclée.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

Chapitre 2 by Kaila
Author's Notes:

Et voilà la suite ! J'espère qu'elle sera à la hauteur !

 

Alors qu'ils arrivaient à la hauteur des cachots, un Serpentard arriva derrière eux. En reconnaissant James Sirius il s'exclama :

-          Hey ! Salut Potter !

Avant d'enchaîner avec un check élaboré, sous le regard éberlué des quatre nouveaux venus qui, à leur époque n'auraient jamais imaginé assister à une telle chose. Chez eux les Serpentards et les Gryffondors étaient des ennemis mortels une fois sorti de Poudlard.

-          Salut Byrn ! On va vous écraser samedi ! lui répondit James avec un air supérieur.

-          T'emballe pas Potter, ne surestime pas tes performances au Quidditch, le menaça-t-il du doigt.

-          Et de qui devrais-je avoir peur ? De toi Byrn ?

-          Et comment ! Il est pas question que tu me piques la coupe sous le nez comme l'an dernier !

Remarquant alors Lily Luna, il lui adressa un signe de tête en guise de salutation, avant de s'étonner à la vue de ceux qui les accompagnaient :

-           Vous êtes fait de nouveaux amis ? C'est curieux ... leur visage me dit quelque chose...

De peur qu'il ne parvienne à faire le lien avec les photos des innombrables livres sortis sur son père et sa famille Lily Luna se plaça devant eux :

-          Oui, et on aimerait les présenter à Al.

-          Je comprends, je vais aller vous le chercher, lui répondit Byrn en entrant dans sa salle commune.

Heureusement, il n'avait pas pu bien voir le visage de James resté dans l'ombre sinon il aurait tout de suite fait le lien avec leur père.

-          Waou ! Y' a que moi qui ai l'impression d'avoir atterri sur une autre planète ? s'exclama Sirius.

-          Non, c'est vrai qu'on a l'impression d'être entré dans un monde parallèle, constata Remus.

-          Pour ma part, ce n'est pas pour me déplaire, confessa Lily.

Sirius allait ajouter quelque chose quand, à l'image de ces condisciples, il se figea en voyant le jeune homme qui sortait de la salle commune des Serpentards. Si James Sirius et sa sœur partageaient quelques ressemblances physiques avec James, on s'en rendait surtout compte quand on était déjà au courant de leur lien de parenté. Leur frère, lui, aurait pu passer pour celui de James sans problème, la similitude de leurs traits étaient sans équivoque. Albus, de son côté, était aussi rester figé sur place : si Byrn l'avait prévenu que sa fratrie était venue avec de nouveaux amis, il ne s'était pas attendu à se retrouver face à ses grands-parents, qui plus est à ses grands-parents ayant quasiment son âge. James Sirius finit par rompre le silence né de la stupéfaction générale en s'adressant à Al :

-          Vu ta tête j'imagine que des présentations seraient superflues. Tu ne connaîtrais pas un endroit moins exposé au va-et-vient... un endroit où on attirerait moins l'attention ?

-          Si bien sûr, suivez-moi, leur indiqua-t-il après avoir repris ses esprits.

Prenant alors la tête de leur petit groupe Albus les conduisit à travers des couloirs de plus en plus vides.

-          Un James vêtue en vert et argent. Le futur a vraiment le sens de l'humour.... souffla Sirius à Rémus

-          Et tu ne crois pas qu'il a dû en souffrir de ce sens de l'humour ? demanda Lily qui se tenait à côté. Je ne dis pas que tous les Serentards de notre présent sont des enfants de cœur mais avec l'acharnement que vous mettez James et toi pour leur mener la vie dure, s'appeler Potter et être un Serpentard n'a pas dû être simple du tout pour lui. Donc comme nous l'a dit son frère : prière de tenir ta langue. D'accord Black ? Tu as l'air de faire partie de cette famille, et je pense pas avoir besoin de t'apprendre que c'est important de se sentir soutenu par sa famille.

-          Ne te sentirais-tu pas par hasard, concernée par le devenir de cette famille ? l'interrogea sarcastiquement Sirius.

-          Moi ? Pourquoi le serais-je ? J'ai le droit de me préoccuper des autres sans vouloir qu'ils fassent parti de ma famille. Moi aussi je sais ce que ça fait de se sentir exclu par une partie de sa famille, même si je ne prétends pas être dans une situation qui valle la tienne Black.

Le groupe finit par s'arrêter dans un recoin. Albus fit volte-face :

-          James, tu ferais peut-être mieux d'ouvrir la carte de maraudeur, qu'on soit prévenu si quelqu'un arrive.

Deux réponses fusèrent alors exactement au même moment :

-          Bonne idée, approuva James en sortant sa carte

-          T'as raison, acquiesça le petit-fils de ce dernier en faisant de même.

Un moment de flottement s'éternisa tandis que les deux James se regardaient, étonnés. James finit faire un signe de tête à son descendant pour indiquer qu'il lui laissait le rôle.

-          Quelqu'un peut m'expliquer ce qu'il se passe ?! s'exclama Albus, comment se fait-il qu'ils soient là ? ajouta-t-il en toisant son frère et sa sœur.

-          C'est-à-dire que... commença l'aîné.

-          James s'est trompé dans une de ses potions ! le dénonça sa cadette sans scrupule.

-          C'est Lily qui voulait en apprendre plus sur nos grands-parents et les maraudeurs ! se défendit James.

-          Oui. C'est bon j'ai compris. Vous avez encore voulu faire les malins et vous voulez encore que je répare vos bêtises, les coupa leur frère.

Albus se mis alors à étudier du regard les nouveaux venus. James ne put retenir une exclamation étouffée : ses yeux, les yeux de SON petit-fils... c'était ceux de Lily ! Lily restait bouche bée ayant également noté la ressemblance.

-          Ouais... Tu n'aurais pas une idée ?... lui demanda Lily Luna avec une moue suppliante.

Albus se passa la main dans les cheveux, les laissant encore plus ébouriffés, ce qui accentua ça ressemblance avec son grand-père, ce qui jusque-là semblait impossible. De leur côté sa grand-mère tentait de relativiser sa découverte tandis que son grand-père essayait de mettre de la distance entre lui et ses émotions.

-          Attends, attends, Lily, calme-toi, comme l'a dit Rémus tout à l'heure tu peux très bien être leur grand-mère maternelle... même si là tu ne peux plus nier qu'ils sont aussi tes petits-enfants.... Oh,  et puis après tout ce n'est ni le lieu ni le moment pour tirer ça au clair, ressaisi toi!

-          Calme-toi imbécile de cœur ! Tu sais très bien que Lily peut être leur grand-mère maternelle... ça veut pas obligatoirement dire qu'on va avoir un bébé ensemble...

Le Serpentard inconscient du trouble que son apparition provoquait chez ses grands-parents encore adolescents, reprit la parole après un soupir :

-          Ecoute... Là.... Vous devez bien avouez que vous avez fait fort. J'ai rarement eu à réparer des gaffes aussi grosses....

Tout en réfléchissant, le jeune homme lança un regard distrait à sa montre, objet moldu très pratique que son père lui avait procuré. Il y revint moins d'une seconde après :

-          Mince ! Avec toutes vos bêtises on va louper la réunion dans la grande salle !

-          Zut c'est vrai, la réunion... réalisa sa sœur.

-          Bah c'est bien gentil, mais ils ne peuvent pas venir avec nous, si ?

-          Exact.... concéda le Serpentard à son aîné.

-          Et pourquoi pas ? Rien ne semblera moins bizarre que des élèves parmi d'autres élèves, c'est si on nous croise ailleurs qu'on aura des problèmes. Qu'est-ce que vous en dîtes ? proposa Lily.

-          L'idée me semble tenir la route, approuva James Sirius.

-          Et si on les reconnait ? s'inquiéta Lily. Byrn semblait sur le point de les remettre tout à l'heure.

-          Byrn s'intéresse beaucoup à notre famille et au pire on pourra toujours dire que ce sont des amis qui nous ont fait une farce avec un sort d'illusion.

-          Par contre faut se dépêcher, pressa Albus. Et il partit en courant suivi par le reste du petit groupe.

Quelques couloirs plus loin, Sirius stoppa net :

-          Eh ! regarde on dirait que c'est toi ! Lança Sirius à son meilleur ami en passant devant une vitrine en l'honneur du Quidditch.

James s'arrêta également et revint sur ses pas.

-          C'est curieux je ne me souviens pas de cette photo... Et je n'ai jamais été attrapeur... Harry Potter, déchiffra-t-il sous la photo, c'est pas moi, c'est mon fils...

-          Ouah... Trop bizarre, bon c'était déjà bizarre d'interagir avec tes petits-enfants, surtout avec celui qui te ressemble comme un frère, mais là... On dirait des jumeaux.

-          Pas tout à fait.... Patmol regarde ses yeux, se crispa James

-          Quoi, qu'est-ce qu'ils ont ses yeux... Ils sont verts... effectivement c'est la seule différence qu'il a avec toi.

-          Tu ne reconnais pas ces yeux là ?

-          Non... pourquoi je devrais ?

-          Ce sont ceux de Lily.

-          Excuse-moi Cornedrue, Je ne passe pas ma vie à fixer Evans dans le fonds de l'œil moi ! En tout cas je crois qu'on a résolu ton problème, Sirius mis une grande claque dans le dos de son meilleur ami, félicitation Cornedrue, à présent tu sais que tu vas finir par la faire craquer ta Evans...

-          Alors ? Vous venez ? Les pressa Rémus qui était revenu sur ses pas et les regardaient depuis le fond du couloir.

-          Ça va aller Cornedrue ? s'inquiéta Sirius

-          Oui... Oui. Allons les rejoindre. Et il repartit en courant.

-          Tu ne devineras jamais ce qu'on vient d'apprendre, annonça Sirius au maraudeur qu'ils venaient de rattraper, le père des.... Gamins, les surnomma-t-il avec un sourire en coin, et bien... c'est le fils de Cornedrue ET de Evans.

-          Pardon ?! s'exclama Rémus en s'arrêtant de surprise.

-          Heureux de voir à quel point tu croyais en ma possibilité de finir avec elle Lunard ! ironisa James

-          Non, ce n'est pas contre toi c'est juste que Lily... va être surprise...

-          Non ! Surtout je ne veux pas qu'on le lui dise, j'ai pas envie qu'elle voit notre relation comme une fatalité...

-          Pour l'instant elle a surtout l'air de penser que c'est une relation avec toi qui lui serait fatale.

-          Très drôle Patmol, vraiment...

Une tête rousse surgit en trombe en bas des escaliers :

-          Quand on parle du loup, souffla Sirius.

-          Rémus, je croyais que tu devais aller les chercher, pas les encourager ! Les... petits-enfants de Potter, font ce qui peuvent pour nous couvrir mais si on arrive en retard ça va devenir très compliqué....

-          Oui on arrive ! lui cria James avant de dévaler les marches quatre à quatre.

-          L'amour donne des ailes, souffla Sirius moqueur à Rémus qui s'était élancer avec lui derrière James. Celui-ci se retourna le temps de le fusiller du regard.

Arrivant dans la grande salle avec les derniers retardataires, ils rejoignirent Lily Luna et James Sirius au milieu de la foule d'élèves de Gryffondors. Un jeune homme, visiblement un aurore du ministère, aux cheveux turquoise, commença la présentation.

Chapitre 3 by Kaila
Author's Notes:

 

Et voilà enfin la suite ! Désolée de l’attente, je vais essayer d’enchaîner plus vite cette fois ;)

En tous cas merci d’être autant à me lire !

 

 

Cela faisant à présent 20 minutes que le jeune aurore avait commencé sa présentation et Sirius ne cessait de l'observer : il y avait quelque chose chez lui qui le chiffonnait... mais quoi ? En tournant la tête il remarqua que James fixait lui aussi le jeune exposant en plissant des yeux interrogatifs. Alors que Sirius allait lui demandait s'il ressentait la même chose que lui à l'encontre de l'aurore à la chevelure turquoise, son regard dériva vers Rémus qui se tenait de l'autre côté de son meilleur ami. Et là... l'évidence le frappa. Le jeune présentateur avait la même stature, la même forme de visage, le même nez et presque la même voix que son ami ! Rémus n'avait pas de famille proche, pour que l'aurore lui ressemble autant il ne pouvait s'agir que du fameux fils dont les petits-enfants Potter avaient parlé ! Remarquant du coin de l'œil que son meilleur ami ne suivait plus la présentation, James tourna la tête vers ce qui accaparait l'attention de Sirius et compris ce qui l'avait frappé. Les deux amis se fixèrent alors sans voix : le jeune homme devant eux s'exprimait clairement, sans gêne, voire se permettait des touches d'humour pour retenir l'attentions des auditeurs quand elle s'étiolait. Il avait une assurance naturelle qui tranchait nettement avec celle de leur ami. En comprenant que Rémus aurait pu être ainsi s'il n'avait pas été mordu leur brisa le cœur. Le jeune homme qu'ils avaient sous les yeux semblait si épanouit... De son côté Lily, située entre... ses petit-enfants (elle allait bien devoir finir par le reconnaître) et Rémus, remarqua assez vite l'anxiété qui étaient montés chez les premiers à la vue de l'aurore :

-          Tu savais que ce serait lui ? chuchota la benjamine à son aîné.

-          Non... il aura sans doute voulu nous faire une surprise.

-          Pour le coup je pense que c'est nous qui détonons la palme de la surprise, lui répondit-elle en glissant un regard vers les maraudeurs, tu penses qu'Al était au courant ?

James Sirius se dévissa la tête pour jeter un coup d'œil à son frère :

-          Vu comment il m'a regardé, je ne pense pas.

-          Qu'est-ce qu'on fait alors ? Il va nécessairement venir nous voir après, non ?

-          Oui...

Lily se pencha vers eux :

-          Vous le connaissez ? demanda-t-elle en désignant l'aurore.

Le frère et la sœur échangèrent un regard :

-          Oui, il s'agit de Teddy Lupin, annonça finalement cette dernière.

-          Le fils de Rémus ?

-          Yep !

Lily observa de nouveau le jeune homme... il y avait effectivement quelque chose qui lui rappelait son ami. Voyant que Lily avait entamé une discussion animée avec ses petit-enfants, Rémus se pencha à son tour vers elle :

-          Qu'est-ce qui se passe ?

Son amie le fixa perdue avant de jeter un rapide coup d'œil au jeune homme à la chevelure turquoise puis aux deux Potter sur sa droite :

 

-          Rien, rien n'important.

Dès que la présentation fut terminée, le petit groupe se dépêcha de suivre le mouvement qui sortait de la salle tout en rejoignant Albus. James se pencha pour demander la confirmation de ses soupçons à son petit-fils qui acquiesça, il échangea ensuite un coup d'œil avec Sirius qui n'avait rien manqué de l'échange. Retrouvant finalement Albus, ils se cachèrent dans un recoin du couloir :

-          Bon alors, qu'est-ce qu'on fait ? demande James Sirius.

-          Bonne question... on devrait peut-être lui demander son aide ? Honnêtement moi là je ne sais pas quoi faire pour réparer votre bêtise, lui aura peut-être une idée... répondit son cadet.

-          Et s'il nous dénonce ?

-          Ça m'étonnerait, après tout à mon avis ça lui plaira comme surprise, intervint leur sœur.

-          Moi je serais plutôt curieux de le rencontrer, ajouta Sirius.

-          Moi aussi, renchérit son meilleur ami.

-          Rencontrer qui ? finit par demander Rémus, de qui parlez-vous ?

Soudain une voix retentie derrière eux :

-          C'est moi, ou vous cherchez à m'éviter ? Et moi qui me faisait un plaisir de vous faire cette surprise !

-          En parlant de surprise... marmonna Lily Luna avec un sourire ironique.

-          Qu'est-ce que... ajouta Teddy avant de s'arrêter net, le petit groupe s'étant tourné vers lui. Papa ?! lança-t-il incrédule.

Rémus se tourna rapidement vers ses amis mais c'était indubitablement sur lui que le regard du jeune homme était fixé. A côté de lui Sirius pouffa avant de se reprendre après un coup de coude de son meilleur ami. Attiré par le son qu'émit le jeune brun, Teddy dévisagea tour à tour Sirius, James et Lily en ouvrant des yeux de plus en plus grands.

-          Papa ? Rémus restait figé, interloqué.

Teddy se tourna vers sa fratrie d'adoption :

-          Vous pouvez m'expliquer ?

Voyant derrière lui le professeur McGonagall tourner au bout du couloir, Albus répondit :

-          Oui, mais pas maintenant, on va finir par se faire pincer. Il faut que l'on rejoigne un coin où on sera tranquille...

-          La salle sur Demande ! s'exclama Lily

-          Bonne idée... on parlera là-bas, approuva James en tirant la manche de Rémus pour qu'il suive le mouvement.

Ils arrivèrent devant ses portes après fait très attention à se faire les plus discrets possible. Cependant, fidèle à sa maladresse Teddy n'avait pu s'empêcher de butter sans faire attention dans une armure qui se trouvait à un embranchement créant un écho assez impressionnant. Mais les bruits étant nombreux dans un château magique rempli d'adolescent, le fracassant son métallique n'avait attiré personne. Ils entrèrent donc dans la salle et s'assirent sur les canapés qu'ils avaient demandés. Les trois petits-enfants Potter déposèrent leur sac à leurs pieds et Teddy manqua une fois de plus de se prendre les pieds dedans :

-          Mais comment tu as bien pu devenir aurore avec une maladresse pareil ? demanda finalement Rémus.

Teddy leva les yeux des sacs avec un franc sourire après avoir vérifié qu'il n'y avait plus de danger :

-          Les bons gènes paternels !

Les amis de Rémus le sentir se figer à cette déclaration : ils savaient que s'il ne voulait pas d'enfant c'était bien à cause de ses gènes, les voir ainsi vantés par son fils avait de quoi le remuer :

-          Et un solide talent de métamorphomage ! continua-t-il sans remarquer la gêne de son père.

-          Ça, ça te vient du côté de ta mère, consta ce dernier avec un petit sourire.

-          Oui... comme la maladresse d'après ce qu'on m'a dit, se mit à rire Teddy. Tu la connais déjà ? maman je veux dire ? demanda-t-il avec empressement.

-          Non... désolé, s'excusa-t-il en voyant l'air mélancolique de son... fils.

-          A l'époque d'où l'on vient ta mère doit faire à peu près cette taille, indiqua Sirius en élevant sa main à environ un mètre du sol. Et d'après ce que j'ai entendu dire c'est déjà un sacré numéro.

Teddy sourit amuser et le remercia d'un hochement de tête.

-          Tout ça s'est bien gentil, mais tu sais comment les renvoyer chez eux ? demanda finalement Lily Luna à son frère adoptif.

-          Comment sont-ils arrivés ici déjà ?

-          A cause d'une potion que j'ai fabriqué avec Lily indiqua James Sirius.

-          Bien, une potion corporelle ou de simple projection mental ? Parce qu'il serait utile de savoir ce qu'il faut ramener dans le passé : s'il n'y a que leurs esprits ou également leurs corps.

-          Mon corps m'a l'air solide à moi, constata Sirius en se tâtant.

-          Oui, mais une potion de projection mentale peut très bien solidifier cette projection, surtout si le sujet est convaincu qu'il n'est pas qu'une projection justement, expliqua la Lily de son époque, tu le saurais Black si tu dégênais suivre en cours de potion, consta-t-elle.

Teddy acquiesça, tandis que Sirius rétorquait avec un air suffisant et amusé sous le sourire moqueur des autres :

-          Quand on est aussi doué que moi en métamorphose Evans on s'en sort sans avoir besoin de suivre un cours aussi ennuyeux.

-          C'était une potion corporelle, sans l'ombre d'un doute, affirma Lily Luna pour couper court tandis que son frère ainé confirmait de la tête.

-          Bien. Je devrais pouvoir utiliser mon Retourneur de Temps pour les déposer et revenir dans ce cas, déclara Teddy, si je les laisse au moment exact où ils sont arrivés ici ils ne souviendront plus de rien.

-          Ça serait plus sage en effet, approuva Lily.

-          Ça serait le mieux, acquiesça au même moment son petit-fils en vert et argent.

Ils se regardèrent surpris.

-          Tu as un Retourneur de Temps sur toi ? lui demanda Rémus à son fils, surpris.

-          Oui, lui répondit-il fièrement, j'ai été major de mon année, j'ai passé le concours d'aurore pouvant posséder un Retourneur et je l'ai eu.

Rémus le regarda impressionné, lui qui se demandait comment il pourrait bien s'intégrer à la sortie de Poudlard, n'avait jamais imaginé viser si haut et que son fils, ce fils qu'il ne pensait même pas avoir, ait pu y arriver l'affectait profondément :

-          Félicitations !

-          Merci, lui répondit Teddy. Il avait toujours rêvé d'entendre ses parents lui dire ça un jour. Bien sûr son parrain, Ginny et sa grand-mère l'avait toujours félicité mais en voyant son père aussi impressionné, il se sentit plus important et doué que jamais.

-          On est obligé de partir tout de suite ? demanda finalement Sirius.

-          Que veux-tu dire ? l'interrogea son meilleur ami en fronçant les sourcils.

-          Et bien... avec son Retourneur il pourra nous déposer quand il le voudra donc qu'on reste un peu plus ne changera rien et quitte à être là...

-          Vous avez quelque chose de prévu cet après-midi ? s'adressa Lily à la nouvelle génération.

-          Non... hormis la réunion de ce matin, rien de prévu aujourd'hui, lui répondit sa petite-fille en haussant les épaules.

-          Et moi non plus, j'avais déjà prévu de passer l'après-midi avec eux, indiqua Teddy.

-          Super ! Donc on peut rester, non ? demanda Sirius à la cantonade.

-          J'imagine, lui répondit Teddy.

-          D'accord. On fait quoi alors ? questionna Albus.

A ce moment-là le ventre des deux James assis l'un à côté de l'autre se mirent à gargouiller à l'unisson. Les autres les fixèrent avant d'éclater de rire.

-          Je crois que j'ai ma réponse dit Albus, restez là, indiqua-t-il aux arrivants du passé, on va aller chercher de quoi manger dans la grande salle et on revient, aujourd'hui on peut pique-niquer.

Sur ce, il quitta la salle avec sa fratrie étendue.

End Notes:

 

N’hésitez pas à laisser une revew, je sais que jusqu’à présent je n’ai pas toujours répondu, je ne savais pas trop quoi vous dire, mais je les lis toutes et ça me touche toujours beaucoup. Je vais essayer de vous répondre de façon systématique à partir de maintenant ;)

 

Chapitre 4 by Kaila
Author's Notes:

 

Voilà le chapitre suivant, j’espère que ça vous amusera toujours autant de lire cette fanfiction que je m’amuse à l’écrire ;)

 

 

 

Après avoir englouti tout le contenu des paniers en riant, ils avaient improvisé une partie de Quidditch dans la salle sur Demande qui, pour l'occasion avait fourni les balais, les buts et un souafle. Ils avaient constitué deux équipes de trois tandis que Rémus et son amie Lily restaient sur le banc, s'attribuant le rôle des arbitres pour avoir une bonne excuse :

-          Je suis bien obligée de reconnaître que je suis leur grand-mère, hein ? demanda-t-elle à Rémus.

-          Oui... j'ai vu de près les yeux d'Albus quand on était assis sur le même canapé, et on ne peut pas remettre en doute qu'ils sont identiques aux tiens.

-          Ça me va.

Rémus lui lança un regard surpris.

-          Oui, je les aime bien.

-          Même celui qui en plus de porter le nom de James agit quasiment à l'identique ? lui demanda-t-il avec un sourire

-          Oui, même lui, lui répondit-elle amusée. D'ailleurs, je crois que celui qui me ressemble le plus à travers ses actions c'est Albus alors que physiquement : on dirait vraiment le frère de Potter. Et je dois bien avouer que le mélange a donné quelqu'un de très bien.

-          Tu devrais peut-être le lui dire. A Albus, je veux dire, ajouta-t-il devant son regard interrogateur : ça n'a pas dû être facile pour lui. Depuis le début il semble guetter vos réactions : il doit se dire qu'il fait tâche dans votre généalogie.

Lily regarda son ami loup-garou avec compassion :

-          Tu as raison... je lui en parlerai.

Après un silence elle ajouta :

-          Mais il y a quand même quelque chose qui me taraude...

-          Savoir si tu es leur grand-mère parce que tu as eu un enfant avec James ?

Elle acquiesça.

-          Si je te disais que j'ai la réponse, tu la voudrais ?

-          Tu le sais ? lui demanda-t-elle étonnée, devant sa confirmation elle enchaîna : et James ?

Rémus remarqua que c'était bien la première fois qu'il l'entendait appeler son ami par son prénom.

-          En fait, c'est lui qui l'a découvert.

-          Et alors ?

-          Tu es sûre de vouloir le savoir ? Tu ne te sentiras pas piégé ?

La jeune femme médita un instant : possibilité numéro une : elle apprenait qu'elle était leur grand-mère paternelle ; auquel cas elle saurait qu'elle avait fini / finirait par capituler devant James ; ce qui à l'heure actuelle ne lui plaisait pas. Possibilité numéro deux : elle était leur grand-mère maternelle : et... étrangement ça ne lui plaisait pas trop non plus. En fait, après réflexion... ça lui déplaisait même fortement... et c'était peut-être bien le fait que James finisse par en choisir une autre qui lui était si désagréable, après tout : comment pouvait-il en choisir une autre alors qu'il ne cessait de déclamer nuit et jour qu'elle était la seule ? Mais inversement, n'avait-elle pas convenue précédemment qu'elle ne choisirait jamais James ? Cependant... finalement, est-ce que le fait qu'elle ne veuille pas céder aux assauts de James n'était pas uniquement une question de fierté ? ...Ahhhh !

Du coin de l'œil Rémus la vit se prendre la tête au sens propre comme figuré, avant de se tourner de nouveau vers lui :

-          Pourquoi Ja... Potter ne m'a-t-il rien dit ?

-          Parce qu'il ne voulait pas que tu te sentes piégée.

-          Il me connait bien...

Elle soupira en se passant la main dans les cheveux, puis se redressa, se tourna vers son ami et le fixa dans les yeux, décidée :

-          Très bien... vas-y.

Il hésita un instant, mais devant sa détermination, il céda :

-          Tu as eu un fils avec James. Il s'appelle Harry. James et Sirius ont vu sa photo en passant dans un couloir : apparemment il ressemble au frère jumeau de James mais il a tes yeux, l'informa-t-il.

Elle resta immobile un moment : elle allait avoir un fils avec James... et littéralement un petit James manifestement. A cette idée, l'estomac de Lily se mit à faire des loopings, mais elle avait du mal à déterminer si elle trouvait cela très agréable ou extrêmement déplaisant. Tout à sa méditation, elle leva les yeux vers le match ou plus précisément vers James et son balai. Elle se devait de reconnaître qu'il était mignon... et intelligent... et puis, il était devenu plus mature aussi récemment... mais serait-elle prête pour autant à avoir un bébé avec lui ? A cette idée son ventre se noua d'appréhension. En même temps... normalement, avant de savoir si on voudrait un bébé avec quelqu'un, on commençait déjà par se demander si on voudrait sortir avec cette personne. Lily commença donc par la première étape : elle s'imagina marcher avec James, rire avec James, vivre avec James... et se rendit compte que ce n'était pas très éloigné de ce qu'elle vivait déjà. Mais avait-elle envie de l'embrasser ? Quand son regard se posa sur les lèvres du jeune homme, elle sentit les siennes se mettre à picoter : mouais, ce dit-elle en détournant les yeux.

C'est ainsi que Rémus et elle regardèrent James Sirius et sa sœur charger James et Teddy pour récupérer le souafle. James, deuxième du nom, réussi à le subtiliser au premier et fonça vers Sirius, qui ne put arrêter le tir. James Sirius se tourna alors vers l'autre James avec un grand sourire :

-          Et bien alors, grand-père ? On n'arrive pas à suivre ?

-          Très drôle, heureusement pour toi qu'on joue sans cognard, le menaça-t-il.

-          Qu'est-ce qui me dit que tu sais viser ? lui répondit son petit-fils en riant.

-          Ton talent vient bien de quelque part non ? contrattaqua James amusé.

-          C'est vrai, concéda James Sirius.

Le Sirius dont il avait hérité le prénom se dirigeait quant à lui vers le sol et s'arrêta à la hauteur de Rémus :

-          Lunard, s'il te plaît... tu ne veux pas prendre les buts ? J'ai envie d'être poursuiveur.

Devant le regard suppliant de son ami, Rémus se dit qu'il pouvait faire l'effort : après tout il n'avait pas besoin de bouger beaucoup et ils se piquaient si souvent la balle qu'ils ne tentaient de tirer que rarement. Il consulta sa meilleure amie du regard : après tout, s'il rejoignait l'équipe de James, Sirius et Teddy, il manquerait un joueur à l'équipe adverse.

-          Bon, très bien, concéda celle-ci en empoignant un balai ; je vais relever Lily de ses fonctions...

Elle enfourcha son balai et rejoignit ses petit-enfants qui s'étaient regroupés devant les buts ; jouer lui permettrait peut-être de se vider l'esprit :

-          Vous autorisez grand-mère à se joindre à vous ? leur demanda-t-elle avec humour.

-          Bien sûr ! s'exclama sa petite-fille, ça les obligera à me laisser jouer, ajouta-t-elle rogne.

-          Mais on te laisse jouer Lily, on te laisse même juste en face du ballon parfois, lui répondit son aîné d'un ton léger. Par ailleurs, on peut recruter Lily dans les poursuiveurs et te laisser dans les buts.

Devant l'air déçu et renfrogné de sa petite-fille, Lily se surprit à déclarer :

-          Dis donc, les jeunes, je suis votre grand-mère donc c'est moi qui décide ! et je pense que votre sœur à largement le droit d'être poursuiveurs.

Les trois petits-enfants fixèrent surpris l'élève qui devait avoir le même âge que l'aîné de la fratrie. Après un instant de flottement, Lily fut la première à éclater de rire suivit de près par le reste de son équipe.

-          On commence, ou vous comptez rester plantés là ? leur cria finalement Sirius depuis l'autre bout du terrain.

-          De toute façon je n'ai pas spécialement envie de jouer, le vol ce n'est pas trop ma spécialité, dit Lily aux trois frères et sœurs, le rôle de gardien me va très bien. Aller tout le monde en piste !

C'est ainsi que le match commença. Une rivalité s'installa bien vite entre les deux équipes. A chaque fois que l'un des petits enfants Potter subtilisait la balle à Sirius ou James, ils se moquaient en les qualifiant d'ancêtres, ce qu'ils leurs rendaient bien les traitant de gamins. Lily suivait ces échanges, amusée en se demandant lesquels étaient les vrais gamins. A un moment donné, Teddy réussi à prendre le souafle à sa petite sœur d'adoption, fonça vers Lily et marqua un super but qu'elle ne put arrêter. Un cri de fierté retentit alors à l'autre bout du terrain :

-          Bien joué Teddy !!!

Les autres joueurs se tournèrent vers Rémus dans un grand silence. Sirius et James échangèrent d'abord un regard surpris avant de sourire. A la vue de tous les yeux fixés sur lui, Rémus se renferma ne sachant visiblement plus où se mettre. Il leva la tête vers son fils qui, l'étonnement passé, rayonnait de fierté. Rémus lui sourit. Pour alléger la pression sur les épaules de son ami, Lily relança le match. Quelque temps plus tard, en voulant arrêter un but d'Albus, le balai de Rémus se prit dans l'un des anneaux et piqua vers le sol. Le jeune homme réussit à redresser à la dernière minute et atterrit tant bien que mal. Un « PAPA ! » lui perça alors les tympans, et à peine fut il de nouveau debout qu'il sentit un corps le percuter. Sans comprendre ce qu'il venait de se passer, Rémus était à présent prisonnier des bras de son fils d'une vingtaine d'année. Celui-ci finit par reculer pour lui demander dans les yeux si tout allait bien, en le voyant acquiescer, il reprit son étreinte. Son père, mal à l'aise avec les contacts physiques hésita un instant avant de refermer ses bras autour de lui. Le jeune loup-garou n'en revenait toujours pas de tenir son fils entre ses bras. Son fils qui semblait tellement... épanouit... fort... aimé... Finalement Teddy finit par rompre son étreinte :

-          Désolé, s'excusa-t-il avec un sourire contrit.

-           Non, ne t'excuse pas... ce n'est pas ta faute... je ne suis pas à l'aise avec les rapprochements physiques.

-          Je sais, on me l'a dit... le rassura son fils.

-          On te l'a dit ? lui demanda son père après un instant, le temps d'assimiler les conséquences de ce qu'il venait d'entendre : tu veux dire que tu n'as jamais pu le constater par toi-même ?

Teddy fit la grimace :

-          Non... je n'ai jamais pu vous serez dans mes bras maman et toi, avoua-t-il en baissant les yeux.

Devant l'air désemparé du jeune homme, Rémus fit un pas en avant et pris l'initiative du câlin, puis il recula légèrement et regarda Teddy, légèrement plus grand que lui, dans les yeux :

-          Je regrette par avance de ne pouvoir assister à aucun de tes matchs et même si je ne connais pas encore ta mère, si elle est la femme de ma vie, alors je peux t'assurer qu'elle serait aussi fière de toi que je le suis.

Le jeune homme aux cheveux turquoise hocha doucement la tête alors que les larmes commençaient à couler le long de ses joues. Rémus le pris de nouveau dans ses bras : jamais il n'aurait pensé faire un jour un tel discours... et jamais il n'aurait imaginé être un jour aussi heureux. Il ne connaissait pas son fils depuis longtemps, mais une chose était sûre : il l'aimait plus qu'il n'avait jamais aimé personne. Ce qui l'avait le plus dérouté après avoir appris qu'il était son père, c'était l'admiration sans borne qu'il avait lu dans les yeux de ce jeune homme qui semblait bien plus formidable que lui n'aurait jamais pensé l'être.

 

End Notes:

N’hésitez pas à me laisser vos pensées : elles sont mes récompenses  ;)

Chapitre 5 by Kaila
Author's Notes:

Et voilà la fin, j’espère qu’elle sera à la hauteur de vos attentes si peu élevées soient-elles ;)

 

-          Il n'y a que Lunard pour assumer à 16 ans la paternité d'un homme qui en a déjà plus de vingt, rigola Sirius avant de se prendre simultanément un coup de coude par James du côté droit et Lily du côté gauche : Aïe ! y'a pas de doute : vous êtes fait l'un pour l'autre, vous êtes parfaitement raccord.

Pour éviter de se prendre d'autres coups le jeune homme brun fit un pas en arrière à la fin de sa phrase, ce qui n'empêcha pas son meilleur ami de le fusiller du regard tandis qu'il revêtait l'air innocent qu'il maîtrisait si bien.

-          Patmol tu es un imbécile, le réprimanda James sèchement en le fusillant du regard.

-          Depuis le temps que je m'évertue à le répéter... fit finalement remarquer Lily avec un sourire.

James et Sirius restèrent bouche bée devant la jeune femme. Finalement le jeune homme à lunette décida de poser la question qui leur brulait les lèvres :

-          Ça ne t'agace pas ? interrogea-t-il la jeune femme rousse, incrédule.

-          J'espère bien que nous sommes faits l'un pour l'autre Potter, je n'ai pas envie d'avoir un enfant avec quelqu'un qui n'est pas fait pour moi, lui répondit-elle en souriant de toutes ses dents.

Elle adorait le fait que pour une fois ce fût elle qui déstabilisa James ; il était tellement sûr de lui d'habitude et cela l'agaçait. Par ailleurs, ils n'en garderaient aucun souvenir, elle pouvait donc s'en donner à cœur joie sans avoir à craindre de quelconques répercutions. En le voyant ainsi muet devant elle, hébété, elle ne put retenir un sentiment de triomphe.

-          Mais comment ?... Comment l'as-tu..., finit-il par réussir à articuler.

-          C'est Rémus qui me l'a avoué.

-          Lunard ?!... Et comment....

-          Je le prends ? j'ai l'air de le prendre mal ? lui demanda-t-elle toujours avec un grand sourire.

Un ange passa.

-          Tu veux dire... ça ne t'angoisse pas ? Tu ne te demandes pas comment ça a pu se produire ?

-          Tu sais James, je sais très bien comment ça a pu se produire, je ne suis pas si ignorante que ça dans ce domaine, lui rétorqua-t-elle en s'avançant vers lui.

Cette fois ci le jeune homme sembla pour de bon avoir avalé sa langue. A côté de lui, son meilleur ami était tout aussi réactif. En s'approchant du futur père de son fils, le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine, elle le vit déglutir difficilement et sa respiration s'accélérer. Elle finit par se pencher vers lui et déposa ses lèvres sur les siennes. Le disjoncteur sembla alors se rallumer d'un coup dans le cerveau de James : il l'enlaça et approfondit le baiser. Le jeune homme avait déjà embrassé des filles - il n'avait pas une réputation de séducteur pour rien -, mais les lèvres de Lily... les lèvres de Lily étaient... magiques ! et merveilleuses ! et fantastiques ! ... Il finit par capter le regard moqueur de son meilleur ami qui semblait capter l'éloge interne qu'il faisait aux lèvres de la jeune femme. Les deux jeunes gens se détachèrent l'un de l'autre mais James maintint sa future femme aux yeux verts contre lui en passant un bras sur ses épaules. Les autres occupants de la pièce les regardaient amusés. De son côté, Lily sentait une profonde chaleur, un bien être qu'elle n'avait jamais connu se rependre en elle et elle se demanda pourquoi elle avait résisté si longtemps ; elle était si bien là, dans les bras de James, elle se sentait... à sa place. Elle laissa aller sa tête sur l'épaule du jeune homme qui lui sourit. Sirius finit par se mettre à applaudir suivit du reste de l'assistance.

-          Il n'y a vraiment aucun moyen pour que l'on se souvienne de ce qui se passe ici ? demanda le Gryffondor brun et bouclé à Teddy. Parce que vraiment, je suis tellement, TELLEMENT heureux à l'idée de ne plus avoir à subir les jérémiades de Cornedrue... s'il te plait..., supplia-t-il le jeune homme aux cheveux turquoise tandis que celui-ci brisait ses espoirs en secouant la tête de gauche à droite.

Devant l'air dépité de Sirius les éclats de rire reprirent de plus belle.

-          Pour revenir à un registre moins drôle... vous nous avez dit que nous sommes tous mort à cette époque et Teddy a révélé qu'il n'avait jamais connu Rémus... est-ce que nous nous avons connu notre fils ? demanda doucement Lily a la nouvelle génération, voyant qu'ils hésitaient à lui répondre elle enchaîna : de toute façon on ne se souviendra de rien non ? j'aimerai savoir.

-          Moi aussi, ajouta James en serrant plus fort sa nouvelle compagne contre lui.

Ce fut Lily Luna qui rompu le silence :

-          Vous êtes morts le jour de son premier anniversaire.

Lily porta une main à sa bouche : horrifiée.

-          Papa a été élevé par son oncle et sa tante, ajouta Albus.

-          Ma sœur ? demanda Lily sidérée : elle a accepté de l'élever ?

-          Elle l'a toléré disons, lui répondit-il.

-          La seule véritable figure familial et paternel qu'il n'ait jamais eu c'est son parrain... dont j'ai hérité le prénom, indiqua James Sirius.

James et Lily se tournèrent vers leur Sirius : ils se regardèrent tous trois longuement avant que James ne tende le bras qui n'enserrait pas Lily en direction de son meilleur ami et lui fit une accolade. La jeune femme, elle, lui sera la main.

-          Et toi ? Tu as été élevé par qui ? demanda Rémus à son fils.

-          Par la mère de maman et mon parrain, leur père, l'informa-t-il en indiquant du menton la fratrie Potter avec un sourire. J'ai eu de la chance, le rassura-t-il.

-          Attends, c'est le fils de James qui t'a élevé ? releva Sirius, la généalogie, c'est un de ces bazars...

-          En même temps sa mère est bien plus jeune que Lily, fit remarquer Rémus avec une grimace.

Teddy éclata de rire.

-          Quoi ? l'interrogea son père.

-          Rien... c'est juste que j'aime voir en direct que ce que l'on m'a raconté est vrai.

-          A savoir ?

-          Que ta différence d'âge avec maman ne te plaisait pas.

-          Les fameux arguments : « trop pauvre, trop vieux, trop dangereux » ?

-          Exactement !

Devant l'étonnement de son fils, Rémus indiqua à son tour la fratrie Potter d'un signe de tête.

-          Je reconnais que je n'arrive pas à me faire à l'idée...

-          Et pourtant... tient : voilà ton alliance, lui dit-il en lui détachant un anneau accroché à une chaîne qu'il portait au cou.

Rémus regarda la bague n'un air circonspect, la faisant rouler entre ses doigts.

-          Attends, s'exclama soudain Lily Luna, où est celle de ta mère ? D'habitude elles sont toujours accrochées ensemble.

Tous les regards convergèrent vers Teddy qui sembla tout d'un coup gêné.

-          Je l'ai donné, avoua-t-il finalement.

-          A Victoire ? l'interrogea sa sœur adoptive en ouvrant de grands yeux ravis.

En le voyant acquiescer la jeune fille et ses frères poussèrent une exclamation de joie.

-          Victoire, c'est ta petite amie ? lui demanda son père en souriant.

-          Oui, elle a un an de moins que moi et est en apprentissage à Sainte Mangouste pour y devenir médecin, lui répondit-il fièrement.

-          Félicitation, le congratula Rémus avec un grand sourire en lui rendant son alliance, ses amis ne l'avaient jamais vu aussi détendu.

-          Bien... Teddy se racla la gorge : je pense qu'il va falloir que je vous ramène d'où vous venez.

Ils se regardèrent tous, bras ballant. Finalement Lily tira James vers leur petits-enfants :

-          Je voulais que vous sachiez... commença-t-elle, que je suis fière de vous, de chacun d'entre vous, ajouta-t-elle en fixant Albus dans les yeux.

-          Moi aussi, déclara James en la sentant tirer sur sa main, de chacun également, dit-il en fixant Albus à son tour.

Leurs petit-enfants les remercièrent du regard avant de les prendre dans leurs bras tour à tour. Tandis que Lily Luna étreignait son homonyme et Albus son grand-père, James Sirius fit une accolade à l'autre homme à qui il devait son prénom composé, ce dernier s'étant légèrement rapproché :

-          Fait attention à toi p'tite tête, lui recommanda-t-il avec un sourire.

-          Toi aussi l'ancêtre, lui répondit-il de la même manière.

De son côté, Lily enlaçait désormais Albus :

-          Tu sais : Serpentard a gagné un merveilleux jeune sorcier, lui chuchota-t-elle.

Celui-ci la regarda surpris, avant de lui offrir un sourire qui s'étirait d'une oreille à l'autre et de la remercier d'un signe de tête.

James, Lily et Sirius firent enfin leurs adieux à Teddy tandis que Rémus faisait les siens à la fratrie. Finalement, James et Lily s'éloignèrent un peu :

-          Tout compte fait : il n'est pas si mal notre mélange génétique tu ne crois pas ? demanda le jeune homme.

-          C'est vrai qu'il n'est pas trop mauvais, reconnu Lily.

-          En même temps avec deux personnes aussi parfaites que nous, qu'est-ce qui aurait pu mal tourner ? ajouta-t-il avec humour et beaucoup de modestie.

Lily leva les yeux au ciel avant d'éclater de rire.

-          Pour ce qui est de mes sentiments envers toi, lui dit-elle en redevenant sérieuse, je sais qu'on va tout oublier, mais... ça fait un moment qu'ils sont là, je n'arrivais juste pas le reconnaître moi-même, alors... n'abandonne pas.

-          Jamais, lui affirma-t-il avec un grand sourire avant de l'embrasser, de toute façon, on l'aura ce fils, c'est bien la preuve que j'y arriverai, ajouta-t-il avec un clin d'œil.

-           Tout le monde est prêt ? demanda finalement Teddy, alors venez près de moi et prenez-vous la main, leur ordonna-t-il alors qu'il faisait pivoter son retourneur.

-          Dommage que Queudver ait loupé ça ! s'exclama Sirius. En jetant un regard aux petit-enfants Potter ils se rendit compte qu'ils échangeaient à présent des regards de haine et de dégoût, mais il n'eut pas le temps de leur demander de quoi il retournait : le retourneur s'était déjà mis en marche.

James, Sirius, Lily et Rémus retrouvèrent leur salle de classe, tous les quatre derrière le bureau des deux derniers. Pendant quelques secondes Rémus cru voir devant lui un jeune homme aux cheveux turquoise et au regard à la fois triste, aimant et admiratif, mais un battement de cil après il avait disparu. Il secoua la tête pour se remettre les idées en place : Slughorn n'allait pas tarder à arriver pour commencer le cours. Ce qui persista plus de quelques secondes en revanche, se fut le bras de James autour des épaules de Lily et celui de de la rousse aux yeux verts autour de la taille du brun à lunette. Après un instant, ils finirent par se lâcher, confus et James retourna s'asseoir avec Sirius. Cependant le moment de flottement n'avait pas échappé à Sevrus Rogue qui depuis l'autre bout de la salle toisait James avec encore plus de haine si cela était encore possible. Enfin le professeur de potion commença le cours. James se pencha vers son meilleur ami :

-          Dis... tu as une idée de comment j'en suis arrivé à enlacer Lily ?

-          Cornedrue, je ne sais même pas ce que je faisais moi-même derrière leur bureau au lieu du notre, en tout cas Servilus le sais peut-être, il n'arrête jamais de nous fixer, indiqua Sirius en faisant un signe de tête en direction du Serpentard.

Après un silence et avoir étudier l'ancien meilleur ami de Lily du regard, James se tourna de nouveau vers Sirius :

-          Tu sais : je pense que l'on devrait définitivement arrêter de lui chercher des poux.

-          Pourtant il doit en avoir, lui répondit son meilleur ami avec sarcasme.

-          Patmol... soupira James en se passant pour la nième fois la main dans les cheveux, je ne sais pas... j'ai le sentiment qu'il est peut-être moins mauvais et tordu qu'il en a l'air...

-          Tu vas bien ?! s'exclama son voisin.

-          Oui... et va savoir... peut-être qu'un jour les Serpentards et les Gryffondors pourront cohabiter en paix.

Sirius le regarda un moment bouche bée mais il du voir quelque chose dans les yeux de son frère de cœur car il hocha la tête avant de concentrer sur le cours.

End Notes:

Une fois de plus votre avis m’intéresse même s’il est bref

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=37065