Un avenir flamboyant? by Xuulu
Summary:

Au sortir de Poudlard, Yona Vengen est un peu perdue: elle sait ce qu'elle voudrait faire, mais n'est pas prête à faire en sorte que cela se réalise. Heureusement, son ami Charlie Weasley a toujours de bonnes idées...

Participation au concours On a échangé nos OC d'Hazalhia


Categories: Fêtes / Célébrations, Epoque de Harry Characters: Charlie Weasley
Genres: Amitié, Aventure/Action
Langue: Anglais
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: On a échangé nos OC
Chapters: 3 Completed: Oui Word count: 3180 Read: 1043 Published: 02/09/2020 Updated: 09/09/2020
La convention by Xuulu
Author's Notes:

Voici le second chapitre de ma participation, où Charlie sauve Yona avec ses bonnes idées...

Bonne lecture!

Quelques semaines plus tard, les deux amis se retrouvèrent. Charlie rejoignit le stand de sa réserve, et conseilla à Yona de déambuler parmi les allées en parlant au maximum de gens possible. Le hall était gigantesque, rempli du bruit des intervenants, des spécialistes et des amoureux des dragons venus du monde entier. Yona reconnut le même genre de magie que contenait son encyclopédie en voyant des formes translucides planer silencieusement au-dessus de la foule. Elle passa à un moment devant l’étal d’un sorcier qui vendait, à sa grande surprise, des selles pour les dragons.

Trois heures plus tard, Yona revint au stand roumain, les mains dans les poches de sa robe de sorcière. Charlie la questionna sur ses découvertes, mais elle marmonna qu’il y avait trop de monde et que personne ne faisait attention à elle. Charlie leva les yeux au ciel. Ce n’est pas ainsi qu’elle dégoterait un stage… Il consulta sa montre avant d’entraîner Yona vers le coin sud du hangar, où allait débuter une conférence.

– Stefan m’a libéré, il faut qu’on assiste à ça, c’est vraiment important.

Des dizaines de sorciers étaient en train de prendre place sur des chaises identiques, qui faisaient face à une estrade. Yona se demandait qui allait intervenir en s’asseyant au troisième rang, auprès de Charlie. Il lui chuchota :

– On va entendre Brandon Scamander, c’est le fils de Newton Scamander, celui qui a écrit notre manuel Vie et habitat des animaux fantastiques. Il a vraiment l’envergure de son père, mais spécialement en ce qui concerne les dragons. Il est à la fois dragonnier et dragonologiste, il travaille en Sibérie. Tu vas voir, il est passionnant.

Effectivement, avant même d’apercevoir Brandon Scamander, Yona était impressionnée. Le mot enchanteur de Sibérie avait résonné particulièrement à ses oreilles.

Quelques minutes plus tard, le public s’étant installé, Scamander apparut et prit place derrière la table surélevée. C’était un homme d’une quarantaine d’années, grand, à la musculature nerveuse, aux cheveux et aux yeux clairs. Son grand nez cassé et ses oreilles décollées donnaient de la personnalité à son visage. Yona pensa que cet homme avait bien un physique d’Anglais. Il se déplaçait d’une manière lente et fluide, semblant économiser ses gestes. Quand il s’assit, Yona remarqua que son bras droit s’arrêtait au niveau du coude, et qu’un petit manchon de cuir semblait en protéger l’extrémité.

Son exposé commença. Yona, qui n’avait de manière générale pas été captivée par ses professeurs à Poudlard, fut immédiatement fascinée par le discours de Scamander. Il ne dissertait pas comme Binns, mais racontait. Il évoquait les paysages sibériens, les pontes, les soins, les exigences des dragons, la minutie des situations prévues par le secret magique, et tout cela enchantait Yona. Elle aurait voulu soigner les dragons avec lui, se voyant déjà escorter une cargaison d’œufs à travers l’Europe. Il lui semblait que toute sa scolarité et l’été précédent n’avaient été qu’une préparation de cet instant. Elle comprit avec soulagement qu’elle avait eu raison face à Victoria.

A la fin de son intervention, Scamander remercia l’assemblée et but une gorgée d’eau. Yona se rendit compte qu’elle et Charlie s’étaient peu à peu, au cours de l’exposé, avancés sur leur chaise et penchés en avant. Elle sourit et secoua la tête pour reprendre ses esprits. Un brouhaha s’éleva autour d’elle : les gens se levaient, également enthousiastes, mais se dispersaient dans le gigantesque hangar.

– Charlie !

– Mmmmmh ?

– Je vais aller voir Scamander et lui demander de me prendre en stage !

– Quoi ? Mais qu’est-ce que tu racontes, tu viens à peine de le rencontrer, tu as hésité tout l’été et…

Yona était déjà rouge d’excitation, à laquelle s’ajoutait, peu à peu, un sentiment de colère face à la réponse de son ami. Elle le coupa.

– Ça n’a pas d’importance ! Ce n’est pas parce que je viens de le voir pour la première fois que je n’ai pas deviné l’impact qu’il pourrait avoir sur ma vie ! Charlie, je sens que c’est maintenant ou jamais !

Yona était déjà debout, encore plus déterminée par l’hésitation de Charlie, à mi-chemin entre son siège et l’estrade derrière laquelle était toujours assis Brandon Scamander. Charlie était éberlué. Il savait que son amie était impulsive, mais de là à aller se présenter à un spécialiste international des dragons pour exiger de lui qu’il la prenne en stage…

Il suivit Yona auprès de l’estrade. Elle était déjà en train de dire à toute vitesse :

– Bonjour monsieur Scamander, c’est un plaisir de vous rencontrer après votre fantastique exposé. Voilà, je viens de sortir de Poudlard, je cherche un travail auprès des dragons, ma famille en élève déjà en Norvège, et j’aimerais vraiment beaucoup que vous m’emmeniez avec vous en Sibérie. Je pense que ce serait une opportunité exceptionnelle pour moi que de travailler avec vos dragons, et encore plus avec vous.

Charlie était bouche bée. Comment Scamander pouvait-il réagir à ça ? Il se tourna vers lui.

Brandon Scamander avait, bien sûr, l’air surpris. Mais il y eut aussi, rapidement, une lumière d’amusement dans ses yeux. Il demanda, de sa voix grave et posée :

– Jeune fille, qu’êtes-vous capable d’apporter à ma réserve ?

Pendant que Yona, ravie de ne pas avoir été déboutée immédiatement, expliquait joyeusement au professeur ce qu’elle avait l’habitude de faire avec les Norvégiens à crêtes, Charlie s’inquiétait sérieusement. Il comprenait mal Scamander. Pourquoi celui-ci se permettait-il de donner de l’espoir à Yona ? Et même s’il acceptait, que se passerait-il si Yona se trompait ? Si la réserve ne lui plaisait pas ? Si elle n’était pas digne de confiance, tout simplement ? Il avait un peu honte de penser cela, mais il savait aussi que l’enthousiasme de son amie était souvent de courte durée. Pendant qu’il les observait parler, il ne pouvait cependant que constater que l’issue de leur échange semblait positif. Yona agitait les mains pendant qu’elle parlait et semblait de plus en plus convaincante. Enfin, Scamander déclara :

– Il me semble ne pas être en mesure de refuser votre offre. Le mieux que je puisse faire, à la fois dans mon intérêt et dans le vôtre, c’est de vous faire venir, pour que vous décidiez vous-même si vous êtes véritablement faite pour ce travail. D’habitude, les gens viennent me demander des conseils pour soigner des dragons, ou encore une collaboration pour un article, mais vous êtes la première à me proposer vos talents de dragonnière. C’est quelque chose de concret, que vous me proposez, c’est une preuve de votre volonté. Cela me plaît.

La conversation entre Yona et Scamander se termina d’une manière aussi surréaliste qu’elle avait commencée. Brandon Scamander donna rendez-vous à Yona à la pointe nord du lac Baïkal le lundi suivant, et ils échangèrent une vigoureuse poignée de mains.

End Notes:

J'espère que la convention et Brandon Scamander vous ont plu! Rendez-vous très bientôt pour le dernier chapitre des aventures de Yona!

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=37681