S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Lys par Realgya

[768 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour tout le monde ! Pardon pour la longue absence mais mes cours me mangent vraiment trop de temps, malheureusement... Enfin, grâce à la nuit d'écriture de 1000wordsanight (très bien placée car la veille d'un jour férié ^^) voici le chapitre suivant. Bonne lecture à tous !
Dayan laissa Harmonie à l’entrée de la salle commune mais elle sentait son regard posé sur elle tandis qu’elle s’asseyait à une table de libre. Mais l’étrange comportement de Dayan n’était pas sa priorité. Elle sortit frénétiquement un parchemin de son sac et, les mains tremblantes, trempa sa plume dans son écrier. Il lui fallut s’y reprendre à trois fois avant de réussir à écrire quelque chose de lisible et de cohérent. Quand ce fut fait, elle roula sa missive à la hâte et se précipita hors de la tour pour prendre la direction de la volière.

Elle croisa le professeur Starkey, le directeur-adjoint, et ralentit, hésitante. Ne sachant d’où lui venait cette audace, de la peur peut-être, elle l’aborda et lui demanda si elle pouvait passer un coup de cheminette exceptionnel. Le directeur des Serpentard la toisa et elle se dandina d’un pied sur l’autre, angoissée et mal à l’aise.

Il finit par accepter et la conduisit jusqu’à son bureau. Sans doute avait-il lu la Gazette du Sorcier. En y repensant, la jeune fille aurait pu essayer de contacter sa famille par la cheminée de la salle commune mais l’idée était assez déplaisante. Et puis elle n’était pas sûre que ce soit autorisé par le règlement, il faudrait qu’elle le relise. Ou qu’elle demande à sa mère.

- Prenez votre temps, lui dit son professeur d’astronomie d’une voix neutre.

Elle le remercia d’une voix étouffée, trop chamboulée pour se montrer plus affirmée. C’est avec appréhension qu’elle jeta la poudre dans l’âtre et prononça l’adresse de ses grands-parents. Il n’y aurait sans doute personne chez elle.

Harmonie reconnut tout de suite le salon majestueux des Malfoy et tourna la tête de tous les côtés, cherchant quelqu’un.

- Fowki ! s’exclama-t-elle soudain en apercevant l’elfe.

Le petit être se précipita vers elle, tout à sa disposition.

- Que puis-je faire pour vous maîtresse Harmonie ? demanda-t-il poliment en effectuant une courbette.

- Je voudrais parler à Lucius, ou Narcissa, ou un de mes parents… N’importe qui du moment qu’il puisse m’expliquer les récents évènements.

L’elfe la fixa de ses grands yeux globuleux avant d’hocher lentement la tête et de repartir en toute hâte. Harmonie de son côté essaya de se calmer, de réguler sa respiration, d’empêcher ses mains de trembler. Elle ne sentait même pas la douleur si caractéristique des conversations en cheminette aux genoux. Ce n’était pas forcément bon signe.

Ce fut Hermione qui vint la voir et Harmonie ressentit une immense vague de soulagement en constatant que sa mère était en bonne santé.

- Maman !

- Harmonie ! Mais qu’est-ce que tu fais là ?

Hermione s’agenouilla près de la cheminée. Les mots se bousculèrent dans la bouche de sa fille.

- J’ai vu le journal, je n’avais pas de nouvelles, je voulais envoyer un courrier mais ça aurait été trop long, et ils ont parlé d’un blessé, de Ste Mangouste, d’une attaque… Et puis j’ai vu une photo du salon dévastée, j’ai eu peur que… que…

Harmonie balbutia, n’arrivant pas à finir sa phrase.

- Ne t’inquiète pas mon ange, tout ira bien, la rassura sa mère en posant une main sur sa joue. Notre salon est en piètre état mais tes grands-parents nous hébergent le temps que tout soit remis en ordre et qu’Harry ait fini son enquête.

- C’est Harry qui est chargé de l’enquête ? demanda inutilement Harmonie pour se rassurer.

- Oui, confirma patiemment sa mère. Tes frères vont très bien, ton père aussi, tes grands-parents aussi. Un intrus s’est introduit dans la maison en notre absence et a mis beaucoup de bazar mais rien de grave.

- Le journal parlait d’un blessé, rappela Harmonie.

- C’est Dean, le sorcier que nous avions engagé pour nous installer l’électricité, pour Antartik, tu sais ? Mais il en a vu de pires et il est presque rétabli. Il y a eu un accrochage entre lui et l’intrus.

- C’est tout ?

- C’est tout, rien de grave, confirma Hermione avec un sourire un peu forcé.

- Je ne suis plus une gamine, tu peux être franche avec moi, fit Harmonie d’une voix grave.

Hermione détailla sa fille sans rien dire, interloquée, puis soupira.

- Tu as déjà tes études, tes…

- Dis-moi !

- Ce sont des affaires de grande personne et tu n’as pas besoin de ça, essaya de la raisonner Hermione.

- Ca m’angoissera encore plus de savoir que tu me caches quelque chose, protesta sa fille.

- Harmonie, ça suffit ! s’énerva brusquement sa mère.

La jeune fille resta silencieuse, surprise du changement brutal d’attitude d’Hermione.

- Retourne travailler maintenant, tout va bien ici, ordonna impérieusement cette dernière.

Harmonie se retint de répliquer qu’elle demanderait à son père, puisqu’elle-même ne voulait rien lui dire. Sa mère n’était pas dans un état normal. Elle n’avait pas pour habitude d’être lunatique.

- Je m’inquiétais, lâcha-t-elle avec peine.

- Ne t’inquiète pas, répondit un peu sèchement Hermione.

Elle contrasta ses paroles en déposant un baiser sur le sommet du front de sa fille.

- Allez file, ajouta-t-elle d’une voix plus douce.

Harmonie obéit, désorientée.

Quand les flammes eurent retrouvé leur naturelle couleur orangée et qu’elle eut réintégré entièrement le bureau du professeur Starkey, la jeune fille resta un moment immobile, le cœur battant toujours plus fort que d’habitude. Ne pas s’inquiéter… Plus facile à dire qu’à faire.



Hermione se releva dans le salon des Malfoy, soudain frappée par une immense lassitude. Elle avait l’impression qu’un poids énorme s’était abattu sur ses épaules.

- Hermione ?

Elle fit volte-face pour découvrir sa belle-mère, la mine inquiète.

- Draco m’a dit, se contenta-t-elle d’annoncer.

Hermione hocha la tête et se laissa tomber sur un canapé. Narcissa s’assit près d’elle.

- Il aurait peut-être mieux valu qu’il ne vous prévienne pas, fit-elle doucement.

- J’aurai fini par le savoir, contra Hermione. Harry ou un autre aurait fini par vendre la mèche. Et puis il vaut mieux que je sache, ainsi je serai sur mes gardes. Draco n’a pas besoin de chercher à me protéger, je peux le faire seule. Il suffit juste qu’il m’avertisse du danger.

Narcissa la dévisagea longuement.

- Vous êtes une femme forte, Hermione, déclara-t-elle. Mais mêmes les femmes les plus fortes peuvent avoir des moments de faiblesse.

Hermione se tordit les mains.

- Ca aurait été pire s’il y avait eu un de mes enfants sur cette fichue photo, chuchota-t-elle. J’essaye de me dire que j’ai réchappé à pire, que je suis capable de me défendre toute seule… Je peux me défendre toute seule, je l’ai déjà fait, rajouta-t-elle d’une voix plus affirmée.

Narcissa posa maladroitement sa main sur la sienne, peu habituée à consoler des gens mais désireuse d’aider sa bru malgré tout.

- Oui vous avez sans doute raison, acquiesça-t-elle. Après tout, que peux un individu isolé contre la grande Hermione Granger ? La résistante qui s’est dressé durant la guerre aux côtés d’Harry Potter ?

- Il y a toujours eu Harry, songea Hermione. Et Ron.

Sa voix vacilla. Le sacrifice de son meilleur ami était toujours aussi douloureux.

- Mais maintenant vous avez Draco. Souvenez-vous de votre expédition audacieuse en Antartique. Et puis… ajouta-t-elle, hésitante. Vous nous avez nous.

Hermione remercia sa belle-mère d’un sourire gêné.

- Je pense, fit Narcissa, que c’est une bonne chose de ne pas avoir parlé de cette affaire à Harmonie.

Hermione hocha la tête.

- Mais vous ne l’empêcherez pas de s’inquiéter pour autant, enchaîna Narcissa. Elle vous connaît trop bien pour que vous puissiez lui cacher votre anxiété.

Hermione se rembrunit. Sa belle-mère pressa sa main dans la sienne et se leva dignement. Elle sortit du salon sans un mot supplémentaire, laissant Hermione débattre avec elle-même.



Dans l’après-midi, Harry prévint Hermione que son équipe avait fini d’étudier la scène de crime, comme il l’appelait. Sa meilleure amie fronça les sourcils. Il n’y avait pas eu de mort, inutile d’utiliser une appellation aussi inquiétante pour désigner sa maison.

- On va avoir du ménage à faire, grinça des dents Draco quand tous deux arrivèrent chez eux.

Le lieu avait été déserté par les Aurors et était aussi sinistre qu’après l’attaque.

- Je vais demander à mes parents s’ils peuvent nous prêter Fowki, ajouta-t-il.

- Ne parle pas de lui comme un objet, le reprit Hermione sans beaucoup de conviction.

Draco prit sa femme dans ses bras pour la rassurer.

- Mes parents sont ravis d’avoir les garçons un peu plus longtemps, changea-t-il de sujet.

- J’ai du mal à te croire, répondit Hermione. Mais ils sont vraiment gentils d’accepter de s’occuper d’eux.

- Ils sont surtout aussi inquiets que nous, rectifia Draco, le regard dans le vague.

- Dès que la maison sera en état, je ferai des recherches sur ce fameux croissant de lune, décida Hermione.

- Les Aurors s’en occupent déjà, lui rappela Draco.

- Ca ne m’empêche pas de leur donner un coup de main, fit remarquer sa femme.

- Non, en effet.

Ils restèrent un moment silencieux, contemplant les dégâts causés à leur salon.

- On devrait peut-être annuler Noël, réfléchit Draco à haute voix.

- Hors de question, protesta Hermione. Je ne laisserai personne me gâcher mes fêtes de fin d’année, pas même un psychopathe assassin de seconde zone.

Elle se dégagea de son étreinte et sortit sa baguette magique pour commencer le rangement du salon. Draco l’imita, admirant intérieurement la force de sa femme. Mais il l’avait toujours su, qu’Hermione était une battante.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.