S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Promenons-nous dans les bois tant que le loup n'y est pas par lilteenmary

[61 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Tout d'abord si vous lisez ce chapitre, merci beaucoup de suivre cette histoire !

N'hésitez pas à me faire part de vos remarques, critiques et autres !

Bonne lecture !

****

                        ***  Scrutant le plafond avec impatience, j’essayais vaguement d’écouter Lavande Brown me narrer les derniers potins de Poudlard. Cette cruche ne s’arrêtait plus de remâcher la découverte de McGonagall et les rumeurs sur son attaquant. Mon air grave donnait l’illusion d’une quelconque empathie pour le vieux professeur. Soudain Neville, que je n’avais pas aperçu depuis hier (au moins une journée sans avoir à me coltiner cette veracrasse et son beau discours sur « aider Harry » !), s’assoit près de moi. Il est extrêmement pâle et son air est plus que déterminé.

-« Ginny, nous avons des informations sur celui qui a attaqué le professeur McGonagall. Il faut que tu viennes tout de suite à la salle sur demande. » Son air grave m’oblige à hocher la tête. Je regarde toujours les fenêtres espérant apercevoir un hibou, réponse à ma missive.

-« Je te rejoins dans 20 minutes. J’attends un courrier de…de mes parents. »

 

Après m’avoir fait un signe de la tête, il détourne son attention et je peux voir qu’il s’approche de Seamus Finnigan avant de partir avec plusieurs Gryffondors. Rageant sur cette comédie à n’en plus finir, je maudis cette bande de bouses de dragon. Lavande a repris son discours et pour ne pas lui griffer son visage affligeant, je me lève sans attendre.

Je n’ai aucun cours en première heure grâce au séjour inattendu du professeur à l’infirmerie. Un mince sourire aux lèvres, je suis tout de même déçue qu’elle ne puisse se souvenir de notre petit intermède !  Je me dirige vers la salle sur demande rapidement lorsque j’aperçois Malefoy me faire signe. Je le suis discrètement, il a enfin compris qu’il ne servait à rien de m’enlever !

Il ouvre un passage derrière la tenture de Morgane. Excitée, je me demande s’il m’apporte quelques nouvelles à propos de ma lettre.

 

- « Malefoy, je ne crois pas qu’on ait convenu de s’entrainer aujourd’hui ? »

-« Je suis là pour Cho Chang. » Je le regarde désabusée. Cho Chang ? Pourquoi me rabattre encore les oreilles avec celle-là… Elle est morte et six pieds sous terre. Merci Merlin !

-« Et… ? »

-« J’ai dû lancer un sortilège d’oubliettes à son amie Marietta Edgecombe parce qu’elle lui avait parlée. C’est devenu trop dangereux, je ne pourrai pas la retenir longtemps, il faut que tu partes. »

- « Je pense que je vais me répéter mais … En quoi ce que Chang aurait à dire est important ? »

- « Arrête… Arrête avec ça ! » Il élève la voix sensiblement ce qui m’exaspère au plus haut point.

- « Non toi arrête ! Je t’ai accordé un semblant de confiance parce que tu m’as aidée… Mais je ne reçois pas d’ordre ! Je peux m’occuper seule de mes affaires. Et je partirai du château lorsque j’aurai eu ce que je suis venue chercher !! »

- « Non mais tu n’as rien compris encore !! Tu n’auras rien ici ! Tu vas juste nous mettre en danger… »

- « J’ai donné ce que Voldemort voulait… Je n’ai rien à craindre des mangemorts. »

- « Alors c’était bien toi… McGonagall… »

- « Ahah, oui !!! Tu as apprécié ma petite signature ??? Un joli éclair sur le front, je suis sûre que ton maître comprendra l’ironie ! »

- « Ce que tu as pu lui fournir ne signifie pas que tu es protégée. Et c’est aussi TON Maître… » Il lance un regard sur mon bras gauche là où la marque est imprimée. «  De plus tu oublies que tes anciens amis peuvent comprendre ton double jeu à tout moment. »

- « Jusqu’à maintenant, je m’en sors très bien. Et tu sais mieux que quiconque que je peux me défendre. »

- « Cela dépend contre quoi… »

- « Bon maintenant si tu permets, Ginny Weasley, l’intrépide membre de l’AD doit se rendre à une réunion pour connaitre le nom de l’horrible monstre qui a pu torturer notre chère professeur ! » Je ris aux éclats en me détachant de la tapisserie. Malefoy est décidément trop peureux… La lâcheté du Serpentard me laisse penser qu’il n’est peut-être pas si utile que cela…

 

****

 

                        ***  Elle se déplace d’un pas rapide, alternant droite puis gauche. Elle semble rouler un poids à la manière d’une grosse malle trop lourde pour son petit corps frêle. Pourtant cette masse imaginaire ne la ralentit pas et elle continue sans arrêt, sans plainte, déterminée.

 

Depuis la mise en parenthèses de sa surveillance, je ne me rends plus compte du changement imposant. L’observation de la petite rouquine devient un réflexe, une obligation …Enfin presque.

J’ai bêtement cru que je pouvais relâcher ma garde, fatigué par ces jeux incessants de cache-cache dans les couloirs du château. Quelle erreur !

Je la sens devenir dangereusement une responsabilité depuis le meurtre de Chang. Elle m’oblige à la suivre, à surveiller ses moindres gestes redoutant la nouvelle idée tordue qui jaillira de son inconscient.

Ses préoccupations m’éloignent des miennes. Même si l’abus de potion de sommeil sans rêve reste d’actualité, je souffle. Je souffle enfin.

Comme le soir de son expédition ratée dans le bureau du directeur, j’ai un mauvais pressentiment. Elle n’a pas voulu prendre en compte ma mise en garde, mais je me sens obligé de la suivre.

 

J’ai appris à maîtriser le sort de désillusion depuis quelques semaines, bien utile pour devenir son ombre dans le château. Je dois sans doute remercier Potter pour m’avoir ouvert les yeux sur la nécessité d’être invisible ! Je n’ai pas besoin de me demander où elle se rend, je reconnais la direction de la salle sur demande.

Elle disparait derrière la porte. Au bout de quelques secondes des cris s’élèvent à l’intérieur. M’affolant, je cherche un moyen pour entrer. Je veux participer à l’AD, je veux participer à l’AD, je veux participer à l’AD. La porte apparait enfin, l’ouvrant à la volée, j’aperçois Weasley suspendue dans les airs, la marque des ténèbres à la vue d’une dizaine d’élèves. Non !!!!!!! Elle va me faire tuer me dis-je intérieurement avant de lever ma baguette.

 

 

****

 

 

                        ***  - « Neville ! Alors les nouvelles ?? »

 

Je n’ai pas le temps de faire un geste, que Seamus et Parvati me tiennent en respect avec leur baguette. Furieuse de m’apercevoir que Malefoy n’avait pas tout à fait tord et encore plus enragée par le fait que ces immondes insectes osent me menacer. Ils m’arrachent ma baguette et Neville me lance un levicorpus avant que je n’aie le temps de réfléchir. Je hurle mentalement et je sens les manches de ma robe se soulever. J’entends des exclamations et des cris tout autour de moi. La fameuse armée de Dumbledore est réunie autour de moi, terrifiée. Un silence de plomb s’abat dans la salle alors que j’entends un grondement résonner en moi.

-«  Le fantôme de Cho m’a tout raconté. Je n’arrivais pas à le croire Ginny… » Sa voix semble cassée. Je le regarde et révèle mon véritable visage. Ils scrutent tous dans un dégoût absolu la marque des ténèbres gravée sur mon bras, plus noire que jamais. Pourtant ils ne comprennent pas que mon propre dégoût surpasse leur imagination. Je crache sur le visage de Neville et hurle des insultes à tous ces rats puants. La petite Ginny vous déçoit ?? Quelle terrible épreuve pour ces valeureux, loyaux amis du survivant et de sa garce !! Sans s’essuyer, Neville lève ses yeux et me fixe sans broncher.

- « Tu nous a trahis Ginny, comment as-tu pu ?? » Des pleurs, des pleurs pour moi qui ai trahi ??

- « Moi … j’ai trahi…trahi … C’est ce que tu viens de dire Neville ??? Répète-le un peu ??? Moi j’ai trahi ! Moi… TRAHI ??? » Je rage, je rage… Ils m’ont tous trahie, ils aident l’objet de ma haine et J’AI TRAHI ?!

« Comment osez-vous ? VOUS M’AVEZ TRAHIE… Tu croyais quoi Neville ? Que j’allais aider l’Elu ! Vous tous vous méritez la mort et vous l’aurez après que je me sois occupée d’Harry et d’Her… et d’ELLE ! Comme je me serais occupée de Luna si elle n’était pas entrain de pourrir dans les geôles de Voldemort » Un cri d’horreur s’élève à nouveau.  

- « Elle nous a tous trahis, elle a trahi Harry ! » « Regarde ! C’est un mangemort ! » « Elle est peut-être sous l’imperium ?! » « C’est une meurtrière !!! » « Elle connait nos secrets… » « Non ce n’est pas possible… » « Elle est FOLLE !! »

 

Je me débats comme une harpie, attirant, griffant tout à portée de main. Je sens une onde de haine me brûler, et dans un choc je retombe sur le sol à un mètre de la porte. Sans vraiment chercher à comprendre, je l’ouvre et aperçois Malefoy juste derrière. Je le regarde et me baisse alors qu’il lance un expelliarmus qui touche Neville. Je récupère ma baguette avant qu’il ne clôt la porte avec un sort que je ne connais pas, évitant la pluie de sortilèges s’abattant avec fracas contre celle-ci.

 

- « Tu … Tu avais raison… » Ces mots m’écorchent la bouche, mais il ne réplique rien. Il me prend la main et je le suis, courant dans les escaliers. Je le suis, peut-être m’emmène-t-il à la cabane hurlante mais non je le vois se diriger vers les cachots. Il me fait signe d’attendre au coin du couloir et me lance un sort de désillusion… Il revient quelques minutes plus tard pour me tirer derrière ce qui semble être la salle commune des serpentards. Froide et humide, elle est vide. Il s’approche de la cheminée. Il ouvre ma main pour y verser de la poudre.

- « Vas au chaudron baveur. Et attends qu’on te contacte. N’utilise pas ton nom. »

Il referme lentement mes doigts sur la poudre et me pousse vers le feu ardent.

- « Je… » Il hésite puis ajoute « Fais attention… Ne fais pas n’importe quoi… »

 

****

 

                        ***  Les flammes vertes de la cheminée aspirent la petite rouquine dans un tourbillon ne laissant qu’une vague lueur verte se refléter sur le miroir de la salle commune. Je regarde mes doigts et je sens le reste de poudre de cheminette me gratter la peau.

 

J’aurais tellement aimé avoir tort… Mais il était trop tard pour les remords. Aucun de nous deux ne devait rester à Poudlard. La chaleur de l’école… Je pensais ne plus jamais la revoir lorsque j’étais revenu. Et voilà qu’aujourd’hui, après seulement quelques semaines, je dois à nouveau la quitter pour Merlin sait quel destin ! L’idée de l’avoir envoyée dans le monde extérieur sans aucun plan de secours me donne mal au ventre. Cette impression ne quitte pas depuis qu’elle a attaqué le professeur et se renforce. Il n’y a plus aucun retour en arrière possible pour elle maintenant et pour moi non plus. Son double jeu est fini, ma surveillance aussi.

 

J’ai attaqué des élèves à la vue de tous, et j’ai aidé Weasley à s’enfuir sans que l’on ne m’ait rien demandé… Je ne sais pas si c’est une bonne chose mais il n’y a qu’une personne que je peux aller voir.

 

- « Monsieur le directeur »

-« Drago ? Que venez-vous faire à cette heure dans mon bureau ? »

-« Un incident s’est produit… »

- « Oui, je suis au courant. Je suppose que vous venez m’apprendre l’implication de Mademoiselle Weasley. »

-« Euh… Oui… » Je me sens pris de court. Comment peut-il déjà être au courant ?

- « Il n’y aura pas de problème pour Mademoiselle Weasley car il se trouve que par le plus grand des hasards, le professeur McGonagall ne se souvient pas de son agresseur. »

- « Je … Oui… Mais il ne s’agit pas du professeur. Londubat et sa bande l’ont attaquée. Ils savent pour elle. Je l’ai fait partir de Poudlard, il y à quelques minutes. »

- « Vous avez fait QUOI Monsieur Malefoy ? »

- « Il n’y avait rien d’autre à faire ! Elle se faisait attaquer et dans quelques heures toute l’école sera au courant de son double jeu. »

- « Qu’avez-vous fait ? Je n’en reviens pas de votre arrogance ! Ce n’était pas à vous de prendre cette décision ! Je vous rappelle que vous êtes un élève ici. Où est-elle ?? »

- « Je l’ai envoyée au Chaudron Baveur par la cheminée de la salle commune des Serpentards. Et je ne suis pas qu’un élève, et vous le savez très bien ! J’ai pris une décision dans l’urgence, je suis venu ici uniquement pour vous informer en priorité avant d’autres. »

- « Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait ! Mademoiselle Weasley se retrouve seule dans Londres, à la merci de n’importe quel sorcier, peut-être même entrain de parler à quelqu’un ! Personne ne vous a demandé d’agir ! »

- « Je n’ai pas à me justifier ! Elle aurait été interrogée ou peut-être même torturée pour que des informations lui soient soutirées par ses anciens amis ! »

- « Votre comportement est à la limite de l’insurrection. Faites attention ! Je suis toujours le directeur ici, j’ai la responsabilité de tout ce qui se passe entre les murs de ce château ! »

- « Ah oui ?? Et qu’avez-vous fait pour le fantôme de Cho Chang ? Elle se pavane depuis des semaines et je l’ai retrouvée hier soir tentant de tout divulguer à une serdaigle ! J’ai dû lancer un oubliettes à la fille ! Vous n’avez strictement rien fait ! Rien !! Et pour Weasley ? Et pour ELLE ??? Rien ! Vous n’avez RIEN fait ! Vous ne pouvez rien !! Elle était seule ! Elle est instable !! Vous le savez, je le sais ! Rien de bon pour personne, pour vous, pour moi ne serait ressorti de sa présence dans l’école ! » Mon doigt pointé sur Rogue le désigne comme un accusé au procès. Il se vante d’être en contrôle de tous les évènements de l’école. Mais quel culot ! Mis à part pour se mêler de mes affaires lorsque je ne lui ai rien demandé, ce n’est qu’un hypocrite !

Le Seigneur des ténèbres l’écoute pourtant, je dois savoir…

- « Vous allez L’en informé ? »

Il renifle visiblement excédé puis se retourne.

- « Bien sûr, Il va le savoir… »

- « Calmez-vous Drago. Je crois que vous prenez cette histoire trop personnellement… »

- « Trop … personnellement … ? Je vous rappelle qu’Il m’a demandé de la recruter. Il m’a ordonné d’en faire un espion et de rendre compte de ses agissements, de l’enlever, de la trainer pendant des jours et des jours hors de son cachot. Il m’a obligé à assister à ses séances de torture quotidienne !!! Mais vous n’étiez pas là VOUS ??? »

 

Rogue pivote pour se retrouver face à moi. Il me scrute avec attention et fronce les sourcils. J’en dis trop. J’en ai trop dit. Je ne peux pas me reprendre, la colère me ronge face à ses reproches. Il me saisit alors par le bras gauche et le serre de toutes ses forces.

- «  Je vous dis de vous calmer Drago ! Vous m’avez habitué à mieux maîtriser vos pensées, à mieux fermer votre esprit. » Il me lache puis souffle doucement avant d’ajouter « Vous allez rester dans votre dortoir jusqu’à votre départ pour le Manoir. Les vacances de Noël sont proches. Rentrez voir votre Mère. »

Mais quelle audace, me renvoyer chez ma mère comme un morveux dont on veut se débarrasser !

- « Non. Je dois rejoindre Weasley. Elle… » Je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’il tape son poing sur le bureau. Il est étrangement calme malgré ce geste qui ne lui ressemble pas.

- « NON ! Vous en avez assez fait ! Lorsqu’Il sera au courant, la marque la fera revenir… »

- « Je… »

- « Taisez-vous Drago… Maintenant retournez dans votre dortoir. Ne parlez à PERSONNE, jusqu’à ce que je vous dise le contraire. »

Mais quelle erreur de venir informer Rogue ! Le fiasco était total… Je me sentais tellement las…

 

****

Note de fin de chapitre :

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.