S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


Lys par Realgya

[768 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Salut !
Vous vous dites sûrement: "ah ben c'est pas trop tôt" et, comment dire, je suis d'accord avec vous, c'est pas trop tôt. Mais le voilà, ce chapitre trois, avec la fin de la contextualisation et puis le vrai début de l'histoire (juste au titre vous auriez pu le deviner, faut dire ^^').
Allez, bonne lecture à tous, j'espère que ça vous plaira :D
Etant en vacances, je serai moins longue pour le prochain chapitre, promis ^^'
Rajout: en fait je viens de finir de l'écrire, donc il est pour bientôt :D
A la fin du banquet de bienvenue, Harmonie s’apprêtait à rejoindre son dortoir quand elle se rattrapa de justesse en apercevant Teddy qui ameutait les premières années autour de lui. Elle fit de même avec le nouveau préfet de Serdaigle pour les conduire jusqu’à la salle commune. Après leur avoir expliqué qu’il n’y avait pas un mot de passe pour entrer mais une énigme à résoudre, elle la résolut pour le groupe et tous entrèrent en file dans leur nouvelle maison.

La première personne sur qui ses yeux se posèrent en entrant fut Dayan, qui semblait avoir une discussion animée avec une préfète de sixième année. Elle eut un petit pincement au cœur sans en comprendre l’origine et passa devant eux quand une voix la rappela. Son cœur rata un battement en reconnaissant celle de l’atlante.

- Tu n’iras pas te coucher avant d’avoir fait ta ronde, Malfoy, lui rappela-t-il.

Harmonie se mordit l’intérieur de la bouche et fit demi-tour. Finalement, elle n’était plus sûre de vouloir être préfète.

- On la fait ensemble, Dayan ? suggéra la sixième année.

- Non, la mienne a lieu plus tard avec la préfète-en-chef de Poufsouffle, répondit le jeune homme.

- Oh, dommage, soupira la Serdaigle avec un air niais qui agaça prodigieusement Harmonie.

Cette fille, elle ne pouvait pas la supporter. Elle s’appelait Alicia Stebbins. Quant elle l’avait évoquée devant sa mère, cette dernière avait dit se souvenir d’un certain Stebbins chez les Poufsouffle qui avait une grande sœur, sans doute la mère d’Alicia. A chaque détour de couloir, elle ne manquait pas une occasion de faire une remarque à Harmonie, et adorait par-dessus tout s’en prendre à ses parents. « Ta robe est froissée », « toujours avec tes livres, tu es un cas encore plus désespérée que ta mère », « on se demande vraiment pourquoi tu n’es pas à Serpentard », « avec l’argent de ton grand-père paternel, tu pourrais au moins avoir la décence de te refaire faire le visage »… Harmonie fulminait à chaque fois, mais restait calme.

Si les avis de ses parents différaient sur beaucoup de choses, il y avait un point sur lequel ils étaient intransigeants : pas de violence. Sa mère l’interdisait parce que c’était interdit par le règlement, que ça ne résolvait rien et qu’en plus de perdre des points, elle compromettait sa place de préfète ; son père car un Malfoy avait suffisamment de classe pour savoir rétorquer autrement qu’en s’abaissant à la violence. Apparemment, dans son enfance c’était un précepte qu’il n’avait pas toujours suivi, d’après Harry, mais bon… Ce n’était pas une raison pour l’imiter.

Cependant, Harmonie sentait bien qu’elle finirait par craquer, un jour ou l’autre. Tout n’était qu’une question de temps. Elle croisa le petit McMillan avant de rejoindre le second préfet hors de la salle commune, et sourit en le voyant expliquer à ses camarades que leur deuxième année était plus dure que la première, qu’il fallait bien travailler et tout le bla bla. Etrangement, elle se rappelait vaguement du petit bambin qu’elle avait croisé quand elle n’avait que quatre ans. Il avait bien grandi, depuis.



Le premier cours qu’elle eut le lendemain était botanique, avec le professeur Longdubat qui était aussi le directeur de Gryffondor. Dès qu’elle entra dans la serre et qu’elle l’aperçut lui sourire chaleureusement, elle se retint à grand peine de l’appeler Neville et d’aller lui faire la bise. Chaque rentrée, c’était pareil. Après avoir passé dîners, vacances et sorties avec lui et sa femme, elle avait toujours un petit temps d’adaptation avant d’arriver à le reconsidérer comme son professeur.

Le cours se passa relativement bien, et une fois que la cloche sonna, Harmonie alla toutefois saluer Neville une fois ses condisciples partis avant de rejoindre son prochain cours.

- Alors, en forme pour cette rentrée ? questionna le professeur.

- En partie, sourit la jeune fille.

- Je n’en ai pas encore eu l’occasion, mais félicitations pour ton poste de préfète, tu le mérites vraiment.

- Maman aurait fait une dépression si je n’avais pas été désignée, rit Harmonie.

- Je ne te cache pas que c’est fort probable, la connaissant.

Tous deux rirent, puis la Serdaigle prit congé de son professeur. Elle se raidit en sortant de la serre et en constatant que la classe de Dayan y entrait. Ce dernier la frôla en passant, et elle ne put s’empêcher de frémir. Comme d’habitude, il l’ignorait. Elle aperçut du coin de l’œil Neville froncer les sourcils et fila. Depuis l’an dernier, l’adulte notait de plus en plus fréquemment que Dayan et elle s’ignoraient malgré ce que lui avait raconté sa mère sur l’épisode commun de leur enfance. Finirait-il par questionner ses parents ? Elle espérait que non. Hermione et Draco lui poseraient aussitôt des questions pour comprendre la raison pour laquelle ils étaient en froid. Raison qu’elle-même ignorait d’ailleurs. Ils n’avaient simplement jamais été en chaud, c’est tout.

En marchant vite dans un couloir pour rejoindre son cours d’arithmancie, elle percuta un première année qui lui sauta aussitôt dans les bras.

- T’as vu, c’est génial, je suis à Serpentard ! s’écria Kevin.

- Félicitations, sourit Harmonie. Je m’en suis rendue compte hier lors de la répartition, oui.

- Maria a déjà envoyé un hibou à papa et maman pour leur apprendre la nouvelle, développa son interlocuteur. Si tu savais comme je suis soulagé ; je ne vais pas mourir !

La jeune fille cacha son amusement. Il exagérait, Blaise ne l’aurait quand même pas tué… Quoique ?



La première semaine passa de manière tout à fait normale, Harmonie remplissant bien son rôle de préfète et allant parfois manger avec Teddy chez les Gryffondors, ou très rarement avec Maria et Kevin chez les Serpentards. Elle était quand même assez mal à l’aise avec ces derniers. Bien que les trois amis prennent une place en bout de table, les regards hostiles posés sur elle la faisaient frissonner. Beaucoup en voulaient à son père d’avoir déshonoré son rang en se mariant à une née-moldue, et leur haine se répercutait de leurs enfants sur Harmonie. Quoi de plus logique.

Samedi arriva à une vitesse folle, et Harmonie contempla avec désespoir la montagne de travail pour la semaine suivante. Les professeurs leur avaient rappelé maintes fois qu’ils avaient les B.U.S.E. à la fin de l’année, et avaient tenu à travers cette masse de devoir à ce qu’ils ne l’oublient pas. Aussi, il était près de onze heures du soir, lorsque, le dernier Serdaigle monté, la jeune fille s’acharnait encore à s’exercer avec sa baguette au charme du bouclier.

Un mouvement derrière elle la fit sursauter et elle se retourna, baguette en main. Dayan la toisa avec froideur et elle baissa bien vite son arme, les joues rouges.

- Désolée, souffla-t-elle.

Sans lui répondre, il s’installa à un fauteuil avec un livre et lui tourna le dos. Elle-même se retourna et reprit ses essais. Elle parvint à maîtriser le sort une heure plus tard, et rangea sa baguette avec un sourire réjoui en sachant qu’il faudrait encore plusieurs semaines à ses camarades avant d’en faire de même. Elle regroupa ses affaires et allait rejoindre son dortoir quand un gémissement la surprit. Son regard se posa automatiquement sur l’atlante, dont la tête ballotait de droite gauche.

Harmonie reposa ce quelle tenait et le rejoignit silencieusement. En contournant son fauteuil avec appréhension, elle put constater que ses paupières étaient closes, mais qu’une grimace tordait son visage. Etait-il en train de cauchemarder ? Ne sachant que faire, la jeune fille le regarda un moment, mais au lieu de se calmer il s’agita, et fronça les sourcils, comme contrarié. Dayan semblait bien loin d’avoir un sommeil paisible. Elle avança sa main, hésitante, et effleura son front. Il était brûlant !

La respiration du jeune homme se fit plus erratique et il commença à grogner. Ce son la replongea immédiatement dans le passé. Elle aussi, elle venait de faire un cauchemar. Elle avait eu peur, elle était allée dormir contre lui, blottie dans son dos. Il avait grogné à ce moment-là. Elle tenta de se rappeler ce qu’il s’était passé avant, comment son cauchemar avait cessé. Tout était confus, mais elle pouvait encore se rappeler du visage du petit garçon, tout proche du sien, et de l’unique mot qu’il avait prononcé. Mot d’ailleurs qu’elle n’avait pas compris et dont elle avait du demander la signification à Lilia, sa mère.

Harmonie posa une main sur l’épaule de l’atlante et le remua, dans l’espoir qu’il se réveille. A l’inverse il se dégagea et sa grimace s’accentua. Elle le secoua alors, sans qu’il ne rouvre les yeux pour autant. Elle tenta ensuite de l’appeler, répétant son prénom de plus en plus fort sans que cela n’ait aucun effet positif. Alors, à court de moyen, elle appliqua celui que sa mère utilisait généralement pour réveiller son père, et claqua le jeune homme.

Cette méthode le tira du sommeil tout à fait, peut-être trop même. Il se redressa et s’empara de son poignet au vol pour la tirer à lui et le lui tordre. Harmonie étouffa un petit cri de douleur et tira sur son bras sans arriver à lui faire lâcher prise. Les yeux de Dayan lançaient des éclairs et il semblait de fort méchante humeur. Il lui lança des mots en atlante qu’elle ne comprit pas, et la voyant rester muette, tordit un peu plus son poignet.

- Arrête, tu me fais mal, supplia la jeune fille en tentant vainement de se dégager.

Le regard du jeune homme se durcit et il avança son visage à quelques centimètres du sien. Harmonie trembla en le sentant si proche, cherchant désespérément un moyen pour qu’il la libère. Elle releva bravement la tête et planta son regard dans le sien.

- Nogaryo, articula-t-elle.

Sa poigne se desserra aussitôt et l’étonnement se peint sur le visage de l’atlante.

- Tu parles l’atlante ?

- Juste ce mot, parce que tu as utilisé le même avec moi, il y a des années, exposa Harmonie.

Cette fois-ci Dayan la lâcha complètement et s’affala sur le fauteuil. Il passa une main sur ses yeux, fatigué. La jeune fille n’attendit pas de remerciements pour l’avoir tiré de son mauvais rêve, surtout au vu de la manière dont il avait violemment réagi avec elle. Elle se leva et avança en chancelant jusqu’à ses affaires qu’elle ramassa en hâte. Sur la première marche menant à son dortoir, il la rappela cependant.

- Malfoy, ôte-toi cette idée de la tête, on ne s’est jamais rencontré.

La voix était froide, sans appel. Harmonie hocha la tête puis la détourna, retenant les larmes qui menaçaient de couler. Elle monta se coucher sans un mot, pas même un « bonne nuit » de politesse comme le lui avait appris sa mère.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.