S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Naufragé par sfan

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ce texte a été écrit pour l'anniversaire de DameDeCoeur, dont la passion pour Severus Rogue est légendaire. J'aurais aimé écrire quelque chose de joyeux, mais je n'ai pas réussi. J'espère que ça te plaira quand même...
Note de chapitre:

Merci à Vialane pour son bêtatage et à Natiwan pour ses remarques !
Severus est accroupi, devant la fenêtre de son dortoir. Il jette un regard vague à la lune qui apporte une pâle clarté à la scène. La lumière se réfléchit sur l’astre parfaitement rond et se propage dans toutes les directions, teintée d’argent. Quelques rayons ont choisi de traverser la fenêtre terne à travers laquelle ils atteignent Severus. Avec délicatesse, ils viennent caresser les traits du jeune homme, avant de mourir sur le sol poussiéreux. Severus tourne la tête pour observer la forme sombre sur le sol, grossière esquisse de sa silhouette. Comme s’il venait de compléter un alignement parfait entre la Lune et son œil, un unique rai gris se plonge alors dans les prunelles de Severus, éclairant une gouttelette qui s’éveille sous une paupière. Severus tourne à nouveau sa tête en direction de la lumière, et l’on peut voir que son visage entier est désormais baigné de larmes silencieuses. Imperceptiblement, il se redresse, avance à pas saccadés, puis se glisse dans son lit, tout en prenant soin de ne pas réveiller ses camarades de dortoir.

Severus est allongé, lissant machinalement le drap vert bouteille de son lit. Il passe sa main sur son oreiller et le sent humide des larmes qu’il a versées. Il jette un nouveau coup d’œil à la Lune à travers la fenêtre. Elle est pleine cette nuit. Sans doute que les quatre Maraudeurs -que ce surnom est ridicule- sont dehors, pleins d’insouciance, malgré la semaine éprouvante qu’a constituée celle des BUSEs. Cela fait déjà quelques mois que Severus a découvert le secret qui le préoccupait depuis son entrée à Poudlard, mais aujourd’hui, ses pensées sont bien loin de Remus Lupin. Quelle importance peut avoir la présence d’un loup-garou à l’école, alors qu’il a commis l’irréparable. Plus rien n’est important de toute façon. Il le sait déjà, ce simple mot a définitivement brisé tous ses liens avec Lily.

Bien sûr, cela fait depuis ce premier septembre fatidique où ils ont été répartis dans deux maisons ennemies que leurs relations ont commencé à se dégrader. Bien sûr, cela fait déjà quelques mois que leurs disputes à propos de la magie noire se multipliaient. Mais jamais Severus n’aurait pu imaginer quelque chose d’aussi définitif. Ce simple mot, c’est comme un barrage qui cède, l’eau qui s’engouffre dans la brèche. Elle vient tout d’abord lécher le pied des bâtiments, avant de les inonder totalement, et d’en faire pourrir les fondations qui paraissaient pourtant inébranlables quelques années auparavant. Et un édifice s’effondre, d’un coup, presque sans prévenir. La construction la plus importante de toute la vie de Severus vient de disparaître, engloutie par les flots. Pour éviter de sombrer avec la demeure où il a vécu, Severus se raccroche alors à ses souvenirs comme à une bouée de sauvetage.

Il se souvient encore de la première fois où il l’a vue. Il s’en souviendra toujours sans doute. Il était sorti de sa maison délabrée, plus pour éviter les cris de ses parents qu’à la recherche de quelque chose en particulier. Après avoir longé les cheminées à l’arrêt des usines désaffectées, il avait continué à avancer. C’était la première fois qu’il dépassait la limite que lui avait donnée sa mère, mais après tout, quelle importance ? Il avait toujours besoin de marcher durant de longues heures pour oublier les grognements d’ivrogne de son père, et les gémissements de douleur de sa mère. Il en avait assez d’à chaque fois effectuer le même parcours sinistre, avant de revenir devant la porte à travers laquelle il entendait toujours les mêmes sons terribles. Pour la première fois, il avait donc quitté ce chemin connu par cœur, et s’était éloigné du monde grisâtre des quartiers pauvres. Il avait erré, était arrivé à une pâtisserie devant laquelle il avait retourné ses poches désespérément vides à la recherche d’une pièce de monnaie pour s’acheter quelque chose, puis avait repris sa route d’un air morne et dépité, errant à nouveau.

C’est en repassant devant la pâtisserie qu’il avait aperçu deux jeunes filles. La plus jeune devait avoir à peu près son âge, les cheveux d’un roux sombre et le visage souriant. Il n’avait pas vu distinctement le visage de l’autre, mais celui de la plus petite des deux fillettes avait longtemps hanté son esprit. Elle semblait si heureuse, pure, et encore innocente. D’abord, Severus l’avait enviée, elle qui paraissait avoir une famille digne de ce nom. Puis, peu à peu, il s’était pris d’affection pour cette figure ronde et joviale. Il n’avait pas pu voir en détail son visage, mais il avait imaginé ce qu’il ne pouvait connaître. Elle avait les yeux bleus, et s’appelait Kathy, quelques taches de rousseur, mais pas trop, et juste sur le nez. Sa voix était douce, et c’était une sorcière. Severus ne s’était jamais imaginé la revoir.

Pourtant, quelques semaines plus tard, dans un parc, il l’avait à nouveau aperçue. Elle était encore avec cette fille un peu plus âgée. De plus près, Severus avait pu remarquer qu’elles avaient cet infime détail dans l’attitude qui lui donnait la certitude qu’elles étaient sœurs. Néanmoins, si la cadette inspirait de la sympathie à Severus, sa grande soeur lui paraissait étrangement banale et insignifiante. Sans même lui prêter attention, il avait reporté son regard sur la plus jeune des filles, celle qu’il avait déjà remarquée. Ses yeux n’étaient pas bleus mais d’un vert émeraude étincelant, et elle n’avait pas du tout de taches de rousseurs. Severus avait l’étrange impression que la fillette qu’il regardait à la dérobée était une ancienne amie perdue depuis longtemps, qui avait toujours été présente dans son cœur. Il s’approcha des deux jeunes filles pour tenter de confirmer cette impression, mais il ne put qu’entendre indistinctement un nom murmuré, « Lily ».

Severus est assis, sur son lit, le regard perdu dans le vague. Ses larmes se sont taries, à force de pleurer. La Lune s’est éloignée de la fenêtre, obscurcissant la pièce et estompant les formes lourdes des meubles. Il tente encore de se souvenir, mais les images de bonheur fuient sa mémoire comme l’eau qui coule inexorablement de la brèche du barrage. Pourquoi ? C’est comme s’il refuse de se remémorer les moments les plus heureux de sa vie, maintenant qu’ils font partie d’un passé irrémédiablement perdu. Un mot, proféré par une langue qui s’oublie, et tout un pan de vie disparait. Alors, il tente de se raccrocher aux dernières images, il se concentre intensément, et les fixe dans sa mémoire. Il les ancre solidement, afin qu’elles puissent résister à l’inondation.

Un printemps sec, Lily prend une fleur sur un arbre. Elle la serre dans sa main, souffle sur son poing clos, et la fleur s’ouvre.

Le parc, avec la balançoire rouillée, et son crissement lorsque Lily monte de plus en plus haut. Un bruit si désagréable autrefois, aujourd’hui adouci par la mélancolie.

Lily, qui le prend dans ses bras pour le consoler après une nouvelle dispute de ses parents.

Severus, assis à côté de Lily, lui parlant de Poudlard.

Et puis cette journée, Severus s’en souvient. Ils étaient allongés côte à côte, sur le gazon anglais du parc de la ville. Le soleil tapait sur le pantalon noir et usé de Severus. Il lui avait parlé d’Azkaban et des Détraqueurs, ce n’était pas une conversation très joyeuse. Après un moment de paisible silence, Lily avait demandé si c’était vraiment un hibou qui lui apporterait la lettre de Poudlard. Severus lui avait répondu qu’en tant que née-moldue, un professeur viendrait voir ses parents pour leur expliquer la situation. Lily avait grimacé. Severus s’en était voulu d’avoir rappelé cette différence. Il s’était pourtant juré d’éviter d’en parler. Lily avait hésité un instant, puis avait demandé :

- Est-ce que ça fait vraiment une différence d’être née-moldue ?

Severus était indécis. Logiquement, il aurait du lui répondre que oui. Jusqu’à ce qu’il rencontre Lily, Severus ne s’était jamais posé réellement la question de la valeur des sorciers nés-moldus. Il était certain qu’elle ne valait pas moins que lui, si c’était ce qu’elle demandait. Mais il n’avait pas le droit de lui cacher que certains sorciers auraient des préjugés sur elle à cause de sa naissance. Severus resta encore un instant silencieux, hésitant. Il aurait du lui dire la vérité, mais il avait peur de perdre son amitié. Et puis, Lily devait sans doute poser la question par rapport à ce que pensait son ami. Alors Severus se décida :

- Non, répondit-il, ça ne fait aucune différence.
Note de fin de chapitre :

Les passages en italique sont extraits d'Harry Potter 7, chapitre 33, "Le Récit du Prince".

J'espère que vous et surtout DDC avez apprécié cet OS.

N'hésitez pas à me laisser une review, même si elle est négative !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.