S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


6. En Dépits de L'arrogance par Sleilo

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

CET OS EST LE 6EME ET DERNIER INTERLUDE EXPLICATIF DE LA FICS "LOVE ENTRE 2 SERPENTS: VERTION LONGUE;"
Note de chapitre:

Disclamer: L'univers d'HP appartient à J.K. Rowling.

Attention: mention brève d'un viol.
Série les verts et argents

HgHgHgHgHgHgHgHgHgDmDmDmDmDmDmDmDmDmHgHgHgHgHgHgHgHgHg


En Dépits de L'Arrogance


HgHgHgHgHgHgHgHgHgDmDmDmDmDmDmDmDmDmHgHgHgHgHgHgHgHgHg


#]&&&[#



Mort, mon père était mort. Après la bataille finale, les jumeaux Weasley, étaient rentrés au quartier général de l'ordre et m'avaient expliqué les circonstances de sa mort. J'avais été tellement furieux que j'étais juste parti. J'avais quitté Poudlard dans un excès de rage et j'avais loué une chambre au Chaudron Baveur avec les quelques galions qui me restais. L'enterrement de mon père venait de se terminer, les membre de l'Ordre de Poulet grillé était parti, me laissant seul dans le petit cimetière. Pas qu'ils aient eut ne serait-ce que conscience de ma présence. Après tout mes sorts de désillusion avaient toujours été très réussi. Lentement je sortis de l'ombre et m'agenouillai sur la tombe de mon père, la tête respectueusement baissée, lui disant silencieusement au revoir.
Une fois mon recueillement terminé, je transplanai à Gringott . J'étais à cours d'argent et je comptais bien résoudre rapidement ce problème.
En arrivant dans la banque je fut accueillit par un gobelin. Quand je lui tendis ma clef et lui demandai de ma conduire mon coffre, il refusa. Surpris je m'insurgeai contre son manque de discernement et de politesse. Ce fut à ce moment là qu'il m'apprit que le ministère avait saisi tous les biens de ma famille en réparation des exactions de ma mère et de mon père.
Effondré je sortis dans la rue la tête basse. Qu'allais-je bien pouvoir faire?
Après de longues minutes de réflexion, il devint évident que je n'avais pas le choix: J'allais devoir travailler. Moi un Malfoy allait devoir faire quelques chose d'aussi indigne que de travailler pour vivre.
Autant dire que cette pensée avait un goût amer. Malheureusement toute ma rage et tout mon désespoir ne changeront rien.
Dégoûté de moi même et du monde, je marchai de magasin en magasin, proposant poliment mes services et mettant à profit la servilité abject que le Seigneur des Ténèbres m'avait inculqué.
Hélas mon manque de qualifications et la réputation de ma famille me dé-servirent et je n'essuyais que des refus.
Commença alors pour moi une longue descente en enfer.



#]&&&[#



voilà maintenant six mois que je cherchais un emplois sans jamais rien trouvé. Ce n'étais certainement pas maintenant que je réussirais cet exploit. Qui dit manque d'argent, dit manque de nourriture et de logement. Ainsi depuis six long mois je vivais dans la rue me nourrissant de ce que je pouvais trouver dans les poubelles et dormant sous des cartons ou lorsque j'avais de la chance dans le hall d'un immeuble. J'avais dû quitter le monde sorcier, car certaines personnes avaient choisi de prendre leur vengeance sur moi. Je n'avais pas de sang sur les mains, je n'avais même pas torturé qui que soit, mais cela importait peu. J'étais un Malfoy et ça suffisait. Je ne comptais plus le nombre de fois ou quelqu'un a simplement choisi de passer ses nerfs sur moi, me laissant à moitié mort dans le caniveau couvert de sang et de bleus.
Dans le monde moldu les choses n'allaient pas vraiment mieux, j'étais tellement sale et tellement maigre que personne ne souhaitait m'employer. Le monde de la rue est un monde violent et ce d'autant plus chez les moldus. Je l'avais rapidement découvert lorsqu'une bande de sans abris m'avait chassé sans pitié d'un hall, se l'appropriant à mes dépends.
Si seulement mes rencontres avec la lie de Londres c'était arrêtées à quelques coups. Malheureusement si les bas fond contiennent majoritairement des pauvres hères, ils ont aussi leurs prédateurs. Combien de fois avais-je été incapable de leur échapper? Combien de fois avais-je simplement écarté les jambes en priant pour qu'ils ne me blessent pas trop et ne fassent rien de pire?
Ma baguette avait était cassée dans l'un de mes premiers combat contre ses hommes désespérés. Voilà donc quatre mois que je parcourais cette jungle sans autre défense que mes poings.
Voilà quatre mois, où chaque jour je sombrais peu à peu dans le désespoir. Je n'avais plus vraiment la volonté de vivre et j'attendais avec espoir le jour où quelqu'un mettrait fin à ma misère.

L'hiver avait refermé ses bras glacials sur Londres, il neigeait ce soir et je n'avais pas trouvé d'abris. En fait je n'avais pas la force de me lever pour en chercher un. La neige tombait doucement sur moi, et j'étais tellement fatigué. Il me suffirait de fermer les yeux pour que tout s'arrête. Oh oui que la mort me semblait douce. Hypnotisé par la lente danse des flocons, je finis par fermer les yeux, et oublier le reste du monde, me perdant dans une noirceur rassurante.



#]&&&[#



Lorsque je me réveillais, je sentis un doux matelas contre mon dos. J'étais tellement bien... Un matelas?! Je n'étais plus dans la rue. Paniquée à l'idée d'être retenu chez un inconnu j'essayais de me lever, quand la porte s'ouvrit. Granger se tenait sur palier et avait un plateau entre les mains. Lorsqu'elle me vit sur le point de sortir du lit, son visage se fit réprobateur.

« _ Malfoy, recouches toi. Tu es encore très faible. » Sans voix était incisive, visiblement elle pensait que je jouais à l'imbécile.

Elle s'approcha de moi et posa le plateau sur la table de chevet. Ensuite elle posa la main sur mon bras. C'était un simple contacte mais je réagis instinctivement. Avant que j'ai le temps de réfléchir je me retrouvais à l'autre bout de la pièce recroquevillé dans un coin. J'étais dans un autre monde. Celui où mes tourmenteurs aimaient passer leurs mains sur mon corps avant de me pr...

« _ Malfoy! Malfoy! Tu m'entends? Draco? »

Sa voix avait brisé mes réminiscences et je pus lever un regard terrifié vers elle. Lorsque ses yeux croisèrent les miens son regard s'adoucit. Elle ne chercha pas à me toucher ou à s'approcher de moi, au contraire elle s'assit en tailleur face à moi et ce mit à me parler de tout et de rien d'une voix calme et posée.
Au bout d'un quart de monologue elle se leva et tendit la main voir moi en disant:

« _ Alors Draco, un bon petit déjeuner ça te tentes? »

Bouche bée, mon regard passa successivement de sa main à son visage et de son visage à sa main. Finalement rassemblant mon maigre courage, j'acceptais son aide. Sa main était chaude et douce mais sa poigne était ferme et décidée.
Une fois debout elle me guida jusqu'à mon lit, puis veilla à ce que je sois confortablement assis, mon dos calé contre les oreillers. Ensuite elle lévita le plateau sur mes genoux et pris une chaise à côté de moi. Avec surprise je m'aperçus qu'il y avait assez de nourriture pour deux.

« _ Vu que je suis toute seule ici, je me suis dit que je pourrais aussi bien te tenir compagnie.
_ Pourquoi m'aides-tu?
_ Parce que tu as besoin d'aide.
_ Mais tu me détestes!
_ Non, je ne te déteste pas, tu te comportais comme un gosse. On ne peut pas détester un gosse, on peut juste être agacer par son comportement.
_ Merci Granger.
_ Hermione, s'il te plait appelle moi Hermione, Draco. »

Sur ces mots nous commençâmes notre déjeuner. Après avoir pris quelques bouchées de mon toaste je repris la parole:

« _ Que c'est-il passé dernièrement dans le monde sorcier, Grang... Hermione? »

Lorsqu'elle étendit son prénom, elle me lança un sourire satisfait. Il semblerait qu'elle voulait vraiment m'aider et souhaitait laisser le passé derrière elle. Je ne la blâmais pas, moi aussi je donnerais beaucoup pour juste prétendre que mes dernières années à Poudlard et les six derniers mois n'étaient jamais arrivés.

« _ Oh pas grand chose, le ministère a distribué des ordres de Merlin à tous les combattants de la dernière bataille et à organiser un grand gala pour fêter la mort de Voldemort. Bien sûre Scrimgeour voulait qu'Harry et le professeur Snape fassent un discours, mais ils ce sont juste évanouis dans la nature. » Répondit-elle.

« _ Comment ça évanoui dans la nature? Je doute franchement que le Héros du monde sorcier puisse disparaître sans laisser de trace! Surtout s'il ne t'as pas prévenue avant. » Lançais-je en lui lançant un regard connaisseur.

Peut être bien que Potter avait réussi à tromper le ministère, mais il avait sans doute prévenu Granger.
A ces mots son visage s'assombrit et son regard se fit lointain. Finalement elle se tourna vers moi et je pus voir des larmes contenus dans ses beau yeux chocolats.

« _ Justement Draco, il est parti sans rien dire à personne. J'ai passé les six derniers mois à remuer ciel et terre pour le trouver, sans résultat! Je suis même aller jusqu'à engager un détective privé moldu. En vain. »

Il y avait une telle tristesse dans sa voix. Je n'aimais pas la voir comme ça la Granger que connaissait, était pleine de joie de vivre et d'énergie! J'ai curieusement envie de la réconforter. Il y a six mois j'aurais hurler d'horreur à l'idée d'avoir à vivre sous son toit et j'aurais jurer devenir fou si j'avais ressenti autre chose que du mépris pour elle... Aujourd'hui, aujourd'hui je savais ce que ne rien avoir voulait dire, je savais aussi que la bonté, dont elle avais fait preuve en me sauvant, était quelque chose de rare, que l'on devait chérir. Pour toutes ces raisons je posais une main réconfortante sur la sienne et lui disait:

« _ Dès que je serais remis je t'aiderai et nous le retrouverons! »

Quelques mots, justes quelques mots. Des mots que je pensais, elle m'avait sauvé la vie, le moins que je pouvais faire était de l'aider à retrouver le sourire.
Avant que j'eus le temps de réagir elle se jeta dans mes bras et me serra fermement contre elle. Ma première réaction fut de me raidir dans son éreinte, je faillis même me débattre, mais son corps était plus petit et féminin. Tellement différent de celui de mes agresseurs que je finis par me détendre et refermer mes bras sur sa taille. Salazar ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas eut droit à un peu de chaleur humaine.
Après quelques minutes elle se dégagea doucement et me serra un peu la main:

« _ Merci Draco. Tu n'as pas idée à quel point ta promesse compte pour moi. »

J'inclinais simplement la tête et me remettais à manger. Je ne savais que trop bien ce que mes mots pouvaient représenter pour elle. Ils signifiaient qu'elle n'était plus seule et qu'elle ne devait pas perdre espoir car quelqu'un d'autre croyait que c'était possible.



#]&&&[#



J'avais passé les deux derniers mois auprès d'Hermione. J'avais rapidement appris qu'elle était très seule et qu'elle passait la majorité de son temps à chercher des sorts pouvant l'aider à localiser Potter. Parfois elle était tellement prise dans ses recherches qu'elle en oubliait de manger. A chaque fois je l'aidais de mon mieux, que ce soit lorsque nous feuilletions des grimoires poussiéreux ou lorsque je la réconfortais après un nouvel échec.
Je m'étais donné pour mission de veiller à ce qu'elle mange trois repas pour jour et qu'elle huit heures par nuit. Rapidement j'en vins à savoir très bien cuisinée et mes attentions me gagnèrent le surnom d'ange gardien.
Plus le temps passé plus je me sentais proche de cette jeune femme passionnée. J'étais impressionné par sa loyauté et par la manière dont elle m'avais tout simplement ouvert sa maison, sans vraiment rien attendre de moi.
Pour être totalement voilà une semaine que j'avais admis la vérité, d'une manière ou d'une autre j'étais amoureux d'Hermione Granger. Depuis mon exil du monde sorcier j'avais beaucoup changé. Pendant la guerre j'avais vu mes convictions démolies et après j'avais appris les réalité de la vie. Autant dire qu'en cours de route j'avais perdu mon arrogance et ma suffisance et que désormais je marchais les yeux ouverts et non pas voilés par les convictions de mes parents.
L'un dans l'autre il n'était pas surprenant que je sois tombé amoureux d'un jeune femme aussi extraordinaire que ma 'mione. Oui parfaitement MA 'mione!
Le seul problème était qu'elle semblait me considérer seulement comme son meilleur ami.

Ce soir lorsqu'elle rentra, il me suffit de regarder son visage pour savoir que son entretient avec le détective n'avait rien donné. Sans un mot je m'avançais vers elle et la pris dans mes bras. Elle s'accrocha à moi et commença à pleurer silencieusement. Après quelques minutes je m'écartais un peu pour voir son visage et essuyer les larmes qui s'y trouvaient.
Nos visages étaient tellement proches. Je pouvais sentir son souffle me caresser le menton. Comme dans un rêve je me penchais vers elle et m'emparais de ses lèvres. Au début elle ne réagit pas et je crus avoir fait une erreur. Puis un soupira contre ma bouche et glissa ses mains dans mes cheveux. Je profitais de l'opportunité pour glisser ma langue entre ses lèvres. Nous nous embrassâmes quelques temps avant de nous séparer. J'avais mes yeux plongés dans les siens:

« _ 'Mione, je t'aime tellement. » Murmurais-je.

Et elle me sourit me déposant un rapide baiser sur les lèvres elle me répondit:

« _ Ca fait longtemps que je t'attends mon ange. »

Après cela nous prîmes le chemin de sa chambre et nous redécouvrîmes ensemble la danse des amants.


#]&&&[#



Voilà maintenant cinquante-cinq ans que Voldemort était mort. Cinquante-cinq ans pendant lesquels 'mione avait continué inlassablement ces recherches, allant de déception en déception. Cela faisait aussi cinquante-trois ans de mariage, une fille, trois petits enfants et un arrière petit fils. Voilà près de cinquante-cinq que je vivais avec ma 'mione, et toutes ces années avaient été un pur bonheur. Bonheur qui continuait avec l'entré à Poudlard de notre arrière petit fils.

Une chouette vint taper à notre vitre, me sortant de mes réminiscences. Je me levais et lui ouvrit. Le volatile m'ignora royalement et alla se poser près de femme, lui tendant une lettre. 'Mione s'en saisit, je vis ses yeux s'écarquiller alors qu'elle lisait le nom de l'expéditeur.

«_ Amour, tout va bien? Tu as l'air un peu pâle. » Demandais-je.

«_ Draco, c'est Harry!
_ Quoi?
_ Cette lettre et de Harry.»

Je ne pus que la regarder bouche bée alors qu'elle sortait le parchemin de son enveloppe en commençait à lire. Lorsqu'elle arriva à la fin de la lettre, cette dernière lui échappa des mains et des larmes roulèrent sur joues. Immédiatement j'étais auprès d'elle la serrant dans mes bras.

« _ Mon cœur qu'y a-t-il?
_ Lis la lettre je n'ai pas le courage de te la dire. »

Saisissant le parchemin je craignais le pire, et j'avais raison:

Chère Hermione,

Je m'excuse sincèrement d'être parti ainsi mais je n'aurais pas supporté la pression du ministère et des médias. J'ai choisi de ne pas te dire où j'étais car le monde sorcier m'avait volé trop de chose et que je refusais d'avoir des contactes avec lui. Je sais que tu aurais gardé mon secret. Ou du moins que tu aurais essayé, mais à un moment ou à un autre le ministère aurait appris la vérité et cette idée me rendait malade. Alors je me suis simplement tus, et j'ai disparu. Je suis désolé 'Mione.
Si tu reçois cette lettre aujourd'hui, c'est parce que la cancer qui rongeait Severus depuis quelques années l'a emporté et que j'ai décidé de le suivre.
Tu dois te demander ce que la monde magique m'a volé en plus de mon enfance. Et bien c'est simple il m'a volé mon deuxième amour: Tom Elvis Jedusort.
J'ai bel est bien détruit Voldemort, mais il n'était en fait que l'incarnation des Ténèbres ayant pris possession de l'esprit de Tom. En chassant ses Ténèbres j'ai libéré Tom et je lui ai rendu sa jeunesse.
Tom n'est jamais mort de l'avada, mais c'est suicidé de façon à ce que nos enfants puissent grandir dans un monde en paix.
Oui je dit bien nos enfants, Severus et Tom étaient tous deux les pères des jumeaux.

Voilà, maintenant tu sais tout Hermione. J'espère qu'un jour tu parviendras à me pardonner.
Je serais enterré au près de Tom et de Sev' dans un petit cimetière près d'Édimbourg. Jusqu'à présent la tombe de Tom était vierge d'épitaphe pourrais-tu s'il te plais la révélée grâce à ce sort: Revelio ultima parola

(nda: désolée pour les expert en latin, mais j'ai juste inventé ces mots, ils doivent vaguement ressembler à de l'italien).

Je t'aime petite sœur
Harry


Je soupirais intérieurement, le mieux maintenant était d'aller à ce cimetière de manière à ce que mon amour puisse faire son deuil une fois pour toute.



#]&&&[#



Nous étions dans la campagne d'Édimbourg et nous avions trouvés le petit cimetière. Maintenant nous nous tenions devant trois tombes anonymes, desquelles jaillissaient trois pieds de houx s'entrelaçant pour ne former qu'un seul arbre. Trois pieds de houx dont les fruit arboraient de drôle de couleur, certains étaient mordorés, d'autre avaient la couleur du vif argent et enfin les derniers étaient noirs.. Lentement 'Mione leva sa baguette et murmura le sort de révélation.
Une épitaphe apparu sur chacune des tombes. Sur celle dont le houx avait des fruits noirs on pouvait désormais lire:
« Ci gît un homme ayant eut la force d'offrir ça vie pour le bonheur de ses enfants. Le destin faillit de briser, mais tu l'affronta la tête haute et sut malgré tout nous revenir. Nous t'aimerons à jamais joli cœur. »
Sur la tombe portant le houx aux fruits mordoré il y avait écrit:
«  Ci gît celui qui fut notre rédemption et notre sauveur. Sa lumière a banni nos Ténèbres. Nous t'aimerons par-delà la mort petit ange. »

Et finalement sur la dernière tombes se trouvait ces mots:
« Ci gît un amant fidèle, qui aima par-delà la haine et la souffrance. Ici repose le Héros dans l'ombre dont la force supporta le bras du Champion. Pour l'éternité nous t'aimerons cœur vaillant. »

Émus aux larmes 'Mione et moi firent nos adieux à trois hommes extraordinaires, dont l'empreinte marquera encore notre monde pour longtemps.
Et enfin main dans la main nous tournâmes cette pages de notre histoire, le coeur et l'esprit enfin en paix.



#]&&&[#

HgHgHgHgHgHgHgHgHgDmDmDmDmDmDmDmDmDmHgHgHgHgHgHgHgHgHg
Note de fin de chapitre :

merci de me signaler les fautes et de me donner votre avis.
Tanti Baci
Sleilo
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.