S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Journées Reviews


Lire, écrire…

Tu as envie de lire ? De découvrir un ou une auteure ? D'échanger sur ses écrits et sur les tiens à travers quelques reviews sympathiques ?

La Journée Reviews est là pour ça, et elle aura lieu cette fois-ci du 13 au 16 mai !

Viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.

 


De le 04/05/2022 19:14


29ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 29e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 6 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De Équipe des Nuits le 04/05/2022 13:35


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, AliceJeanne, ECM et Sifoell, qui remportent la Sélection Univers Alternatif !

Changement chez les Podiums : désormais, vous pourrez proposer deux fictions de moins de 5000 mots ou une fiction de plus de 5000 mots. À vos propositions pour le thème Fondateurs ! Ça se passe ici ou bien en répondant à cette news.

Il vous reste encore un mois pour proposer votre fiction longue favorite par ici ou sous cette autre news.

Et en mai, les Sélections vont 100 aucun doute faire 100sation. Les textes de 100 mots sont à l'honneur ! Onze Drabbles et recueils de drabbles vous attendent. Vous avez jusqu'au 31 mai pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 03/05/2022 07:11


122ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 122e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 06/04/2022 21:40


Sélections du mois


Une grande nouveauté fait son arrivée aux Sélections des ASPICS ! En plus des sélections mensuelles, découvrez désormais la sélection annuelle "Fictions longues".

Vous adorez une fiction, vous avez envie de partager votre coup de cœur, mais vous n'avez jamais osé ou eu l'occasion de la proposer ? C'est le moment ou jamais ! Le thème est totalement libre, la seule contrainte sera de proposer une fanfiction de minimum 50 000 mots.

Une seule proposition par personne... alors réfléchissez bien ! Vous avez jusqu'au 31 mai pour proposer votre fanfiction longue favorite en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

À très vite dans cette nouvelle aventure,

L'équipe des Podiums


De Equipe des Podiums le 02/04/2022 17:50


Just a little more love par bridjet501

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bla-Bla de Bee

Salut chers lecteurs et lectrices. Tout d'abord, si j'avais écrit Harry Potter, je serais sur une plage des Caraïbes à me faire dorlotter pas des BG en maillots de bain (Ahhhh). Alors c'est ma première fanfiction alors ne vous gênés pas pour me dire quoi améliorer.L'idée vient entièrement de ma grande imagination. Je vais peut-être changer de point de vue pendant l'histoire mais je vais l'indiquer et une dernière chose; je prendrais pas mal de temps pour poster , c'est que j'ai des études à suivre --. Sinon, c'est pas du Shakespeare mais si vous aimez, laisser un petit mot!

Enjoy!
Moi, Gabrielle Williams, un mystère de la nature. Il n’y a que moi qui me connaisse entièrement, et encore ! Bien sure que j’avais de très bons amis. Je connais ma meilleure amie, Clémence, depuis que je suis haute comme trois pommes et elle ne connais qu’une infiniment petite partie de moi.

Ça peut paraître stupide et puéril mais, j’ai toujours voulu faire les chose différemment. À la maternelle, j’étais celle qui gaffais toujours. C’étais en quelque sorte ma façon d’attirer l’attention des autres. J’étais celle qui a « accidentellement » avalé de la peinture en gouache, qui a soigné l’ordinateur de la classe quand il a soit disant attrapé le « cancer du clavier » et une « tumeur à la puce électronique », qui ne voulait jamais prendre sa sieste en même temps que les autres et qui a heurté l’enseignante avec un râteau alors qu’on jouait avec les feuilles d’automne.

Au primaire, je travaillais et étudiais pour avoir de bonnes notes. Dès que j’ai appris à lire, j’ai beaucoup lu de livres. J’avais déjà lu du Charles Dickens en troisième année (CE2). J’aimais comparer à Matilda. Je ne sais pas si vous avez déjà vu ou lu ce livre. C’est un roman de Roald Dahl qui raconte l’histoire d’une petite fille qui apprend à lire toute seule et qui est vraiment très précoce. Au début de l’école secondaire, j’étais tranquille, myope et nulle en sport.

J’ai aussi lu les Harry Potter. LE roman le plus marquant du siècle, que dis-je, du millénaire ! J’étais, et suis toujours, une Potteriomane et une Siriusblackolique. Et oui, Sirius est mon personnage préféré dans tout l’univers d’Harry Potter (Nda : Ça vous étonne hein?). Nah mais est-ce qu’un humain normal peut-être d’une si grande beauté?? C’est tout bonnement impossible! Je crois que même Apollon ne lui arriverais pas à la cheville. Harry Potter était en quelque sorte, vous savez, ce rêve auquel on n’osait pas trop croire. Quand j’ai eu onze ans, j’ai été hyper déçue de ne pas recevoir de lettre de Poudlard. J’ai du m’avouer que la magie n’existait finalement peut-être pas.

Ce n’est qu’un peu plus tard, au court de mon secondaire 3 (quatrième), que j’ai totalement changée. C’était durant mes vacances en Italie (Nda :le pays du shoppiing 3!!). Une amie, qui m’est maintenant indispensable, m’a fait voir…la vie. Elle m’a montré comment faire la fête, se lâcher et prendre du bon temps. Elle m’a changé et a changé ma vie.

Et c’est elle qui m’a montré mon vrai moi ; insouciante, impulsive, courageuse (j’ai sauvé mon poisson rouge de la noyade!), un peu rebelle (ça dépend des jours), généreuse (pas trop quand même) mais surtout plus confiante en moi … Okay, il faut bien que je me l’avoue, je suis carrément la plus rebelle de la classe (C’est pas parce que j’ai établi un record d’heures de retenue en un mois que ça veut dire que je suis rebelle!), je suis tout aussi stupide (j’ai déjà essayé de me souler aux chocolats à la liqueur, ça vous donne une petite idée...) et je cours après les problèmes (je me suis battue avec la plus grosse bitch de la classe, que dis-je, de l’école, parce que j’ai insulté la couleur de son gloss…Elle étais plus très belle à voir après c’être prise un œil au beurre noir et la lèvre en sang, MWOUAAHHAHAH )

Le plus grand changement étais principalement physique. Quoi que je me trouve toujours totalement banale, Claire m’a offert une correction au laser (ses parents baignent dans l’argent) et j’ai dû laisser tomber mes affreuses lunettes qui masquaient mes yeux. En fait, je crois que mes yeux sont la seule chose que j’aime vraiment chez moi; ils étaient…soit mauves, soit turquoises! Ils changent de couleur selon…je ne sait quoi mais si on regardait bien, on remarquait qu’une ligne qui entourait ma pupille était grise. C’est la seule couleur stable dans mes yeux. Mes cheveux, ou plutôt ma tignasse, étaient châtains. Indomptables, ç’est le cas de le dire! Le matin, j’avais besoin d’au moins 15 bonne minutes de brossage intense pour les rendre présentables. Parfois, je me dis que je ferais mieux de les couper, mais j’hésite trop à couper ma longue chevelure qui a quand même pris 50 de ma vie. J’avais nettement grandi durant les vacances et Claire m’avais obligée à prendre des cours de danse avec elle (quoi que j’ai finalement aimer ça) --.

« BIIP,BIIP,BIIP »
Satané réveil! J’utilise toute mon énergie vitale restante pour prendre ce réveil et le balancer sur la porte de ma chambre où il va se fracasser. Ma mère arrive, sûrement alertée par le boucan.

« - Encore un réveil de détruit! Gabyyy! Je risque de faire faillite avec tous les réveils que tu me fais acheter!

- Mmmhgrm (baragouinement incompréhensible de ma part)

- Aller, lève-toi! »

Pourquoi diable ma mère ne pourrait pas être comme les mères normales qui demandent à leur fille se qu’elles veulent manger? Alors qu’elle sort de mon sanctuaire, je me décide à bouger; d’abord le petit orteil, puis les pieds, les jambes, les mains et finalement la tête. Quand j’arrive enfin à ma salle de bain, j’entreprend mon brossage matinal. Même avec du démêlant « L’Oréal Kids » , mes cheveux restent emmêlés! Nah mais, ils devraient peut-être rectifier leur publicité à la con! « Vos cheveux sont emmêles? Essayez le tout nouveau Démèle-noeud. Il va des petits nœud aux…gros nœuds!!» Mais qu’est-ce que la fille a l’air conne quand elle dit ça!!

Je finis de me préparer en marmonnant dans ma barbe des vengeances plus extravagantes les unes que les autres et descend prendre mes céréales. Évidement, mon frère, Jeff, est déjà partit.

« Tiens, fit-elle en me lançant le journal, ça égaillera peut-être ta journée vu que tu commence en Littérature.
Ça c’est…weird. Comment sait-elle que je commence en Littérature?

- Ehh! T’as fouillé dans ma chambre! m’écriais-je alors que l’ampoule s’illuminais dans ma tête.

- Euhh, nooon, répondit-elle candidement, qu’est-ce qui te fais croire ça? »

Qu’ai-je fait à Merlin pour mériter une mère pareille (à force de lire Harry Potter, je commence à jurer en langage magique XD!)? Enfin bon, je termine de manger en lisant le journal…qui parle entièrement de la sortie d’Harry Potter et les reliques de la mort. Et oui, aujourd’hui, c’est le grand jour, le jour H (pour Harry Potter), le jour S (pour sortie), le jour 7 (pour le septième tome), le jour…bon je me la ferme. Et devinez quoi?? François (mon libraire) a accepté de me le vendre à midi .J’espère juste que la police ne me prendra pas…XD! Nah, mais c’est que j’aime prendre des risques et manipuler les gens !

J’arrive à l’arrêt d’autobus et vois Lucas attendant dans l’abribus. Mon petit Lucas préféré, mon confident, meilleur ami, partenaire en Biologie (merci mon dieu, il remonte bien ma moyenne!) et aussi dragueur compulsif (enfin, sauf avec moi, il sait qu’il risquerait de se retrouver à l’hôpital. Moi? Agressive? Bien sur que noon!). Je me dirige vers lui et m’assoies à côté de lui.

« Hey, le saluais-je, morose.

- Salut Gab! me répondit-il joyeusement, Ça va?

- C’est la rentrée, on commence avec un double cours de Littérature en compagnie de McKinnon et tu OSES me demander si je vais bien? Demandais-je avec une expression légèrement menaçante.

- On reprend, ok? fit-il, Ça va? Reprit-il en souriant.
Arf! Le con!

- Très bien et toi? Répondis-je cette fois-ci en essayant de chasser mon envie soudaine de l’étrangler.

- Parfait! Tu apprends vite, ironisa-t-il alors qu’on montais dans le bus. »

Une fois à l’école, on sort vite nos affaire de Littérature parce que…la cloche vient juste de sonner et qu’on est en retard au premier cours de l’année scolaire et que McKinnon va nous harceler avec ça tout le reste de l’année. On arrive, essoufflés, devant le local 115. Je frappe à la porte en me préparant mentalement à recevoir le courroux du prof (autrement dit, une bonne heure de colle le samedi matin )

« Tiens, tiens! Williams. Vous nous honorez de votre compagnie? Ce sera…

- Oui, le refrain habituel :…une heure de colle, Samedi prochain, le coupais-je, Épargnez nous d’entendre votre détestable voix! Fis-je en passant devant lui alors que le reste de la classe rigolais.

- Ça vous fera une demi-heure de plus, dit-il avec un sourire victorieux.

- Vous savez pourquoi je m’en fout? Non, sûrement pas, fis-je sans me retourner vers lui pour autant, Parce que vous me garderez toute la matinée de toute façon.

- Bouuuuhhouu! I’m a pore lonesome Cow-boy, chantonne Lucas à travers ses sanglots artificiels.

- Ouais bah Lucky Luke il a pas de retenue! Ça prouve votre favoritisme! Vous allez enlever cette retenue ou je vous dénonce au Directeur! Dans tes fesses vieillard, ajoutais-je en un murmure assez haut pour qu’il entende.

- ASSEZ! Cria-t-il, Allez à votre place Miss.Williams! Vos parents entendront parler de votre comportement exécrable!

- Ça va, pas la peine de péter un câble pour ça!

- À votre place! »

Après cet échange fructueux, qui,en passant, m’a valu deux retenue, je partais m’asseoir à ma place (dans le fin fond de la classe, isolée de tous geste dramatique de la main ). Enfin, j’avais au moins un BG à mater devant moi…Alex soupiir et non ce n’est pas de l’infidélité envers Sirius! Alex n’était pas aussi bien que lui mais il était pas mal, vraiment pas mal. Grand, brun avec des yeux verts ressoupir. Quinze minutes plus tard, je m’ennuyais déjà. Puis, j’ai reçu une note d’Alex et on a continué à s’envoyer des messages jusqu’à ce que McKinnon nous y prenne…Je sens que j’aurais droit à une série d’autres retenues.

« Alors, qu’avons-nous cette fois? Demande-t-il. »

Il va le lire à voix haute! Quel gros con!

« Salut p’tite brune, commence-t-il, Hello boy.
-Ça va, tu vas pas t’endormir?
-Oui ça va si on considère que je ne vais peut-être pas pouvoir survivre au carnage de Lord McKinnon.
-Noooon, pas toi aussi! Je vais me retrouver seul! Ne me laisse paaaas!
-ZZzzzz
-Gab? GABRIELLE!!
-Hehehe
-Tu te payes ma tête! Traîtresse!
-Je n’irais pas jusque là…
-Je crois que Cyrano-à-la-noix regarde par-là.
-Ça rime!! »

Merde! ESPECE DE [BIIB! VA TE FAIRE [BIIP[BIIB! SALE GROS CONNARD! TA MÈRE DEVAIT VRAIMENT ÊTRE UNE SACRÉ [CENSURÉ POUR AVOIR UN FILS COMME TOI!
Ah, je me sens tellement mieux…



Est-ce une impression, ou tout le monde me regarde?



« Non, c’est pas vraiment une impression Gabrielle…me répond Alex en se mordant les lèvres pour ne pas éclater de rire.»

Cyrano a de la vapeur qui lui sort des oreilles, Cyrano a une veine qui palpe dangereusement sur ses tempes (qui, au passage, me rappelle celle de Vernon), Cyrano éclate :

« Petite insolente! Au bureau du proviseur! Dès que vous verrez votre frère, vous saurez que vous étés arrivée! EXÉCUTION!

- Okay, okay, tentais-je de le calmer. »

Je pris un crayon de ma trousse et me levai. Je m’arrête au bureau d’Alex.
« Appelle-moi, fis-je malicieusement en écrivant mon numéro de portable sur sa main.

- Je n’y manquerais pas, m’assure-t-il en souriant. »

Puis je sort de la classe et me dirige vers le bureau du principal…et je vois, effectivement, mon frère. Comment il fait ce prof? Il est peut-être voyant? Du genre Trelawney? Non, je commence à devenir parano. Quoi que…

Après ma charmante matinée (Histoire et maths, le destin s’acharne sur moi!) Je sors de l’école en compagnie de Lucas et de Clémence (vraiment, cette fille est trop clame et gentille, il faut bien que quelqu’un rattrape pour elle, même si à mon avis j’en rattrape dix comme elle). Nous marchions en dégustant de bons burgers de chez McDonald (Nda : ta ra ta ta ta, McDonald, c’est ça que j’aime!) pour allez à la boutique de François. J’étais excitée comme une puce et sautillais partout.

« On se croirais dans un film de James Bond, dit soudainement Lucas. Il du deviner, par nos regards perplexes, qu’on ne comprenait pas où il voulait en venir car il continua : Mais oui, Gabrielle, c’est la James Bond girl et nous, on est ses acolytes qui surveillent ses arrières!

- What the hell? Demandais-je. Je me demande pourquoi on ne t’a pas encore envoyé dans une asile pour les fous…

- Parce que je te manquerais trop Gaby, fit sagement Lucas pendant que Clém toussote bruyamment. »

Dix secondes plus tard, il n’a pas pu s’empêcher de rouvrir sa gueule :

- Et en plus, on a chacun un burger double, avec deux tranches de pain et deux boulettes de viande ! s’exclame-t-il tout excité.

- Ouiii Lucas, répondis-je, et en plus, il est midi vingt-deux .

- Ohhhhh, fit-il, On fait un vœux ! continua-t-il en fermant les yeux.

- T’as pas vraiment fait un vœux ? questionna Clémence en le regardant de travers.

- … »

Nous arrivâmes (Nda : Je déteste le passé simple !) sans problème et je pus acheter mon livre adoré. En revenant, j’ai foncé dans trois personnes et faillis me faire renverser par un autobus. J’étais trop occupée à regarder la couverture. Mais je suis toujours en vie.

Une dizaine de minutes plus tard, on arrivait à l’école. La cloche allait sonner dans cinq minutes alors on s’est dépêchés de prendre nos livres. Sans pouvoir m’en empêcher, je jetais un coup d’œil au dernier tome. Sur la première page, une phrase seule et sans amis traînait :

« Ne pas tourner cette page avant minuit, les conséquences en seront catastrophiques. »

Eh bien, un défi de plus à relever, quoi qu’on ne peut pas vraiment appeler ça un défi ! Je tourne la page et je me sens attirée, comme si je tombais dans un gouffre sans fond !Puis, je heurtes le sol. Où suis-je ? Bon sang, je me retrouve au milieu de nulle part comme ça, grâce à une note dans un livre ?? Je regarde autour de moi, je découvre que ma valise et mon sac à main m’on accompagnés dans cette balade. Je vois que je suis dans un parc, autour, il y a un château, un lac et une forêt. Une minute, j’ai comme une impression de déjà vu ! Mais je me rappelle pas où j’ai déjà vu ça. Bon, je sors mon portable de mon sac et cherche un signal, assise sur mes valises.

« Cela ne sert à rien Miss. Les objets moldus ne fonctionnent pas à Poudlard à moins d’être ensorcelés, me dit quelqu’un.

- Ha ha wharf ! Vous êtes drôle vous ! fis-je sans lever les yeux vers mon interlocuteur.

-Ehem…Je dois avouer, Mademoiselle, que votre humour me dépasse , continu-t-il. »

Je daignais enfin lever les yeux vers cet inconnu, qui, même si je ne voulais pas me donner de faux espoirs, me rappelais bien quelqu’un.

« OH-MY-GOSH ! m’écriais-je, Vous ressemblez trop à Dumbledore dans Harry Potter!!

- C’est fort bien possible car je suis Dumbledore, répond-t-il. Malheureusement, je ne connais pas d’Harry Potter mais il y a un James Potter qui étudie à Poudlard et qui, en passant, vous ressemble étrangement.

- Sans déconner, commençais-je un peu troublée par tant de coïncidences. Elle est où la caméra cachée ou je ne sais quoi? Fis-je en croisant les bras.

- Je crains, mademoiselle, que se ne soit pas une plaisanterie si c’est bien ce que vous insinuez.

- Mais…mais c’est impossible! Dis-je en me prenant la tête dans les mains. Je suis née en 1991 et vous, continuais-je le pointant du doigt, vous êtes des personnages fictifs dans un livre! Ce château, ce lac, cette forêt et tout ce qui va avec aussi!

- J’ai bien peur de ne plus vous suivre, répondit-il. Mais allons dans mon bureau, pour clarifier tout ça. »

Je l’ai donc suivi, sans dire un mot. La seule idée que je soit à Poudlard, qui plus est au temps des maraudeurs, me rendait béate. J’observais, au passage, des fantômes, des armures qui bougent et des tableaux parlants ce qui répondit à ma question « Suis-je vraiment à Poudlard? ».

Dans ma tête, milles et une questions se bousculaient pour franchir mes lèvres. Comment ai-je atterri ici? Pourquoi Dumbledore avait dit que je ressemblais à James? Et comment ma valise a atterri avec moi? Comme si cet événement était prévu…

Je fus tirée de mes pensées pas notre arrivée devant son bureau : complètement différant des films et exactement comme je l’avais imaginé. Il y avait déjà quelqu’un dans son bureau. La dite personne jouait avec un des nombreux objets de Dumby.

« James? Demande Dumbledore. Déjà là?

- Hello Professeur! Et toi aussi, fit-il en me désignant.

Un long silence se fit brusquement durant lequel on se regardait et on se disait à quel point on se ressemble. Une ressemblance frappante : moi en version garçon, plus longue, avec des lunettes, des yeux noisette et des cheveux légèrement plus foncés. On avait les mêmes traits du visages. Et quand j’y pense, j’ai toujours eu les cheveux ébouriffés.

« Gabrielle Williams, fis-je au bout d’un instant en lui tendant la main et en lui souriant chaleureusement.

- James Potter, répondit-il.

- Bon, je ne veux pas interrompre vos retrouvailles mais la première chose que je voudrais clarifier, c’est votre lien de parenté.

- Notre QUOI? Avons-nous dit d’une même voix.

- Voyez-vous, jeunes gens, lorsque deux personnes se ressembles à s’y méprendre, on vérifie le lien de parenté. Fit-il comme s’il parlait a des retardes.

- Et comment allez-vous faire ça?

- Le choixpeau magique! Firent-ils ensembles comme si c’était une évidence.

Ohh… Je suis maintenant sure que je délire!

-…Allons y! fis-je. »

Après dix bonnes minutes, on a découvert que j’avais effectivement un lointain lien avec James Potter. Cette simple perspective n’est-elle pas tout simplement exaltante?? Mais, on garde quand même notre self-control…

« Bien, repris Dumbledore, maintenant, quelques détails :
-Vous dormirez dans le dortoir de votre cousin puisque c’est le dernier qui n’est pas plein;
-Vos uniformes arriveront dans une semaine;
-Revenez me voir dans deux heures avec James pour certaines choses, tel que vos connaissances en magie, vos cours, etc., etc.…

- Parfait, lui répondis-je, pendant ce temps…

- Oui, donc James restera avec vous et vous fera découvrir les alentours.

- No problemo.

- Oh et une dernière chose : vous êtes maintenant Gabrielle Potter.

- Euhhh… Est-ce que je pourrais savoir pourquoi?

- Si le ministère l’apprend, vous êtes dans la… compote jusqu’au cou, finit-il»

Sur ce, nous sortons du bureau sans un mot de plus.

« Désolée que tu dois rester avec moi, tu as sûrement mieux à faire, dis-je légèrement mal à l’aise.

- Mais non, ne dit pas de bêtises, je vais te présenter mes amis enfin seulement Sirius, les autres sont en cours... Après tout, on est cousins et t’as l’air sympa.

- Sirius Black, James Potter, Rémus Lupin et Peter Pettigrew; les célèbres maraudeurs! Vous en avez de la chance. Moi aussi je veux être animagus, sortir à Pré-au-Lard et aller en retenue,d’ailleurs, j’ai laissé 10 heures de retenues derrière moi ! m’exclamais-je soudainement. YEEEEEAAAHH!

Pendant mon monologue, James me regardais avec des yeux de merlan frits.

- Heemm, tu peux faire comme si tu n’avais rien entendu? Demandais-je d’une petite voix.

- J’arrive pas à y croire!

- Encore une fois : désolée. Je vous connaît dans des livres alors…

- Ahhh, c’est pour ça que Dumbledore ne veut pas que le ministère te remarque. Fit-il soudainement illuminé.

- Oui, répondis-je. »

La discussion se finit de cette façon alors que nous étions devant le portrait de la grosse dame. J’étais dos au portrait alors qu’on entrait (Oui, je sais ce que vous vous dites ; qui est assez con pour faire ça. Je vous annonce que je le suis --)

« Attention à la – James n’eu pas le temps de terminer sa phrase que je tombais à cause d’une marche. » Je tenais une grosse valise et une petite alors que James avais les autres ce qui veut dire que les valises ont revolé dans la salle en tombant par terre et en s’ouvrant alors que je poussais un petit cri.

Je me relevait en me massant le crâne alors que James accourrait vers moi et qu’un autre gars commençais à ramasser mes affaires.

« Je vais bien, répondis-je à la question muette de James.

Je me relevais pour aller ramasser toutes mes belles affaires éparpillées dans la salle.

- Salut mec, entendis-je James dire à l’inconnu.

- Tu m’as ramené quelqu’un! Ohh Jamesie, j’étais sur qu’un jour tu dépasserais l’âge mental de 2 ans, fit l’inconnu que j’identifiais comme étant Sirius Black. Une seule chose à dire : beaucoup mieux que Tom Cruise, Brad Pitt et David Beckham réunis!- Désolé Sir’ celle-là, n’ose même pas l’approcher, répondit James.

- Quel égoïste, je croyais que j’étais ton meilleur ami et qu’on se partageais tout! Fit-il d’un air peiné.

- Non Sirius, ni toi ni personne d’autre d’ailleurs. Ohhh non!

- Euhh, je suis toujours là James, dis-je à mon nouveau cousin.

- Oui, donc Patmol, je te présente Gabrielle Potter; ma cousine.

- Salut, lui fis-je.

- Tu…tu as une cousine!?

- Ehem, oui, c’est tout nouveau.

- Ahh, je suppose que tu veux mon autographe? Dit Sirius en s’adressant à moi avec un air charmeur que j’aurais apprécié s’il n’avait pas eu cet orgueil. Comme réponse, je lui envoie un regard du genre « T’es pas bien ou quoi? » en haussant un sourcil (Oui, moi je suis vrm capable de faire ça, c’est génial non?). Puis je me décidais à lui répondre quelque chose :

- Tu veux pas plutôt que je regarde si y a pas un médicament contre l’orgueil et l’arrogance?

- Euuhh, non merci.

- Bienn.

- Alors maintenant, allez porter mes affaires, intimais-je aux garçons.

- On peut pas monter dans le dortoir des filles, me dis Sirius.

- Elle va vivre avec nous Sirius, répondit James alors que j’avais ouvert la bouche pour parler. Le regard de Sirius se transforma en regard légèrement machiavélique.

- N’y pense MÊME PAS! Dis-je en pointant le torse de Sirius.

- Quoiii? Fit-il candidement.

- Vous ne pouvez pas fouiller dans mes affaires quelqu’en soit la raison! NI, ajoutais-je en le voyant ouvrir la bouche, dans mes tiroirs de sous vêts.! Il se renfrogna…

- J’aime beaucoup ta cousine Jamesie.

- Pas trop quand même! Avisa-t-il Sirius alors que je soupirais »

Ils finissent de monter mes valises en 5 minutes (c’est qu’ils sont musclés!)

« Bon, on fait quoi pendant les deux prochaines heures? Questionne James.

- Mais quelle question! Répondis-je, On va à Pré-au-Lard! »
Note de fin de chapitre :

Libre à vous de me dire ce que vous en pensez...^^
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.