S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Harry Potter et la reconstruction du monde magique par Emaxyo

[64 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Lorsqu'il se réveilla, il ne se souvînt pas d'abord de ce qu'il s'était passé.
-Il se réveille ! s'exclama quelqu'un près de lui.
Il avait à peine ouvert les yeux. A tâtons, il chercha ses lunettes sur la table de chevet, et reconnu la rassurante infirmerie de Poudlard. C'était Ginny. Une drôle de sensation vint saisir Harry en la voyant, juste avant de ressentir une forte douleur sur toute la jambe droite ainsi qu'au niveau de la cage toraxique.
-Euh... Qu'est-ce qu'il s'est passé ? demanda t-il.
-Oh Harry on a eu très peur pour toi ! s'exclama Ginny en fondant sur lui à moitié en larme. A sa grande stupéfaction, elle lui asséna une claque sur la joue qui retentit avec force dans un grand "clac" qui eu le mérite de le réveiller complètement. Complètement abasourdi, cette douche froide avait eu le mérite de lui remettre les idée au clair.
-Ginny... bredouillait-il perdu.
-Espèce d'idiot, nous faire ça ! Tu échappes à Voldemort et tu te débrouilles pour frôler la mort juste après ! Tu te rends compte de la peur que tu nous a fait ! criait-elle.
Sans qu'il n'ait le temps de répondre quoi que ce soit, elle était à nouveau sur lui, s'approchant toujours, lui tenant des deux mains le visage, et jeta ses lèvres, à corps perdu, contre les siennes.

Quand elle s'assit à côté de lui quelques minutes plus tard, il ne savait plus vraiment ce qui existait autour d'eux, et à vrai dire il s'en moquait, en cet instant précis, rien d'autre ne comptait.
-Mac Gonagall a jurée qu'elle te tuerait si tu t'en sortais, Harry, tu nous as vraiment fait peur. Hermione s'est servie du même sortilège que toi pour arrêter le géant, mais tu as reçus une roche sur ta jambe qui s'est brisée. Je ne sais pas ce qu'il serait arrivé sinon. Tu es dans un état !
En effet Harry sentait les multiples douleurs qui martelaient son corps, et l'épuisement qui l'assommait.
-Je suis content que tout le monde s'en soit sorti, murmurait-il.
-Et c'était pas gagné ! Je vais dire à Pomfresh que tu es réveillé, elle a plein de potion dégoûtantes à te faire avaler, et fais attention j'ai vu un entonnoir dans son bureau, bois les de toi même si tu veux pas l'avoir dans la gorge !
-Tu reviens tout à l'heure ? demandais-je en souriant à sa dernière remarque.
-Tu sais qu'il est 4h du matin ? lança t-elle avec un regard noir, je suis déjà restée toute la nuit ! Mais t'as raison, crois pas que je vais te lâcher comme ça, ajouta t-elle d'une petite voix, sans s'empêcher de sourire. Au fait, il paraît qu'on est dans la même classe l'an prochain, dit-elle ravie en fermant la porte.
Un point auquel Harry n'avait absolument pas pensé, il serait dans la même année que Ginny, tout irait bien. Ou alors, il serait ridicule devant elle en cours de potion...
Il n'eut pas le temps d'aller plus loin dans ses pensées, l'infirmière arrivait.
-Mr Potter, je vais finir par croire que votre seul but dans la vie est de vous retrouver ici !
-Bonjour Pompom, moi aussi ça me fais plaisir de vous voir.
Après un regard scrutateur, elle sourit à cette familiarité. Il est vrai que c'est l'un des élèves qu'elle avait le plus vu de sa carrière.
-Vous êtes irrécupérables Harry !
-C'est parce que je vous aime bien.
Cette remarque lui valu un beau regard noir.
-Le Poussos a l'air de bien fonctionner, vous le sentez bien je suppose ?
-Oui plutôt, répondit Harry qui avait cependant été un peu anesthésié par Ginny, dont il gardait comme séquelle un stupide sourire sur les lèvres.
-Vous avez quand même eu 5 côtes de cassées, ce n'est pas rien. Vous risquez d'en souffrir quelques semaines. Je vais vous préparer quelques fioles à prendre tous les deux jours pendant quatre semaines.
-Merci beaucoup, la prochaine fois j'essaierai de ne pas me faire attraper quand...
-La prochaine fois vous ne ferez pas ! dit-elle catégorique. Buvez moi ça sans grimace et reposez vous par Merlin ! Sinon je ne permets pas à Miss Weasley de revenir avant demain. J'ai déjà dû chasser la moitié du château, elfes de maison compris ! arrêtez de vous faire des amis, bientôt il faudra vous soigner dans la grande salle pour les visites !!
-Euh...
-Pas de discussions Potter ! Buvez !
Harry s'exécuta rapidement, de peur des foudres de la bienveillante mais ô combien redoutable infirmière de Poudlard. Finalement il se rendormit, alors que Ginny le rejoignait, glissant une main dans la sienne, posant sa tête contre la sienne et s'endormant à son tour.
Le lendemain fut un va et vient incessant de visiteurs, parmi lesquels les professeurs de Poudlard, dont Flitwick qui trouva admirable son usage du waddiwasa, quelques Weasley, Neville, Luna, et de nombreux amis. Ron, Hermione et Ginny passèrent le plus clair de leur temps avec lui. Mais il fallait également penser au lendemain, et à cet enterrement qui risquerait sans doute d'être très éprouvant pour tous, et qui serait si particulier pour Harry, puisque ce serait son entrée officielle dans la vie du pouvoir et des influences, dans la vie politique de la magie, à son grand regret.
-Je ne suis pas fait pour ce genre d'exercices, continuait-il de dire. Je vais regretter les géants !
-En tout cas tu as fait de la bouillie du premier, c'était pas beau à voir, dit Hermione. Quand j'ai compris ce que tu avais fait j'ai pas hésité, mais tu virais déjà au violet !
-... Ou même une armée de scrouts à pétard ! continuait Harry imperturbable.
-Si tu n'y vas pas ce sera à moi que tu auras à faire, s'exaspéra Ginny.
-Fais-gaffe Harry elle est redoutable, assura Ron, une fois je l'ai vu envoyer Charlie planer dans les escaliers avec un des furoncles sur le visage de la taille de citrons, Maman a mit la journée à lui enlever en disant qu'il n'avait pas à se plaindre, je crois que Percy en a déjà reçu des plus gros.
-On dirait que t'as oublié les tiens Ron, dis Ginny menaçante.
Ron dégluti puis répéta, douloureusement :
-Fais gaffe vieux.
-J'en prends note. Hermione, tu connaîtrais pas un sortilège qui donne du courage ?Dis moi qui si !
-Le Grand Harry Potter ferait-il dans son pantalon ?
-Je te céderais bien ma place, mais il paraît que je peux pas...
Le soir il pût retourner dans le dortoir de Gryffondor, malgré les protestations habituelles de Pomfresh. Le lendemain, il devrait parler, à la fin de plusieurs officiels et membres de familles.

En début d'après midi, les portes du château s'ouvrirent, un flot continu de sorciers se déversa dans le parc, une masse qui n'en finissait pas. Harry, qui regardait la foule serpentant du haut des marches senti ses jambes se dérober sous ses pieds, comme si un sortilège de jambencoton le frappait de plein fouet.
-Tu verras, tu seras parfait, ne cessait de lui dire Hermione, et puis la maladresse fait partie de toi.
-C'est censé me rassurer ?
Il n'eut pas de réponse. Finalement, le professeur Mc Gonagall qui passait par là le saisit par le bras et l'entraîna sans un mot, ce qui lui valu la reconnaissance de Harry.
Le rassemblement de costumes noirs arrivait toujours, en silence, la tête basse. Le bras de Harry tremblait légèrement, Mc Gonagall resserra son étreinte. Il boitait encore, sa respiration un peu faible l'obligeait à marcher doucement.
-Courage Harry, dit-elle d'une voix douce, ce n'est pas un exercice facile qu'on vous demande, encore moins en ce jour.
Près du lac, une multitude de chapiteaux avaient été dressés, un par dépouilles. Devant, un très large espace recouvert de chaises encore vides avait été aménagé. Il était prévu qu'une cérémonie collective soit organisée, avec plusieurs discours, avant que chaque famille se recueil dans l'intimité.
Très vite, le flot des murmures arriva et envahit l'espace central, le flot arrivait toujours, sans se tarir. Harry, qui était placé au premier rang, avec les professeurs, ainsi que des hauts représentants, le ministres, des membres de l'Ordre, et, à son soulagement, des membres de l'AD, dont Hermione, Ron, Neville, Ginny et Luna. Les autres n'étaient pas très loin. Un journaliste, qui n'était cette fois pas Rita, au soulagement de tous, était assit sur un côté.
Harry vit défiler tous les membres de l'Ordre comme de l'AD, à qui il faisait un signe de tête. La famille Digory était là. Il reconnaissait quelques sorciers, commerçants de Pré-au-Lard, certains qu'il avait croisé au ministère... comme de nombreuses familles de victimes de Voldemort, ou plusieurs "sang de bourbes", persécutés jusqu'à il y a peu.

Quand le nombre d'arrivées commença de diminuer, et même si beaucoup devaient suivre la cérémonie debout, un sorcier vêtu de noir se leva et se plaça sur le piédestal qui avait été installé. C'était celui qui avait déjà organisé l'enterrement de Dumbledore.
Il entama alors un long discours arqué sur le courage et le sacrifice. Mais avant que Harry n'ait le temps de comprendre où il en était, il l'entendit dire :
-... Mais je vais maintenant laisser la parole à Harry Potter, qui mieux que quiconque est à même de nous parler de l'indicible.
Harry eut l'impression que son estomac descendait de trois étages. La main de Ginny le poussa légèrement. Mécaniquement, et dans une sorte de flottement, il se leva et rejoignit l'estrade qui l'attendait, sous quelques discrets murmures.
Arrivé devant le pupitre, il préféra ne pas regarder la masse qui s'étendait devant lui, jusqu'où il ne savait et ne voulait savoir. Après une inspiration plus que limitée étant donné les derniers événements, il hocha la tête et commença :
-Contrairement à ce qu'on vient de dire, non, je ne peux traduire en mots le vide que l'on ressent tous ici. La victoire éclatante n'existe pas. Aujourd'hui, devant nous tous, je défie quiconque de clamer le contraire. Notre nouvelle liberté est entachée du fardeau de la mémoire de ceux qui ont osés mourir par goût de la vie, de celle de tout un pays, et non de la leur. Cette leçon de courage, nous ne devrons pas l'oublier, nous devons respecter le sacrifice qu'ils ont fait pour nous permettre de briser nos chaînes.
Sa voix résonnait dans tout le parc, il tentait de ne pas l'entendre, de ne pas regarder les milliers de visages qui l'observaient. Ses mains tremblaient, sa voix aussi, tandis que ses yeux demeuraient humides.
-Aujourd'hui, nous devons tous travailler ensemble pour redonner un peu de dignité au monde magique. Nous devons sceller les bases solides de notre société dans l'harmonie et le respect entre sorciers, quel que soit le sang qui coule dans leurs veines, dans le respect des moldus, nos égaux, dans le respect enfin des créatures nommées à tord "hybrides", et qui ont, je l'affirme, une part importante dans notre victoire sur les forces du mal. Sans cela, soyez sûr que reviendront des temps plus sombres. La reconstruction morale comme matérielle sera longue et pénible, mais je sais que désormais, le ministère a la tête sur les épaules et ne regarde pas derrière lui par peur de regarder devant. J'accorde toute ma confiance à Kingsley comme je lui ai déjà confié ma propre vie. Je voulais également vous parler de notre école, Poudlard. Je sais que cette année ne l'a pas épargné, comme le reste du pays. Mais c'est bien ici que tout s'est terminé, c'est bien ici aussi que tout doit se reconstruire, c'est par l'apprentissage que nous évitons les erreurs. Cette école est une source de connaissance sans fin, dirigée par des professeurs de qualité qui n'ont pas hésité à se battre en première ligne. L'éducation est la clé de voûte de toute société, mes amis et moi, qui n'avons put suivre notre 7ème année à l'école, avons décidé de la réintégrer pour terminer nos études. La vie doit reprendre. Et maintenant s"il vous plaît, et c'est pour ça qu'ils sont tombés, vivez. Je ne vous parlerai pas des victimes, je le ferais trop mal, les familles comme les amis n'ont pas besoin de grands mots, ils connaissaient leur courage comme leur détermination. Souvenez vous d'eux, car maintenant vous êtes libres.
Un long silence suivit sa déclaration. Tout le monde le suivait encore des yeux alors qu'il se rasseyait à sa place, des larmes ruisselant sur ses joues. Ginny lui prit la main. Il tremblait.
Petit à petit, excepté familles et amis, tous partirent, laissant les sorciers aller retrouver le corps qu'ils ne reverraient plus. Les corps de Tonks, Lupin et Fred avaient été placés dans la même tente, à la demande des deux familles. Harry en proie à une violente tristesse se retrouva alors pour la première fois avec le petit Ted Lupin dans les bras, qui demeurait silencieux, et dont les cheveux ne changèrent ce jour là pas de couleur. Les larmes de Harry continuèrent à couler. Quelques mots furent prononcés. Fred aurait sans doute préféré que l'on rit, mais personne n'en eût le coeur. Hagrid vînt les rejoindre, ainsi que les professeurs. Après un dernier adieu de Ted et Harry aux parent du nouvel orphelin, des tombes de marbres vinrent recouvrir les corps sous une pluie de flammes blanches.
S'en était fini.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.