S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Harry Potter et la Menace Moldue par Ginny78

[8 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Ce chapitre est beaucoup plus long que les précédents, et sa structure est "croisée", c'est-à-dire que deux actions se passent à la fois.
Vous comprendrez ce que je veux dire en lisant ^^
Tandis qu'ils avançaient dans la rue éclairée par de nombreux lampadaires, Ginny se mordait nerveusement la lèvre. Harry s'était depuis longtemps aperçu de cette anxiété, et il en connaissait déjà la raison. Cependant, il attendait que ce soit elle qui parle la première. Finalement, la jeune femme finit par céder.

- Bon d'accord, je l'avoue, je ne voulais pas venir faire les courses simplement pour acheter des tomates ! s'énerva la rouquine.
- Mais je n'ai absolument rien dit, répondit Harry en lui adressant un sourire innocent à faire fondre un glacier.
- Tu sais très bien de quoi je veux parler ! lança Ginny, même si son ton décidé s'était quelque peu atténué.

Mais pour toute réponse, elle reçut à nouveau un sourire. Elle détourna les yeux, il ne l'aurait pas cette fois !

- Harry, arrête ça tout de suite ! s'écria-t-elle.

Il haussa les épaules, elle ne pourrait pas le battre à son propre jeu.

- Oui, c'est vrai, je voulais passer dans une boutique moldue où j'ai repéré de magnifiques habits, avoua-t-elle lassée.
- Oh non ! Mince alors ! s'exclama Harry en prenant un air contrit.
- Quoi ?
- Je n'ai pas pris mon portefeuille ! Si seulement j'avais su !

Ginny l'observa et haussa finalement un sourcil.

- Tu as fait ça ?

Remarquant qu'elle venait de sortir sa baguette de sa poche, Harry sortit également la sienne le plus discrètement possible.

- HARRY JAMES POTTER ! Réponds tout de suite ! As-tu intentionnellement laissé ton portefeuille à la maison afin de ne pas m'acheter de vêtements ? tempêta-t-elle.

Il lui adressa un sourire crispé, il ne savait plus si elle était sérieuse ou pas.
Ginny leva sa baguette d'un air décidé.

- Tu ne me laisses pas le choix.

Harry se prépara à lancer un sortilège de protection. Allait-elle réellement le faire ?
Soudain, sous le regard étonné de Harry, la jeune femme rousse sortit un portefeuille qui lui était étrangement familier de son sac.

- J'ai remarqué que tu l'avais oublié, alors je l'ai pris au cas où, dit Ginny en affichant un sourire triomphant.

Le regard du jeune homme passa du portefeuille qu'elle tenait dans ses mains à son visage. Avait-il échoué ? Elle venait de le battre à plate couture !

- J'abandonne, répondit-il finalement, tu as gagné.
- Tu vois, comme quoi il faut toujours persévérer, ajouta-t-elle avec un clin d'oeil.
- Tous ces mois où j'avais préservé mon portefeuille ...
- Envolés !

Ils continuèrent à avancer et arrivés à un croisement, ils tournèrent à gauche. La galerie marchande était très proche de leur maison, de ce fait, ils pouvaient s'y rendre à pied sans problème.




Pendant ce temps, Ron montait les escaliers qui menaient à l'appartement qui leur appartenait, à Hermione et lui. Il avait les bras chargés de sacs et devant lui, son fils Hugo grimpait joyeusement les marches.

- Papa, c'est aussi toi qui vas préparer le dîner ce soir ? interrogea le petit garçon.
- Et oui ! s'exclama une voix venant des sacs.
- Oh non, se lamenta le petit Hugo.
- Pourquoi oh non ?
- La dernière fois que tu as fait à manger, le repas a brûlé et on a quand même dû manger ton poulet carbonisé.
- Bon, je l'admets, ce poulet n'était pas une réussite. Mais cette fois tu vas m'aider ! A nous deux on devrait pouvoir y arriver, le rassura Ron.

Tout deux arrivèrent finalement en haut des marches. Ron reprenait lentement sa respiration et Hugo appuyait avec allégresse sur la sonnette de la porte.

- Papa j'arrive à jouer la musique de Star Wars ! s'exclama-t-il.
- Star quoi ?
- C'est un film que j'ai vu chez un copain, expliqua Hugo.

En attendant son entrée à Poudlard, Ron et Hermione avaient décidé d'envoyer Hugo dans une école moldue, tout comme ils l'avaient fait pour sa soeur Rose.
Hugo était le parfait Weasley: cheveux roux et tâches de rousseur au programme, bien évidemment.

Ron déposa les sacs par terre et chercha ses clés. Après quelques minutes de suspense insoutenable, il les trouva enfin et ouvrit la porte de l'appartement. Tous deux, le père et le fils, pénétrèrent dans leur logis.
Mais après avoir fini de mettre les courses dans le réfrigérateur, finies les bonnes résolutions ! Le père prit le tilifone et appela la pizzeria la plus proche.

- ALLO BONJOUR ? VOUS M'ENTENDEZ BIEN, C'EST BON ??
- Bienvenue chez Pizza Hûte, veuillez patienter tandis que nous vous mettons en relation avec votre pizzeria de notre marque la plus proche, récita une voix féminine.
- D'ACCORD !
- Pizza Hûte bonsoir, puis-je prendre votre commande ?
- OUI BONSOIR ...
- Moins fort monsieur s'il vous plait.
- Là ça va ? demanda Ron.
- Oui c'est parfait, répondit une voix masculine.

Ron jeta un oeil au papier de la pizzeria qu'ils avaient reçu par la poste *Les hiboux sont tellement plus simples* afin de choisir la pizza qu'il voulait. Il montra du doigt la pizza convoitée afin d'être sûr qu'elle convenait à Hugo et répondit finalement:

- Une triple fromage avec supplément de peperonnis.
- Bien je vais prendre votre adresse monsieur ?

La commande faite, Ron alla s'affaler sur le fauteuil et fut bientôt rejoint par le petit Hugo.

- Hé papa ! C'est pas souvent que c'est toi qui t'occupes de moi le soir.
- Oui, c'est parce que maman avait beaucoup de travail et elle m'a demandé si je pouvais venir te chercher à sa place, expliqua son père.
- Alors, on fait quoi ce soir ? demanda la petit garçon.
- Ce que tu veux, répondit son père avec un sourire.
- Des trucs d'hommes hein ! s'exclama-t-il.




Lily Potter suivait ses parents dans les rues de Londres. A chaque fois qu'elle redoutait de se faire repérer, elle se tapissait dans un coin sombre, tel un chat. Mais elle avait remarqué que ses parents n'étaient pas seuls, un homme avançait dans la même direction qu'eux depuis une dizaine de minutes. Elle avait d'abord songé que c'était peut-être un touriste qui s'était tout simplement perdu en voulant rejoindre son hôtel, mais cet homme n'avait rien d'un touriste. Même si elle ne le voyait que de dos, cet individu effrayait Lily. Il était grand, portait un long manteau noir et marchait à grandes enjambées. La petite fille frissona, elle se demanda si finalement, elle ne ferait pas mieux de rentrer chez elle. Ces rues sombres ne lui inspiraient aucune confiance. Cependant, à présent qu'elle était là, elle ne pouvait plus se permettre de faire demi-tour. Elle continua donc à avancer à la suite de ses parents et de l'homme en noir.




Ron s'était endormi et ronflait paisiblement sur le canapé. Hugo quand à lui torturait un pauvre chat orange avec des petites voitures. De temps à autre, il prononçait quelques "vroum vroum" agressifs à l'attention du chat. Celui-ci était gros et avait l'air âgé. Il miaulait et grognait désespérément en essayant d'échapper au terrible petit garçon.
Soudain, au milieu de ces faits, la sonnette de la porte retentit.

- Papa papa ! Y a la pizza ! s'écria Hugo en se précipitant sur son père pour le réveiller.
- Hein ? Que quoi ? interrogea Ron en baillant.

La sonnerie retentit à nouveau, plus longtemps cette fois.

- J'arrive, j'arrive.

Il ouvrit la porte et récupéra la pizza. Après avoir payé le livreur, il posa la nourriture sur la table et disposa quelques couverts.
Puis Hugo et Ron dînèrent tranquillement. Le chat lui avait profité de l'inattention du petit garçon pour s'échapper.




Harry et Ginny avançaient péniblement parmi une foule de moldus qui paraissait de plus en plus nombreuse à chaque pas. Le week-end était le jour fatidique pour les moldus, celui où il fallait aller faire les courses, au grand damne des hommes qui préféreraient généralement rester à la maison et regarder la télévision. Malheureusement pour eux, la gente féminine pouvait s'avérer très bornée lorsqu'il s'agissait des soldes et ces messieurs ne pouvaient y échapper.
Lily les suivait avec difficulté à travers cette masse mouvante, elle faisait du mieux qu'elle pouvait pour ne pas les perdre de vue. Elle surveillait également l'individu bizarre qui les suivait depuis qu'ils avaient quitté leur domicile. Il avançait de plus en plus vite et se rapprochait peu à peu du couple. Elle aperçut alors quelque chose et ne put s'échapper pousser un petit cri. Cet homme était armé, et non pas d'une arme moldue, non, cet homme tenait une baguette magique. Il avait du la sortir il y a quelques instants, car elle ne l'avait pas vue dans la rue.




Repus, le père et le fils Weasley retourner s'installer dans le canapé. Le petit Hugo se leva brusquement après quelques instants et fonça en courant vers sa chambre. Quelques instants plus tard seulement, il revenait joyeusement en tenant dans ses mains un jeu d'échecs.

- On joue papa ? S'il te plait ! Je suis sur que je peux te battre cette fois ! s'exclama le petit garçon.
- Pourquoi pas, répondit son père avec un sourire.




Soudain, le temps sembla s'arrêter aux yeux de Lily. Le sorcier leva sa baguette et la petite fille vit ses lèvres remuer lentement.

- PAPA ATTENTION! hurla-t-elle, car c'était bien vers Harry que le sortilège était dirigé.

Le jeune homme se retourna dès qu'il entendit la voix de sa fille. Il attrapa les bras de Ginny et la tira avec lui sur le côté. Le sort manqua sa cible de peu et toucha un pauvre moldu qui se tenait tout près. Il mourut avant d'avoir touché le sol, tué par le sortilège de la mort.
Les moldus qui se trouvaient les plus proches observaient la scène, ils étaient pour la plupart terrifiés. L'homme avait été touché par un rayon de lumière verte, et à présent, il gisait sur le sol, inanimé. Aucun sang ne coulait, on aurait pu croire qu'il dormait.
Harry sortit sa baguette de sa poche et chercha son adversaire des yeux. Lily avait rejoint sa mère et se recroquevillait dans ses bras, terrorisée.
Dans un petit carré de quelques mètres, les moldus s'étaient éloignés, certains étaient rentrés dans les magasins les plus proches, les plus téméraires continuaient d'observer la scène en restant à bonne distance. Tout autour, le reste de la foule bruyante et pressée continuait à circuler sans prêter attention au drame qui se produisait.
Le jeune homme aux yeux verts étincelants observa la personne qui se trouvait en face de lui. Il était grand, il avait de longs cheveux bruns emmêlés. Il portait un long manteau noir et sa barbe était mal rasée.
Harry ne le reconnut pas tout de suite, et pour cause, il avait eu peu d'occasions de le rencontrer.

- Tu ne te souviens pas de moi Potter ? demanda-t-il avec un sourire dément.

Il ne répondit pas, cet homme était fou, il n'y avait aucun doute là-dessus. Lily se serra un peu plus contre sa mère.

- Pourtant tu es responsable de tout ce qui m'est arrivé !
- Qui êtes-vous ?
- Tu veux savoir qui je suis ? Tu me déçois, Potter, je te croyais plus intelligent que ça, mais finalement, j'ai du me tromper.

Harry réfléchit, tout en continuant à brandir sa baguette devant lui, prêt à attaquer. Il replongea de longues années plus tôt. Il se souvint du cimetière où l'avait emmené Lord Voldemort le soir où il avait retrouvé son corps, il repensa aux mangemorts qui étaient venus lorsqu'il avait appuyé sur la marque. Et tout à coup, tout lui parut évident.

- Rodolphus Lestrange, murmura-t-il.
- Bien ! On dirait que ta réputation est méritée ! ricana-t-il, tu es responsable de la mort de ma femme.
- Elle ne vous aimait pas. Elle préférait votre maître, votre ...

Il n'eût pas le temps de finir sa phrase car un jet vert venait de jaillir de la baguette du mangemort. Il se jeta sur le côté, il devait réagir avant que cet homme ne s'attaque à sa famille.

- Impedimenta ! s'exclama Harry.
- Protego !

Les deux hommes se défièrent du regard.
Soudain, une flamme violette jaillit de la baguette de Rodolphus. Harry lança un sortilège de protection, mais légèrement trop tard. Le choc fut légèrement diminué par la protection mais il fut malgré tout projeté à tard. Une douleur suraiguë traversa chaque membre de son corps. Il sentait ses paupières s'alourdir, il ne parviendrait pas à rester éveillé plus longtemps. Avec un dernier effort, il se releva tant bien que mal et tendit sa baguette devant lui. Son adversaire ricanait en le regardant se relever péniblement alors que lui était encore en pleine forme.

- Avada Kedavra !




Ron observait le plateau de jeu l'air pensif. D'un seul coup, il poussa un cri de joie et tendit la main afin de déplacer sa reine.

- Echec ... commença-t-il. Mais alors qu'il allait terminer sa phrase, une forme orange surgit de nulle part et passa en trombe sur le plateau d'échecs. Lorsqu'il regarda à nouveau le plateau, sa reine n'était plus là.

- PATTENROND ! hurla Ron. Rends-moi cette pièce !

Le chat s'éloigna et sauta sur le canapé.

- Mais c'est pas possible ça ! Comment un chat peut vivre aussi longtemps ?! Je vais t'avoir sur le dos jusqu'à ma mort ?
- On dit trépas ça fait mieux, réctifia Hugo.

Ron courut à la suite du chat et plongea sur le canapé pour le rattraper, mais celui-ci fut trop rapide pour lui et il courut afin d'échapper aux mains de Ron. Pattenrond cracha avec fureur.

- RENDS MOI LA REINE !

Le chat sauta brusquement sur Ron et s'accrocha à ses épaules, en enfonçant ses griffes dans ses épaules. Le rouquin se débattit avec acharnement tandis que son fils observait la scène sans oser réagir.
Soudain, Ron sentit le sol se dérober sous ses pieds. Il venait de glisser sur quelque chose qui partit s'écraser sur la table. Quand à lui, il tomba violemment sur le sol mais lorsqu'il ouvrit les yeux, il tenait dans ses mains la reine qu'il était parvenu à arracher à Pattenrond lors de sa chute.

- ... et Mat, compléta-t-il avant de s'évanouir.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.