S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Où es tu? par lilouze

[14 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

 bonne lecture :)

Je remercie aimablement Sophie pour sa correction et ses suggestions.

Je suis là pour écrire et partager, être commentée n'est qu'un plus. Ce n'est pas la popularité qui m'attire, mais l'échange. Alors, merci de lire, car c'est un cadeau fort précieux, et le premier des échanges.

Note de chapitre:

notes 2012 : J'ai essayé de faire quelque chose de tragique et romanesque. J'ai beaucoup pleuré en écrivant cette histoire (si si). 

Donc j'espère que vous apprécierez le résultat :) 

 

 

Je n’en étais pas sûr.

Je ne voulais pas, je voudrais encore, je ne sais…pas.

Où es tu ? Où es tu ?

Pourquoi suis-je encore en vie ?

Pourquoi moi ?

 

Depuis que je ne sens plus tes bras autour de moi, je ne me sens plus. Ai-je encore le droit d’exister alors que tu es mort ? Nous étions deux, je pleure seul, nous étions un, je suis déchiré en deux. J’ai perdu le contrôle entier de mon corps, ces nuits solitaires où je contemple les étoiles pour te chercher, mais tu te dissimules derrière elles, et nos rires, lointains, se perdent au milieu de cette poussière, de ce noir, immense, au milieu de mes pleurs, les étoiles filent, et je pars avec elles. Tu devrais me voir, voguant dans le bois de ton lit, hissant les draps blancs haut dans le ciel, en les regardant s’envoler, se figer un court instant pour rejoindre les astres lumineux, puis redescendre à une vitesse astronomique. Tu devrais me voir, encore, tu devrais être à ma place…

Je voudrais m’étrangler pour ne plus entendre ta voix, briser mon reflet dans ces miroirs où se languissent mes membres, pouvoir oublier que nous avons partagé plus qu’un corps. Tes vêtements ont gardé cette même odeur, ton parfum s’est imprégné en eux, inestimable, et lorsque je les enfile, je me dégoûte de ne sentir que l’atroce fringance éternelle de mes regrets. Tu n’étais pas seulement mon corps dans mes vêtements, une partie de moi, tu étais une partie de ma vie à toi tout seul. Sans toi je ne suis  plus rien.

Où es tu dans ces étoiles ?

Où es tu ?

Es-tu seulement aussi éperdu que je le suis ?

Et dans ce silence, j’erre, je m’égare, je m’abandonne ; je n’ai pas l’habitude Fred, je n’ai pas l’habitude. Assis seul sur mon lit, mes bras me font mal à force de supporter ma tête, j’en perds des cheveux à force de me les tirer, et ils viennent, ils s’abattent sur le sol, ils viennent y mourir, sur ce bois, brut, inconfortable, qui dégage cette effluve, mélange de pin et de blanche poussière. Le whisky n’a pas le goût qu’il avait quand je le buvais avec toi, il est si brûlant, si amer, que je le rejette, qu’il noue ma gorge, si fort, si fort, que je ne peux plus parler, ni même cracher, ni même vomir, il endort mes pensées pour que je t’oublie, mais c’est si dur, je ne peux pas ne pas penser à toi, surtout quand j’admire les mains qui tiennent ce verre, ces mains, si fortes, ce sont les tiennes, pourquoi sont elles exactement semblables sur mon corps ? Cela fait trois mois que je ne vois plus personne, que je m’enferme chez nous chaque nuit, pour songer, ou essayer de me tuer un peu plus de l’intérieur ; je ne sais plus trop.

Dis-le moi, toi, ce que je viens faire ici ?

Dis-le moi, reviens-moi, je t’en prie ! C’est insupportable de vivre.

Personne ne devrait avoir à braver cette douleur là, personne.

Je voudrais pouvoir oublier la lumière verte, la guerre, ton visage, tes yeux, clos, tes mains, froides, ton cœur, ta mort. Rien ne s’efface, tout me revient avec un peu plus d’incertitude chaque jour, était-ce seulement toi ?

Je ne me souviens plus…

Demain, lorsque le soleil se lèvera, j’irais à Poudlard, Harry veut me montrer quelque chose, je crois.

Une nuit de plus ou de moins, la souffrance est la même…

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.