S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier c’est possible avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


"Ca suffit!" par Pattenrond

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
« Ca suffit! »

-Ca suffit! rugit Sirius.

Son cri réussit à faire taire sa mère pendant deux secondes, mais il en fallait malheureusement plus pour clouer le bec à Walburga Black.

-Qu’est-ce qu’il y a Sirius chéri, tu n’es pas d’accord avec moi. Tu penses que les sangs de bourbe sont dignes de ta présence? Tu penses que les moldus sont du même rang que nous? Non seulement monsieur décide de décevoir sa vieille maman en allant à gryffondor, mais en plus, il veut la tuer en s’amusant à la contredire sans cesse. Heureusement qu’il y a Regulus,…

-CA SUFFIT! J’en ai marre! Marre de vous entendre vous extasier sur Vous-Savez-Qui! Marre de vous entendre mépriser tous ceux qui n’ont pas autant d’argent que nous ou qui n’ont pas le sang aussi pur! Marre de vous entendre dire que la valeur d’un sorcier ne peut être reconnue que par la pureté de son sang! Je sais que c’est faux! A Poudlard, j’ai appris à connaître bien des « sangs de bourbe » comme vous dites hargneusement et certains sont beaucoup plus doués que bien des « sangs-purs ». Je n’en peux plus de vous entendre.

A bout de souffle, Sirius se tut. Il s’était levé sans s’en rendre compte, trop aveuglé par sa fureur. Son éclat l’avait surpris lui-même. Avant cet incident, c’était un dîner tout à fait banal. Tout autour de la table, son père, sa mère, son frère et même Kreattur, l’elfe de maison le fixaient tous avec un air allant entre la surprise et la fureur. Il ne s’était rien passé d’inhabituel pourtant. Sa mère monologuait comme d’habitude en échangeant quelques phrases avec son père ou Regulus. Elle n’avait fait que jeter une petite pique à Sirius. Une de trop apparemment,…

Depuis le début des vacances, l’atmosphère dans la maison Black était intolérable. Sirius passait son temps chez James, Remus ou Peter ou dans sa chambre où il n’avait pas à endurer la présence d’un autre membre de sa famille. Malheureusement, ses parents étaient conservateurs et donc souhaitaient faire semblant que tout était normale et que tout le monde prennent ses repas ensemble autour de la table, au moins pour le souper. Sirius endurait pique après pique à chaque fois, reproche après reproche. Il avait tout entendu. Sa mère ne cessait de faire l’éloge de Regulus, son fils cadet. Regulus était évidemment parfait, il était doué au quidditch, il avait de bonnes notes, il avait des amis respectables, il était serpentard et surtout, il était obéissant et partageait les idées de ses parents.

A chaque repas, Sirius endurait et fulminait en silence. Il n’en était plus capable maintenant.

-Assieds-toi.

C’était son père, furieux lui aussi qui s’était levé à son tour.

-Assieds-toi, petit ingrat.

S’il avait écouté son père, l’incident se serait clos, sans plus de conséquences, mais Sirius ne s’assit pas, trop furieux pour obéir. Ce n’était pas pour rien que Sirius Black était un gryffondor.

-Je n’en plus, répéta-t-il plutôt. Je ne peux vous endurer, peux plus vous entendre.

-Et que vas-tu faire? Sa mère, à son tour, s’était levée. Contrairement à son mari, son ton était contrôlé. Tu vas fuir?
Fugué? Te réfugier chez ce Potter comme tu le fais le plus souvent possible? Nous sommes ta famille, Sirius, tes parents. Tu vis dans notre maison, sous notre toit! Tu es mineur et tu as besoin de nous! Nous te nourrissons, chose dont tu ne sembles pas vraiment apprécier la portée. Alors, tu devras nous endurer pendant au moins une autre année. Après, tu feras ce que tu voudras. Tu pourras rester chez nous si tu fais ce qu’on te dit, ce dont, quoique tu penses, je serais très heureuse. Sinon, nous ferons comme si on ne te connaissait pas.

Un sourire apparut alors sur les lèvres de Sirius.

-Pourquoi serais-je obligé de rester une autre année? Il n’y a aucune loi qui dit qu’il faut être majeur pour quitter le foyer familial.

-N’y penses même pas, Sirius, rugit son père. Tu ne peux même pas utiliser la magie.

-Et alors, les moldus ne font pas de magie et ils se débrouillent très bien tout seuls. J’adore cette idée. Je n’en peux plus de vous, n’en peux plus de vous entendre. Vous non plus, je le sais.

-Ton père a raison, Sirius. Tu ne peux nous faire ça.

-Oh si, je peux. Et en plus, c’est toi qui disais que je pourrais m’en aller l’année prochaine et que vous feriez comme si j’étais mort. Entre cette année et l’année prochaine, il n’y a beaucoup de différences. Alors, c’est décidé, je pars aujourd’hui.

Sous les regards ébahis des autres membres de sa famille, il alla en direction de l’escalier.

-Qu’est-ce qui m’empêcherait de te lancer un sort, rugit alors Orion Black.

Sirius se figea dans l’escalier. Il se retourna vers son père.

-Quel sort, papa? Toi et moi savons qu’il n’y a qu’un sort qui pourrait me retenir ici et qui me forcerait à adopter vos idées. Mais oserais-tu l’utiliser contre ton propre fils? Et si ça venait à se savoir, hein? Oserais-tu faire face à tous ces gens de la bonne société? Risquerais-tu pour moi d'aller à Azkaban?

-Je ferais tout pour que mon fils regagne le droit chemin.

Il leva sa baguette et la pointa sur son fils. Sirius lui lança un regard de défi, sans aucune trace de peur.

-Ca suffit, rugit alors Walburga. Nous avons peut-être failli à ton éducation, Sirius, mais il n’est pas question qu’à cause de toi, encore à cause de toi, ton père devienne criminel. Va dans ta chambre si c’est ce que tu souhaites! Sache seulement que j’aurais préféré que tu sois mort, plutôt que de te voir te déshonorer ainsi.

Si cette dernière phrase blessa Sirius, il n’en laissa rien paraître.

-Et moi, j’aurais préféré naître moldu, ou même cracmol plutôt que de vous avoir comme parents.

Il monta tranquillement dans sa chambre, noblement, sans aucune trace de précipitation, ni de doute. Sa mère se rassit, suivi par son père.

-Que mange-t-on, Kreattur? demanda-t-elle à son elfe, dans l’espoir de clore l’incident.

-Une tourte, madame.

-Elle a l’air délicieux.

-Madame est trop gentille.

Walburga Black prit une bouchée, résolue, et les deux autres durent l’imiter.

-Il reviendra, n’est-ce pas? demanda la voix, anxieuse de Regulus Black qui s’exprimait pour la première fois depuis la colère de son frère aîné.
-Il ne reviendra pas, déclara sa mère. Il est trop buté. Il préférerait mourir de faim dans une ruelle plutôt que de revenir avouer qu’il avait tord.

Pourtant, elle ne put s’empêcher d’aller vérifier la chambre de Sirius lorsque le dîner fut fini. Elle était vide. Il avait pris sa grosse malle, son balai et toutes ses fournitures de classe. Sa chambre était dans un désordre affreux. Son lit était défait, les tiroirs de sa commode étaient tirés et des morceaux de vêtement étaient éparpillés partout dans la chambre. Walburga ferma les yeux un instant, dévastée. Ce fut son seul moment de faiblesse. Elle redescendit ensuite les escaliers jusque dans le hall d’entrée où il y avait leur arbre généalogique. Elle brûla le nom de son fils avec sa baguette. Désormais, Sirius Black ne faisait plus parti de la famille. Elle n’avait pas menti en disant qu’elle aurait préféré le voir mort plutôt que déshonoré.

**

Deux coups retentirent à sa fenêtre. James, ensommeillé, alla ouvrir.

-Cornedrue, appela une voix qu’il reconnut aussitôt.

-Patmol, c’est toi, mon vieux. Mais qu’est-ce que tu fais? On est au beau milieu de la nuit!

-Je me suis enfui de chez mes parents, Cornedrue. Je suis venu jusqu’ici en balai.

-En balai? Ca a dû te prendre un temps fou. Mais pourquoi tu t’es enfui de chez tes parents?

-On s’est disputé et puis, je n’arrivais plus à les supporter.

-Désolé, mon vieux.

-Ne le sois. Pour être honnête, je crois que je n’ai jamais été aussi heureux. Je me sens libéré, comme si un poids énorme venait de quitter mes épaules. Oh, mais je peux emprunter votre canapé? Je n’ai nulle part d’autres où aller.

-Tu rigoles? Tu peux même rester ici pendant le reste des vacances. Je suis sûr que mes parents seront d’accord.

-J’espérais que tu dirais ça. Euh, tu peux m’aider à entrer à l’intérieur. J’ai une grosse malle et ta fenêtre n’est pas bien grande,…

-Quelle idée d’entrer par la fenêtre aussi.
Note de fin de chapitre :

Bon, voilà un petit os que j'avais en tête depuis un moment. N'hésitez pas à me laisser un commentaire, surtout si vous avez aimé.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.