S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Le Soir de la Chute d’un Ange: par Sleilo

[10 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Disclaimer:

Les personnages de Harry Potter et leur univers ne m'appatiennent pas et sont la propriété de J.K. Rowling. Je tiens à préciser que cette histoire est publiée dans un but non lucratif. (Et non je ne gagne pas un sous dessus, mon seul salaire sont vos reviews alors pensez à moi)
Note de chapitre:

Note de l’auteur:

Ce one shot comporte des scènes de maltraitance physique extrêmement violentes perpétrées sur une femme . Je le déconseille donc fortement à toute personne non majeur: Ames sensibles s’abstenir!
SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsS ~&&&&&&&&&&~ SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsS

Série: Les Ténèbres ne peuvent exister sans la Lumière.

SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsS ~&&&&&&&&&&~ SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsS

Le Soir de la Chute d’un Ange:


!~ ~ $ $ $ ~ ~!



J’étais assis à table silencieux à la droite de papa. Maman, le visage très pâle nous servait une soupe épaisse avec un peu de pain de la veille. Elle gardait les yeux baissés et ne regardait pas papa. L’air était lourd et empli de menaces. Avec mes yeux d’enfant je ne comprenais pas pourquoi maman était si triste, si malheureuse. Même si j’étais jeune, j’avais compris qu’on était pas très riche, mais on était tous les trois ensembles alors ça devrait aller, non? Je me sentais de plus en plus mal et le silence me pesait, aussi je demandais de ma petite voix enfantine:

« _ Dis maman, pourquoi tu es si triste? Pourquoi tu souris pas? On est ensemble tous les trois… 
_ Ce n’est rien Severus, manges. » Me répondit-elle avec un pauvre sourire.

Je voyais bien que quelque chose n’allait pas et je voulais aider maman à aller mieux. Alors je ma tournais vers papa et lui demandais:

« _ Papa, pourquoi maman est si triste? »

Un silence de mort répondit à ma question et je sentis mon ventre se nouer d’appréhension. Mon papa releva lentement la tête de son assiette, son regard me faisait peur et les ailes de nez frémissaient.

« _ Ne m’appelles plus papa!! Tu es un Snape et tu dois m’appeler père!
_ Mais tu es mon papa pourquoi… »

J’étais encore trop jeune pour savoir quelles limites ne pas dépasser, comme j’allais bientôt m’en rendre compte. Mon papa me coupa brutalement la parole, écumant de rage le regard fou:

« _ Comment oses-tu, me répondre, sale petit insolent?! Comment oses-tu?! Moi qui ais nourri et offert un toit à la vermine inutile que tu es!! »

Il s’était levé et s’avançait vers moi les poings serrés de colère. J’étais terrorisé par ce que je voyais et les mots de papa me faisaient si mal… Et s’il ne m’aimait pas? Si en fait je ne le méritais pas? Cette simple pensée me brisait le cœur, je me sentais rejeté, abandonné comme un chien errant. De grosses larmes dévalèrent mes joues, alors que je sanglotais pitoyablement. Je ne vis pas arriver le coup, mais sa violence me jeta à terre. Le choc, la douleur aussi, firent redoubler mes pleurs. C’était la première fois qu’on levait la main sur moi avec autant de hargne. Mort de peur, je me recroquevillais sur le sol, quand papa se pencha au dessus de moi fou de colère. Il m’attrapa par le col et me secouant comme un prunier, il me hurla au visage:

« _ Un Snape ne pleure pas et ne gémit pas! »

Je le vis lever le poing une seconde fois. Sous le coup de la terreur je fermais les yeux le plus fort possible, un étau de glace enserrant mon cœur.
« _ Tobias, arrêtes! Ce n’est qu’un enfant, laisses le. »

La voix de maman… Elle venait de ma protéger, il y avait toujours quelqu’un qui m’aimait. Une vague de chaleur se répandit dans mon cœur, je n’étais pas seul! Papa me lâcha et me laissa tomber rudement sur le sol. Je me cognais méchamment les genoux, et je réussis à retenir mon cri de douleur en me mordant la lèvre.

« _ TOI!! » Eructa papa, l’œil fou et l’écume aux lèvres. Il retira son ceinturon et s’avança vers maman. Elle baissa peureusement la tête, puis la releva vivement, son regard était déterminé.

« _ Non! Je ne te laisserai pas frapper mon fils! »

Papa ricana méchamment et répondit d’un ton hargneux en avançant encore:

« _ C’est un Snape, je ferai comme bon me semble. »

Puis il propulsa son poing gauche dans le ventre de maman. Elle se plia en deux sous l’effet de la douleur. Le second coup la jeta à terre. Mais papa continua à la frapper, avec ses pieds et son ceinturon. Tremblant de tous mes membres sur le sol, je ne pouvais pas voir maman, le dos de papa la cachait. Mais par contre j’entendais ses gémissements et ses cris de souffrance. Papa lui disait des choses horribles et l’insultait comme s’il était possédé. Longtemps je ne pus bouger, pétrifié d’horreur et geignant de peur. Puis je réussis à trouver le courage, la force de bouger. Je m’agrippais à un bras de papa en le suppliant d’arrêter, en lui disant que maman n’avait rien fait, que c’était de ma faute. Mais il ne m’écouta pas, se contentant de me projeter brutalement contre le mur. Ma tête heurta violemment le plancher, une vague de douleur me submergea et m’entraîna vers une obscurité salvatrice.


Je ne sus pas combien de temps je restais inconscient, mais je finis par me réveiller au même endroit, une atroce migraine me martelant le crâne. Je fis tout pour retenir mes larmes, je ne voulais pas que papa se mette encore une fois en colère. En m’aidant du mur je réussis à me relever, en vacillant. Je vis d’abord papa en train de boire, assis sur une chaise. Et là bas recroquevillée dans une coin de la pièce, il y avait maman, elle ne bougeait pas. J’avais un mauvais pressentiment et ma gorge se noua. Lorsqu’il vit que j’étais réveillé, papa grommela quelque chose et sortit. Emplit d’appréhension, j’avançai à petits pas vers maman. J’avais encore plus peur qu’avant et mon pauvre petit cœur se serrait douloureusement. Une fois près d’elle je m’agenouillais et avançais une main pour lui secouer l’épaule. J’eus un cri de surprise et d’horreur en voyant le visage de maman. On la reconnaissait à peine, d’atroces marbrures violettes et des plaies sanguinolentes la défiguraient. Ses cheveux et son corps étaient encroutés de sang à moitié coagulé. Mon esprit se cabra à sa vue et je pris la fuite en courant, secoué par des hauts le cœur et les joues baignées de larmes.
Une fois dans ma chambre, je me pelotonnais dans mon pauvre petit lit branlant et sanglotais compulsivement. Les images du visage ravagé de maman ne me quittaient pas. Je revoyais ses yeux morts. Morte, elle était morte. J’étais submergé par la tristesse, la douleur et l’horreur. J’étais là prostré, misérable à deux doigts de la folie, quand le coup de grâce me fut donné.
Papa venait de rentrer et en passant devant ma chambre il me traita de lâche, de déchet humain, de pourriture, en disant que maman était morte par ma faute. Anéantit, le cœur brisé, emplit de haine et de dégoût de moi-même, je me recroquevillais en position fœtal et souhaitai mourir. Je restais ainsi longtemps, murmurant sans fin:

« _ Pardonne moi maman, pardonne moi, pitié… »



J’avais 8 ans mais déjà toute les belles illusions de l’enfance sur l’amour et la gentillesse, m’avaient quittées. Elle c’étaient envolées en même temps que maman, l’ange de ma vie.

!~ ~ $ $ $ ~ ~!


SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsS ~&&&&&&&&&&~ SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsS
Note de fin de chapitre :

^^bonjour cher lecteur! Et voilà que je m'embarque dans une série de oneshot consacrés à Severus Snape. Alors cette première fics tu la trouve comment? bonne, mauvaise, triste...
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.