S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Laisse moi t'aider par Dadzetos

[33 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Yuri plutôt soft entre Hermione et Pansy, fanfiction en 10 chapitres.

Note de chapitre:

Voici le premier chapitre de mon histoire entre Hermione et Pansy, qui a déjà pas mal été lue sur ff.net. Bonne lecture, et n'oubliez de me dire ce que vous en avez pensé.
PROLOGUE :
ENTRE DEUX RAYONS DE LIVRES


Onze heure trente. Hermione était sacrément à la bourre, et se dépêchait dans les couloirs de Poudlard pour retrouver ses amis qui l'attendait depuis un quart d'heure dans le parc. Elle avait encore trainé trop longtemps dans la bibliothèque, à lire les derniers ouvrages sur les études runiques en Bretagne Française. Elle le savait, c'était sa faiblesse, aussitôt plongée dans un livre elle n'en ressortait plus. Surtout que là c'était une étude sur les inscriptions du sorcier Aurebois au moyen-âge, c'était super intéressant.

Hermione pensait en marchant en vive allure, quand elle bouscula et trébucha sur un autre élève. En l'occurrence ici c'était une autre élève. Pansy Parkinson gisait sur le sol, se frottant le coude, ses livres éparpillés sur le sol. Hermione lui jeta un œil froid et fit mine de repartir avant que la serpentarde ne lui dise :

- Dis donc Granger, tu bouscules les gens, tu les fais tomber et tu ne t'excuses pas ? Pour une gryffondor ton comportement est grossier.

- Oh Pansy, ne fait pas comme si mes excuses t'intéressaient !

- Non, en effet, mais la politesse reste la politesse, et plutôt que de bavasser aides moi donc à ramasser mes affaires. C'est à cause de toi si tout est par terre.

- Tu peux rêver ma grande, je ne m'excuserais pas et je ne t'aiderais encore moins à ramasser tes affaires de serpentard.

Les deux jeunes femmes se jetèrent un regard noir. Aucune ne bougeait et ne voulait céder. Puis le regard de Pansy changea et devint suppliant, Hermione étonnée, rompit et céda.
- Très bien, excuse-moi, je vais t'aider à les ramasser, tes stupides bouquins.

Elle se pencha et aida la jeune serpentarde à ramasser ses livres. Et alors qu'elle en prenait un, elle lut la couverture : « Magie Et Tradition Française ». La gryffondor fut étonnée de voir que son ennemie lisait aussi des ouvrages sur la magie française. Même si elle ne pouvait remonter dans son estime, Hermione accorda un peu plus d'humanité à Pansy.

Voilà déjà 6 ans qu'elle se crêpait le chignon avec cette maudite serpentarde pour apprendre aujourd'hui qu'elles avaient les mêmes centres d'intérêt. Qu'est ce que cela allait changer après tout ? Ce n'est pas demain que Pansy et Hermy formeront les meilleures amies de l'année. Hermione se dépêcha de rendre le livre à Pansy. Elle lui frôla la main par hasard et aperçu étrangement les pommettes attirantes de la serpentarde qui rougirent. Pansy remercia Hermione se sauva laissant là la pauvre gryffondor qui n'avait pas tout saisit de la situation.

Premièrement elle l'avait remercié ou elle rêvait ? Pansy Parkinson, la peste des Serpentards qui montre des égards de politesse ? Non elle avait du rêver… Et pourquoi avait-elle rougit ? Hermione rigola toute seule sur le chemin, Pansy lui était maintenant tellement vulnérable qu'elle se sentait largement supérieur à tous les serpentards qui auraient essayés de l'ennuyer. Marchant haute et fière, Hermione se sentait d'attaque pour un début d'après midi qui commençait bien.

Et pourtant en arrivant devant ses amis elle ne dit rien. Pourquoi ? Quelque chose dans les agissements de Pansy l'empêchait de l'humilier comme ça. Elle ne savait pas pourquoi mais elle ne pouvait pas. Alors que cela ne l'aurait pas empêché de se moquer d'elle avant.
Enfin bref, elle oublia l'anecdote et passa le reste de l'heure avec ses amis à papoter et réviser les contrôles qui allaient arriver prochainement. Puis vint l'heure d'aller manger. La bande de Gryffondor, qui comprenait de Ron, Harry, Hermione, Neville, et aussi curieusement Luna, se dirigea tranquillement vers le château, traversant le parc en fleur, marchant sur une herbe fraiche et récemment taillée par Hagrid et ses sortilèges efficaces. L'odeur moite de la rosée imprégnait encore la verdure qui s'ouvrait juste après un long et froid hiver, mais les effluves sucrés des violettes qui poussaient ça et là rajoutaient un air festif et gourmand à ce joli parc ensoleillé.

Ils rentrèrent dans le hall du château qui était bondé. Les élèves de tous âges accouraient vers la Grande Salle. Les jeunes sorciers encore candides et émerveillés du château montraient avec leur doigt des tableaux qu'ils jugeaient drôle, intéressant ou ridicule. Evidemment Hermione les connaissait tous et ça depuis quelques années déjà. Mais elle se souvenait de cette première année, de son émerveillement pour tous ce qui l'entourait, elle, fille de moldus, sang-de-bourbe comme l'appelait Pansy et ses amis.
Voilà justement la jeune Serpentarde qui arrivait avec ses amis. Hurlant de rire aux moindres propos de Draco, elle semblait tellement ridicule. Elle passa à coté d'elle sans lui jeter un regard puis parti s'asseoir à sa place pendant que les Gryffondors laissaient Luna pour aller rejoindre leur propre place. Assit devant les plats succulents, Hermione ne dit mot et espionna Pansy pendant que les Harry et Ron partait dans un nouveau délire de mec.

Hermione n'arrivait toujours pas à comprendre l'attitude étrange de son ennemie. Pourquoi agir ainsi maintenant ? Elle tenta de se souvenir de ses dernières altercations avec la jeune fille ses précédentes semaines. Rien ne lui revenait à part les insultes, les moqueries, et le pire, la bagarre à ongles tirés en troisième année pendant le cours de Duel.

- Et toi tu en penses quoi Hermione ?
Hermione revint à la réalité après le coup de coude brutal de Ron. Mas quel imbécile celui-là ! Elle se trouvait dorénavant face à ses deux amis qui la regardaient comme une étrangère.

- Quoi ? Vous parliez de quoi ?

- Hermione, ça va ? Oh mon dieu ! Tu n'es pas la vraie Hermione, quelqu'un te copie avec du Polynectar !

- Ca va Ron, tu es lourd… J'étais dans mes pensées, de quoi parliez-vous ?

- Et bien on parlait des cours de Métamorphose et du nouveau sort de permutation…, répondit Harry. Celui que tu nous as forcé à réviser il y a un quart d'heure.

- Ah oui… Quoi vous ne le savez toujours pas ?

- Mais si… Je disais juste à Ron qu'il ne pouvait pas servir sur un elfe de maison, et il certifie que si. Tu en penses quoi ?

- Ah… Et bien les propriétés magiques des elfes les protègent contre les sort d'attaque, mais peut-être qu'un elfe peut volontairement se laisser toucher par un sort, c'est largement possible en fait. Sinon, vous ne trouvez pas Pansy bizarre en ce moment ?

- Bizarre ? Non… Pas plus que d'habitude en fait, cette petite face de chien est toujours une serpentarde fidèle à elle-même.

- Mouai, je la trouve bizarre.

- Et depuis quand tu t'intéresses à Parkinson ?

- Juste comme ça…

- Hermione, c'est toi qui es bizarre.

Ron avait peut-être raison, peut-être être que c'était elle qui débloquait. Elle ne lâcha pas la jeune fille du regard. Ron la comparait à un chien depuis la première année, à la fois pour son physique et son attitude avec Draco, pourtant la jeune fille avait changée, aussi bien physiquement que sans son attitude.

Hermione la voyait de plus en plus seule, souvent à la bibliothèque alors que ses amis semaient la zizanie dans les sous-sols de Poudlard. De plus, la vilaine petite fille était devenue une belle jeune femme qui affirmait ses formes avantageuses avec un uniforme qui la mettait subliment en valeur. Ron pouvait se moquer d'elle, mais cela ne l'avait pas empêché de baver une heure sur son décolleté en cours de Potion. Et là elle c'était excusée dans le couloir. Oui, effectivement, elle avait bien changé avec le recul.

Elle décida de l'oublier un peu et planta machinalement sa fourchette dans sa purée. Elle passa le reste du repas à discuter avec ses amis avant de repartir repu vers le prochain cours. Le ventre tendu, les trois gryffondors avaient laissé Neville qui devait discuter avec le professeur Chourave, et se dirigeaient doucement vers le quatrième étage, nageant à contre courant dans une marée de première et deuxième année qui allaient soit dans les cachots soit dans les serres.

Ils arrivèrent à leur cours d'Histoire de la Magie où le professeur Binns attendait les élèves dans un silence mortuaire. Harry et Ron s'assirent à leur place habituelle laissant Hermione seule, comme d'habitude. Celle ci s'assit devant, seule, sans voisin. Alors que le cours avait commencé, Pansy arriva en retard et se trouva sans place. Hermione observa la situation avec angoisse. L'horreur, elle avait l'impression d'être dans une mauvais fanfiction où son ennemie allait devoir s'asseoir à coté d'elle. Pourtant la jeune serpentarde s'approcha de la place, prit la chaise et parti se mettre au fond de la classe avec ses amis, non sans avoir jeté un regard noir à la jeune fille. A la fois soulagée et déçue, Hermione se pencha sur sa feuille et remplis avidement les blancs par les mots flottants du vieux professeur.

Le cours était interminable, et s'étirait en longueur, mais fini quand même au grand soulagement des élèves, éreintés par le cours ennuyeux du fantôme. Harry et Ron attendirent Hermione qui mettait toujours du temps à ranger ses innombrables affaires. Ils retournèrent dans la salle commune des gryffondors où l'ambiance conviviale attirait toujours une petite dizaine d'élève qui discutait en groupe. Les trois amis décidèrent d'attaquer leurs devoirs, mais Ron et Harry furent vite perturbés par Seamus et Dean qui avait volé un bijou à Draco.

- Regardez-moi cet anneau. Mais qui voudrait ça franchement ? C'est moche et ça fait péteux. Il y a un truc marqué dessus c'est illisible, ca rougit au contact du feu. Pff c'est tellement naze.

- Vas-y essaye le voir ce que ça donne Dean.

- Non vas-y toi Seamus, ça t'ira bien, on connaît tes gouts…

Le garçon rougit à l'évocation de la sexualité du garçon. Hermione plus qu'agacée par les propos machiste des jeunes gryffondors et de leur attitude presque homophobe envers Seamus, décida de leur reprendre la bague usant de son pouvoir de préfet en chef. Elle parti de la salle, décidée d'aller donner la bague à un professeur si elle en voyait un en chemin. Elle ne croisa personne mais continua son chemin vers la bibliothèque, ses livres sous les bras. Elle échappait ainsi aux hurlements mâles débiles des garçons dans la salle commune.

Habituée à l'espace renfermé et cloitré de la bibliothèque poussiéreuse, elle sourit à la petite femme qui l'accueillait toujours avec bonté, contrairement aux autres élèves. Elle parti s'asseoir à sa place préférée, au fond, face à la fenêtre, entre deux rayons de livre. La grande table de six place qu'elle occupait d'habitude était la seule de libre à cette ci de la journée où tous les élèves effectuaient leurs devoirs. Malheureusement, une personne était déjà assise à sa place : Pansy Parkinson, qui ne prit même pas le soin de lever la tête de son livre. Agacée Hermione s'installa à l'extrémité de la table, loin de la fenêtre, bien malgré elle.

Oubliant la présence de la serpentard elle se plongea avec frénésie dans ses devoirs, écrivant nerveusement son devoir à rendre. Peinant sur un détail elle fouilla le livre avec effervescence sans trouver, elle du se lever pour aller chercher un autre ouvrage dans les rayons obscurs de la bibliothèque. Elle trouva finalement son livre et retourna vivement à sa place en s'asseyant brusquement, faisant souffler d'agacement la jeune serpentarde. Hermione, n'y prêtant pas d'attention, fouilla dans son livre la réponse qu'elle cherchait. Elle tomba finalement dessus et lâchai un : « Mais OUI ! » très retentissant. La serpentarde agacée répondit :

- Tais-toi Granger, tu n'es pas toute seule…
Hermione se retourna contre la jeune fille :

- Si je te dérange Parkinson, il ne fallait pas te mettre à ma place.

- C'est marqué Granger quelque part ? Non, alors ne viens pas m'embêter.

- Peut-être que si tu venais plus souvent tu le saurais… Ils sont où d'ailleurs tes copains, le petits Malefoy et ses gorilles de copains ?

- Ca te regarde ?

Grognant la serpentarde retourna à son livre et sa voisine Gryffondor fit de même. Elles se plongèrent toutes les deux en silence dans leur devoir. Puis Hermione, sentant dans sa poche l'anneau de Draco, le fit glisser brutalement jusqu'à Pansy en lui disant :

- Tiens c'est à ta copine la blonde.
Pansy reconnu la bague mais la renvoya à Hermione.

- Tu lui donneras toi-même, je me mêle pas de tes affaires, t'es assez grande pour lui parler toute seule, non ?

- Tu pourrais lui donner, ça ne te dérange pas…

- Et bien si… C'est que…

Elle hésita à parler mais sous le regard insistant de la jeune gryffondor elle lâcha finalement :

- Je ne parle plus à Draco.

- Quoi, mais je t'ai vu avec lui tout à l'heure.

- Je lui ai dit ce que je pensais de lui tout à l'heure et il m'a jeté hors de la salle commune des serpentards.

- Quoi mais comment ça ? Toi qui es toujours à ses fesses ? Comment as-tu pu dire que…

- C'est plus compliqué que tes histoires de gryffondor Hermione… Chez Serpentard tout est toujours plus compliqué. N'oublie pas qui nous sommes, des sang-purs, nos familles sont riches, et ont malheureusement le pouvoir sur tous nos actes.

Hermione ne comprenait pas où voulait en venir la jeune fille, et n'ajouta rien. Elle reprit la bague sentant qu'elle ne devait pas insister sur le sujet, malgré son énervement quand à l'orgueil de la jeune fille sur les serpentards sang-purs… Elle jugeait les Gryffondors comme à son habitude, comme s'ils n'étaient que des joyeux lurons qui ne connaissaient rien de la vie et passaient leur temps à se baigner dans la frivolité la plus folle.

Les minutes passèrent sans que l'une des deux filles ne dise un mot. Hermione avait finit ses devoirs et se prépara à partir. Elle regarda discrètement sa voisine de biais qui faisait pareil qu'elle. Finalement, intriguée par les histoires de Pansy, mais aussi peut-être par pitié, elle s'approcha de la jeune serpentarde.

- Si tu veux demain soir on fait une fête à la salle sur demande avec quelques gryffondors et poufsoufle. Tu peux venir si tu te sens seule et que tu veux parler, j'y serais.

- C'est bien gentil Granger, mais je n'ai pas besoin de la pitié d'une sang-de-bourbe. Retourne voir tes amis débiles et laisse moi bosser.

Grinçant des dents Hermione quitta la bibliothèque, déçue par la réaction de la fille qui était pourtant prête à parler. Elle qui n'avait pas vraiment d'amie à gryffondor, puisqu'elle ne parlait pas vraiment à Parvati et Lavande, pouvait comprendre ce que pouvait représenter une fille à qui parler. Parce que parfois, même si elle se confiait à Harry, celui-ci ne pouvait pas comprendre ce qu'elle disait implicitement à moins d'être une fille. C'est ce que devait ressentir actuellement Pansy. Pourtant elle ait refusé son offre. Ce qu'elle comprenait après tout, elle se détestait depuis plusieurs années et n'allaient pas devenir amie du jour au lendemain.

Hermione rejoignit ses amis à gryffondor qui lui firent la fête à son retour comme deux petits chiens. Elle les aida avec le sourire pour qu'ils finissent leur devoir pour aller dormir. Elle les laissa pourtant finir la fin et parti se coucher. Se déshabillant devant son miroir, Hermione pensa à Pansy. Même si elle comprenait son refus, elle restait vexée. La jeune fille l'intéressait beaucoup malgré son caractère de Serpentard. Elle avait l'impression que son histoire avec Draco cachait d'autre truc. Elle l'oublia bien vite et se fixa sur elle, s'admirant dans la glace, elle pu s'empêcher de louer ses formes admirables. Oui, Hermione pouvait être narcissique. Lavande arriva et aperçu la jeune fille en sous-vêtements devant son miroir. Celle-ci se dépêcha à se rhabiller mais n'échappa à la fessée de la terrible Lavande, véritable supplice pour toutes les jeunes filles de gryffondor qui ne faisait pas attention à leurs arrières. En guise de vengeance Hermione lui balança son coussin dans la figure et reçu en échange celui de Parvati qui venait d'arriver. La bataille s'engagea et dura toute la soirée. Morte de fatigue les jeunes filles s'endormirent comme des mortes.

Cependant, dans son rêve, Hermione rêva de Pansy. Et à Serpentard, Pansy rêva de son futur, qui était tout autre. Elle n'était rentrée que très tard pour éviter Draco. Celui-ci furieux, l'avait menacé de bannissement si elle ne revenait pas sur ses décisions. Mais Pansy refusait catégoriquement qu'on décide de son futur à sa place et le mariage arrangé que ses parents avaient décidé avec ceux de Draco était inconcevable.
La nuit tomba pourtant sur Poudlard, et les pensées des deux filles disparurent dans un lourd sommeil. Et l'obscurité empli tout Poudlard, réduisant le château au plus grand silence.

Fin du Prologue
Note de fin de chapitre :

Voilà, merci de laisser un petit message. Au chapitre prochain dans quelques jours
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.