S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Antartik et Atlante par Realgya

[831 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Et voilà, cette fiction s'achève ici... pour continuer ailleurs. J'espère que ce dernier chapitre répondra à vos attentes et ne vous décevra pas, ou pas trop. A tous, bonne lecture !
Il semblait à Hermione n’avoir pratiquement pas dormi quand une petite main vint tirer sur son bras.

- Qu’est-ce qu’il y a mon ange ? demanda-t-elle d’une voix ensommeillée.

- J’entends des coups, déclara-t-elle.

- C’est ton imagination, rendors-toi…

La jeune femme fronça cependant les sourcils. Sa fille avait raison, des coups retentissaient bien à intervalles réguliers. Elle se leva, força Harmonie à se rallonger et sortit de la chambre. Aussitôt les coups se firent plus distincts, et elle put localiser leur provenance. Il semblait que quelqu’un tambourine contre la porte d’entrée. La main crispée sur sa baguette, elle descendit les marches et put bientôt distinguer des jurons étouffés. Le salon était désert, et en passant devant la porte de la cuisine elle aperçut le micro-onde qui affichait 3 :00. Quel était l’imbécile qui venait toquer chez les gens à trois heures du matin ?

Elle enfila une robe de chambre et déverrouilla la porte. Dès qu’elle eut ouvert cette dernière, Draco – car ça ne pouvait être que lui – se jeta violemment sur elle et la plaqua contre le mur. Ses cheveux blonds étaient collés sur ses tempes, sa respiration était rapide et ses yeux reflétaient sans nul doute la colère. Il étouffa un grognement de rage qui voulait sans doute dire « enfin tu m’ouvres » avant d’enserrer les poignets de la jeune femme.

- Ne recommence plus jamais ce coup-là, menaça-t-il à son oreille d’un ton hargneux.

Hermione le défia du regard.

- Lâche-moi, ordonna-t-elle en sentant un courant d’air glacé s’infiltrer à travers sa robe de chambre.

« Il aurait pu au moins fermer la porte ! » pensa-t-elle en jetant un regard noir à l’encadrement d’où provenait le vent d’hiver. Le jeune homme ne bougea pas, et Hermione orienta habilement sa baguette. Elle ne pouvait pas la pointer sur Draco, mais d’un sort informulé elle referma la porte d’entrée. Ce mouvement ne tira aucune réaction à l’ancien Serpentard qui continuait de la fixer intensément.

- Tu me fais mal, fit-elle remarquer avec acidité.

Cette fois-ci ses paroles eurent l’effet escompté et Draco relâcha sa prise. Hermione en profita pour se couler contre le mur, libérant ses poignets endoloris qu’elle entreprit de masser.

- Je peux savoir ce qui te prend à débarquer chez moi en pleine nuit ? demanda-t-elle.

- Je peux savoir ce qui te prend à t’enfuir sans un mot en pleine nuit ? Et en plus en emportant Harmonie avec toi ! fulmina son interlocuteur.

La jeune femme haussa les épaules.

- Tu n’imaginais quand même pas que j’allais rester pour t’aider à faire libérer ton père, répliqua-t-elle avec un regard noir.

- Tu ne veux donc pas m’épouser.

Hermione dévisagea Draco. Sa voix était amère, son visage froid. Il avait repris le masque distant qu’il abordait avec tous, mais la brève lueur dans ses yeux ne la trompait pas sur le désespoir qu’il éprouvait. Attendrie l’espace d’un instant, elle essaya de se reprendre sans y parvenir.

Depuis combien de temps se tournaient-ils autour en silence ? Depuis combien de temps voulait-elle se réfugier dans ses bras et y rester ? Leur expédition en Antarctique ? Avant, après ? Elle n’avait jamais l’impression qu’il était sincère avec elle, mais elle ne pouvait pas le lui reprocher, ne l’étant pas entièrement non plus.

Quand ils étaient au manoir, elle avait cessé de compter les nuits qu’ils avaient partagées, parfois dans sa chambre à lui, parfois dans sa chambre à elle. Et même si au matin chacun jouait le jeu qu’il ne s’était rien passé, que les évènements de la nuit étaient tout ce qu’il y avait de plus ordinaire et que cela n’avait aucune répercussion, ça en avait.

Depuis la toute première fois où elle s’était endormie dans ses bras, elle n’avait jamais pu oublier ses caresses, effacer ses baisers. Et désormais qu’il la regardait froidement, elle eut soudain peur de le perdre à tout jamais après avoir foulé au pied le présent qu’il lui faisait en la suppliant implicitement de le contredire.

- Bien sûr que si, je veux t’épouser, murmura-t-elle sans le regarder directement dans les yeux alors qu’il gardait un visage impassible. Mais parce que tu ressens quelque chose pour moi, pas pour faire libérer ton père.

Le silence qui suivit fut celui qui parut le plus long de toute sa vie à Hermione. Son cœur explosait dans sa poitrine, ses cheveux la cachaient à Draco et elle n’osait pas relever la tête pour affronter ses yeux d’un gris perçant. Elle imaginait déjà sa voix froide déclarer que dans ce cas, rien n’était possible entre eux. Elle reprendrait son petit appartement, et Harmonie passerait de nouveau une semaine chez l’une, une semaine chez l’autre. Pauvre petite ange qui avait eu l’air si heureuse d’avoir à la fois son papa et sa maman.

- Regarde-moi, lui ordonna la voix dénuée d’émotion de Draco.

Hermione releva courageusement la tête, les mains tremblantes, les yeux brillants sur le point d’être envahis par les larmes. En face d’elle, le jeune homme captiva son regard pour ne plus le lâcher, l’emprisonnant de ses simples pupilles aussi froides que des lames. Il prit une grande inspiration avant de reprendre.

- Je t’aime.

Le cœur de la jeune femme s’arrêta brutalement et ses yeux s’écarquillèrent. Elle avait du mal entendre, il n’y avait pas d’autres possibilités. Son rythme cardiaque reprit plus vite que jamais. Les bras ballants le long du corps, elle dévisagea longuement le jeune homme en face d’elle. Comment trois petits mots pouvaient-ils la chambouler à ce point ? Elle n’osait y croire, elle devait être en train de rêver. Dans quelques instants, elle ouvrirait les yeux, à côté de son ange. Et à ce moment-là, elle savait qu’elle pleurerait. Elle pleurerait, parce que ces trois mots qu’elle désirait entendre, il ne les lui dirait jamais. D’ailleurs, elle pleurait déjà.

- Hermione Jean Granger, veux-tu m’épouser ?

Si c’était un rêve, autant le vivre jusqu’au bout. Elle savait qu’elle se faisait mal. Elle savait qu’au réveil, elle tremperait ses draps. Elle savait que la fiction ne rejoindrait jamais la réalité. Mais même si elle devait en souffrir, elle voulait voir. Elle voulait savoir, ce que c’était que le bonheur.

- Oui, murmura-t-elle dans un souffle.

Elle s’approcha de lui, monta sur la pointe des pieds et déposa furtivement un baiser sur ses lèvres. Draco, d’abord visiblement sonné, la retint soudain alors qu’elle s’écarta et l’embrassa avec passion. Hermione se sentit transportée. Tout se mêlait dans sa tête et elle n’avait plus aucune conscience de la réalité qui l’entourait. Les seules choses qui lui importaient, c’étaient les bras du jeune homme autour d’elle et ses lèvres sur les siennes.

Il s’écarta pour reprendre son souffle, à regret, et elle fit de même, croisant son regard gris brillant. Une moue amusée vint orner ses lèvres, mais elle ne s’en fâcha pas, car elle lisait sur son visage qu’il était heureux, qu’il ne se moquait pas d’elle. Décidément, ce rêve était parfait, son inconscient arrivait à reproduire à la perfection ses moindres désirs.

Un détail l’inquiéta soudain. Depuis quand le Draco de ses rêves, car ce n’était pas la première fois qu’il envahissait son sommeil, pouvait être « sonné » ? La douce idée de ce qu’elle vivait puisse être la réalité l’effleura. Le jeune homme se pressa contre elle et enfouit sa tête dans son cou. Elle rougit en le sentant humer son parfum contre sa peau, alors que le sien titillait ses propres narines. Elle glissa les mains dans sa chevelure blonde, et lui impliqua une petite pression vers l’arrière pour qu’il relève la tête.

Le jeune homme ne se fit pas prier et vint planter ses iris de marbre dans les siennes. Leurs nez frottèrent doucement l’un contre l’autre avant que Draco n’aille déposer un baiser sur le front d’Hermione qui fit courir des frissons sur tout son corps.

- Avec moi pour toujours, souffla-t-il avant d’attraper l’une de ses mèches de cheveux et de jouer avec en reprenant le visage narquois qu’il arborait généralement.

Hermione ne releva pas. Il avait dit « avec moi », et non pas « à moi », et la différence la touchait. Se pouvait-il qu’il soit sincère ? Elle n’en doutait plus. La main libre de Draco qui loin de se balader la retenait simplement contre lui le prouvait, ainsi que cette lueur dans ses yeux clairs, et non sombres de désir. Il avait beau essayer de lui dire à travers son sourire « tu vois, tu ne peux plus te passer de moi, tu m’appartiens », de lui indiquer à travers son regard dédaigneux « je n’arrive pas à croire que je m’abaisse à toucher quelqu’un d’aussi basse classe sociale que toi », ou de lui insuffler par le ton de sa voix « vois comme je te suis supérieur », il y avait des signes qui ne trompaient pas.

Elle lui sourit alors qu’il l’embrassait de nouveau, délicatement. Son regard s’assombrit, comme quoi le désir n’était quand même jamais loin. Il lâcha sa mèche pour aller lui attraper la nuque, et la main sagement posée sur sa taille s’infiltra à travers la robe de chambre et passa sous le haut de son pyjama pour venir caresser le bas de son dos. Hermione se laissa faire, fermant les yeux pour mieux goûter au délice qu’était la valse de leurs langues.

Les doigts dans sa nuque passèrent sur son cou, avant de descendre pour aller caresser son ventre. La jeune femme se crispa soudain et mit fin à leur baiser malgré le soupir frustré de Draco.

- Dis… demanda-t-elle d’une petite voix, incertaine, en repensant au rendez-vous pris le lendemain, ou plutôt plus tard dans la journée, avec le médicomage. Que penserais-tu si Harmonie avait… quelqu’un pour jouer avec elle ?

Draco se tendit et ouvrit de grands yeux. Sa main posée sur le ventre d’Hermione appuya soudain un peu plus contre la peau. La jeune femme sentit un violent spasme de stress agiter son estomac. Nerveuse, elle attendit sa réponse en se tordant les mains.

- Uniquement si c’est un garçon, déclara-t-il d’une voix qui n’admettait aucune contradiction en la défiant du regard.

La jeune femme ne se décrispa pas malgré le fait qu’il accepta l’évènement futur, et qu’il plaisantait sans doute. Sa voix n’était qu’un souffle quand elle poursuivit.

- Et deux pour le prix d’un ?

Abasourdi, Draco mit un moment avant d’hocher lentement la tête. Hermione, rassurée, se lova dans ses bras. Il remonta la main qui était dans son dos pour lui caresser les cheveux en posant son menton sur le haut de son crâne.

- Il faut leur trouver des prénoms, fit-elle remarquer à voix basse.

Le jeune homme laissa passer un silence avant de répondre en embrassant la racine de ses cheveux.

- Antartik et Atlante.



Sans que personne ne les remarque, une petite paire d’yeux observait la scène, de derrière le battant d’une porte. Harmonie rejoignit son lit en souriant. Elle n’aimait pas quand ses parents se disputaient ; elle préférait de loin quand ils se câlinaient.

Fin
Note de fin de chapitre :

Voilà, désormais, j'attend votre jugement. L'histoire s'achève comme je le voulais, et le titre est enfin clairement justifié. A tous, merci de m'avoir donnée vos avis jusqu'ici, de m'avoir encouragée, de m'avoir tout simplement lue.
A ceux qui se sont attachés à Harmonie, j'ai quand même le plaisir de vous annoncer qu'une troisième partie est prévue. Et aussi je vous invite à venir découvrir la suite de cette histoire dans ma nouvelle fiction, Lys.
Aux autres je vous dis "au revoir", et vous remercie d'avance de bien vouloir me laisser un petit mot pour me dire ce que vous avez pensé de cette histoire.
PS: Ca ne dispense pas ceux qui ont décidé de lire la suite de me donner également leur opinion sur le sujet ;)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.