S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Envy par Labige

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Je trouve ce texte assez fade, sans intérêt particulier une fois fini. Cependant, j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire !
Joyeux Anniversaire LostInTheSun et encore merci pour tes merveilleuses fanfics !

Quand Ron arriva dans le hall d’entrée, il ne suivit pas Parvati des yeux pour voir sa cavalière. Non,  il chercha Hermione. Son amie, toujours ponctuelle, ne les avait pas rejoints dans la salle commune et il commençait à s’inquiéter. Ça faisait à présent plus de trois heures qu’elle était montée se préparer pour le bal. Il aurait bien aimé la croiser avant que le dîner ne commence pour qu’elle lui arrange les manches et le col de sa robe de soirée, au bout desquels pendaient pitoyablement des fils, seuls restes de son sortilège de découpe. Ron savait qu’Hermione aurait trouvé quelque chose à faire, même s’il était sûr qu’il n’aurait pas été épargné par un commentaire réprobateur. Cependant, la jeune fille restait introuvable et Ron n’osait demander à quelqu’un d’autre que Parvati. A présent, il était sûr qu’elle n’était pas dans la pièce au milieu des autres élèves. Si c’était le cas, il aurait déjà reconnu ses cheveux touffus et emmêlés qu’elle n’arrivait jamais à coiffer.

L’arrivée des élèves de Dumstrang le détourna un instant de sa recherche. Il observa du coin de l’œil la robe turquoise de Padma et la trouva très jolie. Il remarqua aussi que ses yeux se posaient souvent sur ses manches et surtout qu’Hermione manquait toujours à l’appel. Quand la voix du professeur McGonagall demanda aux champions de se mettre sur le côté, il entendit le « A tout à l’heure » que leur adressaient Harry et Parvati. Il vit aussi Fleur, qu’il fuyait à cause de son échec cuisant, en compagnie de Roger Davies, ainsi que Cedric et Cho. Par contre, la cavalière de Krum ne lui disait rien. Il ne la regarda pas vraiment pour tout dire, Hermione le préoccupait davantage.

Dépité qu’elle ne soit pas arrivée à l’heure et qu’il ne puisse pas satisfaire immédiatement sa curiosité en découvrant enfin qui l’avait invitée, Ron suivit Padma à une des petites tables rondes. Quand il s’assit, il scruta à nouveau les élèves. Bien qu’ils soient à présent tous assis et qu’il lui était plus facile de repérer ses connaissances, il ne vit toujours pas la Gryffondor. Se tortillant dans tous les sens pour regarder absolument tous les visages, il donna accidentellement un coup de coude à sa voisine.

 

-       Ron, arrête de gesticuler ! soupira Padma.

 

Ron obtempéra, sachant que si son amie devait arriver en retard, il ne manquerait pas de l’apercevoir. Il décida de fixer la porte d’entrée jusqu’à ce qu’Hermione apparaisse. Mais il avait oublié les champions. Précédés par McGonagall et sa couronne de chardons, ils entrèrent dans la Grande Salle. Le sourire rayonnant de Parvati l’amena à plaindre Harry qui ne paraissait pas heureux d’être le centre d’attention de tous. Il s’aperçut que les deux sœurs Patil avaient la même robe mais de couleurs différentes, que Cho Chang n’avait d’yeux que pour son cavalier, que Fleur rayonnait – grâce à ses charmes de Vélane – au bras du capitaine de Quidditch, qui lui avait du mal à réaliser qu’il était au bras d’une telle beauté, et que la cavalière de Viktor Krum était magnifique. Et encore, le mot était faible !

Ron plissa les yeux. Ces cheveux élégamment relevés sur la nuque ressemblaient à s’y méprendre à ceux d’Hermione, à la seule différence qu’ils étaient soyeux et lisses. La robe bleu pervenche semblait faite sur mesure pour la jeune fille. En effet, le maintien de celle-ci permettait au tissu vaporeux de retomber parfaitement sur ses genoux et de bouger légèrement, comme si l’on soufflait dessus, au rythme de ses pas. Lorsque la cavalière de l’attrapeur bulgare tourna la tête vers sa table, Ron se rendit compte que c’était Hermione. Il n’arriva pas à détacher son regard d’elle avant que Dumbledore ne lance le repas.

A la fin de celui-ci, il ne souvint pas de ce qu’il venait de manger. Par contre, il avait parfaitement remarqué qu’Hermione avait été trop absorbée dans sa conversation avec Krum et qu’elle n’avait donc mangé que du bout des lèvres. Son dessert trônait encore intact sur la table. Ron regretta de ne pas être à côté d'elle car il ne l’aurait pas laissée passer à côté de sa grosse part d’excellente tarte à la crème que les elfes ne cuisinaient qu’à l’occasion d’importants évènements. Et puis, si elle n’en avait vraiment pas voulue, il l’aurait volontiers mangée. Mais au lieu de ça, elle se trouvait à une autre table que la sienne et ne paraissait même pas savoir qu’un tel gâteau attendait son attention. Et puis, lui aussi souhaitait qu’elle l’écoute ainsi, et qu’elle lui sourie sans raison particulière.

 

Durant le repas, Padma essaya plusieurs fois de commencer une conversation avec lui. Elle avait commencé par remarquer à haute voix que les murs de la Grande Salle étaient « splen-di-des » alors que Ron trouvait au contraire que le givre argenté étincelait trop, rendant la salle glaciale plus qu’autre chose. Sa camarade avait ensuite réitéré en disant qu’il était agréable pour une fois de voir du lierre et du gui s’entremêler en guise de plafond. Mais d’après le garçon, la pièce semblait moins grande et il préférait voir les étoiles plutôt que cet amas de feuillage immonde. Alors elle avait baissé les bras, préférant parler avec les autres élèves plutôt que de subir le silence ou les remarques acides de son partenaire.

Heureusement, peu de temps après, Dumbledore fit apparaitre une estrade et les Bizarr’Sisters y montèrent. Les lanternes qui éclairaient la Grande Salle s’éteignirent et les champions s’avancèrent sur la piste de danse. Ils enchaînèrent quelques pas et furent ensuite rapidement rejoints par d’autres couples. Padma sollicita Ron qui lui dit qu’il dansait comme Neville. L’enthousiasme de la Serdaigle se tarit immédiatement, bien qu’elle doutât qu’il lui ait dit ça uniquement dans le but de ne pas danser.

            Mentir n’avait pas dérangé le moins du monde Ron. Sous ses yeux, Ginny essayait d’éviter les pieds de Neville qui se retrouvaient malheureusement très souvent sur les siens, Harry tentait de ne pas perdre le rythme de la musique aux bras de Parvati et les professeurs dansaient dans des associations que Ron trouvaient étranges. McGonagall semblait même regretter d’avoir accepté l’invitation d’Hagrid… Mais le couple qu’il ne cessait de voir était celui d’Hermione et de Krum. La robe bleu de la jeune fille passait furtivement mais souvent devant lui. Il ne remarquait qu’eux deux. Il n’était pas le seul car Padma demanda à Lisa Turpin, assise à côté d’elle :

 

-       Tu ne trouves pas que la robe d’Hermione Granger est magnifique ?

-       Oh si ! Je me demande quand même comment elle a fait pour aller au bal avec Krum. Viktor Krum quand même ! Le joueur de Quidditch !

-       N’empêche qu’elle s’est attirée des ennemis… Regarde les filles de la table là-bas qui ne cessent de chuchoter en les regardant.

-       Aller au bal avec quelqu’un n’engage à rien après tout, n’est-ce pas ? s’inquiéta Lisa.

-       Ne me dis pas que tu trouves Krum charmant, toi aussi ? rit Padma.

 

Les deux filles extrapolèrent ensuite sur les dernières rumeurs, les derniers ragots sur la vie amoureuse des élèves de Poudlard. Ron n’écouta pas ce qu’elles dirent, ne pensant à rien d’autre qu'à sa stupidité. Car oui, il avait été idiot de ne remarquer que récemment qu’Hermione était une fille. Enfin, il savait qu’elle était une fille. Mais pour lui, elle ne représentait pas la majorité féminine. C’était son amie après tout, il la considérait comme différente des autres. Est-ce que Padma aurait pu, elle, résoudre l’énigme du Professeur Rogue lors de leur première année ? Est-ce qu’elle aurait su comment les délivrer du Filet du Diable ? Que le monstre qui terrassait l’école deux ans auparavant était un Basilic ? Et que celui-ci se déplaçait dans la tuyauterie ? Aurait-elle soutenu Hagrid lors du procès de Buck ? Oser retourner dans le temps pour non seulement suivre de nombreux cours et aider celui que tout le monde considérait comme un meurtrier ?

Non, elle n’aurait rien fait de tout cela. Parce que seule Hermione, la fille la plus intelligente qu’il n’avait jamais rencontrée, avait pu réaliser tout ça. Certes, elle n’était pas seule. Ils étaient trois. Mais Ron et Harry ne seraient jamais arrivés vivants à ce bal sans sa précieuse aide. Et quand Ron repensait aux premières moqueries qu’il avait lâchées sur elle, il s’en mordait la langue de regrets. Oui, avant il lui semblait complètement inutile de travailler autant, de vouloir respecter le règlement de l’école à la lettre. Si Hermione aimait les cours et les devoirs, si elle aimait apprendre et exploiter ses connaissances, alors il ne devait pas la critiquer. Certains diraient qu’aimer ça n’est pas une raison suffisante, mais Ron croyait au contraire que rien ne pouvait justifier cette assiduité davantage.

Alors, lorsque Minerva McGonagall avait annoncé que les élèves devaient venir accompagnés d’un cavalier ou d’une cavalière, Ron n’avait pas du tout pensé à son amie. Par rapport à d’autres, Hermione n’avait pas d’attraits féminins particuliers. Il la trouvait jolie, oui, mais moins que Lavande par exemple. Pourtant, il appréciait davantage sa compagnie. Et puis, lui et Harry s’étaient dit qu’ils demanderaient aux plus jolies filles de l’école… Soient Fleur et Cho d’après eux. Mais s’il avait su qu’Hermione pouvait être coiffée ainsi et habillée avec une si belle robe, alors il lui aurait immédiatement demandé d’y aller avec lui.

En se faisant cette réflexion, Ron se dit que le physique comptait un peu trop pour lui. Il devait avouer qu’il avait succombé au charme de Fleur Delacour et avait tenté sa chance auprès d’elle seulement parce qu’elle était jolie. Il ne connaissait rien d’elle en dehors de son nom…

 

            Pour oublier cette déception, Ron se convainquît que de toute façon, Hermione lui aurait quand même dit non. Krum avait dû l’inviter depuis belle lurette. Et qu’était-il à côté du joueur de Quidditch, comme l’avait si bien remarqué Lisa Turpin ? Lui, le dernier Weasley que personne ne regardait, lui qui n’avait pas d’excellents résultats, lui qui ne serait jamais joueur professionnel à dix-sept ans, lui qui était maladroit comme tout avec ses sentiments qu’il ne comprenait pas. Comment Hermione aurait-elle pu accepter sa proposition alors que Viktor Krum était dans les parages ?

 

            Coupant court à ses pensées, Harry s’assit à côté de Ron et lui demanda comment ça allait. Il ne répondit pas, trop occupé à regarder obstinément Hermione et Krum qui dansaient. A présent, il ne s’en voulait plus. Il ne haïssait pas le monde entier non plus. Il regrettait juste que Krum existe et qu’il soit venu à Poudlard. Surtout qu’il concourrait contre Harry ! Contre son meilleur ami que Ron soutenait à présent de tout cœur et sans rancœur. C’était l’ennemi… celui qui risquait de remporter le Tournois, celui qui avait invité Hermione au bal…

 

            Un morceau prit fin et Ron ne sut dire combien d’autres avaient été joués avant celui-ci. Cependant, il vit parfaitement Hermione s’asseoir à la place que Parvati venait de laisser vacante. Le sourire et le teint rose sur le visage de son amie l’horripilèrent et il ne prit pas la peine de lui dire « Salut » comme Harry. Par contre, lorsqu’elle appela Krum par son prénom, comme s’ils se connaissaient depuis une éternité, il ne put empêcher une remarque acerbe de franchir ses lèvres.

 

-       Viktor ? dit-il. Tu ne l’appelles pas encore Vicky ?

 

L’air surpris d’Hermione aurait dû l’avertir qu’il allait trop loin, qu’il venait de dépasser les bornes. Mais il s’entêta et continua, évacuant la noirceur qui s’était déposée dans son esprit. Il fut même satisfait d’être arrivé à obliger Hermione à partir. Sa colère était trop forte pour qu’il se rende compte de son erreur.


Ce n’est que plus tard dans la soirée, beaucoup plus tard, après qu’il ait vu Hermione dire au revoir à son cavalier et qu’elle lui reprochât de lui avoir demandé au dernier moment d’aller au bal avec elle parce qu’il ne trouvait personne d’autre, qu’il se rendit compte qu’elle n’avait rien compris. Pourquoi avait-elle dit ça alors que tout ce qu’il lui reprochait, c’était de sympathiser avec l’ennemi ?

Dans le silence de la nuit et au chaud dans les draps de son lit, Ron regretta ses paroles. Mais il ne le dit à personne.

 

Note de fin de chapitre :

La remarque de Ron sur le surnom Vicky est tirée de HP4 ;)
Merci d'avoir lu !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.