S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Le Nouveau Monde par Persis

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Enfin, on les a retrouvés! Mais on n'est pas sorti de l'auberge pour autant.
Petite Ourse fit entrer Lady Wilda, visiblement très effrayée, dans son propre tipi. Drago lui emboîta le pas.

- Mais qu’est-ce qui se passe? demanda l’Anglaise en serrant les doigts sur son collier.
- Un mage fou cherche à s’emparer d’une pierre précieuse de couleur bleue, répondit Drago. Il pense que cette pierre va le rendre plus puissant. En fait cette pierre n’existe pas. Comme il a plusieurs exactions à son actif, on lui a tendu un piège en créant un leurre. Malheureusement par une suite de quiproquos trop longs à vous expliquer, il a pensé qu’une autre personne la possédait. Cette personne, qui n’était au courant de rien, a malencontreusement donné votre nom quand un des complices de cet homme l’a interrogée.
- C’est Dravina, n’est-ce pas ?
- Pourquoi pensez-vous cela ?
- C’est la seule qui soit au courant pour mon collier. La seule sorcière que je connaisse dans ce pays.
- Vous… vous n’avez aucun contact avec les autres sorciers ? s’exclama Drago très étonné.
- NON ! Je ne suis plus une sorcière ! C’est fini ! Terminé ! Je ne veux plus rien à voir avec…

Elle éclata en sanglots et enfouit son visage dans ses mains. Nargue Les Loups échangèrent un regard grave. Petite Ourse passa le bras sur son épaule.

- Je voudrais être morte ! hoqueta Lady Wilda. Je n’aurais jamais dû survivre à tout cela !
- Les choses peuvent s’arranger, croyez-moi, répondit doucement Drago.
- Ils me … cherchent …n’est-ce pas ?
- Qui « ils » ?
- Les autres Mangemorts !
- Non, pas que je sache ! La page est tournée. C’est du passé, tout ça !
- Mais vous …. ?
- Moi, je suis venu ici pour changer d’air. Pas pour vous poursuivre ! C’est par hasard que j’ai appris votre présence en Amérique. Quand on m’a dit pour le professeur Rogue et vous.

Lady Wilda se redressa.

- Que savez-vous exactement? demanda-t-elle en se durcissant.
- Qu’il vous a rendu mère sur l’ordre de Tom Jedusor.

Lady Wilkes poussa un soupir de soulagement en entendant Drago appeler le Seigneur des Ténèbres par son vrai nom. Elle sentait un poids qui tombait de ses épaules. Si le fils Malefoy l’appelait comme ça, elle n’avait plus à se méfier de lui.

- Au fait, l’enfant ? Il n’y avait pas de bébé avec vous ? reprit Drago, inquiet.
- Je les ai abandonnés.
- «Les» ?
- C’était des jumeaux. Un garçon et une fille. Quand j’ai su que j’étais enceinte j’ai dit à Vous-Savez-Qui qu’il valait mieux que je me retire un moment pour mener ma grossesse à terme. Il a bien voulu. J’ai d’abord séjourné à la campagne dans une vieille demeure qui appartient depuis longtemps à ma famille. Mais quand j’ai appris l’issue de la bataille de Poudlard … (elle marqua une pause) … j’ai voulu transplaner loin, très loin …. Je n’en étais plus capable ! Je me suis souvenue de Dravina, elle m’avait invitée à venir lui rendre visite quand je l’ai rencontrée chez vos parents. Vous étiez au collège, vous n’avez pas dû la voir.
- En effet !
- Je lui ai envoyé un hibou. Elle est venue me chercher. Mes pouvoirs magiques s’étaient affaiblis et ils se sont affaiblis chaque jour davantage. Dravina ne comprenait pas que je ne veuille plus les retrouver.
- Mais pourquoi ne voulez plus être sorcière ? demanda Drago avec vivacité.

Petite Ourse lui jeta un regard de reproche.

- Parce que … répondit Lady Wilda avec véhémence, parce que … c’est ainsi ! C’est mon choix ! C’est moi que ça regarde !
- Quand je pense que vous êtes née dans une famille de sang-pur et vous… !
- Nargue Les Loups ! coupa Petite Ours avec sévérité et en parlant lakota.
- Sang pur ! Sang pur ! s’exclama Lady Wilda À quoi ça m’avance d’avoir le “sang pur” (elle prononça ces mots avec une sorte de mépris) quand je me retrouve sans famille, sans amis, loin de mon pays, sans espoir de pouvoir libre sur le sol qui m’a vue naître … ?
- C’est bon ! C’est bon ! répondit Drago en essayant de calmer le jeu. Vous avez raison : il y a des choses plus importantes dans la vie. Je n’aurais pas dû m’emporter comme ça.
Mais, dites-moi, que sont devenus vos enfants ?
- Mes enfants ? Comment pourrais-je les regarder comme mes enfants ? Je les ai abandonnés, je vous l’ai déjà dit ! J’avais quitté Dravina quand j’ai accouché. Je les ai laissés à Drake. Laissez-moi maintenant !

//
|//
|//
.|.



Nargue Les Loups trouva Faucon Avisé mi-assis sur sa couche, le dos calé par des couvertures.

- Bonsoir l’Ancien ! Comment te sens-tu ?
- Mieux ! Grâce à toi !
- À moi ?!
- Tu as eu les bons réflexes au bon moment.
- Je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé.
- Dustin a, semble-t-il, le pouvoir de se transformer à volonté dans la créature de son choix.
- Et ce rayon vert ? Si ça avait été un Avada Kedavra, nous ne serions pas là en train de parler.
- Non effet ! Il ne peut pas combiner une métamorphomagie acquise et la puissance nécessaire pour lancer les sortilèges impardonnables.
- Il a pourtant tué le sorshiérif !
- Pas par l’Avada Kedavra. Je n’ai pas eu le temps d’en voir assez pour comprendre comment il s’y est pris. Les Forces Baguettistes d’Investigation sont en train d’enquêter. Ben tiens ! quand on parle du sorcier…
- …on en voit la baguette répondit une femme d’une trentaine d’années qui entrait dans le tipi.
- Esméralda! mon disciple, Nargue Les Loups, qu’on appelle Drago Malefoy en Angleterre. Mon garçon ! Esméralda Enchanting officier du FBI.
- Tu pourrais répondre à quelques questions ? demanda l’officier en souriant.
- Je ferai de mon mieux !

//
|//
|//
.|.



Nargue Les Loups était assis dans l’herbe à côté d’Enchanting.

- Je vous assure que je n’ai pas réfléchi, disait-il. J’ai lancé le premier sort qui me passait par la tête. Et puis il s’agissait d’un animal. Je ne pouvais pas savoir qu’il s’agissait d’un être humain métamorphosé.
- Je comprends très bien. On ne peut pas vous le reprocher puisque votre déposition rejoint celle de Faucon Avisé. Mais si j’étais vous, j’éviterais de lancer ce Sectumsempra. Ce n’est pas un sort très innocent.
- Je… je me vois mal employer un sortilège impardonnable.
- Contre un animal ? Vous venez vous-même de me le faire remarquer ! Et la magie noire, ça vaut mieux ?
- Je sais, ce n’est pas très logique.
- Écoutez, l’important c’est que vous soyez tous les deux sain et sauf et que la Lady soit en sécurité.
- Je vais devoir retrouver ses enfants.
- Il vaudrait mieux que vous restiez ici, c’est plus prudent.
- Si ce cinglé apprend qu’elle a eu des gosses, il se servira d’eux comme moyen de chantage.
- Où sont-ils ?
- D’après elle, à Drake. Mais j’ai l’impression qu’elle me ment.
- Drake n’est pas un endroit sûr pour vous en ce moment.
- Le sort que l’hydre a lancé, je veux dire, ce rayon vert, qu’est-ce que c’était ?
- Nous n’en sommes pas encore sûrs. Comme vous venez de le dire, c’est un rayon, et pas un sort. Il ne tue pas inexorablement comme l’Avada Kedavra mais il blesse. Le sorshierif Eibin a d’abord été neutralisé par ce rayon, puis égorgé.

//
|//
|//
.|.



Petite Ourse en jeans et en sweat-shirt aubergine, coiffée d’une casquette bleue, regarda à droite et à gauche.

- Dépêche-toi, dit-elle à Nargue Les Loups.

Drago était habillé à la moldue, il portait le même couvre-chef et une jolie queue de cheval blonde tombait entre ses omoplates. Il pressa le pas et pénétra avec elle dans le bâtiment de la mairie.

- À toi de jouer, dit-il à la jeune fille.

Celle-ci se dirigea vers le bureau de l’employée.

- Bonjour madame. Une de nos cousines a accouché, il y a de cela six mois de cela et elle a abandonné ses enfants. Vous comprenez, elle s’est disputée avec sa famille, elle est partie de chez elle. Elle est très dépressive, vous voyez, et maintenant que nous l’avons retrouvée nous voudrions prendre en charge ses enfants.
- Vous me semblez bien jeunes !
- Voici les documents, madame, ils sont en ordre ! répliqua Petite Ourse en lui mettant de faux papiers sous le nez.

L’employée poussa un soupir et entra les données dans l’ordinateur

- Wil-da-Wil-kes, souffla-t-elle … Quelle date ?
- Janvier de cette année.
- Rien ! … Non,… je suis désolée, je ne vois rien !.... même dans les mois précédents … et les mois suivants … vous êtes sûre qu’elle a abandonné ses enfants à Drake ?
- C’est ce qu’elle dit ! Vous savez, une personne dépressive peut avoir des troubles de mémoire.
- Ou mentir ! … Je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider. Je vous souhaite bonne chance quand même.
- Merci madame !
- Dis, demanda Drago alors qu’il s’éloignait, c’est quoi cet appareil? Pourquoi est-ce qu’elle tapait avec ses doigts sur ce truc ?
- Tu es vraiment incroyable, toi ! Tu n’as jamais vu un ordinateur de ta vie ?
- Ben non !
- Mais tu vis sur quelle planète ?
- Chez les sorciers pardi !
- Bon, trêve de bavardage ! On ne s’éternise pas ici… mon sixième sens m’avertit qu’on doit déguerpir au plus vite.

//
|//
|//
.|.



Nargue Les Loups traça un cercle magique sur le sol et lança de puissants sorts de protection. Petite Ourse y mit son grain de sel pour parachever le travail.

- Je t’avais dit qu’elle mentait. dit Nargue Les Loups en s’asseyant dans l’herbe.
- Oui et non ! Elle ment et elle ne ment pas !
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Le Drake auquel nous avons pensé n’est sans doute pas le bon !
- Il y a plusieurs villes qui s’appellent Drake ?
- Quatorze aux États-Unis et deux au Canada ! Sans doute ailleurs aussi.
- Elle n’a pas pu aller loin pour accoucher si elle ne pouvait plus transplaner et sans argent moldu. J’espère qu’elle n’a pas confié ses enfants à un canard! (*) ajouta-t-il en pouffant.
- Peut-être qu’elle les a laissés à une personne qui s’appelle Drake ! dit Petite Ourse.
- Tiens ! C’est une idée ! … tu peux peut-être retrouver son adresse avec un …euh … ornidateur ?

Petite Ourse éclata de rire.

- UN-OR-DI-NA-TEUR ! Non, pour ça on va utiliser la bonne vieille magie ! répondit-elle.
- Cette fois, je te laisse faire et je regarde !
- Vraiment ?
- Oui ! Peut-être que tu connais un autre truc que moi. Comme ça, je pourrais apprendre quelque chose de nouveau.

Petite Ourse reprit son sérieux. Elle changea à nouveau un mouchoir en cuvette, elle la remplit d’eau puis y jeta de la poussière. Elle agita son bâton magique et posa la question.

- Où est Drake et les deux bébés ?

Une image se forma dans le bassin puis disparut pour faire place à une autre, puis une autre, puis une autre…

- L’ennui, c’est qu’il y a plusieurs Drake avec deux bébés, soupira-t-elle.
- Et si tu poses la question autrement ? En disant : ‘des jumeaux de six mois’ par exemple ?
- Je vais essayer.

Petite Ourse agita à nouveau son bâton magique, une première fois pour retirer la première question, une deuxième fois pour poser la seconde. Cette fois, la poussière ne forma qu’une image qui fit un gros zoom : la 56e rue, n°228, bte 46, 4e étage.

- On y va ? demanda Petite Ourse.

Cette fois ils décidèrent de ne pas apparaître dans le hall. Ils allèrent directement au 4e étage. Drago avait retenu la leçon : il poussa sur la sonnette en se disant qu’il faisait des progrès. Une Afro-américaine bien en chair vint leur ouvrir. On entendait des enfants brailler derrière elle.

- Madame Drake ? dit Drago. Je viens rechercher les enfants de Lady Wilda Wilkes.
- Entrez, je vous en prie. Vous avez de la chance ! Je n’ai pas fait comme la Lady a dit. Je ne les ai pas mis à l’orphelinat. Quand une maman ne veut pas de son enfant, j’attends toujours un peu pour voir si elle ne va pas changer d’avis. Vous êtes de la famille ?
- Son cousin, madame, dit Drago en lui fourrant une fausse déclaration sous le nez. Lady Wilda est fort dépressive. Quand sa … notre famille a appris, nous avons tout fait pour retrouver ses enfants et les prendre en charge.
- Voilà, voilà ! dit la grosse dame guillerette, en montrant deux bébés en train de se traîner sur le lino dans le salon parmi des jouets épars. Voici la petite fille et là, le petit garçon.
- Comment s’appellent-ils ?
- Je n’ai pas donné de nom, monsieur. Je les appelle Baby et Dolly. Si la maman n’était pas venue les rechercher, c’est l’employé de la mairie qui leur aurait donné un nom.
- On n’a pas déclaré leur naissance ? s’écria Petite Ourse.
- Non, madame !
- Nargue Les Loups, s’écria Petite Ourse en lakota. Il y a du danger !
- On transplane, vite !
- Non ! C’est trop tard ! Il va s’en prendre à la dame !
- Occupe-toi d’eux !

Drago se dirigea vers la porte, la baguette à la main. Il réalisa que si la personne cherchait un objet, le mieux serait de la contenter, mais comment ? Vite, il jeta un sort à la serrure. Un accio lui mit un des jouets en main pendant que Petite Ourse détournait l’attention de la nourrice. Un sort, et le jouet devint un pendentif, un autre, et la pierre eut un rayonnement magique. Déjà, on était en train de forcer la serrure. La porte s’ouvrit. Drago, aveuglé par une lumière éblouissante sauta sur le côté pour éviter ce rayonnement. Il sentit un jet brûlant l’atteindre à la jambe. Il jeta l’objet qu’il tenait en main en direction de son adversaire. Celui-ci se précipita pour le ramasser, laissant le temps à Drago de riposter. Malheureusement, il rata son but. L’adversaire était prêt à lui rendre la monnaie de sa pièce quand Petite Ourse lui jeta un stupefix. Mais le sortilège n’agit pas complètement. Les deux jeunes gens entendirent geindre. Quand ils s’avancèrent vers la source de cette lumière qui venait de s’éteindre, le point d'origine du rayonnement avait, lui aussi, disparu. Petite Ourse et Drago qui boitait, rejoignirent l’appartement. La jeune Lakota, avait entre temps, plongé la nounou dans un sommeil réparateur. Elle lui lança un petit sortilège d’amnésie pour effacer le moment où l’on forçait sa porte et un autre charme qui imprimerait dans sa mémoire le souvenir des deux jeunes gens emmenant les jumeaux.

- Je sais où les emmener mais comment va-t-on faire pour se tenir par la main en portant les enfants ? demanda Nargue Les Loups.
- Simple comme bonjour ! répondit Petite Ours.

Drago se retrouva, en une fraction de seconde, avec un bébé ficelé sur le corps. Petite Ours prit le second en charge. Pop ! Le quatuor se retrouva dans le jardin des Prince.

__________________________________

* drake : mâle du canard en anglais.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.