S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Promenons-nous dans les bois tant que le loup n'y est pas par lilteenmary

[61 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous ! je vous souhaite un Joyeux Noël (un peu en retard) et une bonne année ( un peu en avance !)

Ceci est le dernier chapitre que je publierais... en 2009 ! Parce que l'histoire c'est sûr est loin d'être terminée...

 

Comme d'habitude, je suis ouverte à tous les conseils, remarques, critiques qui puissent m'aider à vous écrire une meilleure fic !!

 

 

****

 

***Plusieurs jours se sont écoulés depuis la fin de mon séjour à l’hôpital St Mangouste. J’ai supplié mes parents de rentrer au Terrier, même si j’y ai de mauvais souvenirs, je ne pouvais plus rester dans cette chambre d’un blanc suffocant et sans vie. Charlie et Percy m’ont installée dans ma chambre, ne pouvant toujours pas remarcher… Je suis devenue une assistée de ma famille…

Je n’y arrive pas, je le veux mais pourtant quelque chose m’en empêche, la même magie qui m’a plongée dans un coma si profond s’est emparée de mes jambes !

Je soulève ma couverture et observe mes jambes amoindries et rouges. Je prends ma baguette cachée sous le matelas de mon lit et recommence à me lacérer la peau. Peut être finirais-je par sentir un picotement, une douleur et je saurais qu’elles ne sont pas mortes…

Le sang est salé, salé de mes larmes qui s’y mélangent. Je prends des bandages et recouvrent les marques, essuie le bois et la replonge dans sa cachette. Dormir, dormir me fera du bien, ma tête tourne, je me rallonge et ne pense plus.

 

Lupin est venu quelques jours auparavant pour avoir de nos nouvelles, il me scrute doucement. Peut être essaye-t-il de découvrir cette folie qui m’habite ? Toute ses paroles n’ont aucune emprise sur moi. Aller de l’avant, se pardonner et pardonner les autres, recommencer à vivre ? Que raconte-il ? Pardonner les autres… Harry est son protégé depuis toujours, il pense m’amadouer ainsi ??!! Je me mure dans mon silence et lui lance un regard de néant total. Il ne sait plus que dire, il sort de mon sanctuaire, pas besoin de le chasser hostilement alors que je n’ai pas la force de m’opposer à toute la famille…

 

Deux heures plus tard, le loup n’est pas parti. Toujours fidèle à l’ordre, il parle à mes parents de lieux possibles où seraient…. ? Ils ont baissé d’un ton, intriguée je me traine jusqu’à l’escalier grâce à un sort. Les sortilèges n’ont jamais été un problème par chance.

 

-           « A Londres, oui je les ai vu… » dit-il

 

Mon sang se glace, ma bouche est sèche, j’essaye de contrôler ma respiration pour pouvoir entendre la suite.

 

-          « Il ne veut aucune aide … »    « revenir chez moi » « Tonks » Pestant de ne pas avoir d’oreilles à rallonge je ferme les yeux me remémorant Fred et Georges  en étouffant un cri dans ma gorge.

Ginny, ce n’est pas le moment concentre-toi ! Concentre toi je t’en pris !!! J’inspire une, deux, trois fois puis retourne à la conversation la mâchoire serrée contre ma main ensanglantée.

 

-          « Que vont-ils faire ? » Je reconnais sans peine, la voix inquiète de maman qu’elle n’a pas quittée depuis des mois…

-          « Vous-savez-qui… » « Harry… »

 

Harry … Harry ! C’est de ça que Rémus est venu parler à mes parents, aider Harry ! Je distingue tant bien que mal des bribes du reste de la conversation avant que Lupin ne prenne congé de mes parents. Il a parlé de l’épée de Godric Gryffondor à Poudlard…

 

J’essaye de faire abstraction du reste et me concentre. Harry avait utilisé l’épée une fois contre Tom Jedusor pour me sauver. J’hurle intérieurement à ce souvenir, maudissant Harry encore et encore.

 

Il a donc besoin de cette épée… pour vaincre Voldemort peut être, peut être  est-ce un des seuls moyens à sa portée pour Le vaincre.

 

Vite, je m’active et reprends place dans mon lit avant que quiconque ne s’aperçoive de mon escapade dans les escaliers pour espionner.

 

 Je repense à tout ce que Rémus vient de dire. Harry et Hermione, ces traîtres sont à Londres, au Square Grimmaurd sûrement. Malheureusement je n’ai aucun moyen de trouver la maison avec toute ma mobilité, donc amoindrie c’est peine perdu. Je serre les poings, comment puis-je les confondre ?

 

Harry a besoin de l’épée, mais elle est à Poudlard. Etant donné qu’ils sont recherchés par les mangemorts et le Ministère infiltré, il n’y a aucune chance pour qu’il y débarque du jour au lendemain. 

Ma seule chance c’est Poudlard, y arrivait avant eux, avant lui et l’attendre avec l’épée. Le confondre… Il ne s’y attendra pas et j’aurai l’avantage.

 Je souris intérieurement et ferme la porte de ma chambre à clef. Maintenant il me faut juste un plan détaillé…

 

 

Une semaine s’est écoulée depuis que Lupin est venu, une semaine où je me suis préparée à revenir à Poudlard et exécuter mon plan. Il n’a pas été difficile de convaincre mes parents de mon changement d’attitude, pensant que Rémus m’avait fait changer d’avis. Ils avaient raison cependant et tristement, pas pour les raisons qu’ils auraient souhaitées.

 

Je me déplace vers la cheminée sur une chaise utilisant le sort locomotor. Le médicomage a pensé que le retour à une vie « presque » normale pourrait être la solution à mon mal. Espérons qu’il ait raison pour ce qui est du mal physique. Maman me tend de la poudre de cheminette et m’encourage par un long étouffement dont elle a le secret. Je sens les faibles sourires de mes frères et de mon père. Bill s’est même déplacé de sa chambre pour me dire adieu. Il a vendu sa maison après l’enterrement de Fleur et de nos frères.

 

Poudlard, le château n’a plus le même aspect, ma vue est abaissée à un mètre. Je me sens humiliée, handicapée. Je trouverais un moyen, je trouverais le moyen de récupérer mes jambes et de prendre l’épée de Gryffondor…

 

 

****

 

 

 

                        ***Comptant les tableaux, je marche doucement vers la grande salle pour le dîner. Crabbe et Goyle ne m’ont pas attendu, une habitude depuis que je suis revenu… Aucun de ces énormes tas de graisse pensants ne m’attend plus depuis que le déshonneur s’est abattu sur la famille Malfoy. Je suis encore craint et assez respecté pour ne pas recevoir d’insultes. Mais la considération d’un Malfoy n’est plus ce qu’elle fût.

 

De quoi me plaindrais-je ? Je n’ai jamais eu d’amis dans cette bande de fourbes, fourbes comme tous les Serpentards ? Je secoue ma tête, et laisse ces malheureux « inconvénients » sortir de mon esprit. Il y a plus important aujourd’hui et mes rêves de pouvoir, de supériorité, de déni ont été largement amoindris par le Lord.

 

J’entre finalement dans la grande salle, et la tête haute m’impose au milieu de mes chers collègues. La réussite de mes missions devrait leur rabattre leur langue fourchue au moins pour le moment.

 

-          « Drago, ma Mère m’a dit que tu avais brillamment accompli une mission chez les Weasleys cet été. » Me demande Pansy Parkinson assez bruyamment.

 

Tout le monde est au courant bien sûr, pourtant le Lord a ordonné à chaque Mangemort sur place de ne rien divulguer. La confiance est un mot qui n’a jamais fait partie de son vocabulaire apparemment.

 

C’était devenu habituel de la part des Serpentards de cancaner sur mes missions et de ce que j’avais pu faire pour le Lord depuis ma sixième année. Je ne me délecte en rien de cette situation. Me vanter d’être un assassin d’enfants et d’être l’esclave d’un Etre horrible que j’ai pu admirer pour sa grandeur et sa puissance ? Non, je préfère garder mes cauchemars, peut être que cela me fait sentir plus humain…

 

Je me retourne en lui lançant un sourire sarcastique en me disant qu’elle ne me ferait plus perdre mon temps.

 

-          «  Ma chère Pansy, on m’a informé que cet été tu suivais des cours de Quidditch pour garder la ligne ? »

 

Fier de ma réplique, je me retourne pour admirer une horde de rires moqueurs à l’égard de Pansy.

 

-          «  Je… je ne vois pas de quoi tu parles » bégaye-t-elle. J’approche discrètement ma bouche de son oreille pour que nous deux seuls puissent entendre.

 

-          « Tu recommences ce genre de commentaires ne serais-ce qu’une seule fois et je ruine ta réputation à un tel point que tu devras te trouver un mari en Ethiopie ! »

 

Elle me regarde l’air ahuri, encore choquée de mon comportement. Elle n’a pas compris qu’il ne fallait pas faire une seule vague. Le Maître a des oreilles et des yeux partout…

 

Je me retourne pour rire avec les autres quand mon regard s’arrête deux tables plus loin. Une fille pâle et aux cheveux ternes sourit faiblement à ses camarades. Un sourire morose, qui n’a rien d’entier ou de naturel. Pourquoi n’était-il pas au courant ? Rogue l’a laissée revenir… Comment ont-ils pu ? Elle a pu tout voir ce jour là…

 

Je m’affole et commence à m’agiter, mon verre m’échappe des mains et tous les regards se braquent sur moi. Je me lève avec un air impérieux qui rabaisse celui des autres. Pour me faire respecter des Serpentards je touche mon bras gauche. Je n’ai pas d’autre choix que de me massacrer le bras. Cette action a également pour objectif de faire frémir les autres maisons même ces prétentieux de Gryffondor. Mon action n’a pas raté, j’ai pu esquiver mon air paniqué en apercevant la jeune Weasley. Les professeurs sont terrorisés à l’exception bien sûr des Carrows qui trouvent tout cela distrayant sûrement.

 

J’aperçois le regard neutre de la rouquine, elle n’est pas dupe. Elle a su lire l’effroi dans mes yeux et elle est la seule ne faisant pas parti des Serpentards à être restée droite lorsque j’ai pressé ma marque. Que sait-elle ? Il faut que j’en apprenne plus, elle aussi aurait hanté mes rêves aujourd’hui si ma mission avait été une totale réussite.

 

 

****

 

 

Note de fin de chapitre :

J'ai corrigé plus d'une vingtaine de fautes donc je m'excuse pour les personnes qui avaient lu ce chapitre avant sa correction ! Merci à Petitegrenouille de me l'avoir fait remarqué !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.