S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Monster Attack par Wynhilde

[22 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette fiction est la traduction de Monster Attack, par Faithwood, que vous trouverez ICI.
Note de chapitre:

Oui, je sais, vous attendez le chapitre 63 de Mariage Blanc.

Mais ça m'a pris à peine une heure ou deux de traduire ça, et j'avais envie de faire une pause dans mes révisions de gallois et islandais...

Franchement, c'est hilarant. J'espère que vous apprécierez. Je dois admettre que je ressemble un peu à Drago, ici...

(Pas de beta, s'il y a des fautes, je plaide coupable.)

Bonne lecture!
Harry était assis sur le canapé et câlinait son copain, visiblement très affecté. Drago était allongé avec sa tête sur les genoux de Harry, et depuis une demi-heure, se plaignait sans interruption.

— …et ils se sont mis à ramper partout sur moi, et ils ont laissé d’étranges substances collantes dans mes cheveux…

— Tes cheveux ont l’air propre, fit remarquer Harry, en passant ses doigts dans les mèches blondes.

— C’est parce que je les ai lavés trois fois, renifla Drago. Oh Merlin, Harry, ils collaient et puaient tellement. J’ai essayé de me cacher, mais ils arrivaient à me trouver quand même. C’était comme si je les attirais.

— Tu es pareil à un rayon de soleil un jour de pluie, évidemment que tu les attirais, dit Harry, le visage sérieux.

— Il n’y a pas de rayons de soleil quand il pleut, se plaignit Drago, clairement déterminé à bouder. Ils devaient sentir que j’avais peur d’eux et ils voulaient me torturer. Les monstres.

Harry sourit.

— J’aime mieux ma théorie du rayon de soleil.

— Et ils étaient si nombreux, Harry ! C’était comme une invasion !

— Mmh, souffla Harry avec indulgence.

— Je le jure, ils en voulaient à ma peau.

— Bien sûr que oui.

Drago leva son regard vers Harry, les yeux étrécis.

— Tu ne me prends pas au sérieux, n’est-ce pas ?

— Pas plus que d’habitude, répondit-il, pince-sans-rire.

Drago grésilla d’indignation et se leva presque, mais Harry se rattrapa rapidement :

— Je te prends toujours sérieusement, Drago.

Et avant de pouvoir s’en empêcher, il ajouta :

— Et avec plaisir.

Drago lui jeta un regard noir.

— Ce n’est pas l’heure des sous-entendus sexuels. J’ai vécu une expérience atroce. Est-ce que c’est trop demander que d’attendre un peu de compassion ? Après tout, c’était entièrement de ta faute.

— Je fais preuve de compassion ! s’exclama Harry, offensé, en indiquant leur position.

— Ce n’est pas de la compassion. Tu es juste fétichiste de mes cheveux, accusa Drago. Tu aurais dû me sauver.

— Tu avais besoin d’être sauvé ?

— Bien sûr ! Il est certaines forces maléfiques que je ne peux combattre. J’ai essayé de les piétiner…

— Drago ! s’étrangla Harry, horrifié. Ils ne sont pas maléfiques, et tu ne peux pas les piétiner !

— A l’évidence. Ils sont bien trop rapides.

— Drago, tu ne peux pas piétiner de jeunes enfants, dit Harry fermement.

Drago le regarda comme s’il était complètement fou.

— Je sais ça, dit-il avec incrédulité. Mais, je peux piétiner de jeunes Weasley, non ?

Il avait l’air sincèrement interrogateur. Harry arrêta de le câliner aussitôt, pas du tout amusé, le regard noir.

— Oh, super ! Gâche mon plaisir, vas-y ! fit Drago avec une moue boudeuse. Mais tu les as laissés me renverser et me baver dessus.

— Ils voulaient juste te faire des bisous. Et c’était adorable, dit Harry avec tendresse.

Il se remémora Drago assis dans l’herbe, n’arrivant pas à se relever à cause des deux bambins qui se battaient pour s’asseoir sur ses genoux.

— Tu tombes trop facilement.

— Ils sont étonnement fort pour des bestioles si minuscules, se défendit Drago.

— Ce ne sont pas des bestioles, gronda Harry, mais il recommença à caresser les cheveux de Drago, car après tout, il était possible qu’il soit un peu fétichiste.

Il se mordit la lèvre avant de demander doucement :

— Tu détestes vraiment les enfants à ce point ?

— Juste ceux qui collent et qui puent.

— Je suppose que c’est un oui, alors.

Harry n’avait même pas réalisé que son visage et sa voix étaient tristes, jusqu’à ce que Drago lève le visage vers lui. Il fronça les sourcils, l’air préoccupé, et peut-être un peu coupable.

— Et bien, je…

Son regard s’adoucit.

— Je suppose que tu les aimes ?

Harry ne dit rien, se contentant de caresser la peau lisse du front de Drago avec son pouce. Il aimait beaucoup les enfants, et particulièrement ceux de Ron et Hermione.

— Je suis désolé, dit Drago tristement. Evidemment, on ne peut pas en avoir.

Il détourna le regard, et demanda d’une voix neutre :

— Tu le regrettes ?

— Bien sûr que non ! répondit Harry aussitôt, n’ayant même pas besoin d’y réfléchir. Je ne regrette rien.

Il le dit avec une certitude absolue, qu’il souligna en se penchant pour déposer un rapide baiser sur les lèvres de Drago.

— Mais tu vois, il n’y aura jamais rien qui ressemblera plus à mes propres enfants que Rose et Hugo, et j’ai envie qu’ils m’aiment bien. J’ai envie qu’ils nous aiment bien. On pourrait être leurs tontons cools. Pas leurs tontons piétineurs.

Drago sourit et souleva un sourcil.

— Tu veux qu’on soit leurs oncles gays et sympas ?

Harry rit.

— Pour le côté gay, c’est bon, maintenant, si tu voulais juste améliorer le côté sympa…

Drago émit un son indistinct et secoua la tête avec incrédulité.

— C’est une approche très vicieuse que tu as là. Voilà que tu me fais me sentir coupable.

— Je suis certain que tu surmonteras ça. Plus rapidement que tu ne devrais.

A sa grande déception, Drago souleva la tête et se releva. Il s’assit à côté de Harry et se pencha vers lui, appuyant son front contre le sien.

— Et qu’est-ce que tu penses de ça ? Tu seras leur oncle gay et sympa, et je serai leur oncle gay honteusement riche, pas si sympa que ça, mais qui leur payera des cadeaux hallucinants ?

Harry lui offrit un regard incrédule, et ses lèvres se soulevèrent.

— Laisse-moi mettre ça à plat : tu ne les aimes pas suffisamment pour être simplement gentil avec eux, mais tu veux bien dépenser tes si précieux Gallions pour eux ?

Harry eut un sourire victorieux.

— Menteur. Tu les adores.

Drago eut l’air perplexe et pendant un temps assez long, il sembla qu’il n’avait pas la moindre idée de quoi répondre à cela. Finalement il déclara :

— Non.

— C’était une argumentation terriblement persuasive, se moqua Harry.

— Oh, tais-toi. Crois ce que tu as envie, grommela Drago.

Il se releva, entraînant Harry derrière lui, cherchant visiblement désespérément à détourner la conversation.

— On a des choses plus importantes à discuter.

Maintenant qu’il était sûr, qu’en réalité, Drago aimait les enfants Weasley, mais qu’il était simplement peu désireux de l’admettre, Harry se leva et suivit Drago de très bonne volonté, surtout après avoir réalisé qu’il le guidait vers leur chambre.

— Oh, telles que ?

C’était plus un ronronnement qu’autre chose. Drago hocha la tête sérieusement et déclara :

— J’ai découvert que j’avais un faible pour les oncles gays et sympas. Et je veux tout te dire à ce propos.

Les sourcils relevés, il le lorgna :

— Et ensuite, si tu es sage, je te montrerai à quel point je les apprécie.

Harry en frémit d’avance, franchement satisfait de ce dénouement. Entrant dans leur chambre, il déboutonna sa chemise et enleva son pantalon à une vitesse record.
Et puis, alors qu’il regardait Drago se déshabiller, Harry pencha la tête et sourit, fixant la tête blonde dubitativement.

— Dis, tu aimes les oncles gays et sympas suffisamment pour les laisser mettre d’étranges substances collantes dans tes cheveux ?
Note de fin de chapitre :

J'espère que ça vous a plu!
N'hésitez pas à laisser un petit mot!

Si vous aimez les Drarrys, sachez que j'ai quelques autres trads, vous les trouverez rassemblées dans la série "Or is it the contrary".
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.