S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Retour aux sources par Eleann

[11 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

A l'origine ce ne devait être qu'un OS et puis finalement il y aura 3 chapitres.
Note de chapitre:

Bonjour,
C'est la première fois que je publie ce que j'écris alors pardonnez-moi par avance. J'espère que la lecture vous plaira
Pourquoi est-elle là ? … C'était bien toute la question.

-Mademoiselle Weasley ? demanda son ancienne professeur de métamorphose devant son manque de réponse.

Ginny secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits. Elle se força à sourire, mais si ses lèvres s'étirèrent, ses yeux eux semblaient toujours aussi loin et perdus.

- J'avais quelques courses à faire à Pré-au-lard et je n'ai pas résisté à l'envie de revenir ici Professeur, est-ce que vous préférez que je m'en aille ? Je suis navrée si j'ai interrompu quelque chose d'important. Je vais partir, je suis vraiment désolée, je n'aurais pas dû venir.

Au fur et à mesure de son discours Ginny s'était agitée, pourquoi était-elle là ? Pourquoi ses pas l'avaient-ils conduite dans cet immense hall qu'elle connaissait si bien ? Pourquoi ? Tant de questions sans réponses. A bien y réfléchir, Ginny n'était pas sûre de vouloir connaître ses réponses. Elle avait commencé à trembler et reculer maintenant vers la lourde porte.

- Mademoiselle Weasley, voyons ! Ne partez pas, tous les étudiants ayant un jour étudié à Poudlard sont les bienvenus dans le château, et ce quel que soit le jour, l'heure ou le motif de leur visite.

Le professeur McGonagall posa délicatement une main sur l'épaule de la jeune fille. Tout en continuant de la même voix, très calme et posée espérant que ça la rassurerait.

- Ginerva, vous êtes ici chez vous, vous pouvez aller où vous voulez je vous promets que cela ne nous dérangera aucunement. Je vais demander à ce qu'on vous fasse préparer une chambre dans l'aile des professeurs. S'il vous plait mademoiselle Weasley, profitez d'être ici pour retrouver le sourire.

A nouveau ses lèvres s'étaient serrées et elle n'osait répondre, elle se contenta alors d'un très léger hochement de tête.
Après un bref coup d'œil derrière elle, Minerva McGonall s'excusa auprès de Ginny et lui donna rendez-vous plus tard dans la journée. Celle-ci n'écoutant que d'une oreille distraite serait certainement bien en peine lorsqu'il lui faudrait se rendre à cette entrevue mais elle n'avait vraiment pas envie d'écouter plus longtemps le professeur de métamorphose et se contenta alors d'acquiescer.

Finalement seule, Ginny sentit un frisson lui parcourir la colonne. Elle avait eu mille occasions de faire demi tour sur le trajet qui l'avait menée de Pré-au-lard aux remparts imposants de Poudlard et pourtant il lui semblait maintenant que pas une seule fois elle ne s'était posée de questions, elle avait simplement marché sans se préoccuper des conséquences désastreuses que cet acte aurait sur son moral déjà fragile. Et ce n'était finalement que lorsqu'elle avait vu le saule cogneur qu'elle s'était rendu compte de son erreur et qu'elle avait repris contact avec la réalité.

Elle avait fuit pendant tellement longtemps qu'elle se demandait encore comment elle avait pu laisser ses pas la guider jusqu'au douloureux berceau de ses souvenirs. Le château avait été rebâti, il avait retrouvé toute la majesté et sa joie de vivre. Si même les pierres, au lieu même du massacre étaient arrivées à retrouver un semblant de vie alors pourquoi elle n'y parvenait-elle pas ? Elle poussa un long soupir qui résonna dans le grand hall désormais vide. Rien n'avait changé, ils avaient tout reconstruit à l'identique se dit Ginny en laissant son regard dévier sur sa gauche. Elle se stoppa net, en essayant de contrôler sa respiration. Si, finalement ils avaient changé quelque chose. A la place du haut mur de pierres grises trônait désormais une immense plaque en marbre blanc où des centaines de noms étaient écrits à l'or fin.

« Ils sont morts pour que nous puissions vivre Libre » disait l'entête.

Ginny ne put retenir la larme qui était montée au bord de ses yeux lorsqu'elle avait vu la plaque et tout doucement elle s'avança pour pouvoir lire tous les noms, classés par ordre alphabétique. Evidemment elle avait songé à aller directement au W mais par respect pour chacune des personnes tombées en ces lieux elle ne l'avait pas fait et commença par le début.

Adam IsandraArmis Fleurique

Elle ne s'arrêta jamais, même sur ce qu'elle connaissait Brown Lavande, Dubois Olivier, Londubat Neville, Lovegood Luna, Thomas Dean, Weasley Arthur, Weasley Fred… Et une fois qu'elle eut finit elle recommença. Elle avait perdu toute notion du temps, lisant et relisant chacun de ses noms, ses larmes étaient sèches depuis longtemps et elle n'avait appris aucun nom qu'elle ne connaisse déjà et pourtant à chaque nouvelle lecture elle semblait être de moins en moins loin de la réalité, peu à peu les émotions reprirent leur place, elle ressentait à nouveau la peine, le chagrin, l'incompréhension qui l'avait accompagnée depuis ce soir de mai il y a huit ans. Mais plus encore c'était la colère qui avait refait surface et ça, c'était nouveau. Elle n'avait plus ressenti ses mains tremblaient de rage depuis ce même soir mais maintenant qu'elle voyait des noms comme Crabbe Vincent, Goyle Grégory, Parkinson Pansy... De quel droit avaient-ils leur place sur ce tableau en hommage aux sorciers morts pour combattre leur maître ? De quel droit !? Weasley Percy avait-il le droit à son nom aux côtés de son frère et de son père à elle ?

Cette colère s'était insinuée partout en elle, et même si elle ne cessait toujours pas de scruter les noms un par un, elle se sentait revivre. Incapable de s'énerver elle avait l'impression que depuis 8 ans elle errait dans un monde qui n'était pas le sien mais désormais elle venait de retrouver cette partie d'elle qui lui manquait. Cette rage qui lui avait fait défaut, ce désir de vengeance qui ne s'assouvirait jamais. Oui elle avait mal de cette réalité, mais cette douleur là lui faisait également battre ce cœur qu'elle pensait avoir oublié sur le champ de bataille. Elle entendait résonner à ses oreilles chacun de ses battements, elle était furieuse mais surtout elle était vivante.

Plusieurs heures s'étaient écoulées sans qu'elle n'amorce le moindre mouvement, elle avait vaguement eu conscience du passage des élèves durant les intercours, elle avait compris parfois que certains cherchaient à lui parler, mais elle ne les avait pas entendus, ou simplement pas écoutés. Elle voulait se graver en mémoire chacun des noms inscrits sur ce marbre.

Durant un intercours elle avait entendu une voix masculine – qu’elle connaissait mais sur laquelle elle n'arrivait pas à remettre un visage – congédier les intrus tentant de lui parler. Mais cette personne ne l'avait pas fait sortir de sa transe, elle avait seulement demandé aux autres de s'éloigner et de la laisser tranquille.

Tendue comme un arc elle avait laissé s'égrainer les heures sans un seul mouvement, sans une seule émotion sur le visage, les gens avait fini par se lasser de tenter de l'approcher et sa mystérieuse voix n'avait plus eu à intervenir pour qu'on la laisse, désormais on l'ignorait. Elle bouillait intérieurement mais elle n'avait rien laissé paraître, ses yeux étaient secs malgré son chagrin, ses mains détendues alors que la fureur aurait du lui faire serrer les poings jusqu'à s'en blanchir les phalanges, mais parfaitement immobile elle se délectait du bruit sourd de son cœur qui résonnait dans sa tête en parcourant pour la centième fois au moins la liste or du marbre froid.

____________


- Il faut qu'elle arrête ce manège, elle n'a pas bougé depuis des heures. Même moi, ça m'inquiète, s'exclama Minerva McGonagall dans la salle des professeurs dont le seul sujet de conversation était Ginny Weasley, la statue du grand Hall de Poudlard.

- Je sais très bien qu'elle n'a pas bougé tout le monde en parle depuis le début de l'après midi. Mais écoutez, la seule chose qui nous a empêcher de mettre son nom sur cette plaque c'est le fait que l'on n'a pas retrouvé son corps. Weasley ne va pas bien et si elle reste devant la stèle commémorative c'est peut-être parce qu'elle en a besoin, et je vous rappelle que c'était la principale motivation de la création de cette plaque. Cessez donc de tourner en rond Minerva ! Elle finira par tomber de fatigue ou peut-être finira-t-elle par avoir faim et nous rejoindra dans la grande salle. Quand dites-vous ? répondit le maître des potions. Envoyez un hibou à sa mère, je suis certain qu'elle a tous les jours l'espoir de la revoir.

- Vous avez bien raison, je vais tout de suite m'y atteler. Mais par pitié M. Malfoy, allez la chercher. S'il y a une seule personne capable de la faire réagir ici, c'est vous. Je la veux à table avec nous d'ici une demi-heure.

Drago ne put s'empêcher d'afficher ce petit sourire en coin qui avait fait sa renommée devant l'attitude particulièrement tendue de la directrice de Poudlard. Alors que celle-ci cesser enfin de faire les cent pas dans la salle, pour le plus grand plaisir de ses collègues, le professeur de potions ajouta :

- Quand vous dites qu'il faut la faire réagir…

- Vous avez carte blanche, mais je la veux vivante et en bonne santé pour le repas, le coupa-t-elle, et M. Malfoy, n'en venait aux insultes qu'en cas de réelle nécessité par pitié.

Un rictus s'échappa de la gorge du blond ainsi que de celle de son voisin, un métisse aux cheveux et aux yeux très noirs qui enseignait désormais l'art des sortilèges. Blaise Zabini.

- Bien évidemment Minerva, pour quel genre d'homme me prenez-vous ? s'amusa Drago avec un sourire à son ami de toujours.

La directrice, elle, avait les yeux rivés sur le parchemin qu'elle était en train de noircir mais répondit tout de même en entendant l'ancien Serpentard se lever :

- Rien d'autre qu'un Malfoy face à une Weasley.

Le sourire de Drago s'élargit, il avait carte blanche c'est tout ce qui lui importait. Il était ravi de voir une Weasley ici, cela faisait longtemps qu'il n'avait persécuté personne hormis ses élèves paralysés par la peur qu'il leur inspirait. Lui, le grand Drago Malfoy, ancien Prince des Serpentard, désormais directeur de sa maison, et surtout ancien Mangemort. Malgré cela, il espérait que Ginny Weasley ait gardé son tempérament volcanique, qu'elle ne se laisse pas faire, insulter quelqu'un qui ne répond pas n'avait rien de distrayant aux yeux du beau blond. Alors qu'il se dirigeait d'un pas décidé vers le hall, il ne put s'empêcher de se demander tout de même :

Mais pourquoi était-elle ici ? …
Note de fin de chapitre :

Voila pour l'instant, j'espère que vous ne vous êtes pas trop ennuyés. Je mettrais sûrement la suite à la fin de la semaine.
J'accepte évidemment toutes les critiques, bonnes autant que mauvaises =)

Eleann'
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.