S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Le dernier Noël de Sirius par Coraliefolle

[19 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

OS écrit pour Ellie, dans le cadre des échanges de cadeaux de Noël 2009.

Le dernier Noël de Sirius

 

20H00

Sirius soupira. Dans quatre heures, se serait Noël. Et il n'était pas pressé d'y être.

« Encore un. » pensa-t-il.

Il regarda par la fenêtre de sa chambre. La neige tombait drue et s'accumulait sur le sol, déjà partiellement recouvert. La nuit était tombée depuis longtemps, et les faibles rayons qui émanaient des lampadaires éclairaient à peine les trottoirs. Sirius n'avait jamais compris pourquoi le quartier du Square Grimmaurd n'était jamais illuminé pour les fêtes. Il avait toujours pensé que ses parents y étaient pour quelque chose. Ils méprisaient totalement tout ce qui avait attrait aux moldus, et n'avaient jamais compris pourquoi ils apparentaient Noël à une personne n'ayant pas existé.

Sirius avait pourtant passé de beaux Noël avec eux. Comme la fois où Regulus avait poursuivi Kreattur dans toute la maison, car celui-ci ne voulait pas lui redonner sa baguette, disant qu'il ne l'avait pas assez lustrée. Sirius soupira de nouveau. Ça remontait à si loin tout ça. Et pourtant, il revoyait le sapin dans un coin, décoré par Kreattur, la dinde sortant du four, Kreattur se brûlant volontairement les doigts sur la plaque, car il l'avait faite un peu trop cuire...les quelques cadeaux entassés dans un coin, la cheminée propageant une chaleur agréable dans la pièce...

Etait-il alors heureux à ce moment là ? Sirius n'en savait rien. Il savait juste que cela était des souvenirs qu'il n'oublierait jamais, bien que tout fusse changé à présent. Maintenant, ses parents n'étaient plus, son frère non plus, Kreattur n'était qu'une simple loque méprisante. Tout ça, tous ses souvenirs, c'était avant. Avant son entrée à Poudlard, avant qu'il ne rejette les principes de sa famille, avant qu'il n'en découvre une autre...

Les Maraudeurs. Ça, c'était sa seconde famille. Sa vraie famille. La seule qui comptait. Qui avait compté... Mais ça, c'était loin. C'était avant que Peter ne les trahisse tous...avant que James et Lily... Sirius sentit son cœur se serrer. Il repensa à son dernier Noël avec eux.

Ils étaient tous à Godric's Hollow. Remus, James, Peter, Lily et lui. Et Harry. Son premier Noël. Il n'avait que cinq mois. C'était un petit bout, mais il possédait déjà la tignasse des Potter. C'était un des rares moments où ils étaient tous ensemble. Ça avait été un des plus beaux Noël qu'il avait vécu. Lily tenant Harry dans ses bras, James les regardant d'un air attendri...

Sirius se souvenait aussi des Noëls à Poudlard, à partir de sa quatrième année. Regulus revenait chaque vacance chez leurs parents, mais lui non. Il préférait les passer avec ses amis. Il avait aussi passé deux Noëls chez les Potter. A 16 et 17ans. Avant qu'ils ne meurent de vieillesse. Ils faisaient aussi partie de sa seconde famille, lorsqu'il avait quitté la première.


21H00

Seulement une heure de passée. Une heure passée à rêvasser des jours anciens mais heureux. Ce Noël chez James et Lily avait été son dernier en tant qu'homme libre. Les treize suivants, il les avait passé enfermé dans une prison, en pleine mer. Seul. Au milieu des vrais criminels. Alors qu'il était innocent, et que le vrai traitre se cachait.

Un bruit se fit entendre dans le couloir. Il tendit l'oreille et sourit. C'était Molly qui criait après ses fils, Fred et George. Eux, au moins, ne se laissaient pas aller à ce vent de terreur qui commençait à surgir au sein de tous les membres de l'Ordre.

Molly trouvait que Harry était trop jeune pour assister aux réunions.

« Foutaises ! »

Il était le premier concerné, au contraire. Harry... le seul être qui comptait le plus dans sa vie. Il y avait Remus bien sûr. Mais ce n'était plus comme avant entre eux. Il en manquait un. Un seul. Pour refaire leur trio d'antan. Impossible à présent de parler de quatuor. Harry était comme James. Sur bien des points. Toujours à se fourrer dans des histoires compliquées par exemple. Il lui rappelait tellement James. Parfois trop. Ou parfois pas assez. Il ne prenait pas assez de risques alors que James en prenait constamment.

Comme la fois où il avait eu l'idée farfelue de jouer au hockey sur la surface gelée du lac. C'était un de ses cousins du Canada qui lui avait envoyé une lettre dans laquelle il parlait de ce jeu. Un jeu moldu dont il était mordu. Sirius ne comprenait rien aux jeux moldus comme le ball...le ball quoi déjà ? Ah oui, le football. Complétement idiot ce jeu, courir après une balle... le Quidditch était beaucoup plus exaltant ! Bref, James avait trouvé ce jeu de hockey très amusant, et avait décidé de le tester sur le lac. Il avait voulu faire comme les moldus et avait emprunté les patins à glace de Lily.

Celle-ci avait d'abord été soupçonneuse face à cette demande, pensant d'abord que James voulait encore une fois la convaincre de sortir avec lui. Elle avait cédé quand Remus lui avait dit les intentions de James et avait insisté pour voir ça. Et elle avait bien fait ! Voir James tenant à peine sur les patins et essayant de toucher le palet avec sa crosse était à mourir de rire ! Surtout quand Sirius avait ensorcelé le palet. Bien sûr, ils avaient beaucoup moins ri quand la glace avait cédé et que James avait failli se noyer dans l'eau gelée. Lily avait refusé de leur adresser la parole pendant une semaine à cause de ça. Sirius avait toujours pensé que cette histoire avait accéléré les choses entre eux.

Sirius fut sorti de ses pensées par Molly qui criait encore une fois après les jumeaux.

« Laisse-les donc tranquilles ! »

Lui non plus n'aimait pas que sa mère – ou quiconque d'autre d'ailleurs – soit constamment sur son dos. Toutes les fois où il était enfermé dans sa chambre, en espérant être au calme, mais où sa mère venait le déranger pour lui dire de prendre exemple sur son frère.

Son frère.. Ah ! Regulus ! Sirius n'avait jamais su ce qui lui était arrivé. Il savait juste qu'il était devenu un mangemort. Et après, plus rien. Il aurait dû le protéger au lieu de lui tourner le dos. Une seule année les séparait. Mais lui à Gryffondor, la honte de la famille, et Regulus à Serpentard, le digne héritier des Black... Sirius n'avait jamais été d'accord avec ses parents et leurs idées, mais Regulus ne lui avait jamais tourné le dos. C'était lui seul qui avait décidé de le faire. Il aurait cependant dû agir en voyant son frère sombrer dans les idées obscures des Serpentard, et ravaler sa fierté de Gryffondor. Il avait essayé une fois de le convaincre de venir dans son camp, juste avant de partir chez les Potter. En vain. Il n'avait pas trop insisté non plus. Quand il était revenu à Poudlard après sa fuite, son frère lui avait juste dit que leur mère avait brûlé son portrait de l'arbre généalogique des Black.

Ce fut les seuls mots qu'ils échangèrent cette année-là. Ce fut les derniers mots qu'ils s'échangèrent tout court.


22H00

Sirius se renfrogna encore plus lorsqu'il entendit l'horloge sonner dix coups. Le repas allait bientôt commencer, mais il n'avait pas faim. Il aimait les gens qui étaient dans cette maison pourtant. Les Weasley – bien que Molly lui tapait parfois sur les nerfs - , Remus, Tonks, Ron, Hermione, Harry... En fait, à part Servilo et Kreattur, il appréciait plus ou moins les gens qui étaient dans sa maison.

Il entendit encore une fois Molly dire aux garçons de se calmer et de descendre manger. Quelqu'un allait sûrement venir frapper à sa porte. Lui dire que le repas était prêt. Qu'on attendait plus que lui. Et lui qui répondrait d'un « je n'ai pas faim ». La voix derrière la porte insisterait une fois, puis deux, et se tairait ensuite. Même si Harry était là, aujourd'hui, cette nuit, pour Noël, il n'avait pas le courage.

Pas le courage de faire un effort. Pas le courage de faire croire qu'il était heureux ici, enfermé dans une maison qu'il n'aimait plus, alors que les autres se battaient à l'extérieur. Pas le courage de sourire, d'être heureux.

Ça y était, l'on frappait à sa porte. Un coup.

« Sirius ? »

Une voix féminine et douce. Hermione. Sirius ne répondit pas. Elle insista et refrappa.

« Sirius ? Le repas est prêt. »

C'était le moment.

« Pas faim. »

Il l'entendit soupirer à travers la porte.

« Sirius ! »

Mais il ne répondit pas. Son attitude était totalement puéril, il en était conscient. Mais il ne savait pas quoi faire d'autre. Hermione frappa de nouveau. Puis, plus rien. Sirius crut qu'elle était partie. Etait-ce une bonne chose ou non ? Il se décida à poser ses pieds sur le sol et mit sa tête entre ses mains. Retrouverait-il un jour le goût de rire ?

La poignée de la porte se tourna alors. Sirius releva la tête. Quel idiot ! Il n'avait pas fermé sa porte ! Tant pis, il était trop tard maintenant, et Sirius vit la porte s'ouvrir et laisser place à Hermione. Elle avait les sourcils froncés, et ce n'était pas une bonne chose. Malgré ses quinze ans, Sirius savait qu'il ne valait mieux pas l'énerver de trop.

« On t'attend Sirius. »

Il la regarda d'un air de chien battu. Il n'avait pas envie d'aller là-bas, avec eux...

« S'il te plait, Hermione.. »

Elle soupira et s'assit à coté de lui, sur le lit, qui grinça. Elle prit sa main dans la sienne.

« Sirius... c'est Noël. C'est l'occasion d'être tous ensemble. »

Sirius secoua la tête. Ils n'étaient pas tous là.

« Je n'ai pas le courage.
- Sirius...
- Laisse-moi tranquille Hermione, s'il te plait. »

Il la regarda et vit la déception sur son visage. Elle soupira encore une fois et se leva. Elle voulut enlever sa main, mais Sirius la tenait bon. Il hésitait à la lâcher. Devait-il laisser partir Hermione et finir seul dans sa chambre, ou au contraire la suivre et être entouré ? Hermione n'essaya pas de retirer sa main. Elle sentait que Sirius hésitait. Elle lui sourit tendrement et pencha sa tête. Sirius sentit les lèvres juvéniles et douces se poser sur sa joue.

« Tu vexerais Harry si tu ne viens pas. »

Sirius suivit la jeune fille du regard et vit la porte se refermer sur lui. Elle lui avait laissé le choix. Il entendit un rire venant de la cuisine et il serra des dents.

« Et puis zut ! »

Sirius se leva est descendit les marches.


23H00

La grosse horloge du salon sonna onze coups, mais Sirius ne comptait plus ni les heures, ni les minutes.

Il était attablé devant une énorme dinde fumante que Molly venait de sortir du four quelques instants auparavant. Il vit Ron, en face de lui, baver déjà devant le plat. Il jeta un regard à Hermione qui fronçait les sourcils devant l'impatience de celui-ci. Cela le fit sourire. Il porta ses yeux vers Harry, assis à sa gauche, puis vers Remus, à sa droite. Même s'il manquait Lily, James et Regulus, il lui restait encore une famille. Même Kreattur ne lui semblait pas si étranger que ça.

L'immense sapin était à sa place, dans un coin du salon, et la lumière brillait jusque dans la cuisine. A son pied, les cadeaux étaient déjà empilés. Sirius n'en avait prévu qu'un seul, pour Harry. Un objet qui avait appartenu à James. Le Vif d'Or avec lequel il jouait constamment pour impressionner Lily. Il l'avait récupéré quand leur maison avait été détruite, lorsqu'il avait également trouvé Harry, pleurant aux cotés de ses parents, inertes.

Mais il ne devait pas penser à ça ! Il devait se concentrer sur le moment présent. Molly réprimandait encore une fois Fred et George, mais Sirius n'y faisait plus attention.

« Ça faisait longtemps » dit alors une voix à son oreille.

Remus. Sirius tourna la tête vers lui et lui sourit, en signe d'accord. Oui, ça faisait longtemps qu'ils n'avaient plus été ensemble pour fêter ce genre d'événement. Remus lui servit un verre d'hydromel et le lui tendit. Sirius le prit de bon cœur et le leva. Il avait bien fait de descendre finalement.

Molly lui servit une grosse part de dinde, bien trop grosse pour lui. Il jeta un coup d'œil à Harry, puis à Ron et, dans un sourire entendu, donna discrètement la moitié de sa part au rouquin.

« Tu vas finir par te rendre malade Ron ! » fit Hermione.

Sirius leva les yeux au ciel.

« Ah ! Les femmes ! Toujours à nous faire la morale ! » glissa-t-il à Harry, qui pouffa de rire.

Il ressemblait tellement à James, même dans sa façon de rire...


00h00

L'horloge sonna enfin les douze coups.

« Joyeux Noël à tout le monde ! s'exclama Arthur.
- Joyeux Noël ! »

Fred et George firent péter des Déflagrations Deluxe, ce qui déclencha un regard réprobateur de la part de Molly, qui riait en même temps. Tous se dirigèrent vers le sapin, où une montagne de cadeaux attendait le groupe.

Sirius s'installa dans un fauteuil en face. Il n'avait qu'un cadeau à offrir, et il ne voulait pas le faire devant tout le monde. Ce cadeau avait besoin d'intimité pour être offert. Il regarda ses hôtes s'offrirent cadeaux et baisers. Il sentit une main se poser sur son épaule et vit Remus s'asseoir à ses cotés.

« Tu penses à eux, n'est-ce-pas ? »

Sirius hocha la tête. Malgré toutes ses années, Remus arrivait encore à lire dans ses pensée. Sirius ne comprendrait jamais comment il avait pu croire que c'était Remus qui jouait les espions. Ni pourquoi il avait accepté que se soit Peter le Gardien du Secret. Il aurait dû s'opposer et reprendre sa place initiale. Même torturé, il n'aurait jamais rien dit.

Il fut sorti de ses pensées par une secousse. Il regarda encore une fois Remus, qui lui fit un signe de tête.

« Je crois que Harry souhaite te parler. »

En effet, celui-ci se tenait devant lui, un paquet à la main. Sirius se leva et ils se dirigèrent dans le couloir, et s'assirent sur les marches.

« J'ai moi aussi un cadeau pour toi Harry. »

Sirius plongea sa main dans sa poche et prit la petite boule dorée. Le métal froid se plaqua contre sa main chaude, et il tendit l'objet à Harry, qui le prit en ne le quittant pas des yeux. Il le regardait d'un air fasciné. Il savait à qui avait appartenu ce Vif rien qu'en le voyant.

« C'était à ton père. » précisa inutilement Sirius.

Harry sentit l'émotion naître au fond de son ventre. Chaque objet venant de ses parents lui donnait l'impression de les avoir connus. Il regarda Sirius et le simple sourire qu'il lui adressa lui fit dire que Harry lui était reconnaissant. Il était sa seule famille, comme lui était la sienne. Harry mit le Vif d'Or dans sa poche en le serrant fort. Il tendit alors son cadeau à Sirius.

Il était plat et Sirius se demanda ce que le paquet pouvait contenir. Il le défit et sentit son cœur faire un bond. Une photo qu'il n'avait pas vue depuis longtemps. Si longtemps qu'il pensait l'avoir perdue. Une simple photo, avec seulement cinq personnes dessus. Mais cinq personnes qui comptaient énormément pour lui. Remus. Lui. James. Lily. Peter. Pendant leur septième année à Poudlard, devant le lac, par une magnifique journée d'Octobre. Sirius sentit une larme couler sur sa joue.

Il regarda Harry et ils se sourirent. Par cette nuit du 24 Décembre 1994, au 12 Square Grimmaurd, le silence avait plus de signification pour eux que tous les mots du monde.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.