S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Le Nouveau Monde par Persis

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Salem Village -Danvers, pour les Moldus- visite commentée et shopping. N'oubliez pas le guide, un Indien peut en cacher un autre.
Après une nuit de sommeil réparateur que lui avait procurée la potion de Winfred Prince, Drago avait rejoint les étudiants à la cantine pour prendre un solide breakfast. Il aperçut de loin Mme Godfrey et la rejoignit pour lui donner le formulaire dûment complété et signé. La doyenne le conduisit à travers le dédale des pelouses et des allées vers un hangar où s’entassait du matériel de jardinage. Drago vit le jardinier de la veille s’approcher. C’était un homme d’une bonne quarantaine d’années, élancé et large de carrure. Il avait le teint foncé, la peau tannée, les sourcils arqués, des yeux noirs en amande, les pommettes hautes et proéminentes, un nez aquilin, la bouche largement fendue, des lèvres minces et le menton saillant. Ses longs cheveux noir jais et raides étaient séparés par une raie au milieu de la tête, les mèches qui couvraient les tempes étaient tressées. Aucun doute n’était permis, un Indien ! Il était habillé à la moldue : un jeans, une chemise à carreaux, un vieux blouson imitation cuir et une paire de baskets. Drago devait se retenir pour ne pas faire la grimace. Un sauvage, pensa-t-il.

- Bonjour Falk ! dit Mme Godfrey.
- Bonjour Gwinevere ! Bonjour monsieur ! répondit l’Indien.

Drago inclina légèrement la tête avec un rictus qui aurait dû être un sourire poli.

- Falk, je vous présente notre nouvel élève, un Anglais, Mr Davis Milton, dit la doyenne. Davis, Mr Forest, préposé à la garde de la faune et de la flore magique de Witchcake.
- Enchanté de faire votre connaissance, dit Drago, qui pensait tout le contraire, en serrant à regret la main que l’homme lui tendait.
- Mr Forest va vous conduire à l’Avenue des fées à Danvers, reprit Mme Godfrey. Vous avez la liste de ce qu’il vous faut ?
- Oui ! Et j’ai ma bourse avec moi, et mon contient-tout.
- Parfait ! Eh bien, je vous laisse ! À toute à l’heure.

L’Indien lui fit signe de venir et Drago lui suivit de mauvaise grâce. Il prit place à ses côtés dans une carriole tirée par des chevaux tout ce qu’il y avait de plus ordinaires. Forest se mit un chapeau de vacher sur la tête et murmura quelques mots dans une langue inconnue, en prenant un ton grave. Les deux chevaux avancèrent sans être tenus par la bribe.

- Tout va bien, monsieur … euh Mil… ? demanda Forest.
- Milton ! Davis Milton ! répondit Drago assez tendu. Oui, ça va !
- Vous en faites une de tête dit l’Indien en riant ! C’est la première fois que vous voyez un homme comme moi de près ? Rassurez-vous, je ne vais pas vous scalper !

Forest était très enjoué. Drago se crut obligé de grimacer une espèce de sourire.

- Vous connaissez Danvers ? reprit le jardinier.
- Non, j’ai transplané directement d’Angleterre sur le Chemin des secrets, répondit Drago sur un ton assez cassant.
- Danvers s’appelait autrefois Salem village. Les étrangers prennent souvent la ville de Salem pour Salem Village. C’est à Danvers que plusieurs personnes ont été exécutées pour sorcellerie. Des femmes, pour la plupart, et qui n’étaient pour rien dans l’affaire. Les vrais sorciers et sorcières ont pu se cacher à temps, à l’exception d’une esclave, nommé Tituba. Elle n’avait pas de grands pouvoirs mais elle a voulu faire ensorceler le chien de son maître pour lui faire révéler qui étaient les vraies coupables. Elle lui a préparé un witchcake, un gâteau de sorcière et l’en a nourri. Quand son maître, le révérend Parris a appris la chose, il l’a battue jusqu’à ce qu’elle avoue et il l’a fait jeter en prison. D’ailleurs à force d’être battue, elle a avoué n’importe quoi. Elle serait restée derrière les barreaux si une inconnue ne l’avait pas rachetée. Cette inconnue s’appelait Modwen Whippy, la grand-mère de notre rectrice. C’est elle qui a fondé cette université et lui a donné son nom en souvenir de Tituba. Vous aviez entendu parler de cette histoire ?
- J’ai un vague souvenir d’avoir lu quelque chose de ce genre dans le répertoire des hautes écoles de magie.
- Pauvre Tituba ! En fait les vrais coupables n’étaient pas des sorcières mais des sorciers. Une histoire de jalousie entre familles. Ah ! On va bientôt arrivé. Avez-vous de quoi vous changer ?
- Pourquoi ? demanda Drago

Drago portait un ensemble noir, pantalon, veste et un long gilet boutonné jusqu’au cou, laissant apparaître un col montant de couleur blanche.

- Pourquoi ?! Vous ne pouvez pas entrer dans la ville dans cette tenue ! C’est plein de Moldus ! Ils vont croire que vous vous rendez à un festival de théâtre.
- Il n’y a qu’à transplaner, vous n’…
- Si c’était si simple, j’y aurais déjà pensé ! fit Forest sans perdre sa bonne humeur. Attendez !

Il sortit d’on ne sait où un court bâton coloré et orné de sculptures et d’un bout frappa le siège, juste à côté de Drago. Celui-ci se retrouva instantanément vêtu à la moldue : jeans, sweat-shirt, chaussures de sport et un élastique pour tenir ses cheveux en lieu et place de lavallière.

- Mais ! s’exclama Drago. Vous êtes un sorcier !
- Et que croyez-vous que je fais à Witchake ? Planter des bégonias et tailler les rosiers ?

Les réflexions de Drago avaient l’air de l’amuser. Il tendit la main et les rennes qui étaient censées tenir les chevaux prirent place dans sa paume. La carriole pénétra dans la ville. Drago entendit le conducteur murmurer à nouveau des mots inconnus, d’une voix sépulcrale, et l’attelage prit le chemin d’une minuscule petite boutique devant laquelle il s’arrêta. Une enseigne bizarre pendait devant la porte : Le faucon pèlerin. Drôle de nom pour un repère de sorciers, se dit Drago. Ils descendirent du véhicule. Forest entra le premier. Le magasin était plein de touristes. La vendeuse derrière le comptoir salua Forest.

- Trois balais pour les sorcières de Salem, lui dit-il en riant.
- Dans la réserve, répondit-elle sur le même ton.

Forest se dirigea vers une embrasure de porte, obturée par un rideau de velours d’un bordeaux délavé qui donnait sur un étroit couloir bordé d’étagères. Tout au bout il y avait une haute armoire dont il ouvrit la porte pour s’y engager avec Drago sur les talons. L’armoire semblait sans fond. Pourtant ils se retrouvèrent au bout de dix pas en face d’un second rideau semblable au premier qu’ils franchirent pour se retrouver dans une sorte de taverne. À l’intérieur, des hommes et des femmes vêtues à la mode XVIIe, quelques Indiens en tenue traditionnelle et quelques Noirs en robe longue bariolée prenaient une consommation. Les murs de l’endroit étaient très hauts. Les fenêtres qui l’éclairaient étaient percées à la hauteur de ce qui aurait pu être le second étage. Forest salua le barman, un Américain natif, tout comme lui, et lui présenta Drago.

- Bonjour Erwin ! J’amène un nouvel élève de Salem pour faire des courses ! Monsieur Davis Milton, d’Angleterre !

Le barman eut un étrange sourire, son expression avait quelque chose de narquois et Drago ne se sentait pas à l’aise.

- Bonjour monsieur … Milton ! Tu connais le chemin, Falk !

Drago se demanda ce que son nom d’emprunt avait de si étrange. Il l’avait choisi le plus commun possible. Il avait juste conservé ses initiales, par facilité. Forest s’avança vers un ours empaillé et lui prit la patte antérieure gauche, l’animal s’anima et se retira sur le côté, dégageant l’accès à une cage d’escalier en colimaçon. Après avoir fait trois tours de la vis, ils débouchèrent sur une plateforme dans l’Avenue des fées. C’était une allée en terre battue, bordées de maison de bois.

- Euh … Vous permettez que je jette un œil à votre liste ? demanda le garde-faune & flore. Ce sera plus simple pour vous guider.

Drago lui tendit le papier.

- Je vous conduire chez Taylor pour les vêtements.

Drago suivit l’Indien tout en lisant la liste des fournitures :

- deux robes de sorcier modèle Salem, l’une en soie, l’autre à la discrétion de l’étudiant
- un costume de cérémonie en velours, modèle Witchcake, avec accessoires
(souliers et chapeau)
- cinq T-shirt et trois sweat-shirts noirs portant les armoiries de l’université de Salem
- deux ou trois pantalons en velours côtelés noirs
- deux ou trois bermudas noirs
- un blazer noir avec l’écusson de l’université de Salem
- tenues ordinaires décentes, au choix de l’étudiant.
- chaussures présentables (les baskets ne sont pas admises en salle de cours)

Quand il eut acheté le reste de ses fournitures, Drago passa chez l’oiseleur. En fait celui-ci était une oiseleuse, une vieille femme, petite et boulotte aux joues rouges comme des pommes mûres. Elle était vêtue de noir des pieds à la tête et son chapeau pointu était orné de toute sorte de motifs stellaires. Elle salua poliment Drago qui était entré en premier puis sauta au cou de l’Indien pour l’embrasser.

- Falk ! s’écria-t-elle. Ça fait longtemps que je ne t’ai plus vu !
- Bonjour Mélusine ! Monsieur Milton vient t’acheter un hibou, un solide. Il faudra qu’il voyage loin.
- Venez, monsieur Milton, dit la vieille sorcière, je vais vous montrer ce qu’il vous faut.

Elle se dirigea vers un perchoir où attendaient patiemment des hiboux et des chouettes les plus variés.

- Voilà, dit-elle, j’ai un grand-duc d’Amérique magnifique, un peu jeune mais qui connaît son affaire, n’est-ce pas, Falk ?

Falk prit l’oiseau sur son bras et le caressa en lui parlant à voix basse qui grondait comme un roulement de tambour dans cette langue que Drago ne comprenait pas.

- En avez-vous d’autres ? demanda Drago, d’un ton maussade.
- Oui, répondit la sorcière, j’ai une chouette effraie. Elle peut faire l’affaire, mais elle est moins résistante. Et cette jolie chevêche des terriers. Qu’en penses-tu Falk ?

Drago était agacé que la marchande s’adresse à son compagnon plutôt qu’à lui et se demandait s’il n’allait pas sortir pour se rendre chez quelqu’un d’autre. Forest ne répondit pas, il se contenta de regarder Drago d’un air entendu. Il s’avança vers lui et lui posa le grand-duc sur le poignet. Drago soupesa l’animal.

- Vous faites ce que vous voulez, monsieur Milton, dit-il, mais à votre place, je prendrais le grand-duc.
- Et Falk s’y connaît en animaux ! Ça je peux vous le dire, enchérit la sorcière.

Drago se demanda si tant d’insistance ne cachait pas une entourloupe, mais d’autre part le grand-duc lui plaisait, l’effraie lui rappelait trop la chouette de Harry Potter, quant à la chevêche, il la trouvait minable.

- Va pour le grand-duc ! dit-il sans enthousiasme. Il a un nom ?
- Celui que vous lui donnerez, répondit Forest.


***


Madame Godfrey avait appelé Drago dans son bureau.

- Donc, tout est en ordre, vous avez votre matériel… ? Prêt à commencer les cours ?
- Oui, je le pense.
- Bien ! En ce qui concerne le travail, et après m’être concertée avec Madame la Rectrice, je vous attribue le poste d’assistant à la préservation de la faune et de la flore magique. Vous seconderez Mr Forest !
- Comment ?! Je vais travailler avec l’Indien ?!!! s’écria Drago estomaqué.
- Je préférais que vous ne disiez pas « Indien » reprit Mme Godfrey mécontente, Monsieur Forest est un « Américain natif » ! C’est la personne la mieux placée pour vous apprendre les équivalences des plantes et des créatures américaines et des anglaises. Cela vous sera fort utile pour les cours de potion.
- C’est que, bredouilla Drago, je n’ai pas beaucoup d’aptitudes pour ce genre de travail et …
- Raison de plus pour vous le confier, c’est l’occasion rêvée pour pallier vos lacunes.

Drago se sentait coincé et cela ne lui plaisait pas du tout. Comment pouvait-on lui demander à lui, de faire un travail de domestique ? Et puis il réalisa qu’après tout, si ce n’était pas un travail pour un Malefoy, c’en serait un pour un Milton. « Au point où j’en suis ! » se dit-il.

- C’est bien ! acquiesça-t-il en soupirant. Quand est-ce que je commence ?
- Demain. Vous avez du temps libre l’après-midi. Arrangez-vous avec Mr Forest pour convenir de l’heure. Oh ! Encore une chose monsieur Milton : vous allez vous retrouver sous ses ordres, ne l’oubliez pas ! Vous êtes tenu de vous adresser à lui avec le respect qu’il se doit.
- Je … je vais tâcher de ne pas l’oublier, madame, dit Drago qui se sentait prendre une couleur pivoine.

Le cœur lui battait. Il essaya de se raisonner. La compagnie de Forest était tout de même moins dangereuse et plus agréable que celle du Seigneur des Ténèbres. Mais il ne parvenait pas à vaincre ses profondes répulsions et les préjugés de classe bien ancrés. Il lui semblait être tombé bien bas.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.