S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Le Nouveau Monde par Persis

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Différents points de vue vont s'entrechoquer.
La chouette que Faucon Avisé tenait sur le poignet de son membre valide prit son envol, emportant avec elle la lettre de protestation destinée aux Aurors. Drago n’en était pas très heureux. Il avait agi de bonne foi et craignait à présent des représailles envers sa propre famille. Mais l’Ancien était intraitable : « Tu en as fait assez pour le moment. Tu as besoin de repos et tu n’es pas en était de mener cette mission à bien. C’est l’affaire des forces de l’ordre magiques. » Drago ne pouvait pas nier sa fatigue mais le fait que Lady Wilda ait disparu, l’état de son père et l’affaire de sa fugue le tracassait.





// \
\|//
\|//
.|.




Drago quitta sa couche et le tipi pour aller se jeter dans les bras de la nuit froide qui lui mordillait la peau. Il grelotta en se demandant s’il ne ferait pas mieux de devenir ours pour se réchauffer. Il fit quelque pas et se retrouva brusquement devant deux yeux perçants.

- Tu ne dors pas ? demanda Aigle Noir.
- Non ! Je viens de me réveiller. J’ai fait un rêve.
- Agréable ?
- Non ! Pas du tout. Je rêvais que Lady Wilda était morte, mon père enfermé dans un asile de fous et que tout le monde me reprochait de ne pas avoir tenu ma parole.
- …
Va te recoucher et reparle de tout ça à Faucon Avisé, demain.
- Toi, non plus tu ne dors pas, Aigle Noir !
- Oh… moi, je suis vieux ! dit l'homme en riant. Je ne dors plus beaucoup.


// \
\|//
\|//
.|.




Nargue Les Loups s’approcha de Petite Ourse.

- Ça va ?
- Oui, ça va, et toi ?
- Je me fais un peu de souci mais on dirait que je ne suis pas le seul. Tu fais une drôle de figure et cette nuit, quand j’ai été faire un tour dehors, j’ai vu qu’Aigle Noir avait lui aussi de l’insomnie.
- Avant-hier, les autorités ordinaires ont arrêtés trois hommes de mon peuple. Ils ont commis des crimes sous l’influence de l’alcool et de la drogue. Ils risquent la prison à vie.
- Des sorciers ?
- Non, mais au fait, qu’est-ce que ça peut faire qu’ils soient sorciers ou non ? répliqua Petite Ourse.
- Non, mais je demandais juste…
- Parce que tu crois que les sorciers sont supérieurs aux autres, c’est ça ? Il n’y a que la magie qui compte et le reste on s’en fiche !
- Mais Petite Ourse, pourquoi est-ce que tu t’éner…
- Parce que mon peuple crève de misère ! Parce que la plupart d’entre nous en sont réduit à noyer leurs problèmes dans l’alcool ! Parce que des gens comme ton Faucon Avisé perdent leur temps dans une université à s’occuper d’étrangers au lieu de s’occuper des leurs ! Parce que …
- L’étranger te dit Adieu. Comme ça tu ne pourras pas lui reprocher de polluer TON air ! répliqua Drago en s’en allant.
- Mais Nargue Les Loups, je n’ai pas dit que…protesta la jeune fille.

Mais Nargue Les Loups s’éloignait à grands pas, outré de ce qu’il venait d’entendre. Il se dirigea vers le tipi de son mentor et y pénétra sans crier gare. Il fut tout interdit d’y trouver l’Ancien en train de tenir une conversation animée avec Aigle Noir.

- Oh, je … je … je m’excuse, … je n’ai pas pensé que… bafouilla-t-il, très embarrassé.
- La prochaine fois, tu appelles à l’entrée avant d’aller plus loin, lui dit Faucon Avisé, avec calme.
- Ton disciple a été tourmenté par un rêve cette nuit, il vient certainement t’en parler, dit Aigle Noir, sur un ton bizarre.

Nargue Les Loups avait une impression très désagréable et ne savait pas trop ce qu’il fallait dire ou faire. Il fit mine de se retirer.

- Non, reste, dit Aigle Noir. Nous avions justement terminé.

Le jeune homme se tenait tête basse, conscient d’avoir gaffé. Mais Aigle Noir, en passant devant lui, lui posa la main sur l’épaule et sourit.

- Apprends-lui à écouter sa voix intérieure, dit le chaman tout en se retournant vers le Wampanoag.


// \
\|//
\|//
.|.





- Tout le village est assez secoué par cette histoire, expliqua Faucon Avisé. L’un des criminels est le frère adoptif de Petite Ourse. Lorsque les Européens ont débarqués ici, ils ont fait du commerce avec nos nations en troquant des peaux de bêtes contre de la verroterie. Mais après quelques temps des individus sans scrupules ont proposé de l’alcool et les armes à feu comme monnaie d’échange.
- Des armes à feu ?
- Des armes très dangereuses chez les Moldus. C’est leur waddiwasi.
- Ah oui, je me souviens !
- Comme la plupart d’entre nous sont réduits à vivre dans des conditions peu attirantes, l’alcool fait des ravages. Aigle Noir pense que je devrais m’impliquer d’avantage et aider mes semblables. Moi, je ne le sens pas, et si je ne le sens pas, je ne peux pas faire du bon travail. Ça, il a des difficultés à le comprendre. Je ne pense pas perdre mon temps à Witchcake. J’ai l’occasion de transmettre notre magie à des personnes qui sont capables d’en faire bon usage. En formant d’autres sorciers, je crois que j’ai plus d’impact que si je faisais le travail moi-même. Ne te formalise pas trop de ce que t’as dit Petite Ourse. Les mots ont dépassé sa pensée.
- Et pour mon rêve ?
- Je ne peux pas t’autoriser à entreprendre ces recherches. Ça se défierait le bon sens. Seulement si ta voix intérieure t’y pousse…
- Ma voix intérieure ?
- Ce qui t’a poussé à retrouver les enfants de ton professeur. Si ta voix intérieure t’y pousse, les choses se feront malgré moi !
- Attends, un peu ! Tu me l’interdis tout en sachant que tu me pousses à te désobéir ?
- Ce n’est pas tout à fait ça ! Si cela doit se faire, cela se fera quoique je dise ou que je pense. Je te demande simplement de ne pas bouger pour l’instant.


// \
\|//
\|//
.|.




Nargue Les Loups, condamné à l’inactivité, avait trouvé un coin tranquille pour méditer. Après avoir passé un long moment seul, à réfléchir, il vit Petite Ourse se rapprocher de l’endroit où il se trouvait. Il n’avait nulle envie de la rencontrer et de lui parler. Il préféra partir et pour s’éloigner d’elle le plus vite possible, il se changea en ours et détala. Il se retrouva bientôt aux limites du village, c’est là qu’il reprit sa forme humaine. Il fit quelques pas et soudain, il eut un flash, une vision : Lady Wilda s’affairait dans son appartement ensuite l’hydre qui avançait à grands pas en bavant du sang et en émettant un rayon verdâtre. Il ne prit même pas le temps de réfléchir, il avait à peine quitté son état second qu’il transplana jusqu’à Minot. Il se retrouva face à la porte de l’appartement. Il s'épargna l'effort de sonner, il ouvrit grâce à l’alohomora. Lady Wilda faisait rentrer ses affaires dans un sac magique.
- Lady Wilkes ? Excusez-moi d’être entré sans frapper. Je vois que vous déménagez. Vous pouvez encore vous servir de ce contient-tout ?
- C’est un reliquat des pouvoirs qu’il me reste. Ce sac est toujours enchanté.
- Où comptez-vous allez ?
- Loin ! Très loin !
- Vous n’êtes pas en sécurité chez les Moldus !
- Laissez-moi tranquille ! Mêlez-vous de ce qui vous regarde !
- Vous tenez vraiment à mourir assassinée par un mage noir complètement timbré ?
- Qu’est-ce qui me dit que vous n’avez pas inventé toute cette histoire, vous et votre petite amie, pour me faire revenir en Angleterre ?
- Premièrement, je n’ai pas de petite amie et deuxièmement j’ai autre chose à faire pour passer mon temps que d’inventer ce genre d’histoire !
- Fichez-moi le camp !
Elle sortit en pressant le pas. Drago dut la suivre dans le dédale des rues.

- Vous êtes une vraie sangsue ! dit-elle en pestant. Vous ne pouvez pas me laisser tranquille, non ? Et vous n’aviez rien d’autre à mettre sur vous que ce déguisement ? Vous voulez vraiment que tout le monde vous regarde ?
- Je n’ai pas eu le temps de me changer, répondit Nargue Les Loups, et maintenant, c’est trop tard !
- Si vous votre père vous voyait !
- Mon père n’est plus en état d’y redire quoique ce soit !
- Il est mort ?
- Non ! Mais il n’est plus en possession de toutes ses facultés. Un accident de magie ! Ma mère se retrouve fort seule. J’avais pensé que vous pourriez lui tenir compagnie. Elle aimerait soigner mon père à la maison !
- Vous voyez une cracm…

Elle s’arrêta net incapable d’achever sa phrase et d’aller plus loin. Elle fondit en larmes. Drago voulut lui prendre sa main pour la réconforter mais elle le repoussa. Quand elle eut repris un peu de contenance, elle releva sa manche, il n’y avait plus rien à voir sur son bras.

- Même … la …marque a dis…paru !
- Elle a disparu aussi de mon bras, dit-il en lui montrant sa peau vierge de tout marquage. Écoutez, j’ai perdu une partie de mes pouvoirs après la bataille de Poudlard, à cause du choc mais ça n’a été que passager. Je crois qu’avec du temps et du repos, vous…

Elle lui fit signe de se taire et continua sa route avec Nargue Les Loups sur les talons. L’émotion lui avait fait perdre le sens de l’orientation, elle s’engagea dans un cul de sac. Nargue Les Loups comprit trop tard qu’ils avaient été suivi et qu'ils étaient piégés. Il fit volte face et vit pour la première fois Dustin sous sa véritable apparence : un homme trapu au visage bouffi, grêlé, aux petits yeux porcins. Sa bouche laissait échapper un filet de sang. Le Sectumsempra, pensa Drago. Son adversaire n’était pas parvenu à en stopper complètement les effets. D’un côté cela devait l’affaiblir et de l’autre le rendre plus déterminé que jamais à s’emparer de la Pierre Bleue. Le mage noir lança un sort inconnu en même temps que Drago opérait le charme du bouclier.

- Donne-le moi, rugit l’homme. Le collier, vite ! Et vous aurez la vie sauve !
- Lady ! dit Drago, le collier ! Donnez-lui votre collier
- Non ! répondit Lady Wilda ! C’est tout ce qui me reste !
- Le collier ou je vous tue tous les deux ! grogna le mage.
- Voici ce que vous cherchez ! fit une voix derrière Dustin.

Drago aperçut la silhouette de Daisy Dam, la sorcière qui l’avait encouragé quand il avait comparu devant le conseil de Witchcake. Elle avait les cheveux teints en blond avec une mèche rouge et portait d’affreuses lunettes rondes. Elle lança son pendentif à Dustin qui, instinctivement, se retourna vers elle pour le rattraper. Drago profita de l’occasion pour le désarmer.

- Expelliarmus ! cria-t-il
- Stupefix, fit la voix d’Enchanting surgie de nulle part.
- Incarcerem, surenchérit Drago.

Le corps de Dustin gisait sur le tarmac. Drago s’approcha de lui et lui envoya un coup de pied en faisant une grimace de mépris. Enchanting le retint par le bras. Leur ennemi haletait et bavait du sang. Il n’en avait plus pour très longtemps.

- Une chance que vous étiez là ! dit Nargue Les Loups à Enchanting.
- On avait repéré Dustin et on essayait de le mettre sur la piste de Daisy quand il a aperçu Lady Wilkes qui sortait de chez elle. Et vous, que faisiez-vous là ?
- La voix intérieure ! Une vision et j’ai su qu’elle avait besoin de moi, dit-il en désignant Lady Wilda du regard.

La jeune femme était effondrée, au bord de la crise de nerfs. Nargue Les Loups la rejoignit et la prit dans ses bras.

- Vous voyez que j’avais raison ?

Elle fit oui d’un mouvement de tête.

- Vous ne voulez vraiment pas rentrer en Angleterre maintenant?

Elle fit signe que non et laissa échapper les mots « Azkaban » et « détraqueurs » .

- Il n’y a plus de Détraqueurs à Azkaban et on n’enferme plus personne sans procès.
- ‘s êtes sûr, chuchota-t-elle.
- Oui, j’en suis sûr !

Lady Wilda sentit l’étreinte des bras du jeune homme se resserrer sur elle et comprit trop tard ce qu’il arrivait : ils transplanaient !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.