S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

111ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 111e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 17 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 09/04/2021 21:17


111ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 111e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 17 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 09/04/2021 16:31


Sélections du mois


Félicitations à Jalea, SourireSmagiqueS et Roxane-James qui nous ont fait rire aux éclats et qui remportent la Sélection Comédie avec leurs pépites !

Pour mai 2021, c'est au tour d'Andromeda Black-Tonks de briller. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'avril, voici le beau, le sombre, le torturé, le noble Regulus Black dans tous ses états. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/04/2021 23:36


Nouvelle skin



Chers membres d'HPF,

Comme vous pouvez le constater, votre site préféré a changé de tenue aujourd'hui pour une occasion très spéciale (et non ce n'est pas un poisson d'avril en retard !)
Les éditions HPF, qui sont la maison d'édition liée à l'association Héros de Papiers Froissés, qui elle-même gère votre site de lecture, publie son premier roman !
Un fil à travers les nuages, de Anaïs Sorrentino, est un roman fantastique qui retrace le parcours de Albin et Capucine, au milieu d'un monde déroutant et intriguant, pour essayer d'en trouver la sortie.
Pendant deux jours, vous profiterez des jolies couleurs de l'illustration de Un fil, également réalisée pas notre autrice, Anaïs :)

En achetant ce premier roman, en plus de soutenir le travail d'une autrice, vous participez également au bon fonctionnement des sites HPF !

Pour commander, rendez-vous ici =D
Pendant ces deux jours, n'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de ce nouveau skin dans les commentaires !

A bientôt!
De Les Editions HPF le 02/04/2021 11:16


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de mai 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Andromeda Tonks-Black, Theodore Nott ou Les Fondateurs.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mars 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/03/2021 01:09


110ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 110e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 mars à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L' équipe des Nuits le 14/03/2021 15:29


"On se retrouve en salle des profs ?" par Cheap

[390 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

"On se retrouve en salle des profs ?" est la suite du One-Shot "Retour à Poudlard" que vous trouverez dans mes publications.

Je vous conseille de le lire avant de vous attelez à cette fiction!
Note de chapitre:

"On se retrouve en salle des profs ?" est la suite de "Retour à Poudlard" que vous trouverez dans mes publications.


Je vous conseille de le lire avant de vous attelez à cette fiction!
Chapitre 1 : Préparatifs




Pour mon premier jour d’enseignement, ce 2 septembre 2009, je fus réveillé aux aurores.
Assis dans le canapé de mon petit appartement je regardai le soleil se lever sur le parc de Poudlard en feuilletant machinalement un livre.

J’attendais mon premier cours avec un mélange d’excitation et d’appréhension. J’avais préparé tout le matériel la veille…il ne manquait plus que les élèves.

Je me rasai de près, en prenant bien garde de ne pas me couper, puis, je choisis mes vêtements avec soin :
J’hésitai longuement entre la robe de sorcier sobre ou un pantalon sombre associé à une chemise claire.

McGonagall voulait de jeunes professeurs représentatifs du monde magique renouvelé, j’optai donc pour la deuxième option.

« Neville c’est les chaussures qui font le sorcier ! Tu peux bien avoir la plus belle garde-robe qui soit, si tes chaussures ne sont pas cirées, ça ne sert à rien ! » Je repensai à cette phrase d’Augusta, ma grand-mère, en cirant mes chaussures d’un coup de baguette.





La directrice de Serpentard, Olivia Juffon, occupait l’appartement en face du mien. Nous avions convenu la veille de nous retrouver pour descendre déjeuner ensemble.
A sept heures trente tapante je toquai à sa porte.

« Deux minutes je t’ouvre ! » entendis-je de l’autre côté de la cloison.

Chaque porte d’appartement était personnalisée en fonction de la matière qu’enseignait le professeur qui vivait dans le logement.
Sur la porte d’Olivia on pouvait voir, en observant une sorte de bande dessinée en bois sculpté, un lampe tempête se transformer tout doucement en hippocampe.

La porte s’ouvrit à la volé et Olivia me sourit :

« Pas encore prête ! dit-elle en m’invitant à entrer.

- Ne me dit pas que tu es du genre « en retard », rétorquai-je un peu irrité car je déteste ça.

-Oups, démasquée, dit-elle en traçant un grand trait d’eye-liner sur sa paupière, je finis ça et on descend. »


Son appartement était semblable au mien dans son aménagement : On retrouvait le coin salle à manger avec l’accès aux salles d’eau, et le salon sous l’alcôve donnant probablement vers la chambre.
La seule chose qui différait par rapport au mien c’était le rangement.
C’est simple : Son studio avait tout de Poudlard après la bataille.

Un nombre incalculable d’objets moldus se mêlaient aux livres de métamorphose ouverts. Des bouteilles de bierreaubeurre vides étaient entassées dans un coin. Plusieurs numéros de la gazette du sorcier étaient posés en tas parterre. Des parchemins, des feuilles, des livres tenaient en équilibre précaires sur les tables du salon et de la salle à manger. Plusieurs verres ou tasses à moitié remplis trainaient par-ci par-là.
Au mur il y avait de nombreuses photos moldues, quelques photos de sorciers et de grandes affiches.

« J’ai fini ! dit-elle en faisant claquer ses lèvres pour étaler son rouge à lèvres carmin, tu ne trouves pas que je ressemble à une Marylin Monroe Brune ? »

Je haussai les sourcils ne sachant pas ce qu’était une « marylinmonroebrune ».

« Famille de sang-pur ? m’interrogea t-elle en fronçant le nez.

J’acquiesçai puis elle montra du doigt une des affiches moldues placardée au mur ; Le poster représentait une femme blonde platine à la peau diaphane habillée d’une veste de fourrure blanche. Seules ses lèvres rouges contrastaient avec le reste.

« Bon ok, une Marylin avec 10 kilos de plus, ajouta Olivia avec un sourire coupable, peut-être quinze !

Nous sortîmes de son appartement pour rejoindre Joshua en salle des professeurs.

-Les elfes de maison ne font pas le ménage dans ton appart’ ? lui demandai-je.

-Non je leurs ai interdit. Ils ne passent pas non plus dans la salle commune des Serpentards. C’est aux élèves de s’organiser pour faire le ménage à tour de rôle. Tu comprends, ça les responsabilise.

- Quel est le rapport avec toi ?

-Il faut que je montre l’exemple Neville ! Je ne peux pas demander aux Serpentards de faire le ménage eux-mêmes si je fais faire le mien par les elfes de maison !

-Mais, en l’occurrence, tu ne fais pas du tout le ménage.

-Ca, les élèves ne sont pas sensé le savoir, railla-elle.

Olivia n'était visiblement pas à une contradiction près.

Nous retrouvâmes Joshua qui était occupé à dupliquer des documents.

-Vous êtes en retard, laisse-moi deviner Neville, elle t’a fait le coup de la Marylin Monroe Brune ? »

Devant mon sourire et l’air faussement mauvais d’Olivia il ajouta : « J’en étais sure ! »


Filius Flitwick fouillait dans son casier : Pour y accéder il avait entassé plusieurs gros grimoires et il se tenait debout tout en haut de la pile… Il marmonnait d’un air mauvais :

« Tous les ans c’est pareil…Je dis à Argus de mettre mon casier dans la rangé du bas ! Et bien non : Il faut soit-disant respecter le Sacro-saint Ordre Alphabétique !

-Tu viens déjeuner avec nous Filius ? Demanda Olivia d’une petite voix.

-S’il continue, poursuivit le petit homme, je jette un sortilège de confusion dans son placard à clefs !

Joshua me fit un signe de tête, indiquant que, dans ces cas là, il valait mieux laisser Filius tout seul.
Nous descendîmes donc dans la grande salle. Les premières années étaient déjà pratiquement tous à table et devant leurs airs fébriles je devinais que je n’étais pas le seul à avoir mal dormi cette nuit.


Ce n’était pas vraiment agréable de déjeuner à la table des professeurs. En effet nous faisions face aux élèves et certains nous scrutaient attendant avidement que notre biscotte finisse sur nos genoux.
De plus c’était difficile d’entretenir une conversation avec les autres profs car nous étions tous en rang d’oignon.

« Tu as quelle classe ce matin ? me demanda Joshua.

-Deux heures de première année Gryffondor et Poufsouffle suivi de deux heures de cinquième année Gryffondor et Serdaigle. Répondis-je en tenant fermement ma biscotte.

- Les cinquièmes années c’est les pires : L’âge bête par excellence ! lâcha Olivia.

- C’est bizarre, je m’inquiétai plus pour les septièmes années, rétorquai-je en ayant soudainement moins faim.

- Oh non, enchaina Joshua, les six et sept sont déjà en détermination professionnelle : Après leurs BUSE ils ont choisis les matières dans lesquels ils étaient doués. En général ils sont sérieux : ils savent pourquoi ils sont là.

- Alors que les cinquièmes années surenchérit Olivia, on se les coltine depuis cinq ans pour certains en sachant pertinemment qu’ils n’arriveront jamais à transformer un thermomètre en paille !

-Olivia, fait-moi penser à ne jamais boire de bièreaubeurre à la paille chez toi ! Dis-je d’un ton neutre.

A ce moment là un grand sorcier blond, à la carrure de rugbymen entra dans la salle. Plusieurs jeunes filles, toutes maisons confondues se donnèrent des coups de coude et pouffèrent.

- Tiens, voila Malvin ! Dit Olivia puis elle reprit à mon attention, le directeur de Poufsouffle : Cultivé, beau garçon, gentleman mais il n’a pas beaucoup d’humour : Ca gâche le tableau.

Je fus un peu mal à l’aise, me demandant comment Olivia me présenterait. Je l’imaginais bien dire à mon sujet « Directeur de Gryffondor, botaniste, gentlemen, charmant mais un peu con-con ! Ca gâche le tableau !»

Je chassai cette idée de ma tête. Cela m’avait pris assez d’année pour acquérir une confiance en moi digne de ce nom, je n’allais pas me laisser aller à la paranoïa maintenant !
Malvin s’assit à côté de moi et me serra la main :

« Nous n’avons pas eu le temps d’être présenté : Je suis Malvin Wurd, j’enseigne les Potions. Bienvenue à Poudlard. »

Je le remerciai en me présentant à mon tour.

Malvin venait d’Afrique du Sud : Il avait étudié à Jacaranda l’institut de sorcellerie de Prétoria. Je connaissais son école car elle tenait son nom des grands arbres que j’avais étudié lors de mon année de spécialisation en dendrologie. Nous parlâmes un long moment de botanique puis je filai rapidement dans ma serre pour les derniers préparatifs.







Vingt plants de violettes> OK
Vingt pelles> OK
Vingt Sécateurs> OK
Vingt griffes>OK

Je faisais l’inventaire du matériel pour la cinquième fois lorsque quelqu’un frappa à la porte: C’était Rolanda Bibine, le professeur de « Vol sur balais ».

« Bon courage pour ton premier cours Neville !

-Merci, répondis-je en souriant.

-Tu sais qu’ils vont te tester, tu en as conscience?

-Oui …bien sûr ! Balbutiai-je.

-Allez ! » Elle croisa les doigts et partit.

Si sa visite était sensée m’encourager elle eut plutôt l’effet inverse. Je m’assis à mon bureau me forçant à respirer lentement et à remettre mes idées en place. « Reste calme ». Mes mains tremblaient. « La première journée est décisive, ne la rate pas »

Un bruit retentit dans la serre. Je sursautai et levai les yeux pour en découvrir l’origine.
Deux hiboux venaient de se poser sur mon bureau. Je détachai les lettres à leurs pattes puis j’ouvris la première.

Le parchemin était rempli de dessins d’enfants représentant des fleurs et des animaux. Au milieu en gros, je reconnus instantanément l’écriture d’Hermione :

« Les familles Weasley et Potter te souhaitent une EXCELLENTE rentrée ! Amicalement.
Hermione. »

Je reconnus également, perdus entre les œuvres de leurs progénitures, l’écriture de Harry « Ne sois pas trop sévère avec les élèves hors des dortoirs la nuit ! », celle de Ron : « Tu vas tout déchirer !!! » et Ginny avait, quant à elle, préféré dessiner une petite caricature de moi avec le chapeau de McGonagall.

J’ouvris la seconde lettre. L’écriture était plus stricte, respectant les pleins et les déliés. Il n’y avait que trois mots :

« Chaleureuses pensées,

Augusta. »

La cloche retentit et j’étais prêt pour mon premier cours !
Note de fin de chapitre :

Voila j'espère que ça vous a plu !

Si je peux, je posterai un nouveau chapitre avant dimanche...

Après cela risque d'être difficile car je pars 3 semaines en vacances loin d'internet !

Il faudra donc patienter !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.