S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Promenons-nous dans les bois tant que le loup n'y est pas par lilteenmary

[61 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Nouveau chapitre !! 

Je me suis brièvement relue dans celui-ci... N'hésitez pas à me dire pour l'orthographe et la conjugaison (pas très douée pour cette dernière !)

J'espère que ça vous plaît toujours !

Bonne lecture 

 

****

 

                        *** Je la regardais tout en me demandant pourquoi ne ressentait-elle aucune peur. Sa force ne venait-elle pas de son esprit torturé et malade ? Jamais je ne pourrai connaître ses pensées car un mystérieux voile m’empêche de pénétrer son esprit. Le soulagement que j’avais ressenti en apprenant que ma mission ne serait pas un meurtre s’était envolé. La crainte, que je ressentais pour elle, était-elle un étau qui serrait mon cœur ?

 

Pourtant, elle semblait presque ravie par cette situation. Et elle ne me reprochait rien, son désir n’était plus de s’échapper mais de me suivre parmi les ombres de la nuit. J’aperçus enfin Rockwood qui me donna un couteau en argent. Je le mis dans les mains frêles de la petite rouquine et lui pris à mon tour, resserrant un peu plus le couteau entre mes doigts.

Un instant plus tard, nous fûmes comme tirés par une force au niveau du nombril.  Le Portoloin nous amenait vers le pire endroit que je connaissais, la prison du Lord loin dans le grand Nord du pays.

 

A peine arrivé, que je l’emmenais dans la grande salle où le Lord trônait à chaque fois qu’il venait « visiter » ses hôtes. Je la regardais avancer sans qu’aucun sentiment ne transparaisse. Son visage était neutre, non déformé par de la crainte ou l’horreur. Elle était là s’avançant vers le trône, droite et fière, attendant.  Je la tenais par le bras puis la força à s’agenouiller en inclinant moi-même la tête. Elle résista quelques secondes mais céda car elle n’avait aucune force malgré tout. Il fit un signe de la main pour m’ordonner de parler.

 

                        - « Maître, voici la fille, personne ne nous a vu sortir et personne ne remarquera notre absence grâce au sort de gemino. » Ma voix calme ne trahissait pas les tremblements de ma main cachée derrière le bras de la petite rouquine. De tout mon être je me forçais à contenir mes pensées pour que rien ne transparaisse.

 

                        - «  Drago, tu m’étonnes de plus en plus, tu commences à comprendre ce que Lord Voldemort exige de ses serviteurs.  Donc tu es la fille des traîtres à leur sang… Et la chère et tendre de notre ami célèbre, Harry Potter ! » Un rire s’éleva à la dernière phrase. Je ne tournais pas la tête mais je savais quel était ce rire.

 

                        -« Comment oses-tu rire devant Lord Voldemort ? Peut-être te-faut-il une démonstration de la magie du Lord pour te faire comprendre ? »

 

                        - « Lord Voldemort a besoin de magie pour faire taire une petite traître à son sang ? » Sa remarque fit frémir tous les mangemorts présents ou était-ce son rire malsain.

 

                        - « Endoloris ! » Mon estomac se noua si fort, je relevais la tête pour l’apercevoir sur le sol. Cependant elle n’hurlait pas à la mort comme tous mais riait, elle riait tant qu’elle le pouvait. Le Seigneur des ténèbres lui jeta plusieurs sorts sans succès. Son rire continuait d’emplir la salle et ses échos ne faisaient qu’augmenter la hargne du Lord.

 

                        - « Sortez tous !! » Il hurla de rage en jetant un doloris à ceux qui ne se pressaient pas pour exécuter ses désirs, je me retournais discrètement lorsqu’Il m’interpella « Non pas toi Drago, tu restes ! »

Je la regardais pendant ce qui me parut une éternité, se faire torturer par le Lord sans que rien ne l’empêche de hurler de ce rire démoniaque. Elle était allongée par terre se roulant, se tordant sans pour autant crier de douleur. Sa chevelure rousse si terne  d’habitude flamboyait sous le feu des sorts du Lord. Je ne reconnaissais plus ses incantations, il avait abandonné le doloris, las de l’effet que celui-ci produisait sur la petite rouquine.
Finalement elle s’était évanouie, le sourire aux lèvres, une goutte de sang perlant au coin de la bouche.  Il ne me regarda même pas et siffla de l’enfermer dans les cachots. Il ne paraissait pas en colère, satisfait aurait été trop présomptueux. Néanmoins qui pouvait se vanter de connaître l’état d’esprit du Seigneur des ténèbres.

 

Les jours passaient, durant lesquels la petite rouquine était affamée, torturée pour ne plus obéir qu’à un seul maître. C’était ce que les autres prisonniers étaient devenus : esclaves de la puissance et craintifs de leur nouveau Maître. Elle n’était pas de ceux-là, elle n’était esclave que de sa rage indomptable, mais pas du le plus puissant mage noir. Pour une raison inconnue, il n’avait pas utilisé l’imperium sur elle alors qu’elle n’obéissait toujours pas.


A chaque séance de torture, je la ramassais puis l’emmenais dans les cachots, je lui faisais boire une potion puis l’abandonnais seule dans le noir.

 A chaque séance de torture, je regardais car Il me l’ordonnait, je restais pétri par la terreur. Son supplice me tourmentait, pourtant je restais telle une statue taillée dans le marbre.

A chaque séance de torture, je m’enfonçais un peu plus dans l’obscurité profonde de la mort, dans la géhenne où était ma place.

Mère m’observe discrètement, elle me sent m’enfoncer dans cette noirceur, je le fais pour elle, pour sa vie, pour nos vies. Je ne peux pourtant pas me résoudre à abandonner la petite rouquine seule. Sa rage l’empêche de sombrer, mais jusqu’où l’emmènera-t-elle ?

 

La porte en bois gémit lorsque je l’ouvris, la nuit était tombée depuis longtemps et le Lord était reparti avec Bellatrix et ses serviteurs. Seule Mère et moi étions au Manoir. La lueur de ma flamme mèche éclairait une forme étalée dans un coin de la pièce. Son corps frêle dénonçait l’abandon de ses forces. Je m’approchais de ce spectre qui ne reflétait plus la jeune fille qu’elle avait pu être. L’odeur nauséabonde que renfermait la pièce me rappelait avec dégoût les prisons du Seigneur des ténèbres dont on était revenu quelques jours auparavant. Puis m’agenouillant, je lui pris la main et essaya de l’asseoir.

 

                        - « Réveille-toi Weasley. » Son visage blanc semblait avoir perdu toutes tâches de rousseur. Elle émergea lentement, se redressant avec difficulté, elle ne parlait pas, sans doute attendait-elle que je m’exprime. « Je t’apporte de l’eau et de quoi regagner des forces, tu en auras besoin. » J’achevais cette dernière phrase dans un murmure.

 

                        - « Merci Mangemort. » Son ton n’évoquait aucune mesquinerie, elle l’avait simplement dit comme l’on énonce une vérité.

 

Je l’observais manger, mon cœur se serrait tellement de la voir assise sans se plaindre de sa situation. On ne sentait aucun renoncement, juste de la patience. Elle attendait patiemment, bien que je ne puisse savoir ce qu’elle attendait…

 

                        - « Pourquoi es-tu venu ? Pourquoi m’apporter de l’aide ? » Elle avait relevé sa tête et me regardait.

 

Pourquoi avais-je envie de l’aider ? Pourquoi je me sentais le devoir de le faire ? Je m’étais moi-même poser longtemps cette question. Le jour où je l’avais aperçu sur cette falaise peut-être. La pitié, oui au départ je pensais que c’était par pitié…

 

                        - « Je ne sais pas vraiment, je ne souhaite pas te voir mourir dans mon Manoir sans doute… » Son regard suspicieux me fit détourné les yeux. «  Non, il s’agit d’une autre raison, je… j’ai commis un crime plus atroce que ce que tu peux imaginer. D’une certaine manière, lorsque je t’ai vu ce jour près de la falaise… » Il m’était impossible d’aller au bout de ma pensée, le regard pénétrant qu’elle me lançait m’en empêchait.

 

                        - « Ce qui est arrivait ce jour là est la faute d’Harry et de cette … cette… » Elle s’arrêta soudainement pour regarder derrière moi, comme si elle fixait une lumière au dessus de ma tête.

 

                        - « Je suis un mangemort, je l’ai choisi et je l’ai subi en même temps, je pense que pour cette raison je commence à te comprendre…  Pourtant les crimes que j’ai commis, j’ai tous choisi de les faire, tous.»

 

Un sourire naquit sur ses lèvres, elle m’observait à nouveau.

                        - « Et qu’est-ce qui te fait croire que tu peux me comprendre ? Tu peux comprendre mon désir de vengeance, ma haine envers une personne à tel point que tout ce que je souhaite c’est de la faire souffrir à jamais !!»

 

                        - « Tu as des secrets, je les connais, tes amis les connaissent-ils ? »

 

                        - « Tous ceux dont tu parles ne sont pas mes amis Malefoy… Ils ne peuvent pas l’être à présent puisque leur seul but est d’aider le survivant ! » Sa voix était amère, haineuse, ses forces semblaient lui revenir à mesure que sa rage se réveillait. « Tu connais mes secrets, avoue donc les tiens… »

 

Ma respiration s’accélérait, comment avouer cela, comment admettre ce que j’avais choisi de faire…

                        - « Cette petite moldue morte dans les bois près de la maison de tes parents, était un avertissement de la part du Seigneur des ténèbres que… j’ai exécuté. » Le souvenir qui hante mes nuits depuis plusieurs mois jaillit tel un fouet brûlant dans mon dos.

 

                        - « C’était… toi… » Le remord de lui avoir expié ma faute grandissait au fur à mesure que le son de sa voix s’ébranlait. Je m’attendais à ce qu’elle me frappe, hurle au monstre, me griffe et me maudisse… Cependant rien, elle ne fit rien. Peut-être l’aurait-elle fait il y a plusieurs mois, peut-être l’aurait-elle fait si l’histoire avait été différente.

 

                        - « Je ne peux pas défaire mon crime, je le porterais toute ma vie dans mon esprit, et chaque nuit dans mon sommeil, jamais plus je n’aurais de repos. Peut-être que vouloir t’aider est la manière que j’ai trouvé pour faire quelque chose de bien, si j’en suis capable. Tu es la seule personne à qui je l’ai avoué, je suis un assassin. Mais pour ma mère je ferais tout, et j’ai tout fait. »

 

                        - « J’aurais tout fait pour Harry, et il m’a trahi d’une manière odieuse et j’ai perdu ma famille à cause de lui. Je ne te blâme pas, tu as choisi de sauver ta famille à n’importe quel prix. Et moi j’ai choisi de venger la mienne à n’importe quel prix. » Elle s’était redressée, sûre d’elle. L’horreur que j’avais lu en elle lors de mon aveux n’était qu’un reste de l’ancienne Weasley, elle n’était plus la même. Elle ne me détestait pas pour mon acte, elle le comprenait. Sa vengeance l’aurait menée partout, peu importe le prix avait-elle dit, peu importe le prix.

 

                        - « Je ne veux pas être ton ennemi…  »

                        - « Tant que tu n’es pas ami avec Harry, tu peux être le mien. »

 

 

 

****

 

 

 

 

                        *** Sombres sont les pensées du loup dans cette nébuleuse, il cherche, il cherche sa proie, une proie innocente dans les bois. Il sent l’odeur de la fragilité, de l’agneau. Où es-tu le loup ? Tu as tué ? Encore… Transmets- moi cette rage, donne la moi, je la veux.


Je rampe dans ce bois, mais tu me suis, encore et toujours, tu me suis, pourquoi ? Trouve-moi, montre-moi le chemin, où est mon agneau ? Je le sens, je le veux. Je veux être comme toi, ne me suis pas, montre-moi le chemin. Je suis comme toi, je sens cette odeur.

 

 

Je me relevais subitement encore une fois en touchant mes jambes, l’impuissance de ne pas pouvoir marcher ne me semblait pas si lointaine. Quels étranges rêves m’avaient encore traversée l’esprit ? L’image d’un loup dont la mâchoire dégoulinante de sang me réveillait chaque nuit depuis que j’étais dans ces cachots.

Malefoy ne m’avait pas parlé des plans de Voldemort pour moi, il ne me tuerait plus. Non, il ne le ferait pas, il avait besoin d’un espion. Voldemort voulait tuer Harry et celui-ci voulait le détruire. Je n’avais qu’à rester près de lui et je retrouverais Harry. Puisque le destin me donnait une chance de me venger, je la saisirai.

Un homme capuchonné d’un voile noir me trainait une fois de plus auprès de son maître. Ses ridicules sorts pour me torturer ne faisaient qu’abuser ma patience déjà fortement atteinte. Pourtant ce jour paraissait inhabituel, Malefoy n’était pas seul, d’autres mangemorts étaient présents.

 

                        - « Ginevra Weasley, j’ai lu dans ton esprit. Lord Voldemort va te faire l’honneur de le servir ! » Je ne pouvais pas réprimer mon sourire, enfin il daignait me relâcher, enfin je pouvais sortir et exercer cette vengeance. Son serpent répugnant tournait autour de mes jambes, je le repoussais d’un grand coup sans craindre son maître. Il n’allait pas tuer une future adepte si celle-ci était nécessaire…

 

                        - « Tes particularités me seront utiles, cependant n’abuse pas de mon offre, tu peux passer plusieurs semaines de plus dans ces cachots avec une visite quotidienne ! » Il enchaînait avec un doloris pour appuyer ses dires et me punir. Pourtant il savait que cette douleur était vaine sur moi.

 

                        - « Marquez-moi, que je sorte de cette puanteur ! » Malefoy me faisait signe de me calmer, peut-être que j’étais utile à Lord Voldemort mais lui m’était nécessaire. Je m’approchais le bras tendu en avant qu’il prit sans doute pour de la soumission car son sourire revient immédiatement.

                        - « Tu dois accomplir une dernière épreuve pour devenir une mangemorte, et la tienne sera particulière…  Amenez-la ! » Il se tourne et le rat revient avec une jeune fille, Luna. Il la traîne jusqu’aux pieds de Voldemort et celle-ci me regarde, heureuse et effrayée à la fois. C’est dans une apathie la plus totale que je relève la tête. Mon épreuve est donc Luna, je n’avais pas besoin que l’on m’oblige à faire quoique ce soit.

Queudver me tendait ma baguette. Elle aidait Harry, c’était son amie et elle en était fière. Rien n’avait changé après qu’il ait tué mes frères, détruit ma famille, détruit mon honneur, notre honneur, ma confiance et cette sale traître était amie avec eux ! Avec Harry et Hermione pendant que nous souffrions ! Encore et toujours la faute d’Harry ! Je ne pouvais plus me contrôler, je sentais ce feu monter en moi et me consumer et je lui criais « C’est de ta faute, sale traître, tu aides ce chien ! AVOUE ! Dis-moi que tu aides Harry ! Dis le moi !!! »

 

                        - « Ginny, je t’en supplie… Ginny qu’est-ce qui t’ai arrivée … » Je voyais dans son visage, elle aussi était comme Hermione, je le voyais en elle et elle paierait aussi !

 

                        - « Toi aussi tu vas payer ! Endoloris ! ENDOLORIS ! » Son cri de douleur m’extasiait profondément mais cela ne suffisait pas, elle allait payer comme mes frères l’avaient payé, « AVADA KEDAVRA !!! » La lueur verte fut détournée par un sortilège de Voldemort, j’allais en relancé un lorsqu’il m’enleva ma baguette.

Mon regard haineux se dirigea sur le maître des ténèbres mais son sourire, son sourire visqueux…

 

                        - « Excellent !! » Il se tournait vers ses fidèles tandis ce que Luna était éloignée toujours en vie. « Tu es maintenant digne de devenir une fidèle servante et tu le seras sans aucun doute… »

 

Ma rage si forte semblait apaisée, je retendis mon bras et lui présenta docilement. Un pas de plus vers Voldemort, un pas de moins vers Harry et son sort funeste.

 

 

 

****

 

Note de fin de chapitre :

Le prochain chapitre sera peut-être plus long à venir... Mais je tiens à dire que je n'abandnnerais pas cette histoire avant de l'avoir finie !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.