S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Le Nouveau Monde par Persis

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Petite leçon pour cerveaux sur pattes: vivez dans vos pieds.
On approchait de la fin novembre et Drago désespérait de voir un jour le début de son initiation. Tout le monde autour de lui n’avait qu’un seul mot à la bouche : Thanksgiving, littéralement « action de grâces ». La fête semblait avoir un relief particulier parce qu’on se trouvait justement dans l’État où elle avait été célébrée pour la première fois par les colons. Drago s’attendait à ce que Forest viennent le chercher pour commencer ses leçons. Mais non, rien ! Il s’était aventuré deux ou trois fois à demander s’il devrait encore attendre longtemps, Forest lui faisait toujours la même réponse : « Qu’est-ce que je T’ai dit ? »

La dernière fois, l’Ancien l’avait cuisiné jusqu’à ce qu’il rende quasi mot pour mot les termes de leur accord. « Quand je serai prêt, pas avant » « Je dois regarder ce que Tu fais »
Oui, il avait, lui aussi, adopté ce tutoiement obsolète.
« Je dois réfléchir à ce que Tu fais et essayer de trouver les réponses avant de poser les questions. » Et surtout, … et surtout : « Je dois faire ce qui est convenu avec Phébus. »

Manger à la même table que lui deux fois par semaine, ce n’était pas la mer à boire, c’était même plutôt agréable, vu qu'il ne s'était pas fait beaucoup d'amis, très peu même! Mais ce club de danses rituelles ! Une pitié !

Il se rendit ce jour-là chez Forest pour son travail. Son maître lui fit avaler sa potion.

- Tu sais, elle me fait de l’effet, l’Ancien, dit Drago, un peu flagorneur.
- Je l’espère bien, mon garçon !
- Tu pourrais peut-être m’apprendre comment la préparer.
- S’il était temps de Te l’apprendre, je le ferais.

Drago commençait à se faire à ce genre de réponse. Heureusement Forest s’adressait toujours à lui sur un ton bienveillant, ça rendait les choses plus faciles à accepter.

- Et ton club de danse ? poursuivit-il.
- Ben, euh, … c'est-à-dire que, … enfin, … Phébus veut que je continue, il dit que je ne peux pas abandonner comme ça, alors que je n’y ai été que cinq fois ! Mais moi, ça ne me plaît pas trop. Je ne suis pas doué pour ce genre de choses ! Enfin, je ne me doutais pas que… je sais danser mais,…
- Si Tu peux danser le menuet ou la valse, Tu peux aussi danser ça. Le reste c’est dans Ta tête que ça se passe.

Drago soupira.

- J’ai horreur de ça ! grogna-t-il en faisant la moue. Tout le monde se tortille dans tous les sens ! Il y en a qui rigolent. D’ailleurs ça ne plait pas aux moniteurs. Ils disent que ce n’est pas une partie de jerk !
- Les étudiants sont jeunes comme toi, c’est nerveux, mon garçon. Et toi, tu t’en sors ?
- Il paraît que je suis trop raide. Je n’arrive pas à me lâcher, répondit-il d’un ton maussade.
- Ça viendra. Tu dois continuer.
- Oui, l’Ancien, répondit Drago sans le moindre enthousiasme.

Il avait mis le doigt dans l’engrenage et ne pouvait plus faire machine arrière. Il essaya de se dire qu’il avait fait des choses plus désagréables dans sa vie et que l’Ancien ou les moniteurs finiraient par se lasser en le voyant si peu doué.


***



Tous les membres de l’Université Witchcake de Salem étaient sur leur trente-et-un, les étudiants en uniforme de cérémonie, tenue XVIIe avec chapeau tronconique et la cape de sorcier. Les professeurs portaient une tenue laissée à leur choix, pour la plupart semblables à celle des étudiants mais plus variées en coloris. Il y avait cependant quelques exceptions, une bonne vingtaine d’étudiants, quelques professeurs et Forest portaient des vêtements de Natifs. Drago ne le remarqua pas toute suite, mais dans le groupe des jeuens gens habillés à l’amérindienne, certains n’avaient pas du tout le type. Phébus par exemple, chez qui l’on pouvait supposer un métissage et mais surtout un grand blond. Tout ce monde était rassemblé dans la salle des fêtes, prêts à participer au banquet traditionnel. Madame Whippy prit la parole :

- Mes chers et estimés confrères, chers amis (elle dit alors des paroles dans une autre langue).
Comme la plupart d’entre vous le savent et quelques uns l’ignorent, nous sommes ici réunis afin de célébrer l’union des sorciers du nouveau monde et de l’ancien. Puisse nos pouvoirs et nos sciences, nos savoirs et nos consciences s’allier pour un monde plus juste et plus humain. Que la magie unisse ce que la cupidité et la sottise de l’homme a tenté de détruire (encore quelques mots dans la même langue) Par le septentrion et par le midi, par le levant et le couchant, le nadir et le zénith, partageons les fruits de la même terre ! Festina festive ad festum festivum et ad sobriam ebrietatem. (à nouveau quelques mots dans la même langue)
Apero !

Tout le monde applaudit et les plats firent leur apparition sur la table : la soupe à la citrouille, la dinde farcie, les pois vert, la purée de patates douces, la tarte aux noix de pécan, le pain de maïs, … on ne savait par quoi commencer. Drago avait pris place au côté de Phébus et, pour se donner une contenance plus que par réel intérêt, il se faisait expliquer l’origine de tous les plats.

Le festin durait depuis plus de deux heures quand Madame Whippy se leva et agita sa baguette magique, faisant apparaître des volutes bleues et argentées parsemées d’étoiles. Le sort atteignit les murs de la salle qui se déformèrent en s’écartant au milieu pour former un cercle. Les tables où étaient assis les commensaux suivaient le mouvement créant un espace libre circulaire au milieu des participants. La trentaine d’Amérindiens, Phébus et le grand blond y compris, se levèrent et prirent place dans cette arène. Certains avaient apporté des instruments de musique : tambour, flûte, autres percussions. Forest toucha le sol, se redressa puis inspira profondément. Tous formèrent un cercle et se mirent à jouer de la musique, à chanter et à danser. Ils se retirèrent au bout d’un moment et un groupe d’Occidentaux leur succéda. On eut droit au violon et à la cornemuse, aux gigues et aux branles.

Phébus revint s’asseoir près de Drago. Quelques Africains suivirent le second groupe et vinrent exécuter leurs danses. « Assourdissant » souffla Drago à Phébus, complètement assommé par ce tintamarre. « Laisse-toi porter par le rythme » répondit Phébus.

Soudain, il se leva. Les Amérindiens revinrent au centre. Les musiciens prenaient place quand Drago sentit une main le prendre par le collet et le soulever. Il perdit d’un coup son chapeau, sa toge, sa veste et ses souliers. Forest le prit alors par la main et l’entraina vers la piste. Quelqu’un d’autre prit la main encore libre et Drago se trouva, à son corps défendant, pris dans la ronde. Il ne lui plus qu’une chose à faire : imiter avec plus ou moins de bonheur ce que faisaient les autres.


***




Un, deux, trois ! Drago prit une bonne inspiration.

- L’Ancien, demanda-t-il tout en nettoyant des racines d’onagre lunaire. Pourquoi est-ce que Tu m’as fait danser, l’autre jour ?
- As-Tu essayé de trouver une réponse ?
- Oui ! … pour euh…
— Coincé ! Comment n’avait-il pas prévu le coup ? C’était pourtant le petit jeu préféré de Forest, les questions qui répondent aux questions —
… me faire comprendre que je devais continuer à aller au club ?
- C’est une réponse qui Te satisfait ?
- Non, fut-il bien obligé d’admettre.
- Alors, continue à réfléchir !

Réfléchir ? Par la barbe de Merlin ! Drago avait l’impression que son cerveau avait la légèreté et l’agilité d’une tortue géante. S’il y avait bien une chose dont il n’avait pas envie, c’était de réfléchir. Tout ce qu’il voulait, c’était ne plus penser ! Il aurait aimé pouvoir s’extraire la cervelle du crâne, la poser sur sa table de nuit, avec son passé en prime, et mener sa vie sans se torturer la tête.

- Pour que je devienne plus souple ? risqua-t-il.
- C’est une partie d’une réponse.
- Est-ce que toutes les leçons que je vais prendre vont être des parties de devinettes ? demanda Drago qui trouvait ce jeu agaçant.
- Ton esprit ressemble à une armoire pleine de parchemins. Tout y est mais Tu ne sais pas comment T’en servir. Sais-Tu ce d’où vient le mot « science » ?
- De « savoir » ?

Comme tout bon sorcier de souche, le jeune Malefoy avait tâté un peu de latin. Mais pas assez, sans doute.

- Non ! De « goûter » ! répondit Falk. Et « intelligence » veut dire « lire entre les lignes ». Ça fait plus d’un mois que Tu ne penses qu’à une chose : le jour où je viendrai Te chercher pour commencer Ton initiation. Mais Tu oublies que Tu peux déjà apprendre beaucoup dès maintenant. Je ne Te parle pas de tours de passe-passe, mon garçon. Tu dois apprendre à apprendre avec tout Ton corps et avec tous Tes sens. Quand Tu vivras un peu plus dans Tes pieds et dans Tes mains et un peu moins dans Ta tête, ce que j’ai à Te transmettre aura plus de chances d’être compris.

Un ange passa. Le temps d’absorber ces paroles lourdes de sens.

- La souplesse ce n’est pas seulement celle de mes membres alors ? demanda Drago, un peu abruti.
- Non, pas seulement, c’est tout Ton être qui doit devenir souple.

Le fils Malefoy se sentit assez en confiance avec son mentor pour se risquer à la confidence, chose inhabituelle chez lui, vis-à-vis d’un personnage comme Forest. En avait-il assez d’avoir porté longtemps des choses trop lourdes pour lui ? Il trouva l’occasion se décharger de ce qui lui pesait.

- L’Ancien, reprit Drago après un moment, Tu sais…je dois… je dois … quand même T’avouer quelque chose… Quand tu m’as forcé à danser,… je … je ne savais plus où me mettre !
- Tu avais honte, je sais, répondit Forest en souriant. Pourtant c’est un honneur qui T’as été fait. Tu es en train de nettoyer des racines et Ton esprit est ailleurs. Comment peux-Tu comprendre les racines si Tu n’es pas dans Tes doigts ? Quand Tu danses, sois dans Tes pieds.
Pas en Angleterre, devant ton père.



***


Shania, la monitrice du club de danses rituelles s’écria :

- Tu l’aaaaaaaas ! Ça y eeeeeeeeeest Davissss ! Tu l’aaaaaaas !

Mais Drago ne l’entendait plus. Il était tout à sa danse de l’ours. Il ÈTAIT l’ours et il sentait un pouvoir magique très puissant l’imprégner totalement, faisant vibrer chaque fibre de son être.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.