S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Journées Reviews


Lire, écrire…

Tu as envie de lire ? De découvrir un ou une auteure ? D'échanger sur ses écrits et sur les tiens à travers quelques reviews sympathiques ?

La Journée Reviews est là pour ça, et elle aura lieu cette fois-ci du 13 au 16 mai !

Viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.

 


De le 04/05/2022 19:14


29ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 29e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 6 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De Équipe des Nuits le 04/05/2022 13:35


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, AliceJeanne, ECM et Sifoell, qui remportent la Sélection Univers Alternatif !

Changement chez les Podiums : désormais, vous pourrez proposer deux fictions de moins de 5000 mots ou une fiction de plus de 5000 mots. À vos propositions pour le thème Fondateurs ! Ça se passe ici ou bien en répondant à cette news.

Il vous reste encore un mois pour proposer votre fiction longue favorite par ici ou sous cette autre news.

Et en mai, les Sélections vont 100 aucun doute faire 100sation. Les textes de 100 mots sont à l'honneur ! Onze Drabbles et recueils de drabbles vous attendent. Vous avez jusqu'au 31 mai pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 03/05/2022 07:11


122ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 122e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 06/04/2022 21:40


Sélections du mois


Une grande nouveauté fait son arrivée aux Sélections des ASPICS ! En plus des sélections mensuelles, découvrez désormais la sélection annuelle "Fictions longues".

Vous adorez une fiction, vous avez envie de partager votre coup de cœur, mais vous n'avez jamais osé ou eu l'occasion de la proposer ? C'est le moment ou jamais ! Le thème est totalement libre, la seule contrainte sera de proposer une fanfiction de minimum 50 000 mots.

Une seule proposition par personne... alors réfléchissez bien ! Vous avez jusqu'au 31 mai pour proposer votre fanfiction longue favorite en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

À très vite dans cette nouvelle aventure,

L'équipe des Podiums


De Equipe des Podiums le 02/04/2022 17:50


Lys par Realgya

[768 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Je vous préviens d'avance, si vous voulez de l'action, ce n'est pas encore pour ce chapitre qui vient compléter la scène d'exposition avec quand même déjà des réponses à vos questions. Bonne lecture !
Hermione finit par prendre congé d’Harry et Ginny qui semblaient avoir du mal à tenir leurs enfants sagement. Albus, du haut de ses 7 ans, s’amusait à courir après sa sœur Lily d’un an sa cadette pour l’attraper, alors que James ne cessait de grommeler qu’il ne voulait pas attendre encore deux ans avant d’aller à Poudlard.

Elle chercha son mari du regard et finit par l’apercevoir en train de discuter avec Mr et Mrs Zabini plus loin sur le quai de gare. Blaise l’aborda sitôt qu’elle apparut.

- Hermione, comment vas-tu ? lui demanda-t-il avec un sourire poli.

Malgré leur rapprochement, il gardait avec elle un regard froid et un port de tête qui laissait présager qu’il se sentait supérieur, bien que cela ne se remarque pas au premier abord. Sa femme Daphné par contre avait beaucoup plus de mal à se montrer correcte avec elle et murmura un « Mrs Malfoy » du bout des lèvres avant de détourner le regard, comme de peur de se salir les yeux en les posant sur elle.

Hermione tenta de répondre chaleureusement au père de Maria et Kevin mais le cœur n’y était pas. Repérant son malaise, Draco salua ses amis et s’éloigna en la prenant par le bras.

- Tu ne les apprécies toujours pas, constata-t-il.

- Ce sont eux qui ne m’apprécient pas, se défendit Hermione.

- Il est inutile de te chercher des excuses tu sais, ajouta-t-il après un silence. Après tout, moi-même je n’aime pas les Potter. Tu as le droit de ne pas compter les Zabini dans ta liste d’amis.

Sa femme se tut, laissant son regard errer entre les dernières volutes de fumée qui se dissipaient maintenant que le Poudlard Express avait quitté la gare. Ils allaient transplaner quand une voix dans leur dos les appela.

- Hermione !

L’interpelée se retourna avec un sourire alors que la mine de son mari se renfrognait.

- Pourquoi tu persistes à lui faire la tête ? demanda-t-elle à voix basse alors qu’Anahak les rejoignait à grands pas.

- Il m’énerve, répondit froidement Draco en retour.

- Si tu es encore jaloux, permets-moi de te rappeler que c’est toi que j’ai épousé.

- Encore heureux, s’exclama son époux.

- Comment ça va ? demanda maladroitement l’atlante à la peau bleue qui essayait d’apprendre tant bien que mal l’anglais.

- Ca va, lui répondit Hermione avec un sourire. Que fais-tu là ? Tu accompagnais Dayan ?

Son interlocuteur acquiesça.

- Ma sœur et mon joli-frère sont occupés, expliqua-t-il. Et Goubo à Atlantide.

- On dit mon beau-frère, pas mon joli-frère, rit gentiment Hermione. Ton oncle n’en a pas marre à force de voyager de l’Antarctique à ici ?

- Un peu, concéda l’atlante. Mais il faut bien.

- Vous auriez pu vous installer en Australie, en Afrique ou en Amérique du Sud, c’est quand même bien plus près de chez vous que l’Angleterre, signala Hemione.

Elle donna discrètement un violent coup de coude dans le ventre de Draco qui opinait de la tête avec l’air de dire « je me demande vraiment pourquoi vous n’avez pas fait comme ça, moi ça m’aurait grandement arrangé ».

- On voulait être près de vous, comme on vous connaît, se justifia pour la énième fois Anahak avec un clin d’œil à Hermione qui déplut fortement à son mari.

- Cela suffit-il à compenser vos longs déplacements ? intervint Draco en gardant un visage de marbre.

- Avec les portoloins, nos déplacements ne sont pas si longs, le rassura Anahak sans détacher son regard d’Hermione.

Cette dernière nota que Draco retenait un grognement et préféra abréger la conversation.

- Nous sommes pris par le temps, et nous n’avons déjà que trop tardés, excuse-nous, déclara-t-elle en tendant la main à l’atlante en guise de poignée d’ « au revoir ».

Anahak la serra chaleureusement avant de se tourner vers Draco qu’il préféra saluer d’un simple mouvement de tête, sentant probablement les ondes néfastes que lui envoyait le sorcier. Il tourna les talons et s’en alla sous le soupir d’Hermione.

- Tu ne peux pas te comporter correctement ne serait-ce qu’une fois ? demanda-t-elle sèchement à son époux.

- Pas quand il te regarde en tout cas, lâcha ce dernier avec sa nonchalance retrouvée en attrapant le bras de sa compagne.

Dès qu’ils eurent transplanés au manoir, Hermione se dégagea.

- Il a le droit de me regarder, répliqua-t-elle avec agacement.

- Sûrement pas comme il le fait, répondit Draco avec un ton doucereux en se rapprochant d’elle.

Elle voulut reculer quand il s’approcha d’elle mais il fut plus rapide et s’empara de son poignet avant de la tirer à lui. Ils se défièrent un instant du regard, si proches que chacun sentait sur son visage le souffle de l’autre. Puis, avec lenteur, Draco se pencha sur sa femme et vint cueillir ses lèvres en passant sa main libre dans ses cheveux. Hermione se laissa faire, goûtant à ce baiser avec autant de délice que tous les précédents.

Un instant plus tard, ils se retrouvaient tous les deux catapultés loin de l’autre dans l’herbe alors qu’un dragon de feu rugissait dans le jardin en crachant des étincelles. Hermione reconnut du premier coup d’œil le même artifice qu’avaient utilisé Fred et George lors de leur dernière année à Poudlard pour faire enrager Ombrage.

- Je te l’avais dit qu’il ne fallait pas que tu laisses Weasley leur faire de cadeaux ! éructa Draco en bondissant sur ses pieds et en fusillant Hermione des yeux.

La jeune femme tant qu’à elle repéra très vite les deux petites têtes brunes à la fenêtre ouverte de leur chambre qui les regardait en se tenant les côtes. Quand ils aperçurent qu’elle les avait vus, ils refermèrent la vitre en hâte et disparurent dans la maison.

- Il ne va rien leur manquer à ces deux-là, grommela-t-elle en retournant vers la demeure à grands pas.

***

Harmonie prit place entre son homologue masculin et Teddy qui discutaient avec la préfète-en-chef des Gryffondors. Elle sentit un bref instant le regard de Dayan la survoler et essaya de l’ignorer du mieux qu’elle put.

Conformément à ce qu’ils avaient dits, les atlantes ne tardèrent pas à révéler leur existence au monde. S’était ensuivi des échanges, des débats, des procédures administratives et toutes autres affaires d’adultes dont Harmonie se désintéressait. Certains sorciers avaient été invités à se rendre à Atlantide pour constater par eux-mêmes l’existence du dôme de glace que les scientifiques moldus étaient incapables d’expliquer. Les différents ministères les gouvernant ne tardèrent pas à se rendre compte que parmi les atlantes, certains étaient également prédisposés à la magie et qu’il suffisait d’un rien pour la déclencher en eux.

C’était le cas de Dayan, raison pour laquelle il étudiait désormais à Poudlard. Harmonie se rappelait avec exactitude sa première rencontre avec lui, alors qu’elle n’était qu’en première année et lui en troisième. Déjà à l’époque une grande partie des filles du collège le trouvaient beau, avec sa peau bleue et ses longs cheveux noirs qui avaient bien poussés depuis la dernière fois qu’elle l’avait vu enfant à Atlantide. Elle avait très vite compris qu’il ne voulait pas qu’elle mentionne cet épisode quand une de ses amies plus âgées le lui avait présenté.

- Je crois que l’on s’est déjà vu, avait-elle avancé prudemment.

- Je ne pense pas, non.

Sa voix était dure, ses yeux froids, son visage impassible. Harmonie n’était pas allée chercher plus loin. Ses camarades de classe l’avaient embêtée une semaine entière en lui faisant remarquer que comme matière de drague, elle aurait pu trouver mieux. Néanmoins, à force de leur répéter qu’elle avait dit cela car elle le pensait vraiment, les filles avaient finies par lui concéder le bénéfice du doute.

- Tu as du confondre avec un autre atlante, dans ce cas, avait lâché l’une d’elle.

Harmonie savait que ce n’était pas le cas. De temps en temps, elle rendait visite à Lilia et son mari, en particulier quand Goubo était de passage et qu’il souhaitait inviter ses parents à dîner. Dayan n’y était étrangement jamais présent, mais elle avait pu voir des photos de lui dans les cadres, et il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait d’une seule et même personne. Personne qui l’avait rejetée d’entrée.

Au début elle s’était dit que peut-être qu’il ne l’avait pas reconnue. Mais plus elle se regardait dans le miroir, plus elle en doutait. Elle avait toujours ses boucles blondes caractéristiques, et ses grands yeux noisette n’avaient pas changé. Peut-être l’avait-il oubliée. Après tout, il ne lui avait pas prêté une très grande attention à l’époque. Ou tout simplement ne voulait-il pas avoir à expliquer aux autres comment ils se connaissaient, et ne voulait rien avoir à faire avec elle. C’était l’hypothèse la plus probable aux yeux de la jeune fille.

Le professeur Starkey, professeur d’astronomie ayant succédé à Sinistra, directeur-adjoint et directeur de la maison de Serpentard, entra dans le compartiment et les conversations cessèrent. Il énonça les devoirs des préfets, les règles à suivre, les rondes du soir, les privilèges, les inconvénients. Son discours s’acheva sur le rappel de l’entente entre les maisons et les noms des deux préfets-en-chef nominés cette année. Harmonie ne sursauta même pas quand il prononça le prénom de Dayan. Elle s’y attendait. Quiconque plus sérieux que lui, Serdaigle exemplaire, pourrait mériter ce poste ?

En sortant et en suivant Teddy pour rejoindre leur compartiment, elle fronça soudain les sourcils. Si Dayan était préfet-en-chef, et qu’elle-même préfète devait prendre ses instructions auprès de ce dernier, cela signifiait qu’elle allait devoir le côtoyer très souvent, chose qu’elle aurait préféré éviter.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.