S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Le Nouveau Monde par Persis

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Une tâche est à peine terminée que de nouveaux défis s'annoncent.
Le transplanage avait ravivé la douleur dans la jambe de Drago. Il se hâta de déposer son fardeau et Petite Ourse en fit autant, Salomé qui était en train de s’affairer dans la cuisine vit les deux jeunes gens dans la pelouse. Elle avertit Winfred et tous deux vinrent à la rencontre de leurs visiteurs. Drago eut juste le temps de donner Baby à son hôte puis il perdit connaissance. Il lui semblait tomber dans un puits sans fond. Une ombre gigantesque se penchait sur lui. Il était cette nuit-là, sur la colline, face à l’esprit du maître des potions. Mais cette fois, le spectre ne paraissait plus courroucé. Le visage était sans expression, presqu’amical. Sa voix résonnait : « Vous n’êtes pas très solide, Malefoy. Mais je dois reconnaître que vous avez fait du bon travail.
Je ne veux pas que ces enfants s’appellent Rogue. Ils porteront le nom de ma mère. »

Drago lui demanda : « quels prénoms dois-je leur donner, profess… »
Mais brusquement, la nuit fit place au jour, l’ombre de Rogue au visage de Petite Ourse et c’est le bras de la jeune fille qu’il tentait d’atteindre. Il comprit qu’il venait de reprendre ses esprits.

- Non, ne bougez pas, Drago ! dit Winfred qui avait remis le bébé à sa femme. Laissez-moi faire !

Nargue Les Loups eut l’occasion d’expérimenter l’effet de se déplacer par mobilicorpus. Il se retrouva bientôt allongé sur le canapé du salon. Mr Prince se hâta d’examiner la blessure.

- Je ne crois pas que je puisse soigner ça tout seul. Il serait plus prudent de faire venir un médicomage, dit-il.
- J’ai vu Severus Rogue, répondit Drago de manière abrupte.
- Pardon ? fit Winfred en sursautant.
- Quand je me suis évanoui. Il veut que les enfants s’appellent Prince.
- Vous dites ?
- Mais il n’a pas eu le temps de leur donner un prénom.
- Euh … Drago ?! De quoi me parlez-vous au juste ?

Le jeune homme réalisa subitement que les Prince avaient raté quelques épisodes du feuilleton.

- Ce sont les enfants de Lady Wilda et du professeur… reprit-il, en se sentant faiblir.

Rogue avait raison, il n’était pas solide. Petite Ourse s’approcha et regarda la blessure.

- Tu peux y faire quelque chose ? demanda Nargue Les Loups dans son idiome algonquien.
- Juste les premiers soins, en attendant le médicomage, répondit-elle en lakota.
- Vas-y !

Drago releva la tête tandis que Petite Ourse s’affairait sous l’œil attentif et perplexe de Winfred. Il tâcha de reprendre le récit comme il le put.

- Lady Wilda a donné naissance à des jumeaux et elle les abandonnés. Nous avons eu du mal pour les retrouver… Nous avons été attaqués par un mage noir complètement fou… qui croyait que…Lady Wilda possédait un objet qu’il convoite….
- Ne vous fatiguez pas comme ça, Drago ! répondit Winfred. Je vais voir si Salomé à averti le professeur Goodointment.

Petite Ourse arrêta ses passes ses incantations après un moment.

- Comment va-t-on … appeler… les enfants, demanda Nargue Les Loups qui s’affaiblissait.
- C’est à toi qu’il revient de leur donner un nom, répondit la jeune fille en souriant.

Winfred réapparu avec plusieurs fioles sous le bras.
- Le professeur sera là dans d’une minute à l’autre. Si la demoiselle a terminé sa médecine, je vais appliquer la mienne, dit-il avec une pointe d’humour.

Nargue Les Loups ferma les yeux un moment.

- Clemency et Ireneus, murmura-t-il en les rouvrant.

Il entendit la voix du médicomage qui venait d’arriver puis sombra dans les brumes de l’inconscience.

// \
\|//
\|//
.|.

Drago resta quatre jours à Sainte Mangouste. Quand il fut remis sur pied, il quitta sa chambre pour aller rendre visite à son père. Narcissa était sortie de l’hôpital depuis peu mais elle restait le plus souvent aux côtés de son mari. Drago les trouva tous les deux lorsqu’il pénétra dans la pièce en claudiquant légèrement.

- Drago ! s’exclama madame Malefoy. Mais… que t’est-il arrivé ? Tu boites ?
- Ce n’est rien, maman. Un petit accident de rien du tout. Dans trois jours je remarcherai normalement. Comment vas-tu ?
- Oh moi, ça va ! Mais ton père… fit-elle en soupirant.

Lucius Malefoy, en robe de chambre, était calé dans un fauteuil. Son esprit était ailleurs, il ne semblait se rendre compte de ce qui se passait autour de lui.

- Il a meilleure mine, dit Drago.
- Tu trouves ?
- Et il a repris du poids. Ses traits sont moins tirés.

De fait, Lucius n’avait plus l’allure d’un vieillard, même s’il paraissait plus que son âge. Drago s’assit en face de lui et lui prit les mains.

- Ça va, papa ? demanda-t-il
- Il ne dit plus rien ! répondit Narcissa.
- Il ne dit rien mais il entend tout et il réfléchit beaucoup.

Le jeune homme passa la main sur la joue de son père. Une sorte de lueur parut briller dans les yeux de Lucius et l’ébauche d’un sourire naquit sur ses lèvres.

- Tu sais, maman, reprit Drago tout en regardant son père, j’ai retrouvé Lady Wilda. Si elle revient en Angleterre, tu pourrais peut-être la prendre comme dame de compagnie ?
- On verra !
- Tu dois te sentir seule, non ?
- Très seule, depuis que tu es parti !
- Maman ! Qu’est-ce que tu faisais quand j’étais au collège ?
- Ce n’est pas pareil ! protesta Narcissa.
- Tu sais, Lady Wilda a eu un choc et ça s’est répercuté sur ses pouvoirs. Si elle vient à la maison, il faudra éviter ce sujet avec elle. Elle n’a plus envie d’être sorcière !
- Ce sera gai comme conversation ! Entre ton père qui est…
- Maman, fais attention à ce que tu dis. Papa entend tout et comprend tout. N’est-ce pas, papa ?

Lucius poussa un gros soupir.

- Tu es fatigué ? demanda Drago.

Lucius semblait le regarder.

- Viens ! Viens t’allonger, dit Drago.

Il prit son père par le bras et le guida vers son lit. Quand Lucius fut bien installé Narcissia fit signe à son fils de le suivre hors de la chambre.

- Tu as reçu mon hibou ?
- Lequel ? Tu sais, j’ai beaucoup bougé et transplané.
- Alors, tu ne sais pas ?
- Quoi ?
- Ton père ne peut pas rester ici. Il est mal soigné. Figure-toi qu’il a réussi à sortir de l’hôpital, il y a trois jours…
- Comment ?!
- Tu vois comme il est mal gardé… C’est affreux ! Il s’est promené en chemise de nuit, dans la rue… Et c’est cette… la fille Weasley, dit-elle en grimaçant, qui l’a retrouvé et qui l’a ramené chez elle. Enfin : chez son fiancé, Potter ! Tu te rends compte ! Quelle déchéance ! Lucius Malefoy errant comme un vagabond et recueilli par une Weasley dans la maison de ma tante. Je voudrais reprendre ton père à la maison, mais il faut que je trouve des personnes compétentes pour s’occuper de lui.
- Et le ministère, qu’en dit-il ?
- J’ai envoyé un hibou. J’attends la réponse. Ben tiens, les voilà !

En effet Kingsley et Harry débarquaient au coin du couloir.

- Ah, Monsieur Malefoy ! commença l’auror, je vous cherchais justement et je me doutais bien que je vous trouverais ici.

Drago lui lança un regard insistant. Il ne voulait pas que Shacklebolt n’apprenne malencontreusement à sa mère ce qui venait de lui arriver.

- Pourquoi cherchez-vous mon fils ? demanda Narcissia inquiète.
- J’ai des renseignements à leur donner sur Lady Wilda, dit Drago précipitamment.

// \
\|//
\|//
.|.



- Je suis désolé, monsieur Shacklebolt, dit Drago très fermement, mais je me suis déjà expliqué sur ce point auprès des autorités américaines. Je suppose que vous avez lu le rapport. Je n’ai rien à ajouter à ma déposition.
- Il n’en reste pas moins, monsieur Malefoy, que vous avez eu recours à la magie noire.
- Contre un animal !
- Qui était un être humain métamorphosé…
- Je l’ignorais.
- … et qui vous a lancé un sort.
- NON, monsieur Shacklebolt, PAS un sort, un RAYONNEMENT !
- Dois-je vous rappeler que le recours à certain sort est strictement interdit et est passible de sanctions qui…
- Dois-je vous rappeler que les faits ont eu lieu sur un territoire qui n’est PAS de votre juridiction ? Je n’ai plus RIEN à ajouter.
- BIEN ! Si vous le prenez sur ce ton ! gronda l’Auror, menaçant.

Drago ôta ostensiblement ses chaussures, sous le regard médusé de Harry et prit ses chevilles en main pour les ramener vers lui et s’asseoir en tailleur sur le fauteuil où il avait prit place. La manœuvre lui arracha une petite grimace quand il saisit le membre blessé.

- Monsieur Malefoy, qu’est-ce… ! dit Shacklebolt en se levant brusquement. Monsieur Male… ! Vous n’all… !NON ! … &@# !$ … ! Trop tard !

Le corps de Drago était là, mais son esprit ne communiquait plus avec ce bas monde.

- On n’a qu’à le réveiller ! s’exclama Harry
- Surtout pas ! … Ne jamais faire sortir quelqu’un d’une transe. C’est TRÈS dangereux.
- Et ça peut durer combien de temps ?
- En moyenne un quart d’heure. Ça peut être plus court ou ça peut durer plusieurs heures ! Il nous a bien eus !
Et en plus, il a raison : on ne peut rien lui dire sur l’usage du Sectumsempra hors de Grande-Bretagne, à moins que les Américains n’engagent des poursuites.
- Et le code magique international ?
- Si les Américains ont décidé de classer l’affaire, ça n’arrivera pas jusque là. Il faudra trouver autre chose.
- En tout cas, il a fameusement changé, dit Harry. Je ne le reconnais plus.
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Ce n’est plus le même garçon. Avant, il aurait évoqué de puissantes protections et il aurait mis en avant sa famille…
- Quand on voit à quoi les Malefoy sont réduits !
- Oui, je sais, mai … entrer en transe … je ne m’attendais vraiment pas à ça.
- Il est revenu à une forme de magie très primaire … primordiale.
- C’est ça qui ne colle pas avec le personnage ! Kingsley, cette magie … elle a des rapports avec la magie noire ?
- Elle n’est ni blanche, ni noire … c’est l’usage qu’on en fait qui la rend bonne ou mauvaise… En fait, il est difficile de faire beaucoup de mal en s’en servant, c’est une magie très saine … Eh ! … Oh ! s’écria soudain Kingsley en voyant Drago s’effondrer. Il perd connaissance, maintenant !
- Qu’est-ce qui se passe ? dit Harry en retenant le corps de Drago.
- Ça doit être la fatigue ! Il sort juste de l’hôpital.

// \
\|//
\|//
.|.



- Avalez-moi ça, dit Kingsley en fourrant un grand verre d’eau sous le nez de Drago. Vous vous sentez mieux ?
- Pas trop. J’ai beaucoup transplané ces derniers temps, ça m’a épuisé… Et avec toutes ces émotions.
- Savez-vous où est Lady Wilda Wilkes?
- Je l’ai laissée au camp des Lakotas au Fort Berthold. Je suppose qu’elle y est encore.
- Que pouvez-vous nous dire sur ce campement ?
- Il est incartable et protégé magiquement. C’est Aigle Noir qui en est le chef… Qu’est-ce que vous avez versé dans mon verre ? Du veritaserum ?
- Oui ! Ce sera plus simple pour vous comme pour nous. Répondez juste à cette question : la déposition que vous avez faite aux autorités américaines concernant l’emploi du Sectumsempra était sincère et complète ?
- Oui, elle l’était !
- C’est bon, monsieur Malefoy. Nous vous serions reconnaissants de faire tout ce qui vous est possible pour que Lady Wilkes revienne en Angleterre.
- Vous avez ma parole d’homme ! Mais moi aussi, j’ai aussi une faveur à vous demander : accorder les permissions et les dispenses nécessaires pour que mon père soit mieux soigné.
- J’examine le dossier avec la plus grande attention, monsieur Malefoy.

Harry regardait Drago d’un air médusé. Le jeune Malefoy avait donné sa parole d’homme et non sa parole de sorcier.


// \
\|//
\|//
.|.



Quand Drago réapparut au campement il trouva Faucon Avisé debout bien qu’il eût le bras en écharpe et qu’il fût encore incapable de reprendre le cours normal de ses activités.

- Tu es déjà de retour ? demanda l’Ancien.
- J’étais pressé de te revoir.
- Il faut te reposer un peu, mon garçon. Tu as beaucoup demandé de toi-même et tu es blessé.
- Ça va mieux, tu sais, et puis c’était moins grave que pour toi.

Nargue Les Loups lui raconta brièvement son passage au bureau des Aurors. Faucon Avisé fronça les sourcils.

- Ils exagèrent, quand même ! Ils n’ont pas à se mêler de ce que tu as fait ici ! Ça ne les regarde pas et je ne pense pas que le recours à ce Veritaserum soit conforme aux règlements internationaux.
- Oh, tu sais, maintenant, ils sont sûrs que je ne leur ai pas raconté des histoires. J’en suis quitte. Il me reste juste à persuader Lady Wilkes de rentrer en Angleterre.
- Ce n’est pas à toi à faire ça.
- J’ai donné ma parole d’homme.
- Tu n’avais pas à la donner ! J’ai un droit de regard sur les serments que tu prononces !
- Ben, c’est trop tard.
- Je te dégage de ton serment et je le prends sur moi. D’accord ? C’est aux officiers du FBI de s’occuper de ta Lady.
- Je peux quand même lui parler ?
- Elle a quitté le campement.
- Et où est-elle ?
- Je n’en sais rien. Personne n’en sait rien. C’est bien là le problème.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.