S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Antartik et Atlante par Realgya

[831 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Alors ce coup-ci petits chanceux on peut vraiment dire que vous êtes gâtés, car j'ai beau posté ce chapitre qu'aujourd'hui je suis plutôt... contente ? satisfaite ? bref, en tout cas, pour un chapitre plus long que d'habitude, croyez-moi il est plus long que d'habitude ;) Mais bon, ne commencez pas à prendre goût aux longs chapitres sinon les courts vont vous faire un drôle d'effet ^^
Allez, bonne lecture à tous ! :D
Hermione suivait Malfoy, appelant sa fille dans les dédales. Plusieurs fois elle aperçut des lumières colorées, plusieurs fois elle croisa le regard du jeune homme dans les miroirs. Un regard inquiet malgré ses traits qui se voulaient impassibles.

- Harmonie !

Hermione hoqueta soudain.

- Là !

Dans un des miroirs elle reconnut le visage de sa fille qui, toute joyeuse, souriait en sautant pour essayer d’attraper de petites lucioles multicolores qui s’amusaient à lui tourner autour.

- Harmonie ! Harmonie ! s’époumona la jeune femme en cherchant de tous côtés.

Malfoy lui attrapa soudain le bras pour l’entraîner dans une direction où l’image de leur fille était visible sur les miroirs formant la galerie. De petits bruits leur parvinrent, comme un rire.

- Harmonie ! appela de nouveau Hermione en accélérant.

- Maman ?

Au détour d’un croisement, la jeune femme aperçut enfin sa fille, son petit ange en chair et en os et pas en reflet sur une glace. Elle courut vers elle.

- Regarde maman, les lumières ! s’exclama Harmonie en sautant pour essayer d’attraper une luciole rouge.

- Mais ça ne va pas de t’enfuir en courant ? Qu’est-ce qui t’a pris ? On ne lâche pas la main de maman ! Combien de fois faudra-t-il que je te le répète ?

L’écho des hurlements d’Hermione lui revint mais elle n’y prêta pas attention. Les grands yeux de la fillette se remplirent de larmes alors qu’elle levait la tête vers elle. Hermione se jeta au sol, l’attrapa et la serra contre son cœur. Elle tremblait ; elle avait eu tellement peur.

- Maman est désolée, maman a eu peur, ne refais jamais ça, pleura la jeune femme en embrassant son ange sur le front.

Harmonie ne répondit pas, se blottissant contre Hermione.

- Allez on sort de là maintenant, on n’a pas toute la journée, résonna la voix traînante de Malfoy au-dessus d’elle.

L’ancienne Gryffondor chassa ses larmes d’un geste de la main, et se releva en portant sa fille qui enroula ses jambes autour de sa taille.

- Tu t’accroches, d’accord, fit-elle doucement à Harmonie.

La petite hocha la tête en guise de consentement alors que Malfoy soupirait d’exaspération avant de prendre la tête de leur petit groupe, remontant la corde.



Ils retrouvèrent Anahak, rendirent la corde qu’ils avaient louée à son propriétaire et quittèrent Oliade sans qu’une parole n’ait été échangée. Le trajet passa. Lourd, pesant, étouffant. Et puis Anayaska se dévoila à leurs yeux, copie presque conforme d’Atlantide si on omettait que les matériaux de construction étaient différents et qu’elle semblait bien plus jeune et pleine de vie. Hermione serra la main de sa fille dans la sienne. Et voilà, ils allaient devoir se séparer. C’était prévu, bien sûr, mais ça faisait mal.

Ils passèrent tous la nuit dans une auberge, et le lendemain à l’aube, durent se séparer.

- Anak va s’occuper de toi, d’accord, expliqua Hermione en s’agenouillant pour se mettre à la hauteur de sa fille. Nous reviendrons te chercher dans très peu de temps, c’est promis.

Harmonie opina de la tête pour montrer qu’elle avait compris.

- Je t’aime mon ange, prends soin de toi, souffla-t-elle en déposant un baiser sur son front.

- Calin maman, réclama l’enfant en se jetant au cou de sa mère, l’enlaçant de ses petits bras.

La jeune femme la berça un moment avant de se détacher d’elle à contrecœur. Malfoy s’avança, embrassa sa fille, la serra brièvement dans ses bras, se releva et s’éloigna. Hermione échangea une brève étreinte avec l’atlante avant de le rejoindre en hâte. Il ne se retournait pas, ne serait-ce que pour un dernier regard, et elle savait qu’elle devait faire de même. Le visage de sa fille lui ferait trop de mal. Elle faillit craquer, se retourner, croiser une dernière fois la paire d’yeux identiques aux siens.

- Granger, non, la ramena brutalement à la réalité la voix de Malfoy près d’elle.

Elle ne dit rien, se contentant de le suivre en silence en gardant les yeux baissés sur le sol.



- Rappelle-moi où on se rend ? sortit Hermione de sa torpeur la voix traînante de Malfoy.

- Les cascades à l’envers, l’eau monte au lieu de descendre, ne me demande pas pourquoi, répondit-elle avec lassitude.

- Quelque chose que miss je-sais-tout ignore, railla aussi l’ancien Serpentard.

- Pas du tout, Goubo me l’a expliqué, mais ce serait trop long de te répéter. Et en plus non seulement tu t’en ficherais, mais en plus tu ne comprendrais pas.

- Pff…

Vexé, le jeune homme garda le silence. Hermione détailla attentivement son dos avant de reprendre.

- En fait, tu es resté un gamin Malfoy.

Etonné, il ralentit le pas pour marcher à sa hauteur et la fixait d’un regard interrogatif.

- Tu te comportes comme un adolescent, tu n’as pas changé depuis Poudlard, développa Hermione. Au début j’ai cru que c’était le cas, à cause de ce qui s’est passé avec la secte et tout ça. Mais depuis le début de notre voyage pour trouver la Papillon de l’Abysse, j’ai l’impression que ton comportement a changé. Je retrouve le Malfoy de Poudlard. Celui qui m’appelait Sang-de-Bourbe pour un oui ou pour un non.

- Ne te méprends pas, tu n’as toujours été qu’une Sang-de-Bourbe à mes yeux, rien n’a changé, même pendant l’affaire de la Secte. Mes idéaux restent intacts, ne t’imagines pas des choses. Ce n’est pas par bonté d’âme que j’ai arrêté les Acrognias.

- Non, je sais, confirma Hermione. Mais je ne parlais pas de ça. Juste de… tes paroles, ton attitude… Lors de cette affaire, tu étais entouré d’un mystère perpétuel, tu avais toujours un coup d’avance sur tout, tu étais le masque de la froideur incarnée, et désormais… tu m’embêtes, joues avec Harmonie, piques des crises de jalousie…

- Comment ça des crises de jalousie, coupa Malfoy.

- Ose prétendre que tu n’étais pas jaloux en voyant Harmonie sur les épaules d’Anahak, lui opposa Hermione.

- Tu confonds tout Granger, je ne supporte juste pas qu’on touche à mes affaires, claqua la voix du jeune homme en réponse.

L’ancienne Gryffondor stoppa net sa marche, le forçant à en faire autant et à se retourner vers elle.

- Tu m’as dit « aimer » Harmonie, articula-t-elle. Elle est ta fille, pas ton objet, pas ton jouet.

- Bien sûr, sourit-il. Et tu ne m’entendras pas dire le contraire. Elle est mon héritière, je ne laisserai personne l’approcher de trop près. Mais ne crois pas que je ne sais pas où tu veux en venir. Tu prends l’exemple d’Harmonie mais c’est à toi-même que tu penses. Alors oui, je ne supporte que cet atlante t’approche, mais ce n’est certainement pas pour les raisons que tu crois.

- Et qu’est-ce tu crois que je crois ? répliqua la jeune femme. Et quelles sont ces fameuses raisons ?

- Ce que je crois que tu crois, fit-il avec un sourire diabolique, ne te mets vraiment pas à ton avantage. Et ces raisons sont simples, c’est la propriété. Tu es à moi, au cas où cet imbécile ne l’aurait pas compris, et je ne lui permettrai pas de venir empiéter sur mes loisirs sans réagir.

- Ton loisir, répéta avec dégoût Hermione. Me harceler est pour toi un loisir. C’est bien ce que je disais, tu n’es pas encore sorti de l’adolescence.

- Ne te méprends pas, adolescent ou adulte, ça ne change rien, tu restes à mes yeux une simple distraction.

- Je ne t’appartiens pas Malfoy, hurla la jeune femme. De quel droit deviendrais-je ta propriété ? Ton vouloir ? Désolée mais ça ne prend pas.

Le jeune homme se rapprocha d’elle, légèrement menaçant, et elle dut contracter chacun de ses muscles pour ne pas reculer, ne serait-ce que d’un pas.

- Bien sûr que si, tu m’appartiens tant que je ne t’aurai pas remplacée, contra-t-il posément en lui jetant un regard méprisant. Et tu es devenue ma propriété le jour où tu m’as laissée te toucher dans la salle sur demande. Quoique… Tu aurais encore pu te défaire de moi à ce moment-là, c’est Harmonie qui nous lie ; tu aurais dû avorter.

Hermione hoqueta. Jamais elle n’aurait pu donner la mort à son enfant, et jamais elle n’aurait cru que Malfoy lui reprocherait de ne pas l’avoir fait.

- Et après ça, tu avais encore une chance, une chance de me chasser définitivement de ta vie. Je ne suis pas sûr, si tu ne m’avais pas accordé cette semaine sur deux, que j’aurai continué à influencer ta misérable existence. Peut-être que oui, peut-être que non. J’aimais bien Harmonie, mais je n’étais pas encore très attachée à elle, à l’époque. C’est ta faute Granger. Si je suis encore là à te pourrir la vie et à me délecter de tes souffrances, si tu m’appartiens, et continueras à m’appartenir tant que je n’aurai pas décidé du contraire, c’est ta faute.

Il fit une pause dans son discours pour lui laisser le temps d’assimiler ce qu’il venait de dire et l’estomac d’Hermione se retourna. Chacune de ses paroles, chacun de ses mots étaient un poignard enfoncé dans son cœur.

- Je te l’avais bien dit, reprit-il sans la regarder, un sourire sadique au bord des lèvres, ce jour-là, que tu le regretterais.

Malfoy vrilla ses yeux dans ceux de la jeune femme.

- Si tu savais comme j’aime voir cette lueur de détresse dans tes yeux Granger, lui sourit-il méchamment en se rapprochant d’elle d’un pas.

Leurs visages étaient désormais si près qu’ils pouvaient se toucher, et leurs nez se frôlaient. Malfoy s’avança effleurant de ses lèvres la bouche d’Hermione. Ce parfum, cette voix, cette présence… Elle aurait tant souhaité qu’il l’embrasse, qu’il démente tous les propos horribles qu’il avait tenu juste un instant auparavant. Mais ce ne serait pas le cas, et elle le savait. Alors elle n’entrouvrit pas la bouche, même si son corps lui dictait de le faire. Ses lèves ne s’écartèrent même pas d’un millimètre, mais frémirent en sentant son souffle chaud sur son visage. Ne pas craquer, ne pas céder.

Elle cilla ; Malfoy sourit. Il recula, laissant aussitôt Hermione désemparée à cause de son absence soudaine. Mais elle n’était plus une petite fille, ni une adolescente. Elle était une adulte, il fallait qu’elle se ressaisisse. Le jeune homme lui tourna le dos, poursuivit son chemin sans lui accorder un seul regard supplémentaire. Hermione le fixa, avant de commencer à le suivre.

- Tu te trompes Malfoy, je ne t’appartiens pas, murmura-t-elle sans vraiment y croire.



Un souffle inaudible à qui ne savait pas l’entendre. Draco sentit ses entrailles se contracter douloureusement même s’il n’en laissa rien paraître. Non, elle ne lui appartenait pas, et il le savait. Il n’avait jamais réussi à la posséder toute entière. Ses nuits qu’ils avaient partagées, il avait eu son corps, mais certainement pas son cœur. Et cette défaite le faisait bouillir d’une rage sourde qui ne se tarirait pas avant qu’il n’ait totalement obtenu ce qu’il voulait de l’ancienne Gryffondor qui perpétuait à lui résister.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.