S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Promenons-nous dans les bois tant que le loup n'y est pas par lilteenmary

[61 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour tout le monde !!!

Bon pour cette fois, pas de blabla sur des excuses de retard => je n'en ais pas ! 

J'espère qu'avec ce nouveau chapitre un peu plus long et avec un peu d'action vous me pardonnerez :-D !

Bonne lecture à tous !

PS : Il est possible qu'il y ait pas mal de fautes donc je m'excuse à l'avance !

 

****

 

                        ***  - « Ginny, tu es sûre que l’on va avoir le temps d’entrer et de ressortir du bureau de Rogue sans être aperçus ? » Neville me regardait avec appréhension. Le directeur n’était plus son pire cauchemar mais il n’était quand même pas à l’aise à l’idée de se faire prendre par celui-ci.

 

Compréhensible, mais peu m’importait. Rien ne pouvait me détourner de mon chemin pas même une horde de mangemorts ! Luna semblait soucieuse, à sa manière bien sûr. Ses yeux me transperçaient sans cesse. Parfois j’avais même l’impression qu’elle utilisait l’occlumencie bien que je sache qu’elle ne connaissait rien à cet art.

 

                        - « Tu veux voler cette épée oui ou non ?! C’est le seul moyen et tu le sais, on le sait tous ! Pourtant tu étais d’accord jusqu’à maintenant, alors arrête d’agir comme un premier année ! » Je m’exclamai assez méchamment. Ils me regardèrent sans rien dire, je compris alors mon erreur. Je soupirais puis repris.

 

                        - « Neville, je ne veux pas rater la seule occasion que l’on aura peut-être… Harry  et Hermione ont besoin de nous, on est l’AD tu te souviens ? »

 

                        - « Oui tu as raison, on a fait bien pire … » Il me regardait en souriant, sûrement se rappelait-il de l’expédition au département des mystères il y a deux ans.

 

Luna hocha la tête, signe qu’elle était prête. Je pris alors une des trois capes ensorcelées et me recouvris avec. Ils firent de même puis je me glissa hors de la salle commune des Gryffondors.

 

Il était 21h35, aucun professeur ni préfet à l’horizon. Rapidement, avec nos baguettes à la main, on se dirigea vers la gargouille tout en restant attentifs au moindre bruit. Le sort ne durerait pas longtemps mais il était impossible de savoir avec exactitude combien de temps.

 

Luna prononça le début du mot de passe, puis simultanément Neville et moi lançâmes le sortilège de confusion sur la gargouille pour que l’effet soit plus puissant. Des étincelles parcoururent la statue puis s’évanouirent doucement dans les airs.

La main tremblante, j’attendais patiemment le résultat de nos sorts. L’anxiété nous gagnait lorsqu’un bruit se déclencha. Le passage s’ouvrit et aussitôt nous nous y glissâmes.

 

A pas de loup, j’avançais vers la majestueuse épée protégée par une vitrine de verre. Elle était là, à portée de main, je pouvais presque la toucher…

 

Un éclair rouge envahit alors la pénombre du bureau. Agitant ma baguette au dessus de moi, je me rendis compte que mon bras était visible. Luna s’était précipitée vers Neville effondré dans un coin, le visage en sang. Je lançais un sortilège de protego à temps.

Amycus… Sale mangemort, une minute, une minute de plus aurait suffit. Son regard heureux n’annonçait rien de bon.  Il continuait à me jeter une ribambelle de sortilèges, il était bien trop rapide. Mais ma détermination allait le surprendre.

 

                        - « Alors la petite traître à son sang, on pénètre dans le bureau du directeur la nuit et on espère ne pas se faire prendre ? » Son rire était écœurant. Je lui répliquais sans détour que j’étais plus qu’étonnée qu’il ait réussi à monter lui-même jusqu’ici sans l’aide de Rogue.

 

                        - « Sale petite peste ! Viens là ! » Rugit-il.

Il m’envoya un expelliarmus que je détournais violemment. Luna me criait d’arrêter, cependant je ne voyais plus que l’épée et la manière de l’atteindre sans prendre un sort. Les lumières volées, je ne savais même plus quels étaient les sorts que j’envoyais, trop obnubilée par l’épée, mon seul moyen de trouver Harry.

Le duel continuait alors que cet infâme mangemort se tenait devant ma cible. Je n’eus pas le temps de voir Alecto qui arrivait avec Rogue. Un sortilège m’atteignit en pleine poitrine. Le bleu transperça mon corps et je sentais la douleur, effondrée contre le mur.

 

 Un tableau au dessus de moi me parlait, me réconfortait, ses deux yeux bleus envahirent mon esprit jusqu’à ce que le noir fusse la seule chose que je puisse voir…

 

 

****

 

                        *** Un froid martèle ma peau. Une brise glacée s’est introduite dans la pièce. J’ouvre les yeux ne sachant pas où je me trouve. Cette odeur pestilentielle me révulse, la fatigue et la terreur me prennent au corps.  Une prison, je suis dans la prison. Les hurlements qui s’échappent des cachots me tuent… Comment suis-je revenu ici ? Je ne comprends pas. Je détourne le regard, et me relève de mon lit. Des rires, des rires infâmes s’élèvent des profondeurs de l’édifice.

 

C’est à ce moment que je l’entends, une douce voix, aussi claire et innocente que celle d’un ange, elle est là, elle est là… Elle me demande où est Miss Eliza, je le lui ai volée. Non, non … je recule, elle est rouge sang, elle est blanche, elle est … Aaaaaarrgh !!!!

 

En sueur, j’attrape avec précipitation la potion posée sur ma table de nuit. La sieste avait une fois de plus tourné au cauchemar. Ces terreurs nocturnes feront partie désormais de ma vie, je ne tiens pas à les oublier. Peu importe le nombre de fois où je les subirai. Elles font partie de moi, elles sont là pour me rappeler.

 

Je frotte mon bras douloureux puis regarde ma montre. Cela fait trois heures maintenant que j’ai trouvé la lettre. Après être revenu au dortoir je l’ai brûlée dans la cheminée. Inutile de donner une raison aux autres mangemorts de torturer la rouquine. C’est à moi seul de m’en occuper.

 

 

Blaise vient frapper à ma porte en me disant que le professeur Slughorn a besoin du Préfet pour vérifier les couloirs. Des élèves se promèneraient dans les couloirs selon lui. Après une petite discussion avec celui-ci, il m’avoue soupçonner des Gryffondors une fois de plus. Après qu’ils aient  écrit des messages sur les murs, Slughorn s’est fait gentiment menacer par les Carrows avec les autres professeurs. Slughorn est plutôt lâche mais je ne pourrais en aucun cas le blâmer. Au moins n’est-il pas un serviteur du Seigneur des ténèbres.

 

Après lui avoir promis de m’en occuper, je sors dans les couloirs. Un mauvais pressentiment me tourmente. Tout en marchant de plus en plus vite, je ne peux m’empêcher de me ressasser les paroles de la petite Weasley. Ils m’ont trahie, je suis l’AD pour les faire revenir à Poudlard et me venger ! Puis celles de Potter dans sa lettre…j’ai peur de ce qu’elle pourrait faire si les personnes qu’elle aime disparaissaient…

 

Je cours vers le dortoir des Gryffondors. Un bruit m’attire au détour d’un escalier. Il s’agit d’Alecto courant vers le bureau du directeur. Non, j’espère qu’elle n’est pas aussi stupide, à vouloir s’attaquer à Rogue…

Vite je cours, je cours jusque devant la gargouille.

                        - « Drago, que faites- vous là ? » Il paraît soucieux de voir Alecto, elle lui crie de se dépêcher, d’ouvrir le passage avant que les traîtres ne s’échappent. Dans la panique, je ne lui réponds pas. Mais Alecto me regarde et je me justifie en montrant mon insigne de Préfet.

Enfin l’escalier en colimaçon descend puis nous emporte en haut.  Je passe après les professeurs, me mettant volontairement à l’écart, je ne sais pas ce que l’on va trouver. Pourtant mon cœur qui bat à cent à l’heure me donne un indice.

La pièce est dévastée, Rogue se précipite pour empêcher Amycus fou furieux d’envoyer un avada kedavra sur les intrus. Sans étonnement j’entraperçois Londubat à terre et Loufoca essayant de le soigner. Mais la personne vers laquelle Amycus semble tant vouloir s’acharner… Son visage me glace le cœur, pourquoi a-t-elle été aussi inconsciente ? Qu’avait-elle dans la tête ?

 

Sans contrôler mes mouvements, je me précipite vers la petite rouquine allongée sous le portrait de l’ancien directeur. J’approche ma main tremblante pour toucher son poult. Sa peau est chaude, mes battements ralentissent soudainement.

Je n’entends pas Rogue crier aux Carrows de sortir de son bureau, je ne l’entends pas dire qu’il s’occupera lui-même des élèves. Seulement des cris, des insultes puis une porte se claquer…

 

Je n’entends que le souffle de la petite rouquine que j’allonge puis je me tourne vers le professeur Rogue. Loufoca me regarde ahurie, un air surpris mais terrifié à la fois alors que Londubat se trouve évanoui dans ses bras.

 

Notre cher directeur prend le temps de s’asseoir et d’écrire une lettre, puis il envoie un hibou. Il est toujours aussi calme depuis que les Carrows sont partis.

 

                        - « Mr Malefoy, emmenez-les à l’infirmerie puis attendez mes instructions, nous aurons une petite conversation plus tard. » Dit-il avec rapidité. « Quand à vous Melle Lovegood, puisque vous êtes la seule encore consciente, vous allez aider le Préfet-en-chef et attendrez votre punition avec eux. J’attendrai de vous des explications. » Son ton était très sec, mais calme.

 

Je jette un locomotris sur cet empoté de Londubat, et prends la baguette de Loufoca. On ne sait jamais après tout. Je me penche doucement et prends Weasley dans mes bras. Je la serre un peu plus de mon bras droit puis agite ma baguette pour diriger Londubat.

 

Rogue m’observe attentivement alors qu’il rédige une autre lettre. Les sourcils froncés, il baisse le regard et nous fait signe de partir.

 

 

 

****

 

                        ***Après une nuit passée à l’infirmerie à mordre de rage mon oreiller, j’avais enfin l’autorisation de sortir.  Le professeur McGonagall nous avait expliqués sévèrement que nos actes irresponsables auraient pu nous conduire bien plus loin qu’à l’infirmerie. Dans un cimetière, je suppose … Mais ils auraient aussi pu me conduire à Harry ! Cette pensée me brûle, si près si près du but ! Serai-je encore capable de jouer cette comédie à Neville, Luna et les autres ?

 

Je me massais doucement les tempes, cette migraine perpétuelle ne m’avait pas quittée depuis mon réveil. Le professeur Rogue allait nous convoquer chacun séparément cette après-midi… Mais ce n’était pas mon premier souci.

 

Je me dirigeais tranquillement dans la grande salle, les autres élèves me regardaient, parfois avec admiration, parfois avec menace. L’incident de la nuit devait être connu de tous à présent. Je risquais d’avoir les Carrows sur le dos durant un moment après ce plan raté. Amycus me regardait de la table des professeurs, mais je souriais comme s’il n’existait pas.

 

Assise, entrain de manger, un hibou me dépose une lettre. Mes parents… Les sourcils froncés, j’ouvre la lettre. Ils veulent que je rentre à la maison. Que mes gestes bien que nobles étaient inconscients… Mes gestes étaient nobles… Aider Harry était noble ! Comment pouvait-il dire ça !!! Il a tué leur fils !!!

 

Je déchire la lettre et remonte dans la salle commune des gryffondors immédiatement. Cet éloge me coupe l’appétit et me donne envie de vomir. Je cours dans les couloirs la lettre écrasée dans la pomme de ma main lorsque Luna m’arrête. Que me veut-elle encore ?!!

 

                        - « Ginny, Ginny, attends ! » Crie-t-elle essoufflée. «  Neville est encore à l’infirmerie mais le professeur Rogue veut nous voir maintenant. » Elle achève cette phrase avec amertume. 

 

                        - « Je te suis. »   Je lui réponds d’un ton un peu trop sec à mon goût. Mais j’ajoute devant son regard perçant « Comment va Neville ? » avec rapidité.

 

                        - « Il n’a presque rien, il sort demain sur conseil du professeur McGonagall. » Sa voix est neutre mais son regard est toujours aussi perçant comme si elle devinait la raison réelle de ma question…

 

Je lui fais un signe de tête et nous nous dirigeons vers le bureau de Rogue. Plus l’on s’approche de la Gargouille, plus l’échec de la mission d’hier me fait bouillonner intérieurement. Si près, si près de faire revenir Harry ! Peu importe la punition que l’on subirait, l’échec de la veille était déjà une torture…

 

 

 

****

 

Note de fin de chapitre :

Je suis toujours prenneuse pour toutes vos remarques ! J'ai encore beaucoup à faire pour m'améliorer !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.