Aventure à Pokélard by Carminny
Summary:


Crédits : Warner Bros et Game Freak (Montage par moi)

 

Dans cette histoire, la magie n'existe pas. Par contre, les Pokémons oui. Venez découvrir ce crossover Harry Potter/Pokémon !

Promis, aucun Pokémon n'a été maltraité lors de l'écriture !


Categories: CrossOver, Epoque de Harry Characters: Le Trio
Genres: Comédie/Humour
Langue: Français
Warnings: Aucun
Challenges: Aucun
Series: Chemins de traverse (Cross-Overs)
Chapters: 3 Completed: Oui Word count: 3070 Read: 640 Published: 10/01/2022 Updated: 15/01/2022

1. Chapitre 1 : Un garçon comme tous les autres by Carminny

2. Chapitre 2 : Bienvenue à Pokélard ! by Carminny

3. Chapitre 3 : La Team Rocket entre en scène ! by Carminny

Chapitre 1 : Un garçon comme tous les autres by Carminny

Harry Potter pensait être un garçon comme tous les autres jusqu’au jour où sa lettre d’inscription à l’école des dresseurs Pokélard arriva. Enfin, ce n’avait pas été tout aussi facile mais vous vous imaginez l’histoire lorsqu’on vous dit qu’Harry Potter était un orphelin élevé par une tante et un oncle qui ne voulaient pas entendre parler de Pokémons et prétendaient même qu’ils n’existaient pas. Autant dire qu’Harry, quand l’énorme Hagrid le chercha à dos de Rhinocorne, une bête comme il ne l’avait jamais vu à mi-chemin entre un rhinocéros et un rocher inconfortable au caractère étonnamment affectueux, était resté rond comme une Pokéball.

Hagrid, qui s’était présenté comme le gardien des clés de Pokélard, l’avait emmené faire les étranges courses de rentrée qui étaient notées sur la liste qu’il lui avait tendu. En plus, Harry avait appris que ses parents avaient été de grands dresseurs morts en combattant un ennemi puissant et que lui, il était célèbre. Mais en réalité sa célébrité ne l’intéressait pas un tiers autant que ces drôles de balles rouge et blanche qu’il voyait sur toutes les étiquettes dans la plupart des magasins du Chemin de Traverse et sur les ceintures de la quasi-totalité des passants. C’était tous des dresseurs et il y en avait plein.

– Regarde, Harry, lui montra Hagrid. Voici le plus important de tout ton matériel : ton Pokédex.

Alors, d’après Harry, cet énorme livre ressemblait à un dictionnaire mais Hagrid en parlait avec des étoiles dans les yeux. Personnellement, il trouvait les différentes baies, fioles, pierres et balles beaucoup plus intéressants que la pile de livres qu’il achetait pour les cours. Pourtant ils avaient des titres incroyablement explicatifs tels que Evolutions, entraînement et astuces ou Les incroyables attaques des Pokémons, ou encore Tactique des combats Pokémon – entre force brute et fine stratégie.

 

Harry pensait donc être un garçon comme tous les autres jusqu’au jour où il rencontra Hedwige. C’était Hagrid qui la lui avait offerte à la fin des courses. Hedwige était un Lixy, un petit chaton-lionceau bleu et électrique. Harry espérait que tante Pétunia ne serait pas trop fâchée. En même temps, il voyait mal lui demander la permission et encore moins refuser le cadeau de Hagrid. Après tout, le garçon croisé à l’essayage des uniformes scolaires lui avait bien dit que la plupart des élèves ramenait déjà leurs propres Pokémons dont ils savaient s’occuper. Il partait déjà avec un déficit d’informations, il ne voulait pas en plus être le seul sans son Pokémon à lui.

– Ne t’en fais pas, essaya de le consoler Hagrid. Il y a plein d’élèves dont les parents ne sont pas des dresseurs et ils s’en sortent très bien. D’ailleurs, vous recevrez tous un Pokémon dès le premier jour. Il y a des familles qui n’ont pas les moyens d’en acheter un ou qui ne le veulent pas.

 

Dans le train en tout cas, Harry ne fit la connaissance d’aucun sorcier sans son propre Pokémon. Ron Weasley avec qui il partageait son compartiment avait un Fouinette tristement nommé Croûtard.

– C’est mon frère qui l’a attrapé pour moi dans le champ voisin, expliqua-t-il avec un petit sourire. Du coup, je ne peux pas le renommer autrement.

– On peut en attraper nous-même ? s’étonna Harry qui n’en avait jamais entendu parler.

– Mes parents n’ont pas l’argent pour acheter un Pokémon à chacun de nous. Je m’en sors encore mieux que Fred et George avec Croûtard. Eux, ils ont un Rattata et Keunotor, tu fais difficilement plus basique.

Harry haussa les épaules. Il n’avait aucune idée de ce qu’étaient ces deux Pokémons. Il fut sauvé d’une réponse par l’entrée d’une fille et d’un garçon.

 


Crédits : Warner Bros et Game Freak (Montage par moi)

 

– Vous n’auriez pas vu un Ramoloss ? Neville a perdu le sien.

– On n’a rien vu du tout, répondit Ron, essayant de cacher Croûtard du regard des deux autres élèves.

– Vous avez quoi comme Pokémon ? s’intéressa la fille tandis que son Pokémon bleu ressemblant à deux balles reliées par un ressort bondissait comme pour mieux voir. Personne de ma famille n’est dresseur, j’ai eu la surprise de ma vie en recevant ma lettre, mais j’étais tellement contente ! On m’a dit que c’était le meilleur moyen d’apprendre les ficelles du dressage Pokémon. J’ai déjà appris par cœur tous les livres qui sont au programme, j’espère que ce sera suffisant pour débuter. Ah, au fait, je m’appelle Hermione Granger et voici Archimède, mon Azurill, et vous ?

Harry échangea un regard avec Ron. Celui-ci ne semblait pas non plus avoir cru nécessaire d’apprendre les livres par cœur. En revanche, il se résout à révéler Croûtard.

– Je m’appelle Ron Weasley, marmonna-t-il. Et ça, c’est Croûtard.

– Moi, c’est Harry Potter, dit Harry. Et voilà…

– C’est vrai ?! s’exclama Hermione. Je sais tout sur toi, j’ai lu quelques livres supplémentaires pour ma culture générale et je peux te dire qu’on parle de toi dans Histoire modernes des Pokémons, Grandeur et décadence des plus grands dresseurs Pokémon et Les Grands Evénements du dressage Pokémon au XXème siècle.

 

Oui, Harry avait toujours pensé être un garçon comme tous les autres jusqu’à ce qu’il arriva à Pokélard. Et il avait eu raison car contrairement à la magie, tout le monde peut devenir dresseur Pokémon s’il le souhaite.

Chapitre 2 : Bienvenue à Pokélard ! by Carminny
Author's Notes:

 

Harry et Ron espéraient que le dîner ne tarderait pas trop et qu’ils ne resteraient pas longtemps dans cette petite pièce avec les autres premières années. Ils mourraient presque de faim malgré la grande quantité de Poffins, Pokéblocs, Poké-Fève, Profiteroles et autres friandises qu’ils avaient mangé dans le train. Mais ils savaient bien qu’il y avait un événement bien plus excitant avant : Pokélard offrait à chaque nouvel élève un Pokémon starter.

– Fred et George ont dit qu’il y avait une épreuve avant qu’on nous attribue un Pokémon, confia Ron à Harry. Ils m’ont dit que cela faisait horriblement mal.

Il fallait avouer que cela n’aidait pas le jeune garçon à se sentir confiant pour cette rentrée. En même temps, il avait vraiment envie de rencontrer un nouvel ami et de recevoir son deuxième Pokémon. Ah, cette attente était terrible. Quelle que soit l’épreuve, elle ne pouvait pas être pire que l’attente.

– Allons-y, maintenant, dit le professeur McGonagall qui les avait accueillis. La cérémonie va commencer.

Elle les fit ressortir dans le hall d’entrée qui était maintenant peuplée d’une centaine de petites créatures plus mignonnes les unes que les autres. Harry n’en crut presque pas ses yeux. Les Pokémons étaient tellement différents les uns des autres.

– Vous pouvez maintenant choisir votre starter, expliqua le professeur McGonagall. Nous vous proposons trois types : feu, plante et eau. Pour chaque type nous avons huit espèces de Pokémons. Vous pouvez choisir comme bon vous semble. Allez-y.

Harry et Ron échangèrent un regard incertain. Comment choisir leur Pokémon ?

Au final se fut plus simple que prévu. Harry n’avait pas eu de critère particulier en arrivant au milieu des Pokémons starters mais son regard fut immédiatement attiré par une petite salamandre orange qui se jeta sur lui dès qu’il se tourna vers elle. Le Pokémon était chaud et se câlina dans ses bras. Bon, il n’y avait plus aucun doute, c’était lui qu’il choisissait.

 

Les cours étaient passionnants. Harry adorait notamment celui du minuscule professeur Flitwick qui leur enseignait une matière sobrement nommée Bases en Pokéthéorie et qui avait commencé par leur faire la démonstration de l’importance des types des Pokémons. Ainsi Flamme, le Salamèche de Harry, était de type feu et avait donc l’avantage face au Germignon de Neville, de type plante, mais le désavantage face au Gobou de Ron, de type eau. C’était logique jusque-là. Avec le professeur McGonagall, ils apprenaient les différentes manières de faire évoluer un Pokémon mais c’était bien compliqué. Harry fut rassuré d’apprendre que Hedwige et Flamme n’auraient seulement besoin de devenir forts. Il n’avait d’ailleurs pas compris ce que signifiait cette évolution mais Ron ne l’embrouilla que davantage en essayant de lui expliquer :

– Les Pokémons changent de forme. Ils deviennent plus forts aussi et peuvent apprendre des attaques différentes.

Le professeur McGonagall leur montra les différentes formes que pouvait prendre un Evoli, ce qui l’acheva. Huit évolutions pour un seul Pokémon, il avait du mal. Ce n’était pas comme chez un humain qui grandissait… son pokédex lui montrait des images bien différentes. Notamment pour le Minidraco de Malefoy qui devait devenir un vrai dragon à partir d’un serpent. C’était complètement absurde.

 

Chaque deuxième jour, ils se rendaient tous auprès d’une petite dresseuse pommelée du nom de Chourave pour apprendre les Soins aux Pokémons qui sonnaient beaucoup plus compliqués que pour un animal de compagnie ordinaire. Harry espérait seulement ne pas apprendre qu’il avait maltraité Hedwige avant de venir à l’école mais comme son Lixy l’aimait visiblement, il n’était pas trop inquiet. L’Histoire des Pokémons aurait pu être intéressante mais l’enseignant, ayant largement dépassé son départ en retraite était ennuyant à mourir.

Puis, le mercredi, la classe d’Harry eut cours de Préparation des Soins et Compléments. Percy, le frère préfet de Ron l’avait prévenu que le professeur Rogue n’aimait pas les Gryffondor et qu’il aurait préféré enseigner le combat Pokémon. Il apparut cependant rapidement à Harry que si Rogue n’aimait pas les autres Gryffondor, il le haïssait. Tant pis, il avait appris avec Flitwick que l’électricité était super efficace face au types vol comme le Nostenfer du professeur de préparations. Non pas qu’il avait l’intention de se battre un jour contre un enseignant mais il préférait se renseigner.

 

Le cours le plus attendu de tous était le cours de combat Pokémon. C’était même le centre de toutes les discussions, de tous les rêves et de toute leur éducation. Il était quasiment certain que quoiqu’ils fassent plus tard, ils devraient se battre à un niveau ou un autre. Le cours était décomposé en la théorie – qui s’avérait très décevante, le professeur Quirrell ayant peur de sa propre ombre – et la pratique, dirigée par une dresseuse aux yeux jaunes et à une équipe composée de Pokémon visiblement forts. Madame Bibine commença son cours par une démonstration de combat, en faisant s’affronter deux membres de son équipe, un Rapasdepic, qui terrorisa Neville et son Germignon tout aussi peureux, et un Métalosse.

Harry et la plupart de ses camarades de classe avaient des étoiles dans les yeux à l’idée qu’ils allaient apprendre à faire combattre leurs Pokémons. Enfin, c’était leur tour et Harry se mit en binôme avec Ron. Malheureusement les deux garçons durent constater que leurs deux petits Pokémons – ils avaient eu comme consigne d’utiliser leurs starters – ne connaissaient que deux attaques plutôt inoffensives.

 

 


Crédits : Warner Bros et Game Freak

 

– Rugissement, Flamme, débuta Harry.

– Rugissement, Merlin, répondit Ron.

S’en suivit un échange de « Charge » et de « Griffe » qui n’avait pas plus d’intérêt que cela. Enfin, le Gobou de Ron ne semblait plus avoir de forces et le rouquin déclara forfait.

– Tu as un talent indéniable pour les combats Pokémon, déclara Neville avec une pointe de jalousie. J’aurais aimé me battre avec autant d’aisance.

Harry préféra ne pas commenter. Il n’avait pas l’impression d’avoir particulièrement brillé dans ce premier combat. Il se contenta de câliner Flamme. Quel bon choix avait-il fait avec cette salamandre enthousiaste !

 

Chapitre 3 : La Team Rocket entre en scène ! by Carminny
Author's Notes:

 

 

– Regardez, j’ai gagné mon premier badge ! s’exclama Harry en brandissant fièrement la petite médaille qui attestait qu’il avait le niveau requis. Et vous ?

– Aussi ! approuvèrent Ron et Hermione, ses deux meilleurs amis qui l’attendaient dans la Grande Salle.

– Au final, les Pokémons Psy de Flitwick n’étaient pas si compliqués à vaincre, sourit Harry.

– Enfin, c’est surtout parce qu’en temps que premier champion, il entraîne exprès des Pokémons faibles pour rester à notre niveau, tempéra Hermione. N’empêche que son Soporifik m’a donné du fil à retordre.

– Avec son attaque Hypnose, gémit Ron. Ne m’en parle pas.

Harry éclata d’un rire libéré et rangea ce premier badge dans l’étui qui avait été inscrit sur la liste de courses en début d’année. Il leur restait encore quelques jours de liberté avant de recevoir leurs notes des examens écrits et – avec un peu de chance – la confirmation de leur passage en deuxième année.

Les trois amis se dirigèrent d’un pas décidé vers le bord du lac. Rester enfermé, ça allait bien deux minutes mais ils avaient envie de bouger, même Hedwige et Flamme qui pourtant venaient de combattre et s’agitaient dans leurs Pokéballs. Harry empocha quelques baies Oran sur la table pour les soigner mais il n’avait pas besoin de passer à l’infirmerie.

Ils s’installèrent à l’ombre d’un arbre et laissèrent sortir leurs Pokémons. Merlin et Crôutard, le Gobou et le Fouinette de Ron, Artemisia et Archimède, le Brindibou et l’Azurill d’Hermione, et Flamme et Hedwige, le Salamèche et le Lixy d’Harry, s’enthousiasmaient aussitôt dans l’herbe, se précipitant les uns sur les autres pour jouer. Ils étaient tellement mignons.

 


Crédits : Game Freak et libre de droit


– Harry ! Ron ! Hermione !

Les dénommés levèrent le regard en direction de Neville qui arrivait, un air catastrophé plaqué sur le visage. Il courait vers eux, son Germignon complètement terrorisé blotti contre sa poitrine. A tous les coups, ils avaient encore rencontré le Léopardus du concierge. Et ils avaient perdu Trevor, le Ramoloss en route. Trevor était trop lourd pour être porté comme Neville le faisait avec son autre Pokémon. Malheureusement il était aussi trop lent pour les suivre dans leur fuite, et pas assez peureux pour se fatiguer. Harry était vraiment content que Hagrid lui ait choisi un Pokémon qui lui correspondait mieux.

– Qu’est-ce qu’il y a ? s’enquit néanmoins le garçon, soucieux d’aider son camarade.

– C’est Trevor ! Il a été volé par des gens qui disent vouloir lui couper la queue !

Harry cligna des yeux. Il ne s’était pas attendu à ça. Surtout dans l’enceinte de l’école. Hermione reprit ses esprits la première :

– Quoi ?!

– Trevor a été volé par des gens qui veulent lui couper la queue, répéta Neville, paniqué.

– Ici ?! A Pokélard ? s’exclama Harry, incrédule.

– Les queues de Ramoloss se vendent à un prix d’or, dit Ron. Je peux tout à fait m’imaginer que quelqu’un veule en voler.

– Mais comment est-ce que ces gens sont entrés à Pokélard ? reformula Hermione la question d’Harry.

– On y pensera plus tard, trancha Harry en se levant. D’abord, il faut récupérer Trevor.

 

Neville mena les trois amis jusqu’au couloir du troisième étage. Il était normalement interdit parce que – comme ils l’avaient constaté lors d’une soirée mémorable où ils s’étaient perdus dans les indénombrables couloirs – il y vivait des Pokémons d’un niveau bien trop élevés pour eux. Harry craignait donc de tomber sur le Rattatac de la dernière fois, un Pokémon particulièrement coriace qui avait failli les mettre en place.

– C’est par là qu’ils l’ont emmené, expliqua Neville tremblotant.

– Bon, bah, il ne nous reste qu’une seule chose à faire, commenta Harry. On y va.

– Tu peux rester ici, Neville, si tu préfères, proposa Hermione.

Leur camarade accepta avec un soulagement visible et les trois autres poussèrent la porte. Ils ne s’étaient pas attendus de tomber directement sur les voleurs de Trevor et pourtant ce fut le cas. Eux aussi avaient été acculés pas le Rattatac sauvage. Ils avaient plutôt l’air minable à se disputer, la femme aux cheveux roses et l’homme au carré violet, pendant qu’un Pokémon bleu faisait bouclier face au Rattatac.

– Regardez, on reçoit de la compagnie ! s’exclama soudain un petit Pokémon-chat qui se trouvait avec eux et qui visiblement savait parler.

– On pourra leur voler leurs Pokémons aussi, se réjouit la femme.

– Vous êtes qui en fait ? demanda Hermione.

– Et qu’est-ce que vous faites ici ? ajouta Ron.

Harry dévisagea cette équipe en uniforme blanc marqué d’un grand R rouge. A son avis, ils avaient l’air d’une belle bande de bras cassés, presqu’autant que leur équipe à eux trois élèves de première année. Mais leurs adversaires se lancèrent en pose :

– « Nous sommes à l'intérieur et de retour

– Nous sommes supérieurs pour vous jouer un mauvais tour

– Afin de préserver le monde de la dévastation

– Afin de rallier tous les peuples à notre nation

– Afin d'écraser l'amour et la vérité

– Afin d'étendre notre pouvoir jusqu'à la voie lactée

– Jessie !

– James !

– La Team Rocket plus rapide que la lumière

– Rendez-vous tous, ou ce sera la guerre, guerre, guerre

– Miaouss, oui, la gue-guerre !

– Qulbutoké ! »

Harry cligna des yeux. C’était complètement absurde.

– C’est Quirrell qui nous a fait entrer pour qu’on puisse voler les Pokémons des élèves, expliqua James, gracieux.

– Vous nous rendrez Trevor immédiatement, assura Harry en libérant Flamme et Hedwige.

– Et tous les autres Pokémons que vous avez volés, ajouta Ron.

La Team Rocket libéra à son tour un Abo et un Smogo. Heureusement qu’ils avaient Hermione avec eux pour les identifier. Elle était plus fiable qu’un Pokédex automatique !

– Euh, vous ne croyez pas qu’il faudrait s’occuper du Rattatac d’abord, jeta la jeune fille dans l’ambiance de combat.

– Ron et toi, vous pouvez vous en charger, dit Harry. Moi, je m’occupe d’eux.

– Un petit morveux comme toi, Jessie éclata de rire. Abo, attaque Ligotage.

– Smogo, lance Charge !

– Hedwige attaque Morsure sur Abo ! Flamme utilise Flammèche sur Smogo !

Le combat s’engagea entre les quatre Pokémons. Harry constata qu’il n’était pas si compliqué de les battre.

– Hedwige, lance Eclair !

Le petit Pokémon électrique concentra son énergie puis déclencha un éclair qui toucha les sept membres de la Team Rocket qui partirent par la fenêtre. Harry eut mauvaise conscience pendant quelques secondes jusqu’à ce qu’il entende un cri résonné au-dessus du château.

– Une fois de plus la Team Rocket s'envole vers d'autres cieux.

– Quuuuuulbutoké !

Au moins, ils allaient bien… Un peu plus loin, Ron et Hermione avait, à quatre contre un, réussi à faire battre le Rattatac en retraite. Et endormi contre le mur, ce trouvait Trevor, toujours avec sa queue. Soudain une lumière blanche attira l’œil du héros principal. Elle entourait son Salamèche et celui-ci se fixait d’un air étonné.

– Je crois qu’il évolue, commenta Hermione. J’ai lu que…

Harry observa la silhouette de son Pokémon s’agrandir et s’élargir. Puis la lumière s’éteignit.

– Reptincel ! s’exclama Flamme d’un air ravi.

 

End Notes:

Et voilà, c'est fini ! J'espère que ça vous a plu ce début d'aventure :D

Cette histoire est archivée sur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewstory.php?sid=38429