S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Harry Potter et la Menace Moldue par Ginny78

[8 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Un chapitre après une loongue période d'absence dont je tiens à m'excuser !
Comme l'indique le titre, il y a de l'orage dans l'air, donc j'attends vos avis ! =)
Merci pour les reviews qui font très plaisir ^^
- Hermione, il faut qu'on parle.

Ron s'était levé calmement du canapé et s'était planté devant sa femme, les bras croisés.
Voyant le regard et le ton sérieux de son frère, Ginny qui était venue lui rendre visite préféra quitter le salon, emmenant le petit Hugo avec elle.
Hermione se contenta d'adresser un regard interrogateur à l'homme roux qui l'observait avec une certaine détermination dans les yeux.

- Tu sais pourquoi j'ai eu cet accident ?
- Hugo a dit que vous étiez en train de jouer aux échecs version sorcier ... commença-t-elle.
- Exact, sais-tu ce qui s'est passé ensuite ? demanda Ron avec contrariété.

Quelques secondes de silence passèrent sans qu'aucun des deux ne disent quoi que ce soit.

- Attends Ron, je sais ce que tu vas dire, ce n'est pas sa faute !
- Comment ça ? Comment ça ! Ce stupide animal a tenté de m'assassiner Hermione ! s'énerva automatiquement Ron.
- Calme-toi, s'il te plait, tu vas effrayer Hugo ...
- Ne change pas de sujet.
- C'était un accident, il a voulu jouer avec la pièce d'échec ...
- Au moment où j'allais gagner ? Par un incroyable hasard ? Tu sais depuis combien de temps je le supporte ? Tu te rends compte ?!
- J'espères que tu ne vas pas reparler de ce malheureux accident ...
- De quoi parles tu ? Du jour où ton imbécile de chat a jeté ma brosse à dent dans les toilettes ?
- Je le savais ! A chaque fois tu me ressors le même refrain !

Dans une pièce avoisinante, Ginny écoutait la conversation du couple avec une certaine anxiété.

- Qu'est-ce qui se passe ? interrogea Hugo.
- Rien, ne t'inquiètes pas mon chéri, ils ont simplement une petite ... 'Discussion'.
- Tu es sûr que tous les parents discutent aussi fort ?

Pendant ce temps, la conversation continuait avec animation.

- Hermione, c'est très simple, je te pose un ultimatum. Cette fois-ci, ce sera soit moi, soit le chat, à toi de voir.
- Ron ! On ne peut pas le laisser seul dehors ... Il va mourir de faim, de froid ... se lamenta Hermione.
- Je vois que tu as fait ton choix, commenta simplement Ron en se dirigeant vers le couloir pour aller chercher ses affaires.
- Attends ! Ron !

Il traversa le couloir à grandes enjambées, passant devant la chambre d'Hugo. Hermione le suivit en affichant un regard désemparé lorsqu'elle passa devant la chambre où Ginny et le petit garçon l'observèrent avec inquiétude.
Ron attrapa une valise et lança un sort qui lui permit de plier et de ranger rapidement ses affaires à l'intérieur. Sans adresser un regard à sa femme, il quitta la pièce et retourna dans le salon. Une fois qu'il eut posé la main sur la poignée de la porte d'entrée, il lança sur un ton mélodramatique:

- J'aurais du écouter ma mère !

Et il quitta l'appartement sans demander son reste.
Aussitôt, Ginny et Hugo vinrent rejoindre Hermione dans le salon.

- Il va revenir, comme toujours, ne t'inquiètes pas, la rassura la rouquine.
- Je ne sais pas ... Jamais il n'avait décidé de quitter l'appartement comme ça.

Soudain, la porte s'ouvrit à nouveau et Ron entra dans la pièce en déposant sa valise. Il ne vit pas la lueur d'espoir qui traversa les yeux d'Hermione et se dirigea directement vers le couloir. Il revînt quelques instants après et reprit sa valise.

- Oublié ma brosse à dent, ronchonna-t-il en emportant avec lui toute la dignité qui lui restait.

La porte d'entrée se referma et les deux femmes et le petit garçon se retrouvèrent seuls. Pattenrond traversa la pièce d'un pas majestueux.




Sans savoir qu'à quelques kilomètres de là ses amis venaient d'avoir une sérieuse dispute, Harry se réveilla dans son lit d'hôpital, prêt lui aussi à aller jusqu'au bout de sa décision.
Il se leva doucement et malgré un léger vertige, se dirigea vers l'armoire afin de prendre les maigres affaires qui lui avaient été amenées à l'hôpital par ses amis et sa famille, et enfin, sa valise prête il s'apprêta à sortir.

- Puis-je vous demander où vous vous rendez Monsieur Potter ? interrogea une infirmière aux sourcils froncés qui avait manqué de l'assassiner en ouvrant la porte à la volée.
- Je rentre chez moi, répondit Harry sûr de lui.
- Pardon ? demanda la jeune femme surprise.
- Vous ne pouvez pas m'obliger à rester ici indéfiniment me semble-t-il.
- Mais, mais, mais, bégaya-t-elle. Il faut l'avis d'un médicomage et il faut signer un formulaire de sortie, et ...
- Je suis resté suffisamment longtemps, j'ai beaucoup de choses à faire et une famille dont je dois m'occuper, l'interrompit-t-il, décidé.
- Vous n'êtes pas guéri ! s'insurgea l'infirmière.

Pourtant, Harry écarta doucement la jeune femme et quitta la pièce. Après s'être assuré de connaître le chemin vers la sortie, il s'engagea dans le couloir avec le plus d'assurance possible. Mais l'infirmière n'avait pas l'air décidée à le laisser tranquille et déjà elle le poursuivait en criant.

* J'aurais dû demander à Ron de venir me chercher ... * songea Harry

- Monsieur Potter ! Monsieur Potter ! ATTENDEZ !
- ça suffit, je suis prêt à m'entretenir avec le Ministère de la magie pour que vous me laissiez tranquille d'accord ? Je me sens bien ! soupira-t-il.
- Mais vous ne pouvez pas rentrer à pied ! Acceptez au moins de rentrer par le système de cheminées de l'hôpital.
- Très bien, se résigna Harry.
Au moins, il n'aurait pas à se fatiguer.


Quelques instants plus tard, le Survivant se retrouvait chez lui, au Square Grimmaurd.

- Ginny ? Lily ?

Il posa sa valise et entendit des pas dévalant l'escalier. Il avança dans son salon, heureux de retrouver son foyer. Tout était identique, et il se rendit alors compte à quel point sa maison, sa famille et sa vie lui avaient manqué, en à peine quelques semaines. Le pire avait été après le départ de Ron, car la présence de son ami l'avait occupé durant sa convalescence et lui avait apporté un peu de joie. Cependant, lorsqu'il se retrouva seul, il se sentit aussi très isolé.

Une tignasse rousse lui apparut alors mais alors qu'il s'attendait à serrer sa fille dans ses bras, il s'aperçut que ce qui lui avait sauté dessus possédait une peau étrangement verte.

- Maître Potter ! Vous avez beaucoup manqué à ce pauvre Kreattur ! s'exclama le petit elfe de maison de sa voix sèche, vieillit par son âge important.
- Toi aussi Kreattur, tu m'as manqué, dit Harry en tapotant l'épaule du vieil elfe.
- Papa ! s'écria joyeusement Lily qui avait descendu les marches de l'escalier quatre à quatre en entendant la voix de son père mais qui était malgré tout arrivée après l'elfe de maison.

Harry serra sa fille dans ses bras, il lui semblait qu'il ne l'avait pas vue depuis une éternité, puisqu'elle n'avait pas pu se rendre à l'hôpital. La dernière fois qu'il l'avait vue étant donc le soir de l'attaque où elle lui avait sauvé la vie.

- Tu vas bien ? lui demanda Harry en souriant.

Tandis qu'ils discutaient, Ginny arriva dans le salon.

- Harry !

Il se dirigea vers sa femme qui lui avait tant manqué pendant ces longues semaines et l'embrassa.




Pendant que les Potter fêtaient leurs retrouvailles, Ron lui, cherchait quelqu'un pour l'accueillir. Bien sûr, la première maison à laquelle il pensa fut celle de son meilleur ami et de sa soeur.
Il frappa à la porte et fut surpris de voir Harry lui ouvrir.

- Ben, qu'est-ce que tu fais là vieux ? interrogea-t-il étonné.
- Disons qu'on m'a laissé sortir, répondit Harry en lui serrant la main.
- Qui est-ce ? demanda Ginny dont la voix résonna du salon. Oh, lâcha-t-elle en arrivant devant la porte.
- Quoi ? demanda le brun sans comprendre.
- Rien, je t'expliquerai après. Je peux juste te parler un instant ? dit Ron à l'attention de sa soeur.
- Je vais aller discuter avec Lily, le rassura Harry surpris par le comportement des deux Weasley.
- En fait, je voulais savoir si je pouvais habiter chez vous quelques temps ... expliqua Ron une fois son ami parti.

La rouquine resta muette quelques instants.
Elle se mit à imaginer à quoi pourrait ressembler leur vie à Harry et elle avec Ron dans leur maison.

~~
Elle était profondément endormie dans son lit, à ses côtés, Harry roupillait lui aussi. L'orage grondait dehors et le ciel était parsemé de gros nuages noirs, des coups de tonnerre résonnaient de temps à autre.
Quelqu'un frappa à la porte. Aucun des deux sorciers ne se réveilla, et les coups se firent plus pressants. Ginny se réveilla et pensa que c'était Lily qui n'arrivait pas à s'endormir en raison de l'orage.

- Entre, dit-elle d'une voix fatiguée.

Ses yeux se refermèrent quelques instants tandis qu'elle entendait des bruits de pas signalant l'entrée de sa fille dans la chambre. Elle sentit que quelqu'un venait de plonger dans le lit.
Mais lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle poussa un cri qui se répercuta non seulement dans son cerveau mais aussi sa maison et dans les oreilles de Ron. Ce n'était pas sa fille qui venait trouvait du réconfort chez ses parents en raison de l'orage, c'était son frère.
~~

Elle poussa Ron et sa valise dehors.

- Non, tu ne peux pas, répondit-elle catégoriquement.
- Eh bah bravo, vive la solidarité, grimaça-t-il.
- Désolée, mais je tiens à mon couple ! conclut-elle en claquant la porte au nez de son frère.

Ron se rendit donc chez d'autres membres de sa famille, décidé à ne pas retourner chez ses parents. Il comptait garder le peu d'amour propre qu'il lui restait tout de même !
Malheureusement pour lui, Bill refusa tout comme George. Il ne se rendit pas chez Percy car il craignait qu'il accepte et se tourna alors vers le seul frère qu'il lui restait et dont il était certain d'avoir l'appui.
Son frère qui en toutes ces années n'avait toujours pas trouvé de femme et qui prônait la devise 'Célibataire libre comme l'air' ...
Il sonna à la porte et un homme plus petit que lui, aux épaules robustes et aux cheveux roux caractéristiques lui ouvrit.

- Bonjour Charlie, je peux emménager chez toi pour quelques temps ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.