S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Les deux frères par Pattenrond

[15 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Les deux frères
Chapitre 1 ou comment créer une tension entre ses deux fils

-Suis-moi Al, demanda le très grand Harry Potter à son fils Albus.

Albus qui était en train de préparer sa malle pour son départ à Poudlard le lendemain (Il allait entrer en quatrième année) regarda curieusement son père, se demandant ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Il le suivit tout de même jusqu’à la pièce qui lui servait de bureau.

Albus s’installa sur la chaise à côté du bureau, mais son père, lui ne s’assit pas. Il alla plutôt chercher quelque chose dans l’armoire. Il ressortit une cape.

-J’ai trois enfants, deux fils. Comme père, je dois donc être le plus juste possible, n’est-ce pas?

Albus ne put qu’hocher de la tête. Il se demanda où son père voulait en venir et qu’était cette cape. Attendez minute, cette cape lui rappelait quelque chose. Ce n’était pas la cape d’invisibilité de son père? La cape d’invisibilité qu’il avait hérité de son père et sous laquelle lui, tante Hermione et oncle Ron avait fait tant de bêtises.

-J’avoue que je vais avoir du mal à m’en séparer, mais je fais de très beaux sortilège de Désillusion, alors… Ton frère va peut-être être un peu jaloux, mais il a lui-même la carte du maraudeur en sa possession, et puis, vous pouvez faire des échanges, non?

En fait, les deux frères ne s’entendaient pas très bien. Ce qu’ils risquaient surtout de faire, c’était « d’Emprunter » ce qu’il voulait à l’autre.

-Enfin, bref, voilà la cape d’invisibilité. Si tu savais combien de bêtises nous avons pu faire Ron, Hermione et moi avec. Si tu pouvais la prêter à James ou Lily parfois Albus, ça serait bien.
-Tu veux dire que tu me donnes ta cape?
-Bien sûr, cette cape, elle se transmet de générations en générations. Il faudrait vraiment que je te conte cette histoire un jour, mais maintenant, va donc continuer à faire ta valise. Ta mère et moi aimerions bien arriver en avance pour une fois.

La cape était légère et Albus eut l’impression qu’elle était comme de la soie. Son père s’isola à nouveau dans son bureau et Albus retourna dans sa chambre où James, son frère aîné de 15 ans, l’attendait.

-Alors, c’est à toi que papa a décidé de donner sa cape. Ça, c’est pas juste!
-Ça n’aurait pas été juste si ç’avait été toi qui l’avait eu, répliqua Albus.
-C’est moi l’aîné.
-Et alors? Tu es aussi le plus arrogant.
-Non seulement, tu es le préféré de maman, mais tu es aussi celui de papa!

C’était le thème qui revenait le plus souvent dans leur dispute. Et James n’avait pas totalement tort. Ginny Potter avait effectivement un faible pour son benjamin, réplique parfaite de son père. James, lui, s’il avait beaucoup des traits paternels, avait les yeux bleus de sa mère et les cheveux roux de sa famille maternelle.

-Et moi, alors, répliqua une voix féminine.

Apparut alors le dernier membre de la fratrie Potter, Lily, âgée de 12 ans, réplique parfaite de ce que devait être une Weasley.

-James, n’essaye pas de me faire croire le contraire, tu as la carte du maraudeur, Albus, a la fameuse cape d’invisibilité. Qu'est-ce qu'il reste à Lily, dans ce cas? Rien du tout.
-Ne t’inquiète pas, petite sœur. Lorsque nous aurons fini l’école, tu auras et la cape et la carte, la consola James.

Tout le monde dans cette famille semblait avoir un faible pour Lily.

-Ouais, mais je n’aurais la cape d’invisibilité que deux années.
-Mais tu auras la carte trois ans, et je te promets de te prêtre la cape quand tu vaudras, rajouta Albus.

Lily fit une moue.

-Probablement, dit-elle en retournant dans sa propre chambre.

James fit de même après avoir regardé Albus en chien de faïence.

**

Malgré le fait que James, Albus et Lily avaient fait leurs valises (ou du moins étaient supposé avoir fait) la veille, il y eut tout de même beaucoup de grabuge le lendemain. Les cinq membres de la famille couraient d’une pièce à l’autre et les enfants demandaient où étaient leurs chaussettes ou leurs livres, alors que leur mère s’escrimait à les chercher, oubliant momentanément le sort d’attraction et que le père bouclait les choses prêtes dans leur voiture. Bref, c’était un peu le chaos.

La petite famille parvint tout de même à la gare avant que le train ne parte. Ils coururent tous vers la place où les autres Weasley étaient.

-HARRY, GINNY, PAR ICI, cria une voix. La propriétaire de la voix apparut en sortant de la foule, c’était Hermione.

Harry sourit. Lui aussi, comme ses enfants, étaient contents de revoir ses amis. Ils suivirent tous Hermione jusqu’à un attroupement de cheveux roux. Hermione, Ron, Bill, Fleur, Georges et sa femme Angelina, Percy et sa femme Audrey et même les grands-parents étaient là pour venir porter leurs enfants. D’ailleurs, la fille de Percy, Lucy entrait en première année.

Les Potter étaient les derniers à arriver.

-Salut maman, dit Ginny en embrassant sa mère

Elle avisa soudain son aîné qui envisageait déjà d’aller retrouver ses amis.

-James vient donc saluer tes grands-parents.

L’adolescent lui obéit avec un peu de mauvaise grâce avant de filer. Albus, Lily et Harry saluèrent également Arthur et Molly. Albus et Lily allèrent avec leurs cousins déposer leurs bagages dans le train. Harry alla les aider, puis revint parler avec les adultes.

-Alors, Harry, j’ai appris que vous avez un nouveau criminel à chasser, demanda Bill.

Ce dernier était très bien informé, car son gendre, le mari de sa fille Victoire, était Teddy, le filleul d’Harry qui non seulement, dînait très souvent chez son parrain, mais travaillait également avec lui et Ron comme auror.

-La Gazette disait que vous l’aviez presque arrêter, dit Molly.

Harry et Ron grimacèrent tous les deux.

-Nous ne sommes malheureusement pas près de l’arrêter, soupira Ron. Il ne faut toujours pas croire ce que dit la Gazette… Il s’interrompit lorsqu’il vit l’air qu’affichait sa sœur qui travaillait à La Gazette comme chroniqueuse sportive.
-… sauf lorsqu’il s’agit des chroniques de quidditch de Ginny, reprit Harry, mais il est vrai que nous n’avons encore aucune piste.
-Dolohov est introuvable.
-J’ai demandé à La Gazette d’en parler beaucoup, mais elle ne semble pas vouloir épouvanter la population.
-Harry et moi, on passe des heures sur cette affaire, sans parler de quelques dix autres aurors. Personne n’a jamais trouvé rien.
-Comment s’est-il évadé? s’enquit Arthur.
-On l’a aidé, répondit sombrement Ron.
-Vous êtres sûrs, demanda Percy.
-Sûr et certain, il y a des indices qui ne trompe pas.

Tous pensèrent à celui qui avait aidé Dolohov à sortir. Ils se demandèrent s’il était un mangemort, s’il était un fils de mangemort, s’il c’était un membre de la famille de Dolohov, mais cette question resta au cœur des esprits.

-Teddy m’a dit que tu ne voulais pas qu’il travaille sur cette évasion, dit tranquillement Bill.

Harry prit son temps avant de répondre.

-Dolohov est l’assassin de son père. Les aurors ne doivent avoir aucun partis pris, aucun parent à venger, ils se contentent d’arrêter les criminels.
-Pourtant, toi, Harry, tu aimerais beaucoup venger Remus, contra Hermione.

Harry soupira, mais avant qu'il ne puisse répondre, quelqu’un l’appela par son nom. Il se retourna pour voir Teddy avec sa femme Victoire et Dominique, sa sœur. Les deux sœurs venaient probablement saluer leur frère Louis qui entrait en septième année.

-De quoi vous parliez? voulut savoir le filleul.
-Oh, rien d’important, du quotidien, mentit Harry, quelque peu gêné.
-Parfait, parce que Victoire et moi avons une bonne nouvelle à vous annoncer. La famille n’est pas toute réunie, mais nous ne pouvions pas attendre.

-Non! s’exclama Molly qui comme tout le monde avait deviné la nouvelle.
-Je suis enceinte! s’écria Victoire.

Bill et Fleur n’avaient pas l’air trop surpris, ni Dominique, probablement déjà au courant.

S’ensuivit alors une série de félicitations que seuls les enfants, retournés près de leurs parents pour leur dire au revoir interrompirent.

-Qu’est-ce qu’il se passe, demanda James.
-Teddy et Victoire vont avoir un enfant, répondit une Ginny qui semblait sur le point de pleurer, tellement elle était émue (après tout, elle avait vu grandir Teddy).
-Il va naître quand? s’enquit Lily.
-Mi-avril, je crois, répondit la future maman.

À ce moment, le train siffla.

-N’oubliez pas de nous écrire, s’écria Ginny à ses enfants.

Elle alla serrer chacun de ses enfants contre elle et distribua argent et calins.

-Maman, je n’ai plus cinq ans, tu vas me faire honte, la repoussa James.

Harry retint un sourire. Son aîné avait déjà quinze ans.

-Faites attention à vous, les garçons. À toi, Lily aussi. Allez, au revoir le train part bientôt. James, il faudra que tu travailles fort cette année, c’est l’année des buses.
-Mouais.

Les trois Potter s’élancèrent donc aussitôt vers le train avec leurs cousins.

Des enfants de 11 à 17 ans saluaient leurs parents par les fenêtres. Encore une fois, comme toujours, Harry eut droit à des coups d’œils intrigués, à des coups de coude lancés dans les côtes du voisin pour montrer sa cicatrice et bien des « Ce n’est pas Harry Potter là ». Et comme toujours, Harry les ignora.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.