S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


The foe and friend life' twins Sisters par Mellianna

[8 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Comme prommis voici la suite. Désolée petite modification que j'avais oubliée.
> §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Diclaimer : Tous les personnages appartiennent à J. K. ROLLING, hormis les OC.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Rentrée et gare King Cross.

Point de vue d’Alisson :

« Alisson, descend déjeuner ! Où tu vas encore être en retard » me réveilla ma mère.

Je n’ai quinze ans que depuis hier et une nouvelle année s’annonce merveilleusement bien, en ce jeudi 1er Septembre.

Date à laquelle, je rentre à Poudlard pour ma cinquième année et j’ai vraiment hâte de retrouver mes amies et surtout Anthony Weasley, mon cousin et accessoirement meilleur ami.

Je sort de mon lit encore dans les vaps, mais mes chaussons, descend les escaliers, me dirige vers la cuisine, y entre et dit vaguement bonjour aux personnes présentes qui n’étaient autre que ma mère et mes grands-parents.

« Alisson Ginerva WEASLEY »hurla ma mère « tu va me faire le plaisir de dire bonjour et plus vite que ça »s’indigna-t-elle.

Je me levais en soupirant quelques peu, devant l’air énervé de ma mère et amusé de mes grands parents.

Je pris mon petit déjeuner, débarrassai la table, puis grimpai les escaliers quatre à quatre, dans l’espoir de ne plus subir les foudres de ma mère, au moins avant d’être arrivée à Poudlard.

Je me dirigeais vers ma chambre, y pris au passage mes habits de rechange, que entre parenthèses, je cherchais pendant cinq bonnes minutes.

Le désordre ambiant qui régnait dans ma chambre, (reflétait celui dans mon armoire où il faut bien le dire, il y régnait un capharnaüm tel qu’on ne distinguait plus si le linge était plié ou tout simplement froissé) et continuai mon chemin en direction de la salle de bain, sans me souciai de ma valise qui traînait près de la porte.

Une fois fraîchement, habillée, coiffée (si l’on peut dire, mes cheveux y étant légèrement récalcitrant et ce n’est peux de le dire) et lavée, je me dirigeais vers ma chambre pour remettre y un peu d’ordre.

Je comptais également finir ma valise dont la progression n’avait guère avançait depuis hier et ainsi éviter de subir une nouvelle fois les foudres de ma mère.

Je m’y activais donc, me dépêchant de terminer ma valise et de faire un semblant de rangement dans ma chambre.   

Heureusement d’ailleurs, car ma mère arriva cinq minute seulement après avoir enfin terminée.

     «    A tu bien fais ta valise ? Il ne te manque rien j’espère.

-          Oui maman j’ai terminais, répliquais-je énervé quelle me considère encore comme un enfant de deux ans incapable de faire une valise !

-          Ne me répond pas sur ce ton jeune fille ! Très bien puisque c’est comme ça …

-          Mais Maman, la coupais-je, ce qui entre parenthèses n’avait pas l’air de lui plaire, c’est bon je sais comme même faire une valise, j’ai plus cinq ans !

-          Ca je le sait que tu n’as plus cinq ans, répondit-elle en ayant un sourire attendrie et nostalgique. Mais ce n’est pas une raison pour me parler sur le ton auquel tu t’es adressé à moi, ni de me couper la parole jeune fille, reprit-elle plus fortement en essayant de cacher un sourire en coin. »

Je vérifiai donc rapidement si ma valise était complète sous les ordres de ma mère, puis descendit, pour voir mes cousins, cousines, mes tantes et oncles qui venait d’arriver et qui ne sont autre que :

 

—    Bill et fleur qui ont eu : Victoire, 2o ans, blonde aux yeux bleus et fiancée de Teddy Lupin, 22 ans ; Dominique, 17 ans, Rousse yeux bleu ; Louis, 14 ans, blond vénitien aux yeux bleu noir.

 

—    Charlie et Tamara, qu’il a rencontrer sur un site en Bulgarie dont le thème de recherche était les dragons et ont eu : Lucas, 19 ans, Brun aux reflets chocolatés et aux yeux noisette ; Zoya, 18 ans, Brune aux reflets prune, aux yeux perce.

 

—    Percy et Pénélope qui eu n’ont eu qu’un garçon : Pierrick, 17 ans, Roux aux yeux noir.

 

—    Fred et Angelina qui ont eu : Mathew, 18 ans, peau tannée, cheveux noir aux yeux bleu sombre presque noir ; Beverley et Madison, 16 ans, jumelles, Rousses, aux yeux bleu, métisses (peau plus claire que leurs frères) ; Thibault, 13 ans, peau café au lait crème, brun foncé aux légers reflets roux, yeux noir.

 

—    George et Alicia qui ont eu : Ashley, 18 ans, Blonde vénitienne, aux yeux bleus ; Brent et Edouard, jumeaux, 16 ans, roux, aux yeux bleus ; Stanislas, 13 ans, blond aux yeux bleus.

 

—    Ron et Hermione qui ont eu : Anthony, 15 ans, Brun, aux yeux bleus ; Arthur,13 ans, roux aux yeux noisette ; Ethan, 11 ans, Brun aux yeux noisette ; Maelys, 8 ans, rousse aux yeux bleus.

 

Quand à moi je ne connais que ma mère, Ginny WEASLEY, c’est d’ailleurs pour ça que je porte son nom et pas celui de mon père, mais elle ne veut jamais en parler, je sais juste qu’ils ont divorcés quand j’était bébé.

Ainsi, je suis châtain avec une dominance Rousse aux yeux vert noisette (ils varient selon mon humeur) et des taches de rousseurs, quelques unes pour tout dire, surtout comparés à mes cousins et cousines qui eux ont pris beaucoup du coté Weasley.

J’ai bien essayé d’avoir des informations sur mon père, mais à chaque fois je me heurtais à ma mère, autrement dit au mur du silence. Dès que je posais une question, elle changeait rapidement de sujet, en en disant le moins possible.

J’avais aussi remarqué, que quelques fois quand j’essayais d’avoir de lui soutirer des informations, cela lui faisait mal.

J’avais donc décidé de ne plus en parler, gardant pour moi mes tonnes d’interrogations.

J’avais peut-être décidé de ne plus faire part de mes interrogations à voix hautes, mais cela ne voulait pas dire que je ne me posais plus de questions, bien au contraire.

J’y pensais presque tout le temps, beaucoup plus que je ne voulais l’admettre, plus j’y pensais et plus ça me faisait mal, mais j’avais toujours cette pointe d’espoir dans mon cœur à l’idée de le connaître, d’en apprendre plus sur lui.

Mais il y a une chose que je sais de source sur c’est que mon père à les yeux verts. J’en ai fait part à mon cousin, en lui expliquant que puisque ma mère les avait marrons, il ne pouvait en être autrement, puisque je les aie vert marron.

Anthony, me répondit tout d’abord que ça ne voulait rien dire, que mon père pouvait tout à fait les avoirs d’une tout autre couleur. Puis après réflexion, m’avoir contemplé intensément, il déclara qu’il était d’accord avec moi, que le vert de me yeux était unique et indéchiffrable.

Il m’a même avoué que lorsque que mes yeux devenaient totalement verts, il ressentait une immensité et avait l’impression de voir des émeraudes à la place de mes yeux.

 Cela me rendait espoir, c’était comme ci je le savais tout au fond de moi, depuis toujours.

Bon allez ! j’arrête d‘y pensée, il le faut, car cela en devient plus que grotesque et me dirige vers ma famille.

Je les saluait, puis arriva à mon meilleur ami et cousin, Anthony WEASLEY :

« Salut Aly »me lança-t-il.

« Salut Anthony »lui répondit-je en souriant contente de le revoir, même si cela ne faisait que depuis hier que nous nous étions vu.

Nous discutâmes de tout et de rien, lorsque tante Hermione prit à pars ma mère, qui semblait inquiète et mon oncle Ron.

Je le fis remarquer à Anthony, qui me dit que c’était étrange et que ce n’était pas trop une habitude de sa mère d’agir comme ça.

Il me rassura en me disant que ça ne devait pas être gave, sinon ma mère me l’aurait dit et qu’il fallait plutôt penser à nôtre nouvelle année à Poudlard qui allait être super.

Nous en parlâmes avec agitations, imaginant déjà comment elle serait, mais redescendirent vite sur terre en évoquant nos BUSES (Brevet Universel de Sorcellerie Elémentaires), mais nous fîmes interrompre par le retour de ma mère et de ses parents.

Ma grand-mère, Molly WEASLEY, réclama le silence et n’eu aucun mal a l’obtenir, et cela malgré le boucan qui régné dans la maison, il était impossible de lui dire non et cela pour toute personne censé.

« Tout le monde est près, bien, il est l’heure de partir » déclara-t-elle d’un ton sans appel.

Puis nous partîmes en direction de la gare.

C’est ainsi que nous empruntions le chemin habituel pour aller à la gare King Cross.

Là comme d’habitude nous disons au revoir à nos parents et montons dans le train où nous nous dispersons pour allait rejoindre nos amis respectifs.

Quand à moi je reste avec Anthony espérant trouver un compartiment de libre.

 

 

 

Point de vue de Lilly :

Je me réveillais sans problèmes, même si il est 6heure du matin, bien que encore étourdit de la nouvelle que m’avait annoncée mon père, il y a quelque temps (j’ai du mal à la digérais celle-là).

En effet, nous étions à peine arrivée à Londres, suite à la promotion qu’avait reçue papa, dont entre parenthèse, j’étais très fière, et appris que je devait quitter DUMSTRANG pour aller dans une nouvelle école de sorcellerie, située justement quelque part en Ecosse, Poudlard.

Je me levais donc, m’habillai d’un ensemble de sport et d’une paire de basket, puis descendit.

« - Bonjour papa, lui dit-je dès que je le vis en l’embrassant sur la joue.

- Bonjour Lilly, bien dormie ? Répondit mon père.

- Oui toujours et toi ? Lui répondis-je en souriant.

- Très bien merci, prête pour le jogging ? »Me demanda-t-il en souriant.

- Toujours mon capitaine »Répondit-je en me plaçant au garde à vous et en saluant militairement parlant, pour le taquiner.

« Repos soldat »déclara-t-il calmement. « Alors, allons-y »Reprit-il en souriant largement.

A peine Sortis de la villa, dans laquelle nous avions commencé à aménager il y a peu de temps, que nous dirigions vers le stade de la base pour faire quelque tour de pistes.

En passant, on pouvait voir la base s’éveiller et on remarquer que les entraînements avait déjà commencé, en effet, en général il commençait à l’aube.

En effet, depuis ma naissance j’avais toujours logé dans un logement, situé à l’intérieur d’une base militaire, comme vous l’auriez compris pour les besoins du travail de Papa.

Mon père me tira de mes songes en me disant : « On fait la course, le dernier arrivé est de corvée de vaisselle »dit-il en rigolant, puis partit en courant.

J’arrivais bien sûr après lui, quelque peu essoufflé comme même, après avoir fait un sprint acharné avec mon père, qui, lui, n’avait pas le moindre signe de faiblesse (bien qu’il commençait à transpirer un peu, mon père n’est pas un super héros tout de même) et qu’on aurait pas dit qu’il venait de faire un sprint de 1000 mètres.

Nous entamâmes notre jogging, puis rentrons à nôtre villa, ce qui se termina bien sûr par une course contre mon père, et qui avait pour but d’être le premier à aller à la douche et que je gagnai.

J’allai donc prendre mas douche, alors que papa me dit qu’il s’occupait du petit déjeuner. Après y être restée vingt bonnes minutes, je rejoignis ma chambre.

Je m’habillai d’une paire de Jeans, d’un haut vert, d’une paire de ballerines noire et attachai mes cheveux avec un ruban  assortit à la couleur de mon haut et à celle de mes yeux, suite aux conseils de ma tante Hermione et d’Ariana.

Je descendis donc prendre mon petit déjeuner, en pensant à prendre mon sac à roulettes que j’avais préparé la veille, en le faisant léviter grâce aux sorts que papa avait jeté sur la maison pour ne pas que les moldus puissent s’en apercevoir.

J’eu le plaisir de voir mon père arriver, quelques secondes à peine après que je me sois installée dans la cuisine, lavé et habillé.

Nous parlâmes de tout et de rien, dont les nouveaux Tomcat et le fait qu’il allait me manquer, de lui écrire une fois par semaine comme d’habitude, et que nous nous reverrons aux vacances de Noël, ne pouvant pas partir pour les vacances d’Halloween.

Nous terminâmes notre petit déjeuner tranquillement, puis mon père m’aida à débarrasser la table et je fis la vaisselle et la rangeai.

J’entrai dans le salon et demanda à mon père : « Dis papa, tu y es déjà aller toi à Poudlard ? »

« Oui, ma chérie, j’y est passé de super années avec mes deux meilleurs amis, que je tais d’ailleurs assez raconté, il me semble »Dit-il en souriant, mais ayant un air doux et mélancolique.

« C’est là que tu la rencontré maman pas vrai ? »Demandait-je d’un air suppliant en lui faisant mes yeux de cocker.

« Lilly »dit-il en soupirant « je tais déjà dit que je n’aimais pas en parler »

« Sil te plait »lui demandait-je en le suppliant presque.

« D’accord »soupira-t-il. « Mais je tais déjà tout dit »

Il me raconta donc pour la énième fois leur rencontre et leur vie ensemble, tout en omettant son nom et quelques détails qui me permettrais de savoir son identité, m’expliquant ce fait, par ce qu’ils s’étaient mis d’accord pour ne plus se revoir et que mon intrusion les ferais se rencontrer à nouveau et qu’il me dirais tout à ma majorité.

Il fut l’heure d’y aller, et nous enfilions nos manteaux avant de partir.

Nous nous dirigeâmes vers la voiture de mon père, ou nous nous engouffrâmes à l’intérieur. Puis il démarra et nous partîmes en direction du centre de Londres, plus précisément de la gare.

Une fois arrivée, nous sommes descendu de voiture et mon père m’indiqua qu’il fallait marché jusqu'à la voie 9 3/4, qui se situait entre les voies numéro 9 et 10.

Nous les atteignîmes, vérifions qu’il n’avait personne et nous y engouffrâmes.

Nous arrivons enfin et je ne pus retenir un léger cris d’ahurissement « Oh » en voyant la grande locomotive rouge sur laquelle était inscrit : « POUDLARD EXPRESS ».

Pendant ce temps, mon père s’était chargé à l’aide d’un sort de transfert, de changer nos manteaux moldu en cape sorcière.

Il me sourit tendrement et me demanda : « - prête pour la grande aventure ? Tu sais que se ne sera pas comme à DUMSTRANG ? Essaie tout de même de faire un effort en potion, d’accord »

- Toujours prête pour l’aventure tu le sais bien. Et oui je sais que ce ne sera pas pareil, et en ce qui concerne les potions j’essaierai de faire de mon mieux, mais je ne te promets rien »dit-je en souriant.

- Ce n’est pas grave si tu n’y arrives pas du premier coup, l’important c’est d’essayer, le reste suivra, ma puce. »Me rassura-t-il.

« Ton père n’a pas tord tu sais, même si il n’en faisait pas beaucoup lorsque nous étions à Poudlard»fit une voix que je connaissais trop bien.

« Tante Hermione ! »M’écriai-je, avant de me précipiter sur elle, heureuse de la revoir, tandis qu’elle me serra dans ses bras.

Hermione » S’exclama mon père en lui faisant la bise, alors qu’elle relâcha son emprise sur moi.

« - Tu es venue, super ! Sa aurait été dommage de ne pas pouvoir te dire au revoir avant de partir pour Poudlard. »

- Bien sur que oui! Je suis venue, puisque je suis devant toi. Je n’aurais manquait ça pour rien au monde ! »

Je captais un échange de regard entre Papa et tante Hermione, qui me surpris, mais que j’oubliais bien vite en apercevant mes meilleures amis : Haley Paterson et Carter Alvarez.

Je les connaissais depuis ma plus tendre enfance, Carter connaissant comme moi les déménagements à répétition, du fait du travail de son père et sa mère nous gardait tous les trois quand nous étions petits malgré son travail.

Haley était ma meilleure amie depuis toujours et c’est ainsi qu’avec Carter nous étions rentrés à DUMSTRANG, l’année de nos 11 ans.

En effet, le père de Carter, Antonio, avait fais son service militaire, sur la même base, avait suivi la même formation, en même temps que Papa et tante Hermione et ils avaient le même age.

Bien que pour tante Hermione l’armée n’avait pas duré plus longtemps que le service militaire (imposé par les moldus), Antonio et papa avait continué dans leur lancé et s’étaient engagés à la fin de celui-ci.

Tandis que la mère de Carter, Ariana, de nationalité française était une danseuse professionnelle internationale.

Les parents de Haley, eux, sorciers sangs pur de grandes familles sorcières travaillaient respectivement aux ministères du Royaume-Uni pour son père et des Etats-Unis d’Amérique pour sa mère, puisqu’elle est américaine.

Carter d’origine Latino-américaine par son père et française par sa mère est grand pour son age 1m75 environ, une carrure plutôt athlétique pour un jeune de 15 ans, les cheveux mi-long noir bouclés et les yeux bleus foncés presque noir.

Haley est de taille moyenne environ 1m65, plutôt mince sans être anorexique, des cheveux longs châtain clair aux reflets blonds et des yeux bleus.

« Surprise »me lancèrent-ils en cœur, alors que je m’élançais vers eux, ce qu’ils firent également.

Je leurs fit la bise toute heureuse de les revoirs.

« Salut Haley, Salut Carter »les saluait-je.

« Salut Lys »Me répondirent-ils en souriant.

Puis nous retournâmes vers Papa et tante Hermione. Ils se saluèrent, et j’eus la très nette sensation qu’on me cachait quelque chose, vu leurs demi-sourires à tous.

Qu’est qui se passe ? »Demandais-je.

- Qu’est qui te fait dire qui de passe quelque chose, Lil ? »Me demanda Carter.

Je les regardais et finis par apprendre de Haley : « Je viens avec toi à Poudlard »Me dit-elle. Réponse à laquelle je sautais de joie bien évidemment, ma meilleure amie, venait avec moi à Poudlard.

Après avoir discuté un moment et m’être aperçu que le train partait dans quelques minutes seulement, Je dis au revoir à Papa, Tante Hermione et Carter, promis de leur écrire et disparus en direction du train,en compagnie de Haley, après avoir récupéré nos bagages.

 

 

Point de vue de Ginny

Je me levais, comme à peu près tous les matins, il était 7 heures. Mais aujourd’hui, premier Septembre, ma fille Alisson, rentrait en cinquième année à Poudlard.

Puis je descendis déjeuner, avec mes parents que je retrouvais en bas, dans la cuisine. Je leurs dis bonjour et m’installai.

Je m’appelle Ginerva WEASLEY, dite Ginny, vous devez trouvez drôle que je vous parle de ma fille et que je vous dises ensuite que je prend mon petit-déjeuner chez mes parents. Et bien vous n’avez pas tout à fait tord, il se trouve que j’ai 38 ans.

Mais je vais vous expliquer pourquoi, voilà, il se trouve qu’après la guerre Harry et moi nous nous sommes mariés, je l’aimais comme une folle, au point où, j’en étais devenue accro, et nous avons eu des jumelles que nous avons appelais Lilly et Alisson.

Cependant, à cause de nos caractères bien trempés, nous nous sommes séparés après une terrible dispute qui se produit juste avant mon accouchement.

Néanmoins, pour ce moment-là nous avions oublié tout nos différents, mais ce qui devait arriver arriva, nous nous séparâmes d’un commun accord, et il partit, avec ma deuxième fille Lilly.

Ma mère, Molly WEASLEY, me tira de mes songes en me faisant remarquer que Alisson serait en retard si je ne la réveillais pas.

Je la réveillai, et attendis qu’elle descende, puis toute la famille arriva.

Je les saluaient et Hermione nous fis signe à Ron et à moi, d’allez dans la cuisine, où elle nous rejoignis.

« Bien je ne vais pas y aller par quatre chemins, Harry revient en Angleterre, et Lilly va donc devoir aller à Poudlard cette année. »Nous dit-elle appréhendant quelques peu notre réaction.

Enfin, surtout de la mienne devrais-je dire, puisque Ron devais déjà être au courant de son retour, vu qu’il était son meilleur ami.

« Tu es sûre, Pourquoi ? » lui demandais-je.

« Oui, il me la dit lui-même. En ce qui concerne la raison tu n’es pas concerné. »Me répondit-elle en faisant volte face, sortant de la pièce accompagné de mon frère, me laissant perdue dans mes pensées quelques instants.

« - Ginny, Ginny tu m’entend, ouh ouh ? Me demanda Ron, qui s’était introduit dans la pièce sans qui je m’en aperçoive, se rapprochant de moi tout en parlant, et en passant la main devant mes yeux. Ce qui nous surpris tout les deux nous faisant reculer d’un pas.

- Ron, tu m’as fait une de ses peurs ! M’exclamais-je, en posant une main sur mon cœur, tentant de me calmer.

-Désolé, répondit-il. Mais ça fait un quart d’heure qu tu es est là. ‘Mione m‘a demandé de venir voir ce qui se passait, bon je te laisse encore quelques minutes mais tu connais Hermione. Me dit- il avec un léger sourire, puis il sortit de la pièce.

Encore un peu abasourdis, je repris mon souffle, me concentra et tenta de sortir à la suite de mon frère faisant fis que tout allait bien, mais coupa net mon élan en me replongeant dans mes pensées.

Après tout je n’allais pas me mettre dans un état pareil pour une simple nouvelle.

Ce n’était en tout et pour tout que l’annonce du retour de mon ex et de ma fille en Angleterre.

Qui amenait avec lui la rencontre imminente de Lilly et Alisson.

Ce qui allait chamboulait nos vies à tout jamais.

Mais sinon rien de grave.

« Oh mon dieu, reprend toi Ginny tu te mais à parler toute seule.»

Bon c’est pas grave remet- toi, quand faut y aller, faut y aller.

Puis je sortis de la pièce, pour aller à la rencontre de ma famille.

Il fut bientôt l’heure pour tout le monde d’aller à la gare King Cross, ce que nous fîmes rapidement, l’heure du départ avançant à grand pas. Je souhaitais bon voyage à Alisson.

C’est à ce moment là, où je tournais la tête, que j’aperçu une jeune fille qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Alisson.

Avec cependant, une ou deux différences, elle avait les yeux vert émeraude, alors que Aly les avaient vert noisette et avait les cheveux brun chocolat aux reflet roux qui donnais un ensemble auburn délicieux.

Mes soupçons devinrent confirmé, lorsque une fraction de seconde après, je vis Harry, qui discutait avec la jeune fille en question, qui n’était autre que Lilly.

Je repris contenance après plusieurs minutes, où mon cœur s’arrêtais et repartais à cinquante à l’heure.

Cet état ne s’arrêta, bizarrement que lorsque Harry fût partit et hors de ma vue.

Je me dirigeais, ensuite à mon travail, après bien sûr avoir dit au revoir à Ron et Hermione.

Pendant toute la journée, je ne pus m’empêcher de penser à Harry, et d’espérer que la confrontation entre les filles ne soit pas trop rude.

Je m’endormis, le sourire aux lèvres, en pensant, malgré moi, à Harry.

Note de fin de chapitre :

Alor vos réactions ? N'hésitez pas à laisser une review.

La suite au prochain épisode : la semaine prochaine.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.