S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Promenons-nous dans les bois tant que le loup n'y est pas par lilteenmary

[61 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Honte sur moi même :-) ! Je suis désolée pour les deux mois d'attente ! Je ne promets plus rien parce que je ne m'y tiendrais jamais de toute façon !

Ce chapitre amorce un peu d'action ainsi que le prochain. Je crois qu'il y a pas mal de fautes, car je ne me suis relue qu'une seule fois. Si quelqu'un est intéressé pour me relire et me corriger ! 

 

J'espère que vous allez aimer ce chapitre, même si je ne pense pas avoir bien réussi à garder l'esprit du livre pour le personnage d'Harry donc je suis désolée.

Ce n'est pas le chapitre que je trouve le mieux écrit mais bon !

Bonne lecture à tous !

 

 

****

 

 

***  Une semaine s’était achevée depuis ma confrontation avec Malefoy. Et il continuait malgré tout sa surveillance tel un loup qui devenait de plus en plus agaçante. Cependant la petite leçon de chauve-furie que je lui avais donnée n’était qu’un avant-goût. Il goûterait plus tard à ma fureur… Pour l’instant j’avais beaucoup plus important en tête.

 

Il y avait tout de même quelque chose que je ne comprenais pas, pourquoi m’avait-il accusé du meurtre de Chang ? Je secouais ma tête, peu importe. Il faudra attendre de maîtriser le doloris pour y répondre.

 

Dans la salle sur demande, Neville entraînait des élèves à se battre, comme Harry nous l’avait appris. Moi j’élaborais un plan, un plan pour voler l’épée de Gryffondor. Regardant Seamus jeter un expelliarmus à Parvati, je réfléchissais.

Rogue n’était pas stupide, froid, détestable mais stupide était loin d’être un qualificatif qui lui correspondait. Donc son bureau restait inaccessible et l’épée également. Il était peu probable que le mot de passe de son bureau soit une sucrerie.

 

Mon esprit était en pleine ébullition pendant que j’enroulais nerveusement une mèche de cheveux autour de mon index. Luna se tourna vers moi, sûrement avait-elle remarqué ma nervosité. Il était plus difficile de cacher mes sentiments et ma haine envers Harry et Hermione à Luna. Peut-être était-elle excentrique, mais elle cachait une aura de clairvoyance qui me mettait mal à l’aise. Ses yeux bleus, plein d’eau voyaient sûrement aussi bien que l’œil aiguisé de Maugrey. 

 

                        - « Ginny, tu ne veux pas t’exercer avec moi ? Ta baguette est couverte de Joncheruines. Elles sont néfastes pour l’humeur d’après papa. »

 

                        - « Non Luna merci, j’essaye de trouver un moyen d’être utile à … Harry ».  Avaler sa salive juste avant de prononcer son prénom sonnait tellement faux. Mais Luna me regarda et partit rejoindre Neville en souriant.

 

Je me dirigeais lentement chez Hagrid, depuis que j’étais revenu à Poudlard je n’étais pas allée le voir, et les autres commençaient à me trouver étrange. Une tasse de thé avec Hagrid me paraissait nécessaire pour que les soupçons ne s’éveillent pas trop vite.

Je marchais si vite que l’on aurait pu croire qu’il me tardait de revoir cet « ami ».  Cependant depuis que j’avais retrouvé miraculeusement l’usage de mes jambes, je marchais comme si la mort me courait après. Bien qu’elle ne m’effraie plus depuis quelques temps.

 

Le temps d’automne était révolu depuis longtemps maintenant, et la neige tombait mollement sur l’herbe près de la cabane. Je regardais un renard gris qui avait osé s’aventurer hors de la forêt interdite attendant sûrement quelques nourritures qu’aurait pu jeter le gardien des clés de Poudlard.  Il reniflait près de la porte, puis entendant un bruit, il ne s’enfuit pas mais me regarda. Je ne lui évoquais pas la moindre peur, ce qui m’irrita.

Ma baguette me démangeait dans la paume de ma main. Une fraction de seconde plus tard, je me retournais pour ouvrir la porte de la cabane. Une masse grise gisait sur le sol.


Il était 18 heures, que faisait-il… Je tournais et retournais dans la pièce. Où était-il ? Peu importe je le verrais plus tard me disais-je.

Un papier attira mon attention, je l’aurais reconnu entre milles. C’était l’écriture d’Harry.

 

Retenant mon souffle, je me mis à lire le cœur battant de rage.

 

                        Cher Hagrid,

 

Je te laisse cette lettre aujourd’hui suite aux récents évènements. Le terrier n’est plus en endroit sûr depuis la découverte de l’assassinat de la fillette dans les bois. Je ne pense pas rester assez longtemps pour te le dire en personne. C’est pourquoi j’ai laissé à Arthur Weasley cette lettre. Je ne peux pas te dire où nous allons avec Ron et Hermione pour notre sécurité et pour la tienne.

 

Le nom de  Ron me tiraillait les entrailles encore plus… Je ne l’avais pas entendu ou prononcé depuis le mariage. La chaleur me montait, l’effort pour continuer de lire était immense, mais il le fallait !

 

Je veux te dire que depuis toujours tu as été là pour moi. Aujourd’hui que toutes les personnes que j’aimais sont mortes, je souhaite que tu prennes soin comme tu l’as toujours fait de Poudlard et de ses élèves, de perpétuer ce que Dumbledore voulait. Mais je t’en supplie ne te met pas en danger inutilement. Je ne veux pas qu’un ami meurt encore par ma faute Hagrid.

 

J’ai un autre service à te demander. Hedwige a été retrouvée par Bill lors de ses recherches pour retrouver Maugrey. Peux-tu l’enterrer à Poudlard comme tu l’as fait pour Aragog ? C’était sa seule vraie maison comme moi et je ne pourrais pas le faire. Je ne peux pas le demander à Ginny. Elle a trop souffert par ma faute. Aujourd’hui j’ai honte de lui avoir fait subir tout ça. Elle ne pourra jamais comprendre… qu’Hermione est celle que j’aime depuis toujours sans l’avoir su.

 

Mes joues étaient inondées de larmes lorsque je lus cette dernière phrase. Ne voulant pas en savoir davantage je déchirais la lettre et la jetais aussi fort que je le pouvais. Ce… ce… menteur ! Il allait payer, il allait payer ! Jamais lui et Hermione ne s’en tireraient ! Je les ferais venir jusqu’ici. Je les ferais venir et je les punirais pour tout ce qu’ils m’ont fait ! Tu n’as pas voulu me faire souffrir Harry ?! Tu as tué ma famille, tu m’as trompée !

La haine se rependait dans mon être aussi vite que du poison. Je me ruais à l’extérieur de la cabane pour trouver la tombe d’Hedwige, sortant le cadavre de la chouette et lançant des sortilèges dessus à ne plus m’arrêter !

 

Harry tu vas me le payer, même si c’est la dernière action que je dois faire dans ma vie.

 

La rage au ventre, je courais jusqu’au château et me dirigeais droit vers la salle commune des gryffondors. Voyant Neville, le vol de l’épée ne pouvait plus attendre !

 

J’expliquais succinctement à Neville comment accéder au bureau de Rogue en évitant les Carrows et les rondes de préfets. Je m’étais entraîner des jours et des jours sur un sortilège de désillusion et finalement j’étais parvenu à un résultat concret sur ma cape. Cependant le sortilège avait une durée limitée d’une demi-heure. Ne pas se faire voir était la partie la plus facile, accéder au bureau de Rogue devenait plus dure. Mais grâce à Neville. Je connaissais le début du mot de passe. C’était suffisant pour entrer, un sort de confusion sur la gargouille actionnerait l’entrée ensuite.

 

Le problème de Rogue restait à résoudre, mais si on était assez rapide, il ne pourrait nous voir normalement, l’épée étant dans un recoin du bureau. Heureusement que les élèves de l’AD se faisaient souvent convoquer pour être punis, ainsi la disposition du bureau n’avait plus de secret pour nous.

 

 

La machine était en marche, rien ne pouvait plus m’arrêter. Ce soir j’aurais l’épée. Et Harry viendra.

 

 

 

****

 

                        *** Les cernes sous mes yeux accentuaient l’aspect effrayé et fatigué de mon visage. Je fermais les yeux et inspirais lentement devant le miroir des toilettes. Combien de temps pourrais-je la surveiller à ce rythme ?

 

Mère devait être plus qu’exténuée de souffrance et de frayeur. Je ne pouvais rien faire pour elle depuis Poudlard. Sa dernière lettre respirait  la peur et l’odeur fétide des ténèbres. Le sang coulait tous les jours au manoir même s’il ne s’agissait pas du sien. Elle m’avait conseillé de parler à Rogue, mais cet homme n’était pas digne de confiance. Le mystère et la traîtrise allaient de pair avec lui.  Pourtant je n’arrivais pas à savoir de quelle traitrise il s’agissait… Le doute m’envahissait mais je continuais à la suivre et à attendre, attendre les ordres du Seigneur.

 

Il était 17 heures 30, je l’avais perdu cette après-midi, mais pas de doute qu’elle était dans la salle sur demande avec les autres gryffondors. Ils préparaient quelque chose à l’intérieur, et cela ne pouvait pas être bon, ni pour eux ni pour moi…

 

Crabbe et Goyle avaient reçu des instructions, ils me laissaient tout de même à l’écart. Ces imbéciles n’avaient aucune conscience et je redoutais leurs intentions chaque jour un peu plus. Je devais également garder un œil sur ces deux là, un coup bas était si vite arrivé.

 

Sortant des toilettes, je me dirigeais vers la grande salle pour les retrouver lorsque j’aperçus Weasley au détour du couloir des enchantements. Elle filait vers le grand parc. La puce à l’oreille je me retournais et la suivis.

 

18H15, derrière un arbre… Je la vois rentrer puis sortir de la cabane, elle a le visage si dur ruisselant de larmes. Elle contourne la cabane, et je glisse discrètement derrière un autre arbre. Que fait-elle ? Elle sort sa baguette et jette une série de sorts sans que je puisse voir. Puis je la vois courir jusqu’à la grande porte. Elle ne m’a pas vu, ni entendu …

 

Intrigué, je m’approche de l’endroit où elle se tenait cinq minutes plutôt. Je contemple avec horreur des morceaux de plumes, un cadavre de chouette éventré par des sortilèges… Je prends ma baguette et enterre comme je peux les bouts de cette horreur.

 

Je décide qu’en même d’aller dans la cabane, je sais que cet imbécile d’Hagrid s’est enfui après avoir était menacé par Alecto. A première vue, rien d’anormal si ce n’est la crasse dans laquelle vivait ce demi-géant … Répugné par l’aspect de sa maison, je fouille tout de même partout pendant un bon moment.

 

Je la trouve là dans un coin, une lettre de Potter… Mon dieu, il me donne envie de vomir avec ses niaiseries ! Survolant chaque ligne, je comprends enfin. Potter et Granger, j’avais donc raison… Elle le hait. La fin de la lettre m’interpelle.

 

 

Elle a trop souffert par ma faute. Aujourd’hui j’ai honte de lui avoir fait subir tout ça. Elle ne pourra jamais comprendre… qu’Hermione est celle que j’aime depuis toujours sans l’avoir su. J’espère qu’elle me pardonnera. Veille bien sur elle Hagrid, le corps lacéré de la petite fille l’a perturbée plus qu’elle ne le croit, j’ai peur de ce qu’elle pourrait faire si les personnes qu’elle aime disparaissaient…

 

Je t’embrasse Harry  

 

La fillette maculée de sang… La lettre me brûle les mains, je la mets subitement dans ma poche ne pouvant plus la tenir…

 

Petite rouquine…, que vas-tu faire ?

 

 

 

 

****

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.