S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Adorable par noix de coco

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Luna se pencha et ferma les robinets d’or et d’argent les uns après les autres. La chaleur et l’humidité rendaient l’atmosphère étouffante mais cela ne la dérangeait pas. Elle aimait cette sensation d’humidité sur sa peau, les volutes dansants qui l’entouraient et semblaient prendre possession de son corps, jouaient avec sa peau et la faisaient frémir doucement.
Lentement, elle défit le nœud du peignoir moelleux dans lequel elle s’était engouffrée après s’être déshabillée. Elle caressa l’épais bord de grosse éponge blanche, le contraste était étonnant avec la soie noire chatoyante qui la doublait extérieurement.
Luna aimait ces oppositions surprenantes, le chaud et le froid à la fois, la rugosité et la douceur, l’onctuosité et le râpeux.
Au début, elle ne s’était rendue compte de rien mais rapidement, elle avait vu combien elle était différente des autres. Elle entendait les murmures des animaux, elle voyait l’invisible, avait vu la mort de près. Tout en elle était surprenant.
Plus jeune elle se sentait mal face à ces critiques, ces moqueries ouvertes et vexantes. C’est son père qui l’avait aidée au quotidien. Lui aussi était étrange d’après les autres et il avait entretenu cette étrangeté avec son journal, Le Chicaneur. Bien sur qu’il y avait des choses bizarres dedans, bien sur que les articles étaient déroutants mais cela l’amusait. Il en avait fait son mode de vie, son petit quelque chose bien particulier.
Depuis, Luna faisait comme lui et entretenait sa singularité.

Sa main glissa du col à l’échancrure et passa sur sa jeune poitrine. Elle ferma les yeux tandis que ses doigts caressaient ses courbes ; elle aimait ces moments d’intimité, lorsqu’elle se redécouvrait. Enfant puis adolescente elle avait toujours posé sa main sur ses seins. C’était sa façon à elle de contrôler les modifications qui avaient lieu dans son jeune corps et ce geste lui était resté.
Sa main entrouvrit les deux pans, découvrant sa peau pâle et lisse, son grain de beauté entre ses deux seins, et celui juste au dessus de sa forêt drue.
Elle se retournait lentement vers la chaise et commençait à descendre le tissu sur ses épaules lorsque tout son corps se bloqua, ses yeux s’ouvrirent et s’arrondirent de stupeur en le découvrant là.
L’étonnement la figea sur place tandis que le peignoir s’entrouvrait et glissait complètement à ses pieds, s’écroulant bruyamment dans le silence oppressant. Aucun geste, aucun autre bruit que celui des petites bulles qui venaient mourir à la surface de l'eau. Dans son cadre, la sirène secoua sa longue chevelure et observait la scène d’un œil complice et intéressé.

Luna ne cacha pas ses seins ni son corps dénudé. Elle attendit, face à l’intrus qui la dévisageait, la scrutait intensément. Elle remarqua la main droite tremblotante, le genou gauche secoué de spasmes sous le pantalon fin. Ainsi ses nerfs n’étaient pas toujours d’acier ? Elle sourit intérieurement en constatant cette imperfection très certainement inconnue de tous. Et enfin, il la regarda, dardant son regard anthracite dans le sien.
« Par Merlin, qu’est-ce que tu fiches ici Lovegood ? »
Le visage de la jeune fille s’éclaira tandis que la commissure de ses lèvres s’étirait ; néanmoins, elle ne bougea pas d’un poil.
« Tu le vois, j’allais prendre un bain. »
Malefoy, puisque l’intrus n’était autre que Drago Malefoy, l’interrompit d’un mouvement de main :
« Je le vois bien, ce que je veux dire, c’est pourquoi es-tu dans cette pièce ou devrais-je dire, pourquoi es-tu nue sous mes yeux - qui s’attardèrent au passage sur ses seins ronds et sa taille élancée et eurent bien du mal à remonter vers son visage – et pourquoi cette porte n’est-elle pas fermée ? »

La jeune demoiselle eut un sourire mystérieux et lâcha à voix basse : il y a un nid d’Elfaporte dedans et je n’avais pas la moindre envie que le couple se venge plus tard.
Aussitôt, elle éclata d’un rire très sonore, se retourna vers l’immense baignoire et sans se presser, entra dans l’eau jusqu’aux genoux.
« Tu peux rester ici et venir te baigner avec moi ou bien ressortir et aller te coucher mais j’aime autant que tu ne restes pas dans la porte entrouverte. Le courant d’air pourrait bien attirer des Joncheruines et j’ai besoin de toute ma concentration pour le devoir de McGonagall demain.»
Malefoy qui avait lâché précipitamment la poignée de la porte au mot « Elfaporte » se gratta un court moment le crâne, passant et repassant dans ses cheveux gominés sa main pâle, visiblement interloqué et complètement perdu.
« Tu sais, ça ne me dérange pas de partager ce moment avec toi. Les gens ne te croiront certainement pas demain quand tu leur raconteras cette anecdote. Mais par pitié, dépêche-toi, je n’ai pas envie que Rusard arrive et nous trouve ainsi. »

Approuvant du chef, il entra et referma la porte derrière lui à l’aide d’un sortilège.
« Lovegood, es-tu stupide au point de ne pas savoir fermer une porte à l’aide de la magie ? »
La jeune femme rougit « si bien sur, mais je n’y ai tout simplement pas pensé.
Habituellement, je la ferme à l’aide de la clef, je n’utilise pas souvent la magie. »
Drago se pencha et ramassa le peignoir
« Parce que tu viens souvent ici ? »
Luna ignora la question, attrapa un peu d’eau dans le creux de sa main et la laissa tomber sur son cou gracile.
« Tu vas m’observer encore longtemps comme ça ? »
Ce fut au tour de Drago de rougir, ses yeux se voilèrent et il éclata de rire. Pas son rire cynique et hautain, non, un rire normal que Luna ne lui avait pas souvent entendu.
« Tu as raison, inutile de perde du temps plus longtemps »
Aussitôt, il déboutonna le col de sa robe de sorcier et la fit passer au dessus de sa tête. Il enleva ensuite sa cravate verte et son chemisier de percale blanche. Il passa machinalement sa main sur son torse finement musclé et déboutonna son pantalon noir. A ce stade des choses, il hasarda un rapide coup d’œil vers Luna, suffisamment pour la voir se retourner précipitamment vers la sirène. Il abaissa alors son pantalon mais garda son boxer.
« Tu sais que je suis nue alors fais-en autant. De toute façon, avec toute cette mousse Mimi Geignarde ne pourra rien voir si jamais elle venait me rendre visite ce soir. »
Drago leva les yeux au ciel d’un air à la fois désespéré et dégoutté et se glissa dans le sillage de Luna, qui avait désormais de l’eau jusqu’au dessus des seins.
C’est alors qu’il remarqua la douce odeur qui flattait ses narines.
« Verveine et rose ? »
Luna acquiesça silencieusement.
« J’aime cette odeur, c’était celle de ma mère avant…
- Avant qu’elle ne fasse des conneries avec sa baguette ? »
Elle le fustigea du regard.
« Bien sur, là où elle est, son odeur doit être bien moins agréable mais bon, c’est ainsi, je ne t’en veux pas d’être maladroit. Tu n’es pas le premier et tu ne seras pas le dernier.»
Drago émit un sifflement impressionné.
« Tu me croiras si tu veux Lov… Luna, reprit-il aussitôt, mais je suis désolé, j’aurais dû faire preuve de plus de tact.
- Ce n’est pas grave Drago »
Le silence s’installa à nouveau entre eux.
« Tu voudrais me frotter le dos s’il te plait. »
Le jeune homme maugréa intérieurement mais s’acquitta de sa tâche qui se révéla plus qu’intéressante. En effet, Luna avait relevé ses cheveux blonds et dévoilait par la même occasion sa jolie nuque. Ils s’étaient rapprochés du bord intérieur sur lequel ils étaient assis et elle s’y agenouilla afin de mieux sentir les belles mains de son compagnon du moment sur sa peau. Il les avait fines mais musclées et elle appréciait grandement ce qu’il lui faisait. S’il s’était contenté de vagues frottements au début, les gémissements pourtant discrets que ne pouvaient s’empêcher de pousser Luna eurent vite fait de l’émoustiller.
Massant ses flancs, il remonta vers ses côtes et glissa ses mains sous ses seins qui se balançaient en rythme afin de détendre son diaphragme et la colla finalement à lui. Il ne résista pas longtemps et posa un index timide sur un téton qui saillait fièrement. Il le pinça et provoqua un petit couinement chez Luna.
« Adorable »
Il attrapa le second sein dans sa paume et, de son pouce, en caressa l’extrémité. La jeune femme se laissa aller complètement sur le torse de Drago, tressaillant tout de même en sentant sa verge érigée contre ses reins, appuya sa tête sur l’épaule de son drôle d’ami.
« Continue, fais ce que tu veux mais n’arrête pas. »
Drago la regarda étonné, il ne pensait pas qu’elle aimerait autant ses gestes osés. Et lui qui la pensait mijaurée ! Il étouffa un ricanement qu’elle aurait pu prendre de travers et continua ses douces caresses. Une main vint enserrer son cou et l’autre descendit titiller le grain de beauté de l’aine. Il laissa glisser un doigt dans son intimité, démêlant doucement les boucles et vint jouer avec le petit bouton de chair qui pointa rapidement entre les deux nymphes.


Il sentit en même temps les mains de Luna se déplacer, venir caresser celle toujours agrippée à son cou et desserra les doigts. Elle éleva la main gauche à hauteur de ses yeux étranges et l’observa, laissant s’échapper quelques gémissements tandis que Drago continuait ses caresses intimes. Elle entrouvrit avec douceur la main souple de Drago et en caressa le dos puis la paume avant de la sentir, frôlant de son petit nez la peau fine et délicate.
« Adorable et déstabilisante cette odeur sur ton corps. Ca me donne envie de te mordre »
Ce qu’elle ne se priva pas de faire, au grand dame de Drago qui poussa un petit cri en sentant les dents perlées de Luna s’enfoncer dans son index. Il fut surpris ensuite par sa douceur lorsqu’il réalisa qu’elle le suçotait.
Il se pencha vers son oreille :
« Par tous les diables, Luna, arrête ça c’est insupportable. »
Alors elle se tourna vers lui, et le fixa dans les yeux.
Devant le manque de réaction de son compagnon, elle se pencha à son tour vers lui :
« Tu vas attendre longtemps avant de m’embrasser ? »
Il la regarda un court instant, plein d’incertitudes sur ce qu’il devait faire puis plongea ses yeux alors très doux dans les siens avant d’apposer ses lèvres sur sa bouche. Mue par son désir, Luna apprécia ce premier baiser, la bouche attentive et délicate qui maltraitait tout de même la sienne. Quelles sensations, quel émerveillement ! Elle sentit son bas-ventre s’enflammer lorsque Drago titilla son grain de beauté entre ses seins tandis qu’une main agrippait sa nuque.

Elle couina lorsque le membre dur et tendu de Drago glissa dans son antre caché, mais elle oublia vite l’inconfort et la légère douleur lorsqu’il prit dans sa bouche son mamelon et taquina encore et encore le bouton de sa fleur.
Elle perdit rapidement pied et réalisa bien plus tard ce qu’elle venait de vivre et découvrir dans les bras de Drago.
Il l’embrassa sur la tempe alors qu’elle ouvrait ses yeux argentés.
« Tu es adorable, oublieras-tu encore de fermer ta porte la semaine prochaine lorsque je repasserai devant ? »
Luna émit un rire mystérieux et ferma son regard au monde afin de profiter encore des tremblements délicieux qu’elle ressentait encore dans son corps alangui de plaisir.
Note de fin de chapitre :

S'il restait des fautes, n'hésitez pas à ma laisser un petit commentaire mais donnez-moi aussi votre avis sur cette nouvelle fiction.
Biz' NdC
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.